Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Hathor Pentalpha : Le berceau du néo-conservatisme ?

11 Avril 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #Débats chez les "résistants"

Voilà encore un élément à verser au débat sur l'origine des guerres d'ingérence que ni les humoristes d'extrême droite, ni les pédagogues anarchistes et communistes, ni le franc-maçon Thierry Meyssan ne vous donneront.

Quand je militais contre l'agression américaine en Irak  dans les milieux de gauche on parlait beaucoup du think tank néo-conservateur américain Project for the New American Century (PNAC) qui était derrière cette opération.

Mais il faut creuser un peu plus dans le "terrier à lapins" (the rabbit hole) comme disent les Américains, pour comprendre de quoi il s'agit.

Une clé étrange a été donné au public italien en 2014 par Gioele Magaldi, Grand Maître de l'Orient Démocrate (organisation maçonnique "progressiste" dissidente du Grand Orient d'Italie) et président du Mouvement Roosevelt, Gioele Magaldi dans un livre intitulé "Massoni" (les Maçons)  publié par Chiarelettere à la fin de 2014).

Il explique que le monde est soumis aux "inspirations" de 36 "ur-loges", dont la " Thomas Paine " à laquelle il a appartenu, une affiliation grâce à laquelle il aurait appris le fin mot de l'origine des politiques néo-conservatrices de terreur.

Le PNAC est une émanation de la superloge Hathor-Pentalpha, explique-t-il.

Selon lui, après l'assassinat de Martin Luther- King et de Bob Kennedy, les loges mondiales conservatrices (Kissinger, Rockefeller, Rothschild) ont pris le dessus sur les loges de gauche qui avaient eu l'avantage dans les années 60.

En 1980, George Bush Sr ex-patron de la CIA (et dont le père, grand maître de la société Skulls and Bones de Yale avait dérobé les ossements du chef indien Geronimo, allez savoir si les obsessions de la pop culture occultiste autour de ce nom ont un rapport avec cela), ne digère pas son échec aux primaires républicaines face à Reagan. Il crée donc avec Dick Cheney , Don Rumsfeld , Bill Kristol , Sam Huntington , Tony Blair , Paul Wolfowitz la loge Hathor Pentalpha (pour mémoire Hathor est un avatar de la déesse Isis dans la mythologie égyptienne). C'est une loge qui mise sur le chaos, le sang et la vengeance. Elle a besoin d'une escalade criminelle et sanglante comme la stratégie de la terreur qui s'était déployée dans les années 1970 en Italie sous la houlette de la loge P2.

L'année suivante, le 30 mars 1981, est organisé l'attentat contre Reagan, puis, le 13 mai de la même année celui contre le pape Wojtyla : le turc Ali Agca a été armé par la loge Hathor Pentalpha car Jean Paul II a été élu sur le trône papal avec le soutien décisif de Brzezinski, conseiller de Carter et membre influent du Council on Foreign Relations.

Dans le cadre de la  lutte contre les soviétiques, Ben Laden a été initié à la loge Three Eyes / Trois yeux par ce même Brzezinski, mais celui-ci, ajoute Magaldi, a été déçu par son choix de Ben Laden de passer ensuite au "Hathor Pentalpha".

Hathor Pentalpha est derrière le 11 septembre 2001, mais aussi derrière le patron de Daech : Abou Bakr Al-Baghdadi, mystérieusement libéré en 2009 du camp de prisonniers irakien où il était détenu. Al-Baghdadi était affilié à cette loge (peut-être un peu aussi via le médium turc Fethullah Gülen, l'ami des Clinton...) et l'on ne s'étonnera pas du fait que l'acronyme d'Etat islamique en Irak et au Levant soit Isis, du nom de la déesse-mère assimilée à Hathor, ce qui n'a rien d'islamique ; de même que l'attentat du Bataclan est survenu un vendredi 23, qui renvoie au massacre des Templiers et n'a rien à voir avec la tradition islamique : au Bataclan il se serait agi de donner un avertissement aux loges plus à gauche auxquelles appartenaient Valls et Hollande tout en essayant de provoquer le vote  d'un "Patriot Act" européen. 

Dans un essai intitulé " De la franc-maçonnerie au terrorisme " (Révolution) et dans des émissions en streaming sur le Web, comme celles de " Border Nights" l'expert en symbologie Gianfranco Carpeoro, franc-maçon comme Magaldi,  avait fait des analyses convergentes sur ce point.

Evidemment les "révélations" de Magaldi ont été critiquées, notamment dans les milieux maçonniques comme le blog l'Irregulare qui estime qu'il ne s'agit que d'allégations gratuites. Magaldi lui-même avait promis de rendre publics les documents secrets qu’il a classés dans des cabinets d’avocats à Londres, Paris et New York, mais cela n'est pas arrivé : l'intéressé estime que les pièces déjà présentes dans son livre suffisent à prouver ce qu'il allègue. Des gens comme Leo Zagami dans la mouvance d'Infowar.com (quine dit pas toujours la vérité) souscrit à ces thèses. Que faut-il en penser ? 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article