Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Un point sur la Corée du Nord

13 Juin 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

 Carla Stea, journaliste à Global Research, vient de publier un article surprenant sur la Corée du Nord,qui parle des écoles et centres de santé gratuits, des dames qui vont faire soigner leurs enfants à l'hôpital avec des chaussures à talons dorés, des très bons laboratoires scientifiques de ce petit pays sans lesquels il n'aurait pas pu se lancer non seulement dans son programme nucléaire, mais aussi son programme spatial.

Bien sûr ça n'empêche pas tous les mauvais côtés du pays qu'on connaît, mais le témoignage mérite d'être entendu, d'autant que, à ma grande surprise, comme moi en Transnistrie il y a 10 ans, Carla Stea a pu parler librement avec des nord-coréens dans la rue...

Surprenant aussi de voir cet article de NK Pro qui détaille les mesures de la Corée du Nord pour diminuer leurs émissions de CO2 et respecter les accords de Paris. Comme l'héroïque PKK kurde se seraient-ils mis sincèrement à l'heure écologique ?

Si vous aimez les histoires de barbouzes autour de ce pays, vous apprendrez que le frère du leader Kim-Jong-un,  Kim Jong-nam, tué à l'aéroport de Kuala Lumpur trimbalait 120 000 dollars en cash avec lui au moment de sa mort selon les autorités malaisiennes. Il les aurait obtenus sur place sans les déclarer. Pour beaucoup l'argent ne pouvait provenir que de la CIA, parce qu'il est quand même rare qu'on gagne 120 000 dollars cash simplement en jouant dans un casino malaisien. Les dames qui lui ont versé du poison au visage le savaient sûrement. Mais est-il sûr pour autant qu'elles travaillaient pour Pyongyang ?

Dans la même veine, cette "news" (nouvelle) des médias d'Etat nord-coréens : en juin 2014, un Nord-Coréen (probablement un businessman) qui bosse en Russie dans la région de Khabarovsk (où bossent des milliers de ses compatriotes), est approché par  des agents des services secrets sud-coréens (NIS). Le type retourne à Pyongyang où il téléphone trois fois au moins aux agents du NIS, et deux fois il se rend en Chine à Dandong et rencontre un Chinois originaire de Qingdao (est-ce un type des services secrets de ce pays ?) - les partisans de Kim Jong-un qui ont lu ce papier ont dû regretter que leur pays ait ouvert ses frontières et doivent en vouloir à la Chine. En novembre on lui demande de se procurer de la substance biochimique pour tuer Kim Jong-un. Il a été arrêté en avril dernier.

Info ou intox ? Rodger Baker, analyste de Stratfor.com, estime qu'il peut y avoir une part de fabrication dans cette histoire, mais qu'en tout cas les Nord-Coréens en la lisant vont se persuader que Trump cherche toujours à conduire un "regime change" chez eux, ce qui ne va pas les convaincre de se laisser désarmer...

Pour ma part je suis plus intéressé par cet embargo illégitime autant qu'inutile imposé par l'ONU le 3 juin dernier qui va frapper le peuple de ce pays. Les nord-coréens ne peuvent plus exporter leur charbon vers la Chine. Il en va de même de tous les autres minéraux. Les membres de l'ONU n'ont plus le droit d'assurer les navires nord-coréens, ni leur fournir d'équipage, et doivent les déclarer à leur arrivée au port. Heureusement, avec une certaine intelligence, l'ONU a soustrait l'aviation civile aux sanctions (à la différence de ce qui fut imposé par l'UE à l'Irak et à la Yougoslavie jadis). Aucun produit de luxe ne peut être exporté vers la Corée du Nord (a-t-on eu peur du goût de Kim Jong-un pour les Rolex ?). Et la Corée du Nord n'a plus le droit de vendre des statues (!!). Les Américains et le Japon vont compléter cet embargo par des mesures unilatérales.

Le joueur de basket Dennis Rodman a fait savoir que les sanctions ne l'empêcheront pas de retourner prochainement en Corée du Nord (pour la 6ème fois). Espérons que d'autres initiatives citoyennes de paix. On apprend au passage que Lanzmann vient de faire un film (et de le présenter à Cannes) sur l'histoire d'amour qu'il avait eue en Corée du Nord en 1958 qu'il avait déjà fort bien racontée dans "Le lièvre de Patagonie" (on en avait parlé il y a 6 ans jour pour jour sur ce blog).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article