Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Etats-Unis/Iran : La Chambre des représentants veut limiter le pouvoir du président de déclencher une guerre

13 Juillet 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient, #Les Stazinis, #Colonialisme-impérialisme

La Chambre des représentants américaine a approuvé cette nuit par 251 voix (principalement démocrates mais tout de même 27 Républicains) contre 170 un amendement bipartisan à la loi annuelle de politique de défense (équivalent de notre loi de finances) parrainé par les représentants Ro Khanna (député de la Silicon Valley - Californie proche de Bernie Sanders) et Matt Gaetz (républicain Floride, un protégé de Trump dont la circonscription comprend beaucoup d'anciens combattants) visant à interdire les dépenses relatives à une action militaire contre l'Iran, à moins que cette action n'ait été expressément autorisée par le Congrès ou en cas de conflit politique. urgence nationale créée par une attaque contre les États-Unis.

La chambre a aussi abrogé la loi autorisant la guerre contre Saddam Hussein en Irak, qui bizarrement restait toujours en vigueur, et à l'initiative de Ro Khanna, un amendement formalisant la fin de la guerre en Corée et un amendement interdisant les fournitures de munitions et de renseignements aux troupes de la coalitions saoudienne qui occupent le Yémen. Le New York Times du 11 juillet insiste sur le fait que même les démocrates modérés comme Makie Sherrill qui a conquis sa circonscription du New Jersey aux dernières élections législatives, même s'ils hésitent à résister à Trump à qui ils n'accordent pas les sommes qu'il exige pour le budget de la défense (la dépense serait plafonnée à 750 milliards de dollars seulement 30 milliards de plus que sous Obama, mais deux fois plus qu'en 2002...), se sentent poussés par leur électorat à stopper la course aux armements et à l'ingérence qui est l'alpha et l'oméga de la politique du Pentagone depuis plusieurs années.

D'autres mesures contre le mur de Trump à la frontière mexicaine et la discrimination des LGBT dans l'armée font partie de ces amendements.

Le lobby  libertarien "Americans for prosperity" des frères David H. Koch et Charles G. Koch propriétaires d'un vaste conglomérat pétrochimique, commercial et financier a contribué à rallier à l'amendement anti-guerre en Iran des Républicains. Cet amendement bi-partisan est une étape importante dans l'inversion de la logique belliciste au sein de la classe politique américaine, qui prolonge celle de résolution d'avril dernier contre l'engagement militaire américain au Yémen.

Toutefois la mesure risque de se heurter à la résistance des Républicains du Sénat,. Un dispositif similaire introduit par les démocrates Tom Udall, du Nouveau-Mexique et Tim Kaine, de Virginie, et les républicains Mike Lee, de l'Utah, et Rand Paul, du Kentucky, avait été rejeté par le Sénat le mois dernier.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article