Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Quelques thèmes d'actualité aux quatre coins du globe

8 Juillet 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse, #Billets divers de Delorca, #Le monde autour de nous

J'avoue que je n'ai pas pleuré sur le sort de Tsipras vaincu aux législatives de Grèce, car il fut un traître  sa cause. Il est seulement dommage que cela ramène au pouvoir à Athènes des héritiers. "Les bloodlines".

Je ne pleure pas non plus sur Theresa May qui a tenté de trafiquer le Brexit. Plutôt que de se demander si Boris Johnson sera son successeur on ferait sans doute mieux de se demander pourquoi le rejeton du prince Harry est baptisé "en secret" - les médias ne savent même pas qui seront ses parrains, ni qui assistera à la cérémonie - dans un style très "Rosemary's baby", si vous voyez ce que je veux dire. Mais je ne suis pas d'humeur à commenter l'agenda du Nouvel ordre mondial, notamment son versant féministe avec cette promotion lamentable du football féminin. C'est du "devide et imperat" (diviser pour régner, attiser le ressentiment et le mal-être de tout côté) de bas étage.  

Je ne développerai pas non plus sur les déconvenues des bacheliers. Les syndicats mènent un mauvais combat en prenant le bac en otage, et plus encore en encourageant les recalés à saisir la justice. Le président Macron n'est pas crédible quand il rappelle les enseignants à leurs devoirs, alors qu'il ne l'a pas fait pour les sbires de notre police qui, face aux Gilets jaunes (mais pas seulement face à ceux-là) ont couvert notre pays de honte (et je ne parle pas de la Justice qui ne fut guère correcte dans cette affaire, comme dans d'autres). Tout cela sera monté en épingle pour supprimer prochainement le bac, comme on supprime les concours de la fonction publique - et comme mon ancien camarade Mion, directeur de Sciences Po, abroge le concours d'entrée à cette école. Il faut liquider tous ces modes de sélection objectifs pour faire des recrutements "intuitu personae" à la Benalla : recruter les gens au berceau grâce à la puce qu'on mettra dans leur tête, si possible parmi les "fils de" comme en Grèce, les faire grandir dans des réseaux occultes, qui font des sacrifices au clair de lune, et les nommer ensuite à la tête de nos ministères, voilà l'objectif pour la France de demain. Vous allez me dire : c'est déjà le cas pour nos banques... Au fait bravo à notre numérologue en chef Christine Lagarde, pour son passage du FMI à la banque centrale européenne !

Laissons tous ces sujets épuisants et regardons plutôt les news locales de ce globe qui ne font pas la "une" de notre presse aux ordres. Le président du Sri Lanka s'oppose à un accord militaire avec les Etats-Unis, n'est-ce pas une bonne nouvelle pour ce pauvre petit pays martyrisé par des attentats suspects à Pâques ? N'est-ce pas un beau geste stoïque ? 

En Birmanie, loin des regards (l'armée a complètement censuré Internet et les journaux) le gouvernement central paraît perdre la guerre dans l'Etat de Rakhine où de nombreux Rohingyas ont été persécutés. Sans afflux d'armes de l'étranger dit-on.

En Afrique occidentale on prédit des jours mauvais pour la future monnaie qui devrait bientôt succéder au franc CFA. Construite sur le modèle de l'euro, elle en présenterait tout les défauts et devrait conduire nos anciennes colonies à aligner leur politique conjoncturelle sur le Nigeria, le géant de la région, qui, lui, a du pétrole mais pas elles... Passer du colonialisme français au placement de l'Afrique francophone à la remorque des chouchous de Wall Street (le Nigéria, l'Afrique du Sud, le Rwanda) était une idée sarkozyenne qui continue d'avancer... mais qui fera reculer le continent.

En Argentine aux prochaines élections d'octobre 2019, Alberto Fernandez ex chef de cabinet de Cristina Kirshner pourrait gagner les élections et mettre fin à l'horrible parenthèse libérale de Macri. On le souhaite à ce pays, même si les deux camps ont une bonne dose de corruption dans leurs placards. Mais on espère aussi que notre "cher" Macron maintiendra son refus de ratifier l'accord scélérat signé par l'Union européenne avec le Mercosur qui devrait permettre aux produits bovins brésiliens et argentins de surclasser sans aucun standard de qualité nos productions nationales. Accord purement idéologique, au nom du dogme du libre-échange qui défie les lois du bon sens et de l'écologie - même l'ex-ministre Hulot s'en est indigné.

Ah, j'oubliais, dans ce petit tour d'horizon des actualités "locales" ou "régionales" de ce monde : quel dommage que nos préfets aient reçu de Castaner l'ordre de faire la chasse aux accords de coopération signés par nos communes et le département de la Drôme avec leurs homologues du Haut Karabakh arménien (Artsakh) ! Cette enclave n'est sûrement pas un endroit très enthousiasmant à visiter - l'article d'Investig'action, le site de Collon, à ce sujet, n'en donnait pas du tout envie - mais je pense qu'il faut avoir le courage de défendre un redécoupage des frontières au sein de l'ex-URSS pour réparer les tripatouillages de Staline et de Khrouchtchev (Transnistrie, Crimée,Ossétie du Sud etc). Et surtout les collectivités peuvent collaborer avec le Mali, le Maroc, pourquoi pas avec des enclaves caucasiennes ? La motion qui exprime une amitié, comme les appels des mairies communistes à aider le Nicaragua dans les années 1980, n'empiète nullement sur les prérogatives diplomatiques du Quai d'Orsay. Cela fait partie du débat démocratique, voilà tout. On voit en tout cas ce que serait devenu un accord de coopération entre Brosseville (pseudonyme de la ville où j'officiais en 2011) et l'Abkhazie, si on l'avait fait adopter par le conseil municipal - on y avait songé l'espace de deux ou trois secondes, mais pas plus...  (au fait, Brosseville sera bientôt un pseudo transparent car un article de Wikipedia récemment rédigé précise de le vrai nom de la municipalité pour laquelle je travaillais quand je me rendis à Soukhoumi... 

Bon, promis, la prochaine fois je ferai un billet plus structuré et approfondi que ces considérations nocturnes décousues.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article