Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Erdogan prive d'eau les Kurdes syriens

6 Octobre 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient, #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma

On peut m'accuser de me tromper sur l'Azerbaïdjan, mais sur cette information relative aux Kurdes il n'y a pas d'erreur possible.

Selon Rebecca Anne Proctor, pour Arab News, près de la ville de Ras Al-Ain à Hasakah, dans le nord-est de la Syrie, des femmes et des enfants kurdes sous un soleil caniculaire font la queue pour remplir des bidons d'eau. Les forces d'occupation turques avaient de nouveau coupé l'approvisionnement en eau de la station de pompage d'Alouk (pourtant réparée par des Occidentaux après son bombardement par les Turcs en 2019), à cinq kilomètres de là. Les gens depuis des mois peuvent seulement boire mais pas pour se laver ou nettoyer leurs maisons, ce qui favorise la diffusion du Covid-19. L'eau n'arrive que par des camions. L'Administration autonome du nord et de l'est de la Syrie (NES) dirigée par les Kurdes, a creusé quelques puits d'eau comme alternative, mais cela ne suffit pas pour satisfaire les besoins.

James Jeffrey, l'envoyé spécial américain pour la Syrie, aurait exhorté les dirigeants turcs à reprendre l'approvisionnement en eau, tandis que les ingénieurs militaires russes de la région se sont mis à travailler sur un pipeline pour aider à étancher la soif de Ras Al-Ain. ne fournit pas assez d'eau.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, un chien de garde basé au Royaume-Uni, la partie turque a coupé l'approvisionnement en eau de Hasakah pour faire pression sur la NES pour qu'elle fournisse plus d'électricité de sa centrale électrique de Mabrouka aux zones contrôlées par les mandataires syriens de la Turquie.  «Selon le droit international humanitaire et le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, couper l'approvisionnement en eau d'une population civile est un crime contre l'humanité et un crime de guerre», Sara Montinaro, avocate et chef de projet pour le Croissant-Rouge kurde. Erdogan n'est plus à cela près...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article