Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Les votes de l'ONU sur Israël et sur le Sud-Soudan

25 Décembre 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient, #Colonialisme-impérialisme

Je me garderai bien aujourd'hui de commenter la résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU par laquelle Obama a laissé la totalité des autres membres du conseil de sécurité condamner les installations israéliennes en Cisjordanie. Je veux me livrer à une réflexion de fond sur le conflit israélo-palestinien autre que la vulgate anti-colonialiste habituelle. Donc je veux me donner le temps d'y penser, de lire, d'écrire pour moi-même à ce sujet. Rien n'est plus absurde que la dictature de l'actualité dans ce domaine.

Je suis  plus intrigué en ce moment par le vote du Conseil de Sécurité sur le Sud-Soudan (Etat qui, comme le Kosovo, est une création des néo-conservateurs américains). Si M. Obama s'est aligné sur le Tiers-Monde sur la Palestine, il est vaincu par le Tiers-Monde sur le dossier sud-soudanais. Washington voulait faire voter un embargo sur les ventes d'armes à ce pays, comme il l'avait fait sur la Bosnie dans les années 1990. L'idée peut sembler de bon sens : éviter les massacres de civils déjà fort abondants, mais comme toujours avec l'impérialisme occidental, le projet de résolution allait bien loin puisqu'il prévoyait également des sanctions contre le chef des rebelles Riek Machar, le chef de l'armée Paul Malong et le ministre de l'Information Michael Makuei .

La Russie était contre et l'a fait savoir. Au bout du compte la résolution est rejetée : l'initiative américaine a été soutenue par le Royaume-Uni et la France mais la Russie, la Chine, le Japon, la Malaisie, le Venezuela et trois pays africains - Angola, Egypte, Sénégal - (huit pays) se sont abstenus. Les ONG interventionnistes comme Human Rights Watch soutenaient ce projet de résolution. Le Japon, qui participe à la mission onusienne au Soudan du Sud, a estimé que la résolution aurait attiré l'hostilité sur le gouvernement de Salva Kiir et mis les Casques bleus en danger. Les pays africain ont souligné qu'ils préféraient donner sa chance à la proposition de dialogue lancée par M. Kiir.

Cette défaite du lobby de l'ingérence est surprenante tant l'idéologie de la prévention du génocide et de la R4P (responsability for protection) qui avait provoqué la guerre en Libye, semblait puissante au sujet du Soudan. Il est vrai qu'elle avait été tenue en échec l'été dernier à propos du Burundi, et peut-être les négociations au Congo RDC en ce moment marquent-elles aussi l'échec des moralisateurs toujours prompts à verser de l'huile sur le feu. Mais il est vrai que, malgré les paroles agressives de l'ambassadrice américaine de Samantha Power (on pourrait faire un florilège de l'agressivité outrancière de cette ambassadrice sous le mandant d'Obama du dossier syrien à celui de l'Ukraine), ce n'est qu'une défaite pour elle qu'en raison de l'abstention des autres, il n'y a pas eu de vote contre, et c'est plus le timing de l'ingérence qui est mis en cause que (pour ce qui concerne les sanctions ciblées) son principe même.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article