Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Le retour des outsiders...

1 Novembre 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Les Stazinis, #Proche-Orient, #Revue de presse

Trump remonte dans les sondages à quelques jours de l'élection américaine. Il faut dire que la FBI ne pouvait plus protéger H. Clinton après les nouvelles trouvailles faites dans le cadre d'une enquête annexe, sur l'ordinateur d'une de ses ex-collaboratrices. L'ampleur de la forfaiture de Mme Clinton ne peut plus être dissimulée, et même les gens intoxiqués par le politiquement correct médiatique (avez vous vu que Wikileaks a révélé que les organisateurs des débats télévisées communiquaient en avance les questions à Mme Clinton ? qui parlera d'impartialité des médias américains après cela ?) voient bien quel gang de malfaiteurs est la famille Clinton. Nos médias continueront à nous faire le coup de la gentille Clinton contre le méchant Trump, comme ils nous ont joué la scène des gentils européistes contre les méchants partisans du Brexit en Angleterre, mais là leur langue de bois tourne complètement à vide et sera bientôt si éloignée de la réalité terrestre qu'on pourra la mettre en orbite autour de mars.

Des tas d'outsiders à travers le monde sont prêts à prendre leur revanche sur la pensée unique médiatique en ce moment. Certains sympathiques, d'autres beaucoup moins... Le général Aoun, ami du Hezbollah, vient d'être élu président de la République au Liban ; les Emirats arabes unis qui avaient joué une carte anti-qatarie en Libye, font de même, selon Mediapart, en essayant d'aider le Front national en France ; Mélenchon (malgré tous ses défauts) devance Hollande en intentions de vote dans nos sondages hexagonaux ; Podemos en Espagne (dont je n'aime pas les sympathies catalanistes mais dont de nombreuses positions anti-OTAN furent justes) s'apprête à devenir la force dominante à gauche après le ralliement du PSOE à Rajoy ; et le candidat de "l'extrême droite" en Autriche, qui a perdu de peu l'élection présidentielle mais peut s'offrir un troisième tour le 4 décembre drague l'électorat serbe de son pays...

Le système capitaliste mondial peut bien sûr neutraliser une à une toutes ces brèches "populistes", "nationalistes", etc, mais on peu constater que le colmatage est laborieux...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article