Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

CERN, Vatican : les tarologues ont le vent en poupe

26 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Vatican

Je vous en avais parlé en mars dernier, les occultistes du CERN (Centre européen de recherche nucléaire) ont remis en 2018 à la rosicrucienne anglaise Suzanne Treister (généreusement subventionnée par la Métropole de Bordeaux pour ses sculptures sur les recherches des nazis autour de l'énergie Vril) le prix Collide International (avec la résidence d'artiste qui va avec). Mme Treister était notamment récompensée d'avoir inventé un jeu de tarot (des cartes qui permettent de prévoir l'avenir en invoquant un esprit de python - mais peu de praticiens sont conscients de cette invocation, tout en ayant conscience du caractère magique et ésotérique de la tarologie). Cette année en juillet cet honneur est revenu à la hollandaise Rosa Menkman .... qui, ô surprise ! s'est distinguée elle-aussi en participant à la création d'un jeu de tarots il y a huit ans, "Telenesia Tarot Cards – 2011"... Nos chercheurs adorent les artistes diseuses de bonne aventure, allez savoir pourquoi...

Au passage on notera qu'un tableau de Mme Menkman fait penser à l'architecture du siège de la chaîne de TV Euronews à Lyon, vous ne trouvez pas ? Les architectes d'Euronews Dominique Jakob, 44 ans, diplômée de l’école d’architecture de Paris Villemin. Brendan Mac Farlane, 49 ans diplômé de Harvard (on ignore s'il a fréquenté les Skulls and Bones) se sont distingués par la construction d'un restaurant au Centre Georges Pompidou (2000), du « Docks en Seine » (2008), à Paris, de l’école supérieure des arts et de la communication (Esac) à Pau, de la maison T à La Garenne-Colombes en 1994 etc. On ne sait pas si ceux-là aiment les tarots, mais ils adorent les cubes, qui ont une signification aussi dans l'occultisme (à cause du 6)...

 

Une lectrice du blog me faisait remarquer hier que certains théologiens du Vatican aussi aimaient les tarots... Le 30 juillet dernier, Taylor Marshall attirait l'attention sur le fait que le thème hérétique repris par le pape François selon lequel l'enfer pourrait être vide, qui venait du néo-platonicien Origène, avait été remis au goût du jour par le jésuite suisse Hans Urs Von Balthasar (1905-1988). Marshall rappelle que Urs von Balthasar a écrit une préface favorable à Méditations sur les 22 arcanes majeurs du Tarot (en anglais "Méditation on the tarots") paru en 1967 puis réédité par les éditions Aubier, livre anonyme attribué au russe Valentin Tomberg (un anthroposophe rosicrucien converti au catholicisme sur le tard), une approche apologétique d'un point de vue "catholique" de la tarologie.

Urs Von Balthasar fut nommé cardinal par Jean Paul II mais mourut peu de temps avant de prendre ses insignes. Jean Paul II, lui-même lié au frankisme polonais et à l'occultisme, s'est fait photographier avec sur son bureau deux tomes des Méditations sur les 22 arcanes majeurs du Tarot (photo ci dessous, le site ici fournit un agrandissement). Roger Puck (un catholique traditionaliste qui porte la médaille de Notre Dame de la Rue du Bac depuis vingt ans, qui est venu au catholicisme par Tomberg) affirme que l'ouvrage avait été donné au pape par le philosophe Robert Spaemann un proche du futur Benoît XVI, lequel quand il n'était que cardinal Ratzinger avait autorisé la publication du livre, selon l'anthroposophe Sergei Prokofieff. En 2007 le responsable d'Ignatius Insight, l'organe des jésuites en Californie en parlait en des termes ingénus, soulignant que les tarots n'avaient pas toujours été occultistes, et se demandant si Tomberg (ancien anthroposophe, insistons sur ce point, c'est à dire disciple de l'occultiste Steiner) l'entendait dans ce sens...

On pourrait se demander si aujourd'hui on fait de la divination par les tarots dans certains milieux jésuites, sous les ordres du supérieur général vénézuélien Arturo Sosa Abascal qui affirmait en 2017 que le diable n'existait pas.

 

Lire la suite

L'uranium appauvri de l'OTAN tue toujours en Serbie

24 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous, #Divers histoire, #Billets divers de Delorca, #Débats chez les "résistants"

James Bovard récemment dans The Future of  Freedom Foundation notait que la Serbie, qui a perdu beaucoup d'infrastructures et 2 000 vies innocentes dans cette opération (sans parler des effets du nettoyage ethnique anti-serbe et anti-rom au Kosovo après le retrait des troupes de Milosevic à l'été 1999), devait à la démoniaque Hillary Clinton les bombardements de 1999 . "Une biographie d'Hillary Clinton, écrite par Gail Sheehy et publiée à la fin de 1999, rappelle-t-il, affirmait que Mme Clinton avait refusé de s'entretenir avec le président pendant huit mois après le procès de Monica. Lewinsky. Elle a repris la conversation avec son mari uniquement après l'avoir appelé pour l'exhorter avec la plus grande fermeté à commencer à bombarder la Serbie", ce qu'elle a obtenu dans les 24 heures qui ont suivi son appel...

Et cette croisade anti-serbe inique continue de faire des morts aujourd'hui encore dans ce pays. J'avais cité il y a un an cette nouvelle incroyable publiée dans Vecernje Novosti concernant une molécule chimique mystérieuse retrouvée à Gornji Milanovac. Dans le journal "Alo!" hier le général Slobodan Petkovic, ancien chef de la Défense atomique, biologique et chimique de l'Armée yougoslave, aujourd'hui chargé d'une mission d'enquête sur le sujet, déclarait "L'OTAN nous tue encore avec la poussière radioactive"

220 soldats allemands atteint de syndromes cancérigènes ont mis en cause l'OTAN pour l'utilisation d'uranium appauvri, comme l'avaient fait aussi des soldats américains à l'issue de la première guerre du golfe. Pierce Casellat, nouveau porte-parole de l'OTAN (équivalent de l'ineffable Jamie Shea qui nous gava de mensonges en 1999), sur la BBC serbe les a envoyés se rhabiller en affirmant une fois de plus que l'uranium appauvri n'était pas cancérigène. Petkovic réplique en citant les avis des oncologues dans le documentaire allemand de 2007 "Deadly Dust" (ci dessous).

Environ 50 000 missiles au fuselage renforcé par de l'uranium appauvri ont été lancés sur la Serbie en 1999. Les bombes aussi portaient un fuselage radioactif. Nebojsa Srbljak, cardiologue et président de la Merciful Angel Association, a récemment déclaré que le nombre de patients atteints de cancer dans le nord du Kosovo avait augmenté de 200% depuis 1999, conséquence directe du poison radioactif des bombes de l'OTAN ("Informer" 19 oct 2017). "Neuf Serbes du Kosovo qui sont entrés dans un cratère de bombes de l'OTAN après le bombardement. Tous les neuf sont morts d'un cancer et un dans la salive a trouvé de l'iode radioactif 131, ce qui provoque une guerre de la glande thyroïde. Le dixième, qui n'a pas voulu entrer, est toujours en vie, précise-t-il". Ils sont les victimes de cette première vague, tout comme les ouvriers du réseau d'aqueduc de Vranje irradiés sur la colline de Pljackovica. Et lors de la deuxième vague, les victimes sont ceux qui sont entrés en contact avec de l’uranium appauvri par le biais d’aliments, d’eau ou d’air empoisonnés. "En Afghanistan, les bébés atteints de difformités graves naissent à cause des bombes de l'OTAN. On parle généralement de "cancer du bébé", enfants nés aveugles et sans peau. 76 bébés y sont nés au cours des deux dernières années. Je ne m'étonnerais pas que de telles choses horribles se produisent également en Serbie" ajoute-t-il. Les effets de la radioactivité sont censés durer 150 ans.

La webmaster belgradoise du site Résistance que j'avais lancé fin 1999 et dont je parle dans mon livre "L'ingérence de l'OTAN en Serbie" a été opérée en 2013 d'un cancer du pancréas dont elle ne parvient que difficilement à stabiliser les métastases depuis lors à coup de chimiothérapies.

Lire la suite

Cachemire

24 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca

"Vous créez une autre Palestine" s'exclame, à propos du Cachemire, le député indien TK Rangarajan au Parlement. Vijay Prashad ancien contributeur de l'Atlas alternatif rappelle sur Common Dreams que dans ccette province, "en juillet, le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme a publié un rapport montrant que de terribles violences étaient devenues une routine. L'armée a utilisé des plombs métalliques, des détentions arbitraires et des «opérations de bouclage et de fouille». Les calculs de la Coalition de la société civile du Jammu-et-Cachemire ont montré que le nombre de victimes a augmenté au cours des dernières décennies pour être le plus élevé en 2018. Leur rapport sur la torture montre que des milliers de civils ont été arrêtés, emprisonnés sans inculpation et torturés. Il n'y avait aucun signe que la violence cesserait." 

"En attisant la question du Cachemire, les Etats-Unis enfoncent un nouveau coin dans l’une des étapes maritimes des Routes de la soie" précise Richard Labévière sur le site du Comité Valmy. On attend toujours une prise de position des intellectuels médiatiques sur l'asservissement du Cachemire... IL est vrai que cette situation qui relance la course aux armements entre New Delhi et Islamabad pourrait permettre à Dassaut de placer 36 avions Rafale supplémentaires en remplacement de ses Mig 21 et Mig 27(6 milliards d'euros en sus du contrat de 7 milliards en 2016, 1 % du chiffre d'affaire total de nos entreprises à l'exportation). La France aurait même effacé la dette fiscale d'un proche du premier ministre indien pour faciliter les affaires et invite ce dernier au G7 de Biarritz. Alors...

Lire la suite

L'Amazonie entre intérêts privés israéliens et ingérence des mondialistes

24 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Débats chez les "résistants", #George Soros

Cette année l'Institut national de recherche spatiale brésilien comptabilise plus de 72 000 sources d'incendies de forêt en Amazonie soit près du double de 2018, soit 83% de plus,. La politique irresponsable de Jair Bolsonaro, allié du lobby de la déforestoration (il a placé son avocat à la tête du ministère de l'agriculture et des forêts après avoir absorbé en son sein le ministère de l'écologie) est dans le collimateur de la grande presse internationale, mais le site alternatif latino-américain Kontrainfo rappelle que celui-ci fait en réalité le jeu d'une politique d'ingérence à grande échelle. En janvier dernier l'analyste mexicain Alfredo Jalife Rahme se demandait si Bolsonaro et Netanyahu pourraient privatiser le fleuve Amazone au profit de l'agence de gestion de l'eau israélienne Mekorot. 

En tout cas la politique extrémiste du président brésilien remet en scelle les vieux projets d'ingérence des banquiers mondialistes de Wall Street. On se souvient qu'au début des années 2000 le vice président de Clinton Al Gore avait proposé que l'Amazonie passe sous gouvernance internationale.  Le 5 août dernier Stephen Walt, professeur de l'école d'administration publique de l'université d'Harvard, remettait la question au goût du jour en publiant un article dans la revue  Foreign Policy, fondée par l’intellectuel américain Samuel Huntington, et qui appartient depuis des décennies à l’influent Carnegie Endowment (*) for International Peace, intitulé "Qui envahira le Brésil pour sauver l'Amazonie ?"

Tout comme les marionnettes politiques du WWF, façon Marina Silva, l'Open Society Foundation de George Soros est à l'avant-poste du combat et n'a pas hésité à révéler des documents secrets sur la politique de Bolsonaro pour le discréditer. Soros est une créature des Rothschild qui lui ont donné les bases de son premier fonds de spéculation dans les années 60. Mais, rappelle Kontrainfo, le lobby de la déforestation lui aussi est lié aux Rothschild : "Monsanto, le principal promoteur du soja génétiquement modifié, appartient à Bayer AG, dont le principal actionnaire est le fonds financier The Vanguard Group. Qui est derrière le groupe Vanguard? La banque Rothschild, destinataire de la déclaration de Blafour de 1917 et fondateur de l'État d'Israël", dont Bolsonaro (qui accuse Macron et la Norvège de financer les associations de défense de l'environnement) soutient inconditionnellement la politique.

Du "Divide et impera" (diviser pour régner) dans la plus pure tradition de nos chers banquiers internationaux et, au Brésil, comme en Argentine victime en ce moment d'un politique de spéculation effrénée et où la question d'une mise sous tutelle internationale de la Patagonie revient périodiquement, on peut être sûr que rien de tout cela n'est fait dans l'intérêt du pays concerné...

---

(*) Une fondation qui s'inquiète beaucoup des risques de krash monétaire généralisé en ce moment.

Lire la suite

Les couleurs de l'été 2019

22 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le quotidien, #Ecrire pour qui pour quoi, #Lectures, #Christianisme, #Grundlegung zur Metaphysik

Il semble que le public (assez restreint) de ce blog se divise en deux catégories : ceux qui, ayant connu mon travail sur l'Atlas alternatif, la Transnistrie, l'Abkhazie etc s'intéressent aux méfaits de l'impérialisme occidental contemporain. Et ceux qui essaient de comprendre l'action des sociétés secrètes sur la culture de masse et les politiques de nos dirigeants. Une certaines rationalité devrait me persuader d'écrire des articles fouillés pour les uns et pour les autres, mais cela reviendrait à placer mon travail sous le signe d'un certain utilitarisme borné, ce qui encouragerait aussi les lecteurs à adopter cette tournure de pensée très à la mode à notre époque. C'est pourquoi je préfère de temps en temps écrire un petit billet plus littéraire, complètement désintéressé. C'est ma façon d'encourager tout un chacun à chérir la littérature et la philosophie qui étaient beaucoup plus valorisées dans ma jeunesse qu'aujourd'hui. Après tout, lorsqu'on tape "Frédéric Delorca" sur Google, ne voit-on pas apparaître en premier lieu (en haut à droite) mon roman "La Révolution des montagnes" ?

Certes je n'ignore pas les dangers de cette "posture" littéraire faite de futilité et de beaucoup de narcissisme qui a pollué beaucoup de générations, notamment aux XVIIIe et au XIXe siècle (au passage ayons une pensée pour Jacqueline-Aimée Brohon qui aurait pu avoir la gloire dans nos manuels scolaires d'être une des plus grandes femmes romancières de son époque mais préféra se cloîtrer à Gisors (pour avoir hélas des visions hérétiques, nul n'est parfait, mais le geste de fuir la gloire littéraire est honorable - l'équivalent aujourd'hui serait que Mme Lagarde quittât la Banque centrale européenne pour entrer dans un ashram hindouiste). Mais après tout n'ai-je point ici de temps à autres évoqué des sujets aussi divers et personnels que ma jeunesse studieuse à Paris, mes lectures de l'été 2011, la chanson "Vous" de Cassie etc ? Cela fait partie de ma façon d'être.

Faisons donc une pose ici pour regarder un peu les couleurs de l'été 2019 qui s'achève... Chaque été a les siennes déterminées souvent par de micro-événements imprévisibles. Votre progéniture vous invite-t-elle à regarder un vieux "Fantomas" à la TV ? et voici que pour plusieurs jours votre imaginaire se colore d'impressions des années 60 - avant votre naissance - et vous décale ainsi davantage encore de votre époque, pour le simple plaisir d'un tourisme intellectuel rafraîchissant comme une promenade champêtre au crépuscule. Cet été il y eut beaucoup de ces micro-événements qui ont nourri mon esprit d'impressions et d'idées dont j'ignore encore l'impact qu'elles auront dans mes recherches des mois à venir. 

Par exemple un mien cousin béarnais m'a mis sur la piste des extra-terrestres comme l'avait tenté un an plus tôt un lecteur trotskiste de ce blog. Comme j'ai négligé, à tort, dans ma phase rationaliste étriquée beaucoup de sujets notamment liés à l'occultisme, je me penche donc maintenant sur les écrits de chrétiens fondamentalistes américains comme Thomas Horn qui prennent très au sérieux les enlèvements de personnes et les mutilations de bétail par les aliens et y voient un programme de mélange entre démons et humains comme au temps de Nimrod ainsi que l'avait annoncé le Christ dans l'Evangile. Il semble qu'un groupe chrétien d'agents du Pentagone, de la NASA et des services secrets souscrivent aussi à l'existence d'un tel programme promu par des sociétés maçonniques ou para-maçonniques et tentent de s'y opposer. On appelle cela le groupe "Collin Elite". Vérité, fantasme ? Pour l'instant je me borne à prendre en note tout ce que je lis à ce sujet, sans avoir d'avis arrêté sur rie,.

Chaque été a ses couleurs, disais-je. Il y eut celui où Israël se cassait les dents sur le Hezbollah libanais en 2006, celui où Saakachvili déclenchait une guerre contre Poutine en 2008, il y eut celui où je devais m'occuper de la guerre du Donbass, celui où je pestais contre Manuel Valls. Celui-ci aura été celui où j'aurai dû suivre l'affaire Epstein et m'informer un peu sur les conséquences de la colonisation de la Lune par les arthropodes, entre deux petites balades en Béarn et du côté de Moulins dans l'Allier... A Provins aussi ... étonnantes les galeries de cette ville où on vous fait visiter des temples maçonniques en vous faisant croire que ceux-ci étaient "persécutés" à la fin du XVIIIe siècle (qui va avaler pareil mensonge ?) et où les boutiques embaument la rosa gallica...

Un fidèle lecteur pestait le weekend dernier contre l'acte 40 des Gilets jaunes consacré à la "solidarité avec Hong Kong" dans la pire veine impérialiste... Le pouvoir a toujours de ces "trucs" pour dévier les combats légitimes de leurs objectifs... Et pendant ce temps les Rothschild (ou le pape, ou la reine d'Angleterre, on ne sait plus qui tire les ficelles de quoi) vous imposent Greta Thunberg, la libre circulation de capitaux et des hommes, la 5G, la vaccination obligatoire, la libre consommation de cannabis transgénique fabriqué par Monsanto (le Pepe Mujica), le "transgender agenda", la dématérialisation de tout qui ne laissera de traces de rien au prochain krach informatique planétaire, les ennuis bureaucratiques du quotidien qui ne s'allègent jamais et les tubes lucifériens de Katy Perry pour continuer à bien formater les coeurs. Bienvenu dans le meilleur des mondes.

Allez, l'été se termine... Après cet ultime regard rétrospectif, tournons la page et occupons nous de la rentrée !

Lire la suite

Traductions

20 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants"

Selon la traductrice de BFM Vladimir Poutine déclare lors de sa conférence de presse au fort de Brégançon avec Macron selon l'AFP et BFM TV "Et d’ailleurs, ça ne se passe pas qu’en Russie. Je suis invité par le président français et je suis un peu mal à l’aise en le disant mais vous savez tous que pendant les manifestations des gilets jaunes, il y a eu plusieurs dizaines de personnes qui avaient été blessées, il y avait des policiers qui avaient été blessés et on ne veut pas du tout que des évènements pareils se passent dans la capitale russe.". Selon le traducteur de RT il dit " Et d’ailleurs, ça ne se passe pas qu’en Russie. Je suis invité par le président français et je suis un peu mal à l’aise en le disant mais vous savez tous que pendant les manifestations des Gilets jaunes, il y a eu plusieurs dizaines de personnes qui avaient été blessées, il y avait des policiers qui avaient été blessés et on ne veut pas du tout que des événements pareils se passent dans la capitale russe." L'Elysée reconnaît que le pool d'interprètes a déformé les propos du président russe mais prétend que l'erreur émane de l'interprète nommée par le Kremlin qui a édulcoré les propos du président russe. Tandis que BFM se fait les crocs sur un l'os d'une déformation plus anodine des propos du président français par les médias russes sur l'existence d'une liste de Gilets jaunes aux élections européennes.

Lire la suite

Un petit point sur l'affaire Epstein

18 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Les Stazinis, #Débats chez les "résistants", #Christianisme, #George Soros

Plus de 300 personnes ont vu en août mon article du 15 juillet sur l'affaire Epstein. Vu le  très mauvais référencement que me réservent à dessein les algorithmes de Google, on peut supposer que les gens sont arrivés à ce billet au terme de recherches pointues et que, parmi eux (car le sujet ne passionne pas les foules, malheureusement), un bon nombre de journalistes "mainstream" inquiets de pouvoir faire du "damage control", de la "maîtrise des dégâts", parce qu'ils savent fort bien que cette affaire fragilise le système de propagande et d'oppression dont ils tirent leur gagne-pain quotidien. Beaucoup d'ailleurs font des recherches sur ce sujet uniquement pour trouver quelques anecdotes auxquelles ils peuvent réduire l'affaire Epstein en tentant de discréditer ceux qui essaient d'avoir une vue d'ensemble du tableau.

Je ne développerai pas ici les liens d'Epstein avec le Mossad et le Mega-Group, une coterie de capitalistes pro-israéliens liés à la pègre et très influents au sommet du parti républicain américain.

Je dirai seulement un mot du "culte" organisé dans le temple d'Epstein, culte satanique qui prouve que le Comité Valmy (par exemple) a tout faux ici quand il soutient qu'on ne devrait pas parler de "pédophilie" à propos du goût d'Epstein pour les prostitués adolescentes, alors que quiconque connaît un peu le dossier c'est que l'enjeu est bien un culte qui met en cause l'exploitation d'enfants en bas âge.

Ce n'est pas une lubie personnelle qui me fait m'intéresser aux cultes sur l'île d'Epstein. C'est le groupe anonyme pro-Trump Qanon (Q) qui recommandait de le faire dans un post du 11 novembre 2017 en demandant "Qui adore Satan ? Qu'est-ce qu'un culte ? L'île d'Epstein. Qu'est-ce qui se passe dans un temple ? Adoration ? Pourquoi le temple est-il au sommet d'une montagne ? Combien de niveaux peuvent se trouver en dessous ? Quelle est la signification des couleurs, de la forme et de la forme sur le dôme ?Pourquoi est-ce pertinent ?"

Le New York Post du 10 juillet dernier a rapporté que Chuck Shumer a reçu des milliers de dollars de donation de Jeffrey Epstein. Shumer posait sur les réseaux sociaux à la table du fils de George Soros, Alex Soros l'habitué des galas de charité de la sataniste Marina Abramovic (par exemple il était présent à celui du 28 juillet 2013 placé sous l’égide de la chanteuse Lady Gaga sur le thème « Le paradis du Diable » (« Devil's Heaven »).  La maquerelle d'Epstein Ghislaine Maxwell, la fille du célèbre magnat agent du Mossad, était au premier rang au mariage de la fille de Bill Clinton Chelsea, lequel a largement profité des vols "Lolita Express", de même George Stephanopoulos, l'ex directeur de la com' de Bill Clinton. Tout un petit monde déjà cité dans le Pizzagate.

Le 14 juillet dernier le gouvernement russe par son service d'intelligence étrangère (SVR) faisait savoir que la panne de courant qui a frappé Broadway résultait d'une opération du FBI pour explorer l'immeuble situé au 1633 de cette avenue, où se trouvent les bureaux de la Fondation Clinton et d'Epstein. Selon leur rapport  à  0200 heure de Moscou  (GMT + 3) le  14 Juillet 2019 , le  SVR a  reçu un bulletin d' alerte du  ministère de la Défense  ( MoD ) déclarant que leur  a lancé la semaine dernière  Kosmos 2537 satellite  a détecté une impulsion électromagnétique ( EMP ) émanant de  New York survenu à 18 H 47. L'analye a montré que cette EMP était générée par un  dispositif « CHAMPION » -un acronyme pour les  États-Unis force aérienne  ««Micro-projet avancé de missiles avancés de Counter-Electronics ». L'usage de cette arme aurait été justifié par  les dispositifs de protection des documents dont s'étaient équipés les Clinton.

L'usage de cette arme n'est pas vérifiable (cf Daniel Lee). Mais il est certain que la maison d'Esptein à New-York renfermait des symboles pédophiles comme la pyramide en forme de spirale dont on a déjà parlé à propos du pape - des photos l'ont montré.

En ce qui concerne la symbolique du "temple" d'Epstein sur les îles Vierges perquisitionné par le FBI le 12 août, la présence d'un cacatoès à crête de soufre à son sommet a attiré l'attention. Beaucoup de stars ont posé avec cet oiseau et certains affirment que cet oiseau est connu pour s'accoupler avec sa progéniture avant qu'elle ait atteint sa maturité.

Pourquoi est-ce que lorsque le célèbre astrophysicien handicapé de Cambridge Stephen Hawking monte dans un sous-marin affrété par Epstein pour explorer les côtés de son île en mars 2006 ce sous-marin s'appelle-t-il "pizza-pi" ? Et pourquoi le patron du Cosmet Pizza la pizzeria de Washington financée par Soros et liée aux Clinton qui affichait des photos si suspectes d'enfants maltraités sur les réseaux sociaux, Jimmy Alfantis, ajoutait-il CarisJames à ses photos d'enfants sur Instagram - Car-Is-James CARribean ISland St JAMES (l'île d'Epstein) ? Je ne fais ici que citer quelques faits faits troublants qu'évoque la vidéo ci-dessous de "Where We Go 1 We Go All", un adepte des messages de Q.

Quant à l'arrière-plan religieux de tout cela, vous pouvez vous reporter aux remarques de la militante israélienne Doreen Bell-Dotan (qui est citée par la canadienne Amazing Polly dont on a déjà ici mentionné les travaux) le 21 juillet ici qui estime que l'architecture du temple sur l'île St James, copie un mausolée turc de Rosh Pina (qui veut dire pierre du sommet de la pyramide en hébreu) utilisé par les francs-maçons issus des sabbatéens (les disciples de Sabbataï Lévy dont le pendant en Occident sont les Frankistes, des Juifs qui ont abandonné leur religion originelle pour verser dans l'occultisme, les Rothschild en font partie) - mais cette analyse de Doreen Bell-Doten peut prêter à caution. 

Evidemment Epstein était membre de la Trilatérale, et du Council on Foreign Relations (le cercle clandestin des grands banquiers mondialistes depuis les années 1920) dont l'arrière plan occultiste est maçonnique est bien connu et remonte au groupe de la Table Ronde anglais dont on parle souvent sur ce blog.

 

Lire la suite

Actualité estivale

12 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Colonialisme-impérialisme, #Christianisme, #La gauche, #Revue de presse, #Les Stazinis, #Débats chez les "résistants", #George Soros

Même si certains postent dans leurs commentaires des rires diaboliques sorosiens ("Ne laissez pas à Soros le dernier rire" disait Orban), ce blog bat des records d'affluence, sur des articles de recherche assez pointus (sur Greta Thunberg liké par 87 personnes, Arielle Dombasle liké par 21 personnes, l'adénochrome etc) que j'ai écrits ces derniers mois, c'est encourageant (d'ailleurs n'oubliez pas de vous abonner !). Pour autant je ne m’attelle pas à un nouveau travail de fond car j'ai l'impression que j'ai déjà écrit beaucoup de choses sur les groupes occultistes qui travaillent avec nos banquiers, sur les derniers développements de l'impérialisme euratlantiste etc.

Que l'on se reporte à ces longs textes si l'on veut (par exemple à mes interviews pour l'ICD) - aujourd'hui je m'en tiendrai à quelques considérations succinctes sur l'actualité estivale

Tout d'abord sur le "suicide" d'Epstein, je n'y crois pas plus que je n'ai cru à celui du cuisinier Bourdain l'an dernier, même si, bien sûr, il y a toujours 10 ou 20 % de chances pour que la version officielle soit la vraie. Il est très rare qu'un détenu qui tente de se suicider et fait l'objet d'un suivi particulier parvienne finalement à mettre fin à ses jours, et c'est d'autant moins probable dans le cas d'Epstein qu'il était un cas politiquement très sensible. On peut nous dire que les gardiens ont oublié de faire des rondes, ou leurs chefs de les organiser, c'est aussi peu probable que l'hypothèse d'une mort "naturelle" de Milosevic dans les geôles du tribunal pénal international, ou de l'absence d'implication de Washington dans l'assassinat de Kadhafi.

Après, les fans de Trump et de "Qanon" se font plaisir en pensant que l'homme n'est pas mort, mais a été exfiltré vers Israël (le journaliste "alt right" Cernovich a rappelé que la maquerelle d'Epstein Ghislaine Maxwell, était fille du magnat Robert Maxwell lié au Mossad voir aussi ses liens avec Mega-Group),  pour pouvoir ensuite être utilisé contre Clinton ou la famille royale anglaise, allez savoir. Toutes les hypothèses sont envisageables, et surtout, selon moi, la possibilité qu'il y ait des deals tordus entre le clan Trump (qui a été lui-même lié à Epstein) et les démocrates, sur l'affaire Epstein ou d'autres affaires. De toute façon il est clair qu'il y a là en jeu des intérêts colossaux et des stratégies sur lesquelles on ne peut rien savoir, à moins qu'un gentil transfuge un jour ou un Julian Assange (au fait que devient-il ? ) n'organisent des fuites (de ces héros que des "consultants de BFM" façon Anthony Bellanger s'efforceront ensuite de discréditer).

Je suis en tout cas de moins en moins enclin à faire confiance à Trump. Après les dernières fusillades de Dayton et El Paso qui ont poussé à nouveau les occultistes (voyez l'oeil d'Horus dans la "marche pour nos vies" de mars 2018) à demander l'interdiction des ventes d'armes aux Etats-Unis, le président à la coiffure étrange promet de cerner les profils dangereux plus en amont en espionnant la psychologie des gens sur les réseaux sociaux. Immédiatement après le FBI ( voir le Wall Street Journal il y a 4 jours) demandait à Facebook de lui transmettre plus d'éléments pour pouvoir agir "à titre préventif" contre les gens qui ne pensent pas comme il faut... c'est-à-dire vous chers lecteurs de ce blog. Après les terroristes islamistes, ce sont maintenant les "complotistes" qui sont dans le collimateur. Toute personne qui questionne le script médiatique dominant qu'on nous sert en boucle pour nous assommer. Et Trump hurle, comme les autres médias, contre votre liberté de pensée. Sachez le. Vous ne vous en sortirez pas sans luttes !

En attendant, vous proposerais-je un petit tour du globe pour vous changer les idées ? Macri se plante à la primaire des élections présidentielles argentines (tant mieux !), la coalition saoudienne éclate en vol au Yémen (si seulement Ben Salmane pouvait lâcher ses griffes de la gorge de ce pauvre pays !), sur le site du Comité Valmy, Richard Labévière offre un éclairage intéressant sur le rôle de Washington dans la décision de l'Inde (principal client pour les ventes d'armes d'Israël en 2017) de suspendre l'autonomie du Cachemire, Médiapart enquête sur les cueilleurs de noisettes qu'on dévore dans notre Nutella,  et le Monde piaffe d'impatience sur le mode "l'Argentine ne veut pas légaliser l'avortement, mais ouf ! la Nouvelle Zélande le fera bientôt !"... "Parce que chez ces gens là" comme disait la chanson, il faut offrir toujours plus de sacrifices au Moloch. La triste marche du Monde dans la Vallée de la Mort...

Un des lecteurs de ce blog m'envoyait ce weekend l'interview qu'il a accordée à Russia Today à l'issue de l'Acte 39 des Gilets jaunes. Ils ont bien du mérite d'agir encore après ce que leur a fait cet hiver Castaner la castagne (voyez mon billet ici).  Certains parlent de bloquer les raffineries etc. Mais dans ces cas là il faut du matos comme en ont les dockers, et une stratégie pour affronter les forces de l'ordre. Il manque toujours le "petit quelque chose" qui permettrait de diviser ces forces de l'ordres entre elles comme certains ont tenté de le faire en opposant la gendarmerie aux CRS. Mais ce genre de choses n'arrive qu'en temps de situation insurrectionnelle généralisée comme dans l'Egypte de Moubarak des dernières semaines ou comme au moment des actes des Gilets jaunes de décembre. On a l'impression que la classe moyenne n'est pas encore assez appauvrie pour arriver à ce point d'exaspération. Beaucoup de gens sont partis en vacances cet été sans trop de problèmes. Et d'ailleurs quand l'appauvrissement sera généralisé, il y aura probablement d'autres stratégies de la peur autour du terrorisme, des maladies etc pour préserver la cohésion sociale.

Pour l'heure la majorité silencieuse semble surtout sombrer dans une douce léthargie. Devant les images en direct sur LCI d'une jeune femme qui prenait un tir de lacrymo à la manif nantaise d'hommage à Steve sans avoir rien fait, une commentatrice d'Internet disait "elle a dû bien le chercher, moi je ne me fais jamais gazer". Avec ce genre de mentalité tous les Macrons du monde auront bientôt le champ libre pour tout et n'importe quoi, et tout le monde va accepter la micro-puce qui comme en Chine subordonnera nos pensées aux infos du Big Brother et nous fera agir selon les ordres des multinationales pour obtenir des points de citoyenneté qui nous feront avoir des réductions chez Kiabi...

A titre personnel, je suis de tout coeur aux côtés des agriculteurs qui condamnent le traité CETA (et celui avec le Mercosur qui sera probablement ratifié dans la foulée). Cette idéologie du libre-échange nuit à l'emploi, à l'environnement et aux normes sanitaires. C'est un non-sens complet.

En revanche je suis moins convaincu par les débats à gauche sur les urgences hospitalières. Bien sûr on comprend que les professionnels saturent. Mais le fond du problème là dessus est souvent que les gens abusent du recours à ces services, tout comme ils abusent de l'usage des médicaments, poussés à cela par un système individualiste athée qui fragilise les corps autant que les âmes. C'est un cercle vicieux de l'incivilité, de l'individualisme, du mal-être dans lequel les gens se mettent d'eux-mêmes en suivant de fausses valeurs, et répondre à ce problème sociétal par l'augmentation des effectifs ou des budgets n'est pas adéquat. La même chose pour l'Education nationale. Nos services publics sont comme une immense tombe que tout le monde contribue à creuser, sachant que nos grands médias aux ordres des banquiers fournissent les pioches en infiltrant au coeur de chacun la dose de désespoirs, de fausses valeurs, d'égarements, qui transforme toujours plus les gens en poulets sans têtes. Bien malin qui pourra inverser radicalement la vapeur là dessus...

En attendant une chose simple au moins : continuez à soutenir le projet de loi référendaire contre la privatisation d'Aéroport de Paris. C'est vital pour notre pays. Si l'on est 4,7 millions à signer, ils sont obligés de soumettre la question à l'avis de la population. Voilà un combat que l'on peut gagner sans trop d'effort !

Lire la suite

Quatre morts à Gaza et des bestioles sur la Lune

12 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient, #Grundlegung zur Metaphysik, #Débats chez les "résistants"

L'agence de presse Ma'an a annoncé samedi dernier que quatre Palestiniens ont été tués par des soldats de l'entité basée à Tel Aviv (appelons la comme ça), à l'est de la ville de Deir al-Balah, dans la bande de Gaza, tôt samedi dernier.

L'armée de l'entité a affirmé que les victimes palestiniennes étaient "armées de fusils d'assaut AK-47, de lance-grenades RPG et de grenades, dont l'un a été lancé". L'un des Palestiniens, a-t-il ajouté, avait franchi la barrière de Gaza et tiré sur les troupes de l'entité. Selon un journaliste du Centre palestinien d'information cet "incident" est intervenu en réplique à l'infiltration de bulldozers de l'entité.

Ce genre d'agression est fréquent à Gaza. 

Mais les "exploits" de l'entité ne s'arrêtent pas là. Ils vont jusqu'à la Lune. Le 11 avril dernier une sonde de cette structure politique célèbre, nommée Berechit ("Génèse" - Beresheet en orthographe anglaise) s'est lamentablement écrasée sur le satellite naturel de la Terre mettant ainsi provisoirement un terme aux rêves de conquête spatiale de son gouvernement (qui aurait ainsi voulu égaler les Etats-Unis, la Russie et la Chine). Mais les conséquences de cet échec restent imprévisibles : Sciences et Avenir nous apprend que l’engin contenait une vaste base de données de plus 30 millions de pages sur la planète Terre (une librairie lancée par le petit génie du numérique Nova Spivak, qui a pu se poser sur la Lune dans le cadre du "Projet de l'Arche" "arch project"). Elle renfermait aussi des échantillons d’ADN humain mais surtout... des tardigrades, ou « oursons d’eau » déshidratés. Spivak a choisi un peu au dernier moment d'ajouter ces invertébrés très résistants aux radiations à sa bibliothèque censée enseigner aux survivants de la Terre dans plusieurs générations ou aux extraterrestres les tours de magie de David Copperfield et la grandeur de l'arbre Bodhi en Inde. Ces animaux peuvent se conserver dix ans. On ignore s'ils peuvent être réhydratés un jour et coloniser ensuite la Lune où ils sont tombés... Drôle de cadeau quand même de Béréchit à notre satellite naturel. Un cadeau façon boîte de Pandore. Et, évidemment, un esprit curieux ne peut s'empêcher de se demander : par delà la narration officielle y aurait-il quelque but caché dans cette affaire ?

Lire la suite

Les djihadistes de Barcelone liés aux services secrets espagnols

7 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Espagne, #Colonialisme-impérialisme

A Manchester en 2017 l'auteur de l'attentat contre le concert de la marionnette de Disney Ariana Grande était membre d'une organisation djihadiste libyenne, le Libyan Islamic Fighting Group très bien traité par le MI5 britannique a révélé à l'époque John Pilger. Après un an d'enquête le journal républicain espagnol Público du 15 juillet dernier  sous la plume de Carlos Enrique Bayo révèle que l'imam de Ripoll Abdelbaki Es Satty qui fut le cerveau des attentats de Catalogne en août 2017 qui firent 77 victimes dont 5 morts fut jusqu'au dernier jour un correspondant des services secrets espagnols qui en savaient long sur les faits et gestes sur la cellule terroriste qu'il entraînait sans rien faire pour prévenir leurs agissements. Toujours le même schéma de collusion entre djihadistes et services de renseignement occidentaux...

Lire la suite

Les assertions trop péremptoires du "Grand Soir" sur les viols de Cologne, trois ans plus tard...

5 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La gauche, #Colonialisme-impérialisme, #Débats chez les "résistants"

JM Bourget sur le site "Le Grand Soir" attaque la journaliste chevènementiste Natacha Polanyi : "« Les viols de Cologne » (de 2016) sont un fake. Une invention montée par l’extrême droite allemande avec l’aide de certains policiers. Tant pis, si tu tapes sur ces mecs et ne sait pas pourquoi, eux le savent. Donc, à Cologne, pas de viols. Alors que Polony, fille d’ophtalmo c’est vrai, a tout vu de ce qui n’existait pas."

Bourget, lui, veut surtout voir ce qui l'arrange.

Beaucoup plus pertinente à mes yeux la remarque de la rédaction de GQ sur les événements en mars 2017 :

" De fait, selon Wikipédia, « en novembre 2016 à Cologne, 1182 plaintes pénales ont été déposées, dont 497 pour agressions sexuelles et cinq pour viols. Sur un total de 183 prévenus, 22 furent accusés, le plus souvent de délits de vol. Un seul procès seulement se solda par une condamnation pour insulte sexuelle.  L'argument des bonnes âmes suspicieuses (...) l'argument donc, c'est qu'une seule condamnation, ça fait peu. Donc hop, cette nuit entière disparaît derrière un écran de fumée, et les 500 femmes sont... quoi ? Des menteuses ? Des méchantes racistes allemandes ? S'il n'y a pas de condamnations, ça annule 500 plaintes ? C'est beaucoup, 500 femmes qui viennent dire au secours. Quand même. Sans vouloir chipoter. Comme hystérie collective c'est bourrin. Je n'étais pas à Cologne ce soir-là (juger des viols est toujours compliqué, surtout dans une foule, de nuit - comment identifier ?), mais si les journalistes avaient de tels pouvoirs magiques d'invention de faits purement imaginaires, on se demande pourquoi la moitié d'entre deux s'amuseraient à écrire des romans à côté."

La justice allemande n'a probablement pas fait son boulot, JM Bourget ne peut en tirer aucun argument sur ce qui s'est vraiment passé à Cologne il y a près de trois ans.

La gauche occidentale a tort de toujours défendre l'abrogation des frontières, et trier les faits en fonction d'un anti-racisme rhétorique complètement hors de propos qui ne fera d'ailleurs que renforcer à terme ce même racisme qu'on prétend combattre, à l'image de Mélenchon qui va pérorer contre le mur de Trump à la frontière mexicaine. La migration à outrance est voulue par nos grands banquiers, comme le libre échange  qui tue l'emploi et les avantages sociaux, abaisse les normes sanitaires et détruit la planète (l'horrible traité du CETA avec le Canada, et celui avec le Mercosur qui suit). On ne fait pas de la bonne solidarité internationale en défendant les migrations. Il n'y a de solidarité intelligente que dans la défense absolue de la souveraineté des nations du Sud, comme de celles du Nord. L'unification du monde est un leurre qui fera à terme de nous tous des esclaves - ce que nous sommes déjà très largement à notre insu.

Lire la suite