Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Back into Afghanistan

4 Mars 2009 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

Cette remarque ironique dans un article hostile à l'implication états-unienne en Afghanistan :

In fairness, I should note that the CIA did develop an innovative strategy last year for winning the hearts and minds of some Afghan tribal leaders. An agent in the country's southern region was seeking the help of a 60-something-year-old chieftain, but no go -- until he learned that the man, who has four younger wives, was having performance problems. "Take one of these," said the agent, discreetly offering Viagra pills.


Days later, the agent returned to the village to find the old man wreathed in a glowing grin that only sex can induce. "You are a great man," exuded the happy chieftain, who subsequently became a useful source for the agency. It gives new meaning to the old bumper-sticker, "Make love, not war."


Lire la suite

Anniversaires

3 Mars 2009 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

On va bientôt commémorer les 10 ans des bombardements sur la République fédérale de Yougoslavie. Je sais que, malgré la publication de mes "10 ans sur la planète résistante" qui parle beaucoup de ce que j'ai vu en Serbie, personne ne me tendra un micro. Je laisse à d'autres la parlotte sur les estrades. Je me souviens de ceux qui à l'époque me poussaient à écrire, à jouer les porte-paroles. J'ai beaucoup écrit sur de nombreux blogs, pour eux, mais j'ai largement échoué à me faire entendre. Je n'en conçois pas de ressentiment. A l'époque, je songeais surtout à poser des jalons pour l'avenir, laisser des témoignages pour qu'on nous donne raison 20 ans plus tard. La semaine dernière Pierre Lévy me disait : "Tu dénonces l'UCK comme une organisation stalinienne, mais je suppose que ton jugement sur les staliniens a évolué depuis lors". Il a évolué sur le stalinisme, comme sur bien d'autres points. Même si je suis resté fidèle à l'hommage que je rendais à l'époque à la résistance yougoslave et serbe, il est beaucoup de choses que je ne ressens plus de la même façon. A commencer d'ailleurs par ma complicité avec celui que j'appelle Boris et avec qui au fond je n'ai plus rien en commun. C'est une évolution assez naturelle je suppose.

La Yougoslavie s'est un peu éloignée. Je soutiens le combat juridique du gouvernment serbe contre la reconnaissance unilatérale du Kosovo. Mais je ne le soutiens pas dans les mêmes termes que bien des Serbes à Paris le font. Peu importe d'ailleurs : ces nuances n'intéressent ni les Serbes, ni personne d'autre.

Mon éditeur m'a confirmé hier son feu vert pour un livre sur la Pridnestrovie/Transnistrie. Je bâtis de nouveaux projets politiques. Des projets dont je ne pourrai parler que plus tard sur ce blog, quand ils connaîtront un début de réalisation. Le réseau "Atlas alternatif" sur Facebook continue à recevoir des adhérants. Vous pouvez vous y inscrire. Il n'est pas exclu que nous finissions un jour par en faire quelque chose.

Lire la suite

Res publica

3 Mars 2009 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Programme pour une gauche décomplexée

Très moche tout ce que l'on entend en ce moment sur le passage de M. Fillon au CRIF, sur les patrons qui demandent des subventions à l'Etat pour faire face à la crise, sur la gratuité des lycées français (c'est à dire aux gosses de riches) à l'étranger accordée par M. Sarkozy, et qui favorisera les riches. Rien de bien joli.

Chavez_reelu_dimanche_AFP_-2-copie-1.jpgJe réfléchis en ce moment à ce projet républicain à la Hugo Chavez que j'avais esquissé dans Programme pour une gauche française décomplexée. Conjuguer patriotisme républicain et internationalisme. Le faire concrètement. Patriotisme républicain et internationalisme, c'est-à-dire aussi patriotisme républicain et diversité interne : diversité des cultures immigrées, diversité des cultures régionales aussi. Cela ne peut se faire qu'en restituant l'histoire telle qu'elle a eu lieu, sans rien escamoter, notamment reconnaître les crimes, tous les crimes, à l'égard de tout le monde... Et se projeter dans l'avenir, sans quoi la reconnaissance des crimes ne sera que prétexte à flagellation, culpabilisation, indemnisation, destruction du "vivre ensemble". Cet avenir il faut le penser avec audace, dans la rupture avec le modèle de société que suppose le capitalisme actuel. Il faut pousser dans cette direction, donner du contenu à ce projet.

Lire la suite

Utopie critique

1 Mars 2009 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Au coeur des mouvements anti-guerre

La revue Utopie critique vient de publier une recension de "10 ans sur la planète résistante" : le lien est sur http://www.utopie-critique.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=130&Itemid=39
Lire la suite
<< < 1 2 3