Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Une ennemie de la langue française secrétaire générale de l'OIF grâce à Macron

12 Octobre 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

D'accord aujourd'hui avec JL Mélenchon qui critique la nomination de la ministre des affaires étrangères rwandaise  Louise Mushikiwabo comme secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie. J'ai déjà exprimé sur le blog de l'Atlas alternatif ce qu'il fallait penser de la dictature de Paul Kagamé : le rôle du FPR dans la  guerre civile de 1994, les massacres perpétrés dans l'Est du Congo, le soutien aux guérillas, l'exploitation des mines, l'élimination des opposants en interne, l'obstruction à l'enquête sur l'attentat contre l'avion d'Habyarimana qui fut à l'origine du génocide. En outre le gouvernement de Kagame a interdit la langue française dans les écoles et le pays et rejoint le Commonwealth.

Le 11 septembre 2011, Mme Mushikiwabo, mariée à un Américian, avait déclaré " l'anglais est une langue avec laquelle on va plus loin que le français. Au Rwanda, le français ne va nulle part". En 2014, elle a fait raser au bulldozer le centre culturel français de Kigali. (On ne comprend pas comment Macron ose ensuite affirmer que la politique rwandais orientée vers "le bilinguisme" n'est pas incompatible avec la francophonie, alors qu'elle n'est orientée en réalité que vers l'imposition unilatérale de l'anglais)

Ce n'est pas la première fois que Paris soutient dans des organisations internationales des Rwandais qui n'ont pas le profil pour le poste. En 2005, elle avait fait nommer Valentine Rugwabiza comme adjointe de Pascal Lamy à l'Organisation mondiale du commerce. Une des mille faveurs faites par Paris au régime de Kigali depuis quinze ans. Mais cette fois, cela jette carrément le discrédit sur l'Organisation internationale de la francophonie.

--

NB : L'organe de propagande France Info TV à 13 h aujourd'hui a simplement signalé à 13 h que Mme Mushikiwabo était une "forte tête", que sa famille tutsie fut victime du génocide de 2014 et que Marine Le Pen a contesté sa nomination (les autres oppositions sont passées sous silence).

Lire la suite

Prix Nobel de la Paix, Arc de Baal de Palmyre, éléments d'ambiance qui intriguent

7 Octobre 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Proche-Orient, #Aide aux femmes yezidies, #Les Stazinis

Je sais que la plupart de mes lecteurs, sans doute parce qu'ils ont un parcours intérieur qui les voue à l'aveuglement, désapprouvent le fait que, depuis quelques années, je m'intéresse aux pratiques religieuses de nos dirigeants (parce que mon expérience dans l'occultisme m'a montré que ces pratiques ont un impact réel sur le cours des choses).

Pour eux le fait que Macron rencontre sous le patronage de Bill Gates une DJ ghanéenne de 10 ans qui affiche des pyramides et "good vibes" n'a aucun sens. De même ils ne se posent aucune question sur le fait que la cause des yézidis massacrés par Daech en 2014 ne suscitent pendant deux ans l'indifférence, puis, en peu de temps, trouvent le parrainage d'Amal Clooney, l'oreille de Le Drian, le Gold Keepers Award chez Bill Gates et le prix Nobel de la paix dans la foulée.

Pour eux, il est normal que l'Institut pour l'archéologie digitale d'Oxford construise une ou plusieurs répliques de l'arc du temple de Baal de Palmyre détruite par Daech en 2015 et aillent la camper périodiquement en des endroits où se réunissent les grands de ce monde (le G7 de Florence, Dubaï) juste soi-disant pour attirer l'attention des gens sur le patrimoine archéologique.

Pour ma part, je croirais tout cela anodin si nos dirigeants et nos stars d'Hollywood (l'ensemble souvent sur les mêmes scènes) ne se répandaient pas en signes étranges (cornutos, oeil d'Horus etc) dans tous les magazines, ou s'il n'y avait pas eu  les mails fuités par Wikileaks de Podesta, d'H. Clinton etc sur les "dîners spirites", les soirées "pizza" etc. Mais tout cela existe, et, chers lecteurs, vous pouvez continuer de faire les autruches à ce sujet mais cela ne vous apportera rien de bon in fine.

Je veux bien croire que, peut-être, les évangéliques exagèrent quand ils disent que cette porte de Baal, le dieu auquel on sacrifie des enfants (Jérémie 19:5) a été placée au National Mall de Washington parce qu'au même moment était en jeu la nomination à la Cour suprême américaine d'un juge anti-avortement. Mais moi je garde à l'esprit le fait que c'était le jour où la représente yézidie Nadia Murad recevait son Goldkeepers Award à New-York. Il y a autour de ces yézidis, de Baal, du Proche-Orient, quelque chose de "fishy fishy"... A mon avis un type qui doit en savoir beaucoup là-dessus, c'est Erdogan. Il doit avoir des éléments précis sur ce qui s'est joué en 2014 autour de la plaine de Ninive dans la passivité de nos dirigeants, et sur ce qu'ils veulent en faire aujourd'hui. Il se peut aussi qu'il en sache beaucoup sur les 3 000 femmes yézidies encore disparus et ce que sont devenus leurs enfants.

Mais étant dans un jeu de "je te tiens tu me tiens par la barbichette" avec les Clintons en raison de leur connexion commune avec les frères musulmans, il a sans doute les moyens de ne pas finir comme Milosevic.

Je prêche dans le désert, ce qui est le propre des vrais prophètes. Donc vous pouvez continuer à ignorer mes billets sur ces sujets, mais vous n'y gagnerez pas en compréhension de l'évolution de ce monde.

Lire la suite