Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Le coronavirus, la 5G, le "grand reset" et le cuivre

21 Octobre 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Divers histoire, #Le monde autour de nous, #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Cinéma, #Donald Trump, #Les Stazinis

J'écoutais hier le rav Menachem Berros, des Bouches-du-Rhone, qui a été l'auteur notamment d'un livre sur "L'éducation et les astres"

Ce rav comme beaucoup de ses collègues n'est pas toujours facile à suivre quand il s'engage dans des spéculations sur les mots et les lettres, mais il raconte une anecdote intéressante : comment à l'âge de 27 ans il a délivré un de ses coreligionnaires d'un esprit de chien, qu'il identifia avant même d'entendre le possédé aboyer, rien qu'en faisant une association sur les initiales de son nom, et comment aussi avec un jeu de mots sur Joseph et ses chaînes, il trouva le bon psaume qui endormit l'intéressé et le délivra (vidéo amusante d'ailleurs car dans son récit un de ses élèves lui fait remarquer qu'il oublie à dessein de mentionner un objet qu'il utilisa - pour ceux que cela intéresse, la vidéo, déposée sur You Tube le 15 octobre, s'appelle "Le miracle existe et dieu est le commandant").

J'avais déjà été sensibilisé au rapport intime entre les lettres hébraïques et le monde invisible par un témoignage de l'ex-chirurgien franc-maçon devenu chrétien Maurice Caillet qui témoignait qu'une femme avait eu un malaise devant une lettre affichée dans une conférence au mauvais moment. Pour autant je trouvais les jeux de mot du rav, comme "la langue des oiseaux" des alchimistes, un peu vains et gratuits, mais cette histoire d'exorcisme m'a convaincu du bien-fondé de son inspiration.

Dans la vidéo "Des révélations inédites extraites de la Torah", le rav s'exprime aussi sur le coronavirus.  Le virus de l'année 2020 est un coup de schofar pour inciter les peuples à la paix, et, grâce à cette paix, on s'approchera d'une disposition à accueillir le Mashiah.

J'ai pensé à 1 Thessaloniciens 5:3 "Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point." On voit bien là encore une fois combien judaïsme et christianisme diffèrent sur le sens de la paix (et de l'unité mondiale) de la fin des temps : pour l'un elle est la condition de l'arrivée du massiah, pour l'autre, elle est un mensonge antéchristique que sanctionnera la destruction.

Le rav justifie (2h52) le port du masque comme contrainte à fermer sa bouche. Il a aussi des accents "new age" et en tout cas compatibles avec le New Age sur la loi d'attraction ("ce que je craignais qu'il arrive il est arrivé" - dans le livre de Job), sur les magnétiseurs.

Mais le point peut-être le plus intéressant de ses conférences récentes concerne le rapport du Covid 19 au cuivre (dans la vidéo "Coronavirus et le secret du cuivre". Le rav explique le verset (Exode 30:17-19) "'Eternel parla à Moïse, et dit: Tu feras une cuve d'airain, avec sa base d'airain, pour les ablutions; tu la placeras entre la tente d'assignation et l'autel, et tu y mettras de l'eau. avec laquelle Aaron et ses fils se laveront les mains et les pieds.…"

Le cuivre tue le virus de la grippe, dit le rav. Euronews a d'ailleurs mis en avant les recherches d'un hôpital de Santiago du Chili qui équipe son personnel soignant de masques fabriqués à base de cuivre (fabriqués par la firme Copperandino). Luis Améstica, diplômé de l'université Notre Dame aux Etats-Unis et ingénieur chilien, conseiller des multinationales, y expliquait que lorsqu'une bactérie entre en contact avec le cuivre, les ions du cuivre entrent en contact avec les parois cellulaires et tue les bactéries. Une firme tchèque, Respilon, dont le PDG est semble-t-il de confession juive Roman Zima travaille avec des laboratoires israéliens a annoncé en mars la mise en vente de masques à nanofibres de cuivre (on notera un certain sens de "l'anticipation" dans ces réseaux - et pour mémoire, Israël fut le premier pays au monde à reconfiner en septembre).

Le cuivre est un catalyseur puissant, juste après l'or et l'argent. Il est conducteur d'électricité. cf Exode 25 (pour la construction du tabernacle) : "Et voici l’offrande que vous recevrez d’eux : or, argent et cuivre"

A propos du mot cuivre (ne’hochet), Maimonide dans Le livre des égarés/Moré Névoukhim (12e siècle) a noté que le nahash est un fil  conducteur d'une électricité mauvaise dit le rav. Aaron, le frère de Moïse, étant le réconciliateur, porteur d'une "électricité positive". La thérapie là où il y a eu la quarantaine. Né'hochet c'est le serpent avec la lettre "tav",  valeur 400 en gematria, de même valeur numérique que les forces d'impureté. Par l'eau de blanchissement les deux s'épousent et elles peuvent soigner l'impureté.

On peut aussi penser au serpent d'airain (de cuivre) que Moïse dans la Bible fait fabriquer au désert pour protéger les Hébreux des morsures de serpent, et au fait que le Christ se compara lui-même à ce serpent hissé sur le bois... Et songez aussi à ce que les francs maçons ont fait de cette ligne de cuivre avec la "rose ligne" qui va de Rosslyn en Ecosse (repaire templier où des histoires pédophiles ont été découvertes il y a peu), jusqu'à la ville alchimique de Bourges sur laquelle écrivit le père de l'écrivaine Fred Vargas. Là, pour le coup, on est en plein luciférisme...

Le youtubeur américain chrétien Casey (EnterTheStars) est persuadé qu'il y a autour du cuivre (qui notez le au passage est aussi lié à Aphrodite née à Chypre, l'île du cuivre) une clé de compréhension presque "alchimique" des projets actuels des élites occultistes qui nous gouvernent, à la fois autour du coronavirus et de la 5G. Une étude herméneutique des productions d'Hollywood (contrôlée par les sociétés secrètes) autour des thèmes occultes qu'il associe à Trump (le dieu solaire Hélios-Apollon, certains chiffres en numérologie etc) lui donnent la conviction que Trump a quelque chose à voir avec la thématique du cuivre.

Il essaie ces derniers temps d'effectuer une étude un peu systématique des immeubles à toit de cuivre de Manhattan, notamment le Trump building, situé au n°40 de Wall Street (40 est un chiffre biblique important qui fait référence notamment à l'exil des Hébreux au désert, et au jeûne de Jésus où il fut tenté). Cet immeuble est carrément surmonté d'une pyramide en cuivre (pas de rapport, je suppose avec le pyramidion en bronze - cuivre + étain - sur l'obélisque de Paris qui recèle un message secret). Trump l'a achetée en 1995.

S'intéresser au "vocabulaire secret" de l'architecture n'est pas absurde, quand on sait que beaucoup d'immeubles ont des formes délibérément ésotériques comme le Pentagone (en forme de pentagramme), la villa de Naomi Campbell en Turquie ou celle de l'Agence des artistes créatifs berceau du mouvement féministe What's up. Pensez aussi aux obélisques à travers le monde, au  plan de Washington DC, à l'alignement de Mitterrand avec l'Arche de la Défense, l'Arc de triomphe et la pyramide du Louvre. Il peut y avoir des alignements rituels qui contribuent à des plans ésotériques (pour peu qu'on réactive ces lieux périodiquement par des cérémonies souterraines comme cela se fait semble-t-il sous l'arche de la défense, et sûrement ailleurs).

Hollywood valorise parfois ces endroits. Elle a mis en exergue le 666 de la 5e avenue (acheté à prix d'or par le gendre de Trump) dans des films angoissants. Et elle a tourné la série "Person of interest" sortie en 2015 au 40 de Wall Street. Toutes les scènes d'intérieur sont filmées dans la pyramide en cuivre du sommet, et le film d'ailleurs les démultiplie (cf photo à gauche). Le film joue sur la thématique du "reset" (très à la mode en ces temps de Covid), l' "opération quarantaine", la suffication, la manque d'air (on retombe sur nos masques actuels), une machine ("a highly complex computational system hiding in plain sight"/ un système de computation hautement complexe caché à la vie de tous) connectée au réseau électrique à travers des fils de cuivre et la destruction des opposants. Jim Cazaviel, l'ami de Medjugorje qui jouait dans la Passion du Christ, en est l'acteur principal (et on aurait envie de dire aussi : rappelez vous l'intérêt du pape pour Notre Dame de la Charité du Cuivre à Cuba). Y aurait-il quelque chose à comprendre aussi de la grande opération de retrait des pièces de cuivre dans tous les pays développés ? et avec la "copper time machine" (la machine à remonter le temps en cuivre) qu'on retrouve dans plusieurs films et des oeuvres d'art contemporain ?

Toute cette problématique autour du cuivre en ce moment, se rattache à l'évidence à l'électricité, et doit sans doute aussi être rapprochée de Nikola Tesla auquel d'ailleurs un oncle de Trump a été associé.

Casey/Enter the Stars rappelait hier que l'artiste-sorcière Marina Abramovic avait effectué un rituel à Belgrade (la "performance" Count on us) en 2004 sur les cendres de Tesla (normalement gardées dans son musée en Serbie). Velimir Abramovic, le frère de la sorcière, né en 1952 à Belgrade, qui soutint sa thèse en 1985 sur la philosophie naturelle de Leibnitz et des bolcheviks, est un spécialiste de Tesla et fut le fondateur (en 1992) et rédacteur en chef du magazine Teslania. Il est de fait le dépositaire de l'héritage de Tesla en Serbie.

 

Casey laisse entendre que le frère de Marina qui a travaillé sur la gouvernance mondiale pourrait comme l'oncle de Trump avoir effectué uen captation de l'héritage de Tesla en vue de la mise en place de la 5G. Mais il me semble que ce qui ne cadre pas avec cette connexion Trump-Marina Abramovic-Tesla-5G c'est que Velimir Abramovic en ce moment se distingue plutôt en Serbie pour son opposition véhémente à la 5G (voir par exemple sa déclaration en serbe ici).

Difficile pour l'instant de relier entre elles toutes ces occurrences de la thématique du cuivre. On sent qu'elles font partie de la matrice symbolique dominante, y compris dans la programmation prédictive comme avec cette série "Person of interest". Il peut être utile de se contruire une culture autour de tout cela. Vous savez qu'il y a des théories selon lesquelles l'Arche d'Alliance était une structure électrique.  Selon un article paru dans l'édition du 5 mars 1933 du Chicago Daily Tribune, Frederick Rogers, le doyen du département d'ingénierie du Lewis Institute of Technology, a mené une étude approfondie de la construction de l'arche comme décrit dans le Bible, et a conclu que sa conception correspondait à un condenseur électrique simple parfaitement construit. Il existe aussi une hypothèse selon laquelle la grand epyramide de Ghizeh n'était pas une tombe mais une centrale électrique. La thématique de l'électricité et du cuivre doit être maintenue dans sa double dimension matérielle et spirituelle pour comprendre ce qui est en train de se passer dans le monde. Mais pour l'instant on n'en est qu'à l'étape d'amasser les pièces du puzzle. Le temps de l'assemblage n'est pas encore venu.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article