Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Politique française

12 Décembre 2015 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Peuples d'Europe et UE

Nous avons un premier ministre triste, pas très malin, et d'une très faible envergure morale (j'use ici d'euphémismes par charité), à l'image de toute la classe politique. Après les attentats du 13 novembre, il agitait la menace d'attaques chimiques et bactériologiques ; à la veille du second tour des élections régionales il parlait de risque de "guerre civile". Jouer sur la peur des gens, il n'est bon qu'à cela. Les propos irresponsables de cet individu sont à l'image du personnage qui n'est pas digne d'avoir l'avenir de la France entre ses mains. Mais on dira qu'il ne l'a pas plus ni moins que son président de la République, ni que les leaders des "Républicains" et l'on aura raison.

Peut-être avons nous la classe politique que nous méritons, comme nous eûmes le carabin libertin, grand tripatouilleur en chef Clemenceau en 1917-18. On ne peut pas avoir des Saint Louis et des De Gaulle à chaque génération. La France a sans doute encore un rôle important à jouer, sous l'impulsion de forces métaphysiques, mais pas sous la houlette de ces politiciens là.

Il faudra que j'expose un jour ma vision de l'histoire de France depuis les mérovingiens qui est très différente aujourd'hui de celle de ma période rationaliste d'avant 2014, mais rien ne m'y pousse pour l'instant. Je suis dans une phase d'apprentissage lent des réalités de l'Au-delà. Dans ce contexte, personne n'attend mon avis dans le débat politique national ; c'est tout à fait normal et c'est très bien comme ça. L'heure est à la tentative de comprendre sous un jour nouveau le destin de l'humanité, pas à la volonté de convaincre les autres.

Je ne fais que mon devoir minimal de citoyen en prenant position sur quelques sujets quand le mur de l'ineptie ou du cynisme me paraît franchi, et rien de plus.

Et en tout cas je ne voterai pas aux élections régionales (les élections pour ces grandes régions technocratiques grotesques) aujourd'hui, pas plus que je ne l'ai fait dimanche dernier.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article