Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Verrazane et Marguerite de Navarre

19 Août 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Renaissance - Auteurs et personnalités, #Béarn, #Christianisme, #Le quotidien

Il y a si peu de liberté ! Dans les trains des gens vous interpellent dès que vous descendez votre masque sous le nez ! C'était donc une joie pour moi de voir dimanche dernier du haut du pont d'Espagne à Pau un pêcheur exhiber une truite au bout de sa ligne et la montrer à sa petite fille émerveillée. Voilà un plaisir simple et sain que les technofascistes n'ont pu lui voler. C'est devenu si rare.

En longeant le château de Marguerite de Navarre (Marguerite d'Angoulême), la soeur de François Ie, je songeais que c'est à cause d'elle que le pauvre navigateur, toscan de Lyon, Jean de Verrazane, Giovanni da Verrazzano, qui périt tristement dévoré par les cannibales, nomma le site de New-York "Angoulême" ou "Nouvelle Angoulême" en 1524 et la baie de l'Hudson "Baie Ste Marguerite".

S'il a nommé cette baie en l'honneur de la "Marguerite des Marguerites" et non de son frère le roi, c'est qu'elle a dû l'impressionner. Comme je l'ai déjà dit, les dames de la cour à l'époque se devaient d'incarner le sommet du bon goût et tout ce que le royaume très chrétien de France, fille ainée de l'Eglise, avait de plus splendide, et c'est ce que faisait la reine de Navarre en sa propre cour comme à la cour de son frère, si bien qu'il est un peu vain de la décrire seulement comme une "grande intellectuelle" à la Marguerite Yourcenar comme le font nos contemporains. J'ai voulu avoir des renseignements sur la rencontre entre Verrazane et Marguerite.

En attendant j'ai jeté un oeil à son Heptaméron pour voir si elle y parlait des expéditions en Amérique. Il évoque celle de Robertval, "chef par le commandement du Roy son maistre, en l'isles de Canadas" (en 1542) dans sa 67ème nouvelle. C'est une belle histoire qui me rappelle la série de mon enfance "Les robins suisses". Robertval abandonne un homme qui l'avait trahi, ainsi que sa femme sur un littoral inhospitalier. La femme est pieuse et lit beaucoup le Nouveau Testament (notez la petite connotation protestante : on ne dit pas qu'elle récite des Ave Maria et des Pater Noster). Elle assiste loyalement son mari. Ils résistent au milieu hostile. Le mari meurt. La femme survit, défend la dépouille mortelle de son homme qu'elle a enterré profondément, fac aux bêtes et sera finalement ramenée affaiblie mais vivante à la Rochelle par un navire de passage. L'histoire rappelle la question de l'amour au de la mort que j'avais évoqué dans ce billet à propos de Marguerite de Navarre et de Bourdeille. La reine de Navarre l'agrémente in fine de citations des épîtres de Paul en l'honneur des femmes qui comblerait d'aise les chrétiennes de notre époque attachées à la défense à la fois de leur foi et de leur sexe (mais Marguerite de Valois a la prudence de tout rattacher à la bonté de Dieu sans mérite pour l'humain). Une chronique précise que cette femme nommée Marguerite comme la reine était nièce de Robertval et qu'elle avait été déposée sur l'île dite "île à la demoiselle" sur le Saint Laurent (52e degré nord) avec son amant qui s'était montré trop assidu à son égard aux yeux du capitaine. Ce que la reine de Navarre emportée dans la mode italienne du thème galant "amour toujours" (comme dans l'affaire de Bourdeille d'ailleurs), c'est qu'il s'agissait d'une idylle adultérine...

Pour ce qui concerne plus précisément la rencontre de Marguerite avec Verrazane, j'ai pensé aller lire quelques livres à la médiathèque de Dieppe, ville où le marin a un portrait gravé dans le marbre, et où se trouvent quelques livres sur lui. Mais le temps et le courage de reprendre un train avec un masque sur le nez me font un peu défaut pour l'instant...

En y songeant je me dis que peut-être suis-je trop indulgent envers Marguerite de Navarre, dont j'ai montré aussi les faiblesses pour le spiritisme mêlé à la passion charnelle - cf ici - et le libertinage des quintinistes sous couvert de protestantisme. Le marquis de la Franquerie dans son "La vierge Marie dans l'Histoire de France" (1939) fut très sévère pour Marguerite."Malheureusement, écrit-il p. 123, le roi (François Ier) ne resta pas longtemps sous la pieuse influence de la reine Claude de France, il tomba sous celle des libertins et surtout de sa soeur, Marguerite, qui déjà protégeait les hérétiques et, après son mariage avec Henri d'Albret, en 1527, allait faire de sa cour de Nérac le refuge de Calvin. Au lieu de se conduire en Roi très chrétien, François Ier favorisa la Renaissance, qui 'étalera la pourriture païenne' et 'prêchera l'erreur et le vice' ". Il attribue au déclin spirituel du roi sous l'influence de sa soeur sa captivité à Pavie (dont il ne réchappa que grâce à un voeu à la Sainte Vierge), puis la mort de six de ses sept fils

Après tout, qui sait si les accointances de Verrazane pour Marguerite de Valois, ne participent pas de sa dépravation qui le conduisit à finir sous la dents des cannibales dans les Caraïbes ?

En tout cas ces escapades historiques restent un petit plaisir gratuit et innocent que l'on peut encore s'accorder pour fuir une époque pesante. Celle qui précédait les guerres de religion ne valait peut-être pas mieux, mais au moins elle est très lointaine. Se déplacer vers elle par l'esprit suffit à relâcher un peu la pression du présent.

Lire la suite

Une étude fantaisiste sur le lien 5G-Covid ?

18 Août 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants"

Pour faire suite à nos interrogations du printemps dernier sur le lien 5G-Coronavirus, signalons ce point :

Sept docteurs et professeurs Fioranelli (professeur agrégé de physiologue dans un département de physique nucléaire à l’Université Guglielmo Marconi de Rome), Sepehri, Roccia, Jafferany, Olisova, Lomonosov et Lotti ont publié une étude scientifique intitulée “Technologie 5G et induction du coronavirus dans les cellules de la peau” (5G Technology and induction of coronavirus in skin cells).

L'étude a été publiée le 16 juillet dans le magazine Biolife, et repris par la base de données PubMed, puis retiré.

Dans cette recherche, les auteurs affirment que les ondes millimétriques 5G pourraient être absorbées par des cellules dermatologiques agissant comme des antennes, transférées vers d’autres cellules et jouer le rôle principal dans la production de coronavirus dans les cellules biologiques. L'ADN est construit à partir d'électrons et d'atomes chargés et a une structure semblable à un inducteur. Cette structure pourrait être divisée en inducteurs linéaires, toroïdaux et ronds. Les inducteurs interagissent avec les ondes électromagnétiques externes, se déplacent et produisent des ondes supplémentaires dans les cellules. Les formes de ces ondes sont similaires aux formes des bases hexagonales et pentagonales de leur source d'ADN. Ces ondes produisent des trous dans les liquides à l'intérieur du noyau. Pour combler ces trous, des bases hexagonales et pentagonales supplémentaires sont produites. Selon les auteurs, ces bases pourraient se rejoindre et former des structures de type virus telles que le coronavirus. Pour produire ces virus au sein d'une cellule, il est nécessaire que la longueur d'onde des ondes externes soit plus courte que la taille de la cellule, expliquent-ils. Ainsi, les ondes millimétriques 5G pourraient être de bons candidats pour la construction de structures de type virus telles que les coronavirus (COVID-19) dans les cellules.

La néerlandaise Elisabeth Bik (voir ici), entre autres, a jugé ce travail purement fantaisiste car il repose seulement sur des graphiques sans la moindre vérification empirique statistique.

Lire la suite

Les masques et l'occultisme

13 Août 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Grundlegung zur Metaphysik, #Bill Gates, #Christianisme, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants"

Le Dr Theresa Tam, administrateur en chef de la santé publique du Canada, a déclaré le 7 août qu'un vaccin ne sera pas la «solution miracle» pour mettre fin à la pandémie de la COVID-19 et que la distanciation physique et le port du masque (pourtant si toxique pour notre respiration) pourraient être en place pendant deux à trois ans. Son alter ego conseiller de Trump pour la santé le Dr Fauci aux Etats-Unis ou encore en France Olivier Véran, ministre de la santé, tiennent à peu près le même discours. Avez-vous remarqué qu'à chaque étape de cette pandémie pourtant si peu létale, dès que vous vous attendez à ce que vos dirigeants prennent une décision rationnelle, proportionnée aux faits, ils font exactement le contraire ? Ils ont systématiquement opté pour le pire : le confinement systématique, le refus de l'hydroxychloroquine, l'obligation du port du masque. A chaque étape ils ont tenus des discours qui sur le plan technique se contredisaient d'un jour sur l'autre, mais à chaque fois ils l'ont très vite inscrit sur un arrière-fond théorique qui vous faisait comprendre qu'on "changeait de paradigme" "changeait de civilisation" et qu'il ne fallait plus s'accrocher à nos droits individuels anciens parce que tout était modifié. A chaque étape il y a eu des gens connus pour leurs pratiques occultistes (notamment des artistes hollywoodiens) pour faire l'apologie de ce changement en exposant l'imaginaire dans lequel tout cela s'inscrivait (comme Madonna prônant le confinement avec un Baphomet sur son T-Shirt), et à chaque étape, il y a eu des "truthers", des chercheurs de vérité, notamment chrétiens, pour vous montrer les séquences de programmation prédictive qui, dans les séries hollywoodiennes, ou dans les clips, dans les spectacles, avaient préparé les esprits à ce qui se passait cette année.

C'est qu'avec ce Covid, comme avec la soi-disant guerre contre le terrorisme, ou la soi-disant lutte contre le réchauffement climatique, vous avez affaire à des scénarios "globaux" montés de longue date par des sociétés secrète de type rosicrucien/illuminati intégrées au niveau mondial par le haut des franc-maçonneries de chaque pays qui tiennent nos élites politiques et médicales. Sur ces sujets-là il n'y a pas de rationalité qui tienne car ce sont des agendas lucifériens purement idéologiques d'asservissement de l'humanité et d'inversion de l'ordre divin. Et à chaque fois que les gens, au lieu de s'en remettre à Dieu, par le "mécanisme" bien expliqué par l'Evangile de la foi  (à dessein je parle de machinerie, car la Bible à maints égards est un "mode d'emploi" du monde et de la vie), misent sur la capacité de leurs politiques à revenir à la raison et à la recherche du bien commun, ou sur celle des dirigeants (Trump, Le Pen, Mélanchon), à résister à cette folie - c'est à dire que, dans une logique d'orgueil humaniste, ils s'en remettent à l'homme pour régler les problèmes, ce que la Bible prohibe - ils renforcent en fait et cautionnent la matrice qui vampirise les énergies.

 L'étape du masque obligatoire aujourd'hui est une étape occultiste de plus, comme le confinement hier. Les dirigeants ont feint de l'improviser, mais au coeur du "Deep state", elle a été théorisée depuis longtemps.

Tout d'abord elle figure noir sur blanc sur le plan technique dans des plans d'intervention en cas de pandémie. Voyez par exemple aux Etats-Unis le document "Department of defense implementation plan for pandemic influenza" (Plan d'action pour une grippe pandémique du ministère de la défense) d'août 2006 en ligne ici (je cite des documents américains car ils sont souvent accessibles sur Internet et parce qu'il y a plus de "truthers" dans ce pays pour exploiter ce genre de sources que chez nous). Cherchez le mot clé "mask" dans ce PDF et vous verrez qu'il y figure souvent.

Mais surtout le recours aux masques est annoncé dans l'ordre des représentations artistiques depuis très longtemps. On a déjà cité ici les défilés de mode très "illuminati" (avec des sols maçonniques, des yeux d'Horus etc) mettant en scène le port de masques à gaz, ou encore la cérémonie d'ouverture des jeux olympiques de Londres en 2012

Voyez ce clip du groupe Sonique au titre évocateur "je te jette un sort" (I put a spell on you") de novembre 2018. Il faut être aveugle pour ne pas remarquer les masques des deux femmes à droite et à gauche.

En 1994, dans une scène film "The Mask" avec Jim Carrey, le chien devant le sol d'une cuisine en damier maçonnique saute sur une chaise pour flairer un masque. Au même moment le héros Ipkiss regarde une émission où le docteur Newman (nouvel homme) est interviewé "Dr Newman, dites vous que tout le monde porte un masque ?". Le docteur y répond que oui et que c'est une "image socialement acceptable" et Jim Carrey répète "nous portons tous des masques" (le contrôle mental repose sur la répétition).

 

L'acteur a fait parler de lui pour ses signes de mains qui évoquent le monde de l'occultisme.

Et la chanteuse sataniste amie de Marina Abramovic, la prêtresse de la cuisine spirite, Lady Gaga, déjà si active dans "Together at home" a accommodé le slogan d'Aleister Crowley "fais ce que tu veux", sous la forme "sois toi-même, mais porte un masque" (ce qui révèle toute la contradiction de ces slogans soi-disant libertaires : en fait l'injonction à libérer les pulsions conduit à se soumettre à une tyrannie qui manipule notre identité).

Pourquoi le masque intéresse-t-il tant ces illustres occultistes ?

Steve Barwick, auteur du livre "The 4 parts of God's Plan", sur le site de Guy Boulianne (aristocrate poète, chercheur, ancien propriétaire d'une galerie d'art au Québec), rappelle que le mot « mystère » dans la Bible a à voir avec la fermeture de la bouche quand on subit une initiation religieuse secrète. Encore une fois, c’est : « l’idée du silence, imposée par l’ initiation aux rites religieux ». "Entre autres choses, le port du masque sur la bouche est un signe de soumission… un geste de votre volonté d’être soumis à d’autres qui ne sont pas votre Souverain habituel. Mais il y a plus. Selon l’Encyclopedia Britannica, le port de masque est : « Une forme de déguisement ou de dissimulation habituellement portée sur ou devant le visage pour cacher l’identité d’une personne et par ses propres traits pour établir un autre être. »". "Le rituel de masquage, précise-t-il encore, est spécifiquement conçu pour inverser l’ordre de hiérarchie mis en place par Dieu lui-même. Dans la hiérarchie de votre Père céleste, vous êtes un souverain représentant de Sa Parole sur cette terre. Et votre travail consiste à dire Sa Parole, en Son nom Souverain aux autres." Avec le masque, vous devenez au contraire enfant du monde caché et du diable. "C’est une initiation à un nouvel ordre. Mais c’est aussi une transformation de soi en une nouvelle position dans ce nouvel ordre. Sous l’emprise du ritualiste occulte, vous, étant masqué, vous n’êtes plus la personne que vous étiez. Vous n’êtes plus un porte-parole désigné de Dieu sur cette terre. Vous êtes soudainement rétrogradé et réaffecté à la position de sujet obéissant."

Et Steve Barwick de citer encore L’Encyclopedia Britannica  : « Souvent, le porteur [du masque] semble devenir psychologiquement un avec le personnage qu’il aide à créer. Il semble devenir un automate, sans sa propre volonté, devenue subordonnée à celle du personnage du masque. »

Par ailleurs évidemment le masque (dont chacun reconnaît pourtant l'inefficacité sur le plan médical) vous réduit au silence suivant une imagerie maçonnique bien connu (on connaît tous les images de David Bowie, Bill Clinton etc avec un doigt sur les lèvres, le papillon monarque sur la bouche dans "Le silence des

agneaux" etc).

Je vous laisse retrouver aussi sur le site de Guy Boulianne les remarques justes de Steve Barwick sur la distanciation sociale.

Tout cela explique le caractère apparemment inéluctable de cette logique folle qui s'est instaurée autour du Covid-19 et qui joue sur les passions les plus basses de l'humanité (la peur, le conformisme, l'envie de dénoncer son voisin, de faire souffrir autrui) en instrumentalisant le savoir scientifique sur des bases complètement biaisées comme l'ont montré des esprits intègres comme le professeur Raoult. Donc n'oubliez pas que pour résister efficacement c'est d'abord sur le terrain spirituel qu'il faut se placer, c'est à dire celui de la recherche de la connaissance, de l'humilité, et du combat intérieur, sans vous en remettre à aucune force humaine ni aucun démagogue.

Lire la suite