Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Le vaccin et le volcan en éruption/ Le covid et les églises

13 Avril 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Le monde autour de nous

Hier la presse a annoncé que les habitants de Saint Vincent, l'île des Caraïbes où un volcan dangereux (La Soufrière) est entré en éruption seront évacués sur des navires de croisière seulement s'ils ont reçu le vaccin anti-COVID-19. C'est ce qu'a déclaré Ralph Gonsalves, le Premier ministre travailliste de Saint-Vincent-et-les Grenadines (dont on ne s'étonnera pas que l'on retrouve son nom avec Bill Gates à la de la 11e réunion annuelle de la Clinton Global Initiative - CGI - du 26 au 29 septembre 2015 à New York). C'est toujours la même mafia qui manifeste le même mépris pour la vie des gens en danger.
"Le médecin-chef identifiera les personnes déjà vaccinées afin que nous puissions les faire monter sur le navire", a précisé Gonsalves. Comme si imposer un test nasal ou salivaire n aurait pas suffi. 

Pendant ce temps en France, on apprenait qu'un prêtre l’abbé Guelfucci et le vicaire de l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, l’abbé Gabriel Grodziski,, à Paris, ont été placé en garde à vue après la messe pascale de samedi pour avoir donné la communion à la bouche des fidèles. Le cardinal Sarah préfet émérite de la Congrégation pour le Culte divin, a apporté son soutien à l’abbé placé en garde en vue quelques heures, lequel fait par ailleurs depuis l'incident l'objet d'une enquête canonique de l'évêché, et à son vicaire.

Fin mars à Dallas au Texas où pourtant le gouverneur avait fait lever l'obligation de porter des masques, une mère enceinte de 28 ans a été expulsée de la messe catholique par la police à la demande du prêtre pour ne pas avoir porté de masque.En avril 2020 trois policiers en armes avaient fait interrompre une messe à l'église Saint-André-de-l'Europe dans le VIIIe arrondissement de Paris. En novembre dernier Grégor Puppinck, docteur en droit et directeur de l’European Center for Law and Justice (ECLJ), avait rappelé que "le droit international place même cette liberté de religion au-dessus des autres libertés en n’y admettant « aucune dérogation », même « dans le cas où un danger public exceptionnel menace l’existence de la nation et est proclamé par un acte officiel"...

Je devrais aussi vous dire un mot du "paradoxe chilien" : ce pays qui bat des records de vaccination (un quart de la population vaccinée)... et qui pourtant doit reconfiner à cause d'une nouvelle flambée de contamination...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article