Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Le grand reset dans Time, et l'alliance Vigano-Trump

3 Novembre 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Donald Trump, #Les Stazinis, #Vatican, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #La droite

En juin l'archevêque ex nonce apostolique à Washington Mgr Carlo Maria Vigano avait écrit dans une lettre ouverte au président Trump à propos des attaques de la gauche suite à sa visite au Sanctuaire national de Saint-Jean-Paul II qu'elles "font partie d'une narration (narrative) médiatique orchestrée qui ne cherche pas à combattre le racisme et à ramener l'ordre social, mais à faire empirer les états d'esprit; non pas rendre justice, mais légitimer la violence et le crime; non pas servir la vérité, mais favoriser une faction politique." Il ajoutait "Et il est déconcertant qu'il y ait des évêques - comme ceux que j'ai récemment dénoncés - qui, par leurs paroles, prouvent qu'ils sont alignés du côté opposé. Ils sont soumis à l'État profond, au globalisme, à la pensée unique, au Nouvel Ordre Mondial qu'ils invoquent de plus en plus fréquemment au nom d'une fraternité universelle qui n'a rien de chrétien, mais qui évoque les idéaux maçonniques de ceux qui veulent dominez le monde en chassant Dieu des tribunaux, des écoles, des familles et peut-être même des églises."  Cette phrase concernant les actes des antifas avait marqué : "Il ne sera pas étonnant que, dans quelques mois, on apprenne une fois de plus que derrière ces actes de vandalisme et de violence se cachent ceux qui espèrent profiter de la dissolution de l'ordre social pour construire un monde sans liberté: Solve et Coagula, comme l'enseigne l'adage maçonnique." Beaucoup avaient noté que "solve et coagula" (dissoudre et coaguler, qui est le pendant de l'ordre issu du chaos) était la phrase habituellement écrite sur le bras du Baphomet.

Vigano récidive dans son alerte contre le nouvel ordre mondial dans une lettre à Trump dans laquelle il cible spécifiquement la dictature sanitaire : "Un plan mondial appelé Great Reset (grande réinitialisation) est en cours, écrit-il. Son architecte est une élite mondiale qui veut soumettre toute l’humanité, imposant des mesures coercitives avec lesquelles limiter drastiquement les libertés individuelles et celles de populations entières. Dans plusieurs pays, ce plan a déjà été approuvé et financé; dans d’autres, il n’en est qu’à ses débuts. Derrière les dirigeants mondiaux qui sont les complices et les exécuteurs de ce projet infernal, il y a des personnages sans scrupules qui financent le Forum économique mondial et l’événement 201, faisant la promotion de leur agenda.

Le but de la Grande Réinitialisation est l’imposition d’une dictature de la santé visant à l’imposition de mesures liberticides, cachées derrière des promesses tentantes d’assurer un revenu universel et d’annuler la dette individuelle. Le prix de ces concessions du Fonds monétaire international sera la renonciation à la propriété privée et l’adhésion à un programme de vaccination contre les Covid-19 et Covid-21 promu par Bill Gates avec la collaboration des principaux groupes pharmaceutiques. Au-delà des énormes intérêts économiques qui motivent les promoteurs de la Grande Réinitialisation, l’imposition de la vaccination s’accompagnera de l’exigence d’un passeport sanitaire et d’une identification numérique, avec pour conséquence le suivi des contacts de la population du monde entier. Ceux qui n’accepteront pas ces mesures seront confinés dans des camps de détention ou placés en résidence surveillée et tous leurs biens seront confisqués."

Il critique au passage le pape : " il est clair maintenant que celui qui occupe le trône de Pierre a trahi son rôle dès le début afin de défendre et de promouvoir l’idéologie mondialiste, en soutenant l’agenda de l’Église profonde, qui l’a choisi dans ses rangs", et estime que seul le président Trump peut aujourd'hui assumer le rôle de la résistance au luciférisme qui autrefois incombait à l'Eglise catholique. "L’alternative, ajoute-t-il, serait de voter pour une personne (Biden) manipulée par l’État profond, gravement compromise par les scandales et la corruption, qui fera aux États-Unis ce que Jorge Mario Bergoglio fait à l’Église, le Premier ministre Conte en Italie, le président Macron en France, le Premier ministre Sanchez en Espagne, et ainsi de suite."

Les propos du pape sur l'union civile dans  un documentaire présenté à la Fête du cinéma de Rome et à moitié démentis par son secrétariat d'Etat le 2 novembre apportent de l'eau au moulin à la thèse de Mgr Vigano sur l'alignement du pape sur les grands agendas mondialistes maçonniques.

Concernant le Grand Reset, ce n'est pas une fiction. Sous le titre "The Great Reset" , le Forum économique mondial (dont on a vu la croisade pro-vaccination dans le cadre de la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations) sous l'inspiration de l'économiste Klaus Schwab explique qu' "il est urgent que les parties prenantes mondiales coopèrent pour gérer simultanément les conséquences directes de la crise du COVID-19. Pour améliorer l'état du monde, le Forum économique mondial lance l'initiative The Great Reset." Le tout puissant magazine Time (fondé par Henry Luce  membre des Skull and Bones de 1919, avec l'argent de JP Morgan et Rockefeller) lui emboîte le pas et prône une refonte du capitalisme, avec une dimension de "New Deal écologique" : "La pandémie du COVID-19 a donné une occasion unique de réfléchir au genre d'avenir que nous souhaitons. TIME s'est associé au Forum économique mondial pour demander aux principaux penseurs de partager des idées sur la manière de transformer notre façon de vivre et de travailler." Le parfum de New Deal rappelle la crise financière de 2008 quand The Guardian et The Economist (le magazine des Rothschild à Londres) soulignaient le retour en grâce de Marx chez les élites économiques allemandes.

La presse mainstream comme Vanity Fair dans la main des banquiers dénonce l'alliance entre Trump et les conservateurs catholiques comme une collusion de "paranoïaques" d'extrême droite.

En face, on voit le général Mike Flynn conseiller à la défense nationale du président Trump dont Qanon annonçait en juillet dernier qu'il était susceptible de devenir directeur du FBI, retweeter le 30 octobre la lettre de Vigano.

Donald Trump, s'il était réélu, affronterait-il le "Great Reset", comme il a essayé pendant le confinement de remettre la main sur la Réserve fédérale face aux banquiers mondialistes, ou s'agit-il d'un simple rideau de fumée ?

---------

Sur Klaus Schwab - voir Winteroak, 5 oct 2020 "Klaus Schwab and his great fascist reset", de son livre Moderne Unternehmensführung im Maschinenbau (Modern Enterprise Management in Mechanical Engineering) qui évoque sa conception nazie du management à son enthousiasme pour la révolution 4IR (par exemple l'idée qu'un «monde plein de drones offre un monde plein de possibilités» dans son livre "Façonner l'avenir de la quatrième révolution industrielle"...) - voir aussi ceci

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

R
Merci pour votre lecture et votre mise en perspective de la lettre de Vigano. Merci encore pour votre recherche de vérité de lucidité.
Répondre