Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Nigérians, Rohingya, Yémen et Eirik Vold

8 Février 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Proche-Orient

Continuons de rendre justice aux victimes de massacres qui indiffèrent l'opinion publique. On l'a dit, il y a les victimes (principalement chrétiennes) de Boko Haram et des milices islamistes fulani (l'ethnie de l'actuel président, client d'Hilary Clinton) qui, grâce à la complicité de l'Etat assassinent et violent en masse en ce moment (ici un article qui raconte les parachutages d'armes sur les milices juste avant qu'elles passent à l'attaque sans que l'armée nigériane ne fassent rien). Au Myanmar il y a les massacres et viols de musulmans Rohingya depuis l'assassinat le 9 octobre dernier de neuf garde-frontières birmans. La cruauté atteint son comble dans ce pays : le haut commissaire aux droits de l'homme de l'ONU Zeid Ra'ad Al Hussein  a déclaré "Quel genre de haine pourrait pousser un homme à poignarder un bébé qui pleure pour avoir le lait de sa mère. Et pour que la mère soit témoin de ce meurtre au moment même où elle est violée par les mêmes forces de sécurité qui devraient la protéger ?". Une cruauté qui en tache de sang l'auréole de la prix Nobel de la Paix amie de Soros, Aung San Suu Kyi, aujourd'hui au pouvoir. L'organisation de la conférence islamique en Malaisie le 19 janvier a condamné ce crime... pas nos journaux...

Camp KutuPalong

Camp Cox's Bazar

Trump s'égare avec son interdiction aveugle d'accueillir des réfugiés de pays en guerre qui frappe même des alliés potentiels : il a été annoncé que la député irakienne yézidi Vian Dakhil ne pourrait se rendre le 8 février à la remise de prix de la Fondation Lantos (autrefois patronnée par Shimon Peres et qui avait soutenu H. Clinton, le Dalaï Lama et les adeptes du Falun Gong), et que le jeune yézidi au visage brûlé Dilbreen soigné à Boston dont le petit frère d'appelle Trump ne pourrait pas y recevoir sa famille. Plus choquant encore le fiasco de cette opération terrestre américaine au Yémen contre un prétendu collaborateur d'Al Qaida qui s'est soldée par la destruction du village de Yakla et la mort de beaucoup de civils fin janvier. Antiwar.com soupçonne Trump de vouloir désigner le néo-cons Elliott Abrams au poste de secrétaire d'Etat adjoint ce qui pourrait remettre en selle les faucons et menacer la paix avec la Russie. Et des apprentis sorciers du parti républicain évoquent des redécoupages de frontières dans les Balkans au profit des Albanais. Prudence, prudence !

Nous parlions des experts alternatifs il y a peu, en voici un qui dénonce les complots américains contre l'Equateur, c'est un Norvégien, Eirik Vold.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article