Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

La Pyramide PY1 de Guy Laliberté

21 Décembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

Le milliardaire canadien Guy Laliberté, collectionneur de fétiches africains et fondateur du Cirque du Soleil, lance un nouveau concept : une salle de spectacle pyramidale itinérante, la structure temporaire mesure 38 mètres de longueur et de largeur pour environ 25 mètres de hauteur. Les spectateurs de Montréal, y sont, comme dans une salle IMAX, complètement  submergés par les images projetées sur les 3 parois et qu'il ont quasiment la sensation de pouvoir toucher. Les gens y consomment de la musique et y font du yoga.

Cette pyramide est censée être déplacée, et 70 ou 80 pyramides itinérantes de ce type devraient être construites dans le monde.

Laliberté se réclame de l'héritage du prophète des hippies Alan Watts. Sur cette photo (ci-dessous) le gourou fait avec les bars le X de l'allégeance à l'Antéchrist :

 

Même posture qu'Arielle Dombasle à l'émission Clair Obscur du 17 juin dernier sur France O quand elle expliquait en 43e minute que le "Mal" absolu c'était le christianisme biblique intransigeant. Cette posture est classique dans le langage des sociétés secrètes. Pour l'usage du X comme symbole de l'Antéchrist, voir entre autres Madonna et son Mme X, InXS et leur "Devil inside" etc voir plus de détails ici. Dans son traité "Monitor of Freemasonry" p. 91, Richardsons identifiait précisément cette position des bras en X comme correspondant au degré de "maître super-excellent". Le fait que Watts et Dombasle utilisent ce symbole n'implique pas forcément qu'ils aient appartenu à la franc-maçonnerie américaine classique : il peut indiquer une appartenance à d'autres sociétés secrètes du même type (de la même inspiration antéchristique). En tout cas la volonté de transmettre un symbole occultiste par ce geste, et d'y faire adhérer les foules ignorantes est très manifeste.

Lire la suite

Rudi Gernreich et "Cosmos 1999"

21 Décembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Cinéma

Dis moi qui t'habille je te dirai qui tu es. La maxime est très vraie dans l'industrie du divertissement et de la religion (qui sont une seule et même chose).  Songez à Catherine Deneuve en tenue d'Yves Saint-Laurent (l'auteur du satanique "La vilaine Lulu") dans un rôle de vampire en 1983, au pape Jean Paul II habillé en 1997 lors des Journées mondiales de la jeunesse par l'occultiste De Catelbajac (également présent au Met Gala luciférien de 2018).

Un autre exemple : la série anglaise "Cosmos 1999", techniquement inspirée de 2001 l'Odyssée de l'espace, et sortie sur les écrans TV en 1975 de Gerry et Sylvia Anderson. Qui s'étonnera que l'auteur des costumes ait été le couturier juif autrichien réfugié à Los Angeles en 1938 Rudi Gernreich ?

Rudi Gernreich, inventeur du maillot de bain topless, militait pour les vêtements androgynes unisexes (qui furent à l'honneur dans Comos 1999) - comme la ligne Nununu de Céline Dion - et les droits des homosexuels (il avait été actif dans les années 1950 au sein de la Mattachine Society , une société secrète gay de Californie du Sud). Dans sa création, il jouait beaucoup sur l'oeil d'Horus et le noir et blanc maçonniques. Sa muse Peggy Moffitt aimait avoir des pyramides sur le nez (voir photo).

Cosmos 1999/Space 1999 a été produit par le baron Lew Grade , patron d'Incorporated Television Company, qui produisait aussi "Le Saint", "Le Prisonnier", et le "Muppet Show". Grade avait commencé sa carrière artistique comme danseur dans une compagnie qu'il avait fondée avec  Joe Collins, le père de la série Dynasty, dont Springmeier s'est demandé s'il était lié à la famille Collins (une des 13 lignées Illuminati), vu que sa fille allait être une marionnette des Onassis et des Bronfman (les milliardaires impliqués dans le scandale de la secte NXIVM). Grade (né Louis Winogradsky, en Ukraine) anobli par la reine en 1976 allait aussi produire une mini-série télévisée "Jésus de Nazareth" confié à Zeffirelli avec un fort soutien du pape en 1977 (je le signale pour rappeler les liens du Vatican avec l'occultisme dès avant Jean Paul II). Il a également fait parler de lui dans les réflexions sur le 11 septembre (voir par exemple le blog de Stas) parce qu'il a acheté en 1978 les droits du concept de "The Medusa Touch" le premier grand film du marchand d'armes israélien Arnon Milchan qui montrait un avion s'écrasant dans un building. Lew Grade avec ses deux frères Leslie (Lazare) Grade (père d'un patron de la BBC et d'ITV) et Bernard Delfont (né Boris Winogradsky) contrôlait une grande part de l'industrie du divertissement en Grande-Bretagne et notamment plusieurs théâtres (son empire pouvait être comparable à celui de Robert Maxwell). Il fut assez directif dans la définition des contraintes de Cosmos 1999.

Comme c'était prévisible compte tenu de ce qu'on vient de dire, dans cette série les références ésotériques sont nombreuses. Parmi les allusions occultistes de Cosmos 1999, on notera l'épisode 23, intitulé "Le Testament d'Arcadie" sur une sombre histoire de squelette (qui semble être le n° 24 dans la version française, et diffusé sur TF1 le 27 décembre 1975 c'est très précis...). Dans les traditions ésotériques l'Arcadie est le pays de Pan (Satan), dont on trouve des références depuis le "Et in Arcadia Ego" de Nicolas Poussin jusqu'au groupe musical "Arcadia" qui a succès à la formation sataniste "Duran Duran", en passant par Rennes-le-Château. Dans "The occult Arts of Music" (p. 101) , David Huckvale explique que dans l'épisode 3 "Black Sun" (Soleil noir), la lune est tirée à travers un trou noir. "Au cours de cette rude épreuve, précise-t-il, le commandant Koenig (Martin Landau) et le professeur Bergman (Barry Morse) rencontrent une entité spirituelle, peut-être Dieu. Sur la scène, Koenig dit 'Tout est toute autre chose. Et tout l'univers est une pensée vivante... Chaque étoile n'est qu'une cellule du cerveau de l'univers'. Ces idées dérivent, via Baudelaire de la vision mystique (du mage) Swedenborg". Tout cela fit partie de la programmation par l'occultisme des cerveaux des enfants nés entre 1965 et 1970 que leurs parents laissaient devant la TV le mercredi et les weekends... Aujourd'hui cette série est bien sûr célébrée sur Internet comme pionnière, avant-gardiste pour son époque etc.

Lire la suite

Quand Kate Bush faisait l'apologie de Wilhelm Reich

21 Décembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Souvenirs d'enfance et de jeunesse, #Les rapports hommes-femmes, #Divers histoire

Tous les lettrés de notre époque savent que Wilhelm Reich était un psychanalyste marxiste apôtre de la révolution sexuelle dans les années 1950/60. Très peu savent que la chanson de Kate Bush, "Cloudbusting" de 1985, que j'entendais encore récemment dans un supermarché, était un hommage à celui-ci.

Kate Bush était dans les années 1980 une chanteuse sorcière, ouvertement païenne, qui s'est d'ailleurs filmée dans un clip dansant sur des squelettes (c'est Lindsay Kemp, qui lui a appris à le faire, comme  David Bowie,le mime s'était lui-même distingué en 1973 dans le très druidique-satanique film d'horreur The Wickerman/Le Dieu d'Osier ). Dans "Them heavy people", elle parle de gourous qui l'ont initiée aux thèse de l'occultiste Gurdjieff" (voir aussi les sources "gothiques" de ses autres chansons).

Elle s'est inspirée pour écrire Cloudbusting d'un livre du fils de Wilhem Reich, qui avait vu son père arrêté sous ses yeux. Reich avait joué les chasseur de nuages. Le principe de sa découverte était que l'on pouvait prendre de l'énergie sexuelle (orgone) stockée dans des armoires métalliques, la placer dans des tuyaux en cuivre ou en acier assemblés et l'envoyer vers les nuages pour les chasser. Dans la vidéo K. Bush joue le rôle du fils du savant.

On ne s'étonnera pas que ce clip ait été tourné par Terry Gilliam des Monthy Python, dont le film "Sacré Graal" avait été financé par des satanistes célèbres.

Reich de son vivant a été soupçonné de pédophilie. Kate Bush elle-même a dû se justifier en 2014 (voir Daily Mail du 27 juillet) de sa longue collaboration artistique avec le pédophile notoire Rolph Harris, et la question de sa propre implication dans cette pratique avait été posée dès 1980 à propos de sa chanson "Infant Kiss".

La diffusion persistante de la chanson de Kate Bush sur les ondes des radios entretient le culte de Reich, de la provocation sexuelle, et du commerce avec les forces occultes.

Lire la suite

La victoire de B. Johnson, le mouvement social en France, les thèses de René Guénon

14 Décembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Le monde autour de nous, #Espagne, #Christianisme, #Les régimes populistes, #Les Stazinis, #Débats chez les "résistants"

Encore un ennemi de nos médias, Boris Johnson, décrit par toutes nos bonnes âmes comme un parfait imbécile, qui remporte brillamment des élections - en Grande Bretagne. Les capitalistes européistes de BFM-Business enragent, et brandissent la menace d'une sécession écossaise : "La Grande-Bretagne ressemblerait alors à un petit confetti sur la carte du monde" s'esclaffe un de leurs petits secrétaires. C'est oublier bien sûr qu'une Ecosse indépendante trouverait face à elle eu sein de l'Union européenne une Espagne peu soucieuse de cautionner un précédent qui risquerait de servir de modèle aux indépendantistes catalans (du moins si le premier ministre espagnol a le cran de s'affranchir de la dépendance à l'égard du parti radical Esquerra republicana duquel il semble devenir l'otage en ce moment). Nul doute qu'une victoire de Trump l'an prochain parachèvera le tableau amer pour les médias mondialistes (les démocrates conscients de la nullité de Biden sont dans un tel désarroi qu'ils songent à ressusciter la très détestée Hillary Clinton pour faire face au président sortant, ils n'ont aucune chance de gagner malgré leurs gesticulations). Mais que les capitalistes se rassurent, ils pourront bientôt recomposer leurs intérêts avec l'axe Washington-Londres. A supposer même qu'un jour Paris s'affranchisse de la tutelle de Berlin et que ce qu'il reste de l'Union européenne finisse par exploser, je ne doute pas que nos banquiers finiraient par y "retrouver leurs petits", hélas, en jouant sur nos égoïsmes et notre cupidité. Mais bon, ne faisons pas la fine bouche : tout ce qui va contre le multilatéralisme, les traités de libre-échange mondiaux, et le projet de gouvernement planétaire est bon à prendre.

Pour le reste les nouvelles du monde ne sont pas très bonnes : remise au pas des mouvements sociaux en Irak, en Bolivie, en Algérie où l'élection présidentielle a été largement boudée. La France a le courage de s'opposer une fois de plus aux manigances de Macron-Philippe, sur les retraites cette fois, mais il va être difficile de franchir le cap des fêtes, l'instinct de consommation étant toujours plus fort que la soif de justice.

Je lis en ce moment René Guénon. Mais je ne suis pas d'accord avec sa thèse selon laquelle puisque toute religion a un volet initiatique ésotérique au dessus de sa dimension exotérique, le christianisme en a eu une aussi, probablement à ses débuts. Je suis plus convaincu par la vision des évangéliques selon laquelle le christianisme à son origine n'est pas une religion, mais un partenariat surnaturel personnel avec Christ sur la base de sa parole. Sous Constantin, ou déjà un peu avant dans la clandestinité, ses adeptes ont passé des compromis avec le paganisme, aboutissant au catholicisme et l'orthodoxie tels que nous les connaissons, mais ce ne sont là que de mauvais bricolages. Quant à la greffe tardive d'une tradition ésotérique sur tout cela dans le cadre du compagnonnage, des Templiers, ou de la franc-maçonnerie, à vue de nez, il pourrait ne s'agir là que d'une importation de traditions orientales secrètes notamment kabbalistiques parfaitement nauséabondes qui n'ont absolument aucun rapport avec l'héritage christique.

Mais je livre ces réflexions sous toutes réserves, car après tout je ne suis pas un spécialiste de ces questions et préfère m'imposer en ce moment un devoir de silence et d'humilité, toujours plus nécessaire dans ce monde où il y a trop de bruit.

Lire la suite