Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

A propos du taux d'abstention au Venezuela

9 Décembre 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La gauche, #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous

Les élections législatives au Vénézuela (boycottées par l'opposition dont divers dirigeants sont poursuivis en justice) ont été caractérisées par un taux de participation de 31 %. La coalition qui soutient le président Maduro, le Grand Pôle patriotique, a obtenu 62 % des voix mais ni les Etats-Unis, ni l'OEA qu'ils contrôlent ni l'Union européenne n'ont reconnu les résultats, préférant continuer de démentir que Maduro reste le président légitime du pays, et soutenir leur poulain putschiste Juan Guaido, (lié au groupe paramilitaire colombien financé par la drogue "Los Rastrojos" - voir les photos compromettantes à droite révélées en septembre 2019 par l'ONG de Derechos Humanos Fundación Progresar, de Cúcuta et authentifiées par la police colombienne, ce qui n'a pas empêché le Sénat français de recevoir Guaido le 2 décembre)

31 % de participation n'est pas un mauvais score. Le même jour le taux de participation aux élections législatives en Roumanie était de 30 % .Et la participations aux élections législatives en France (second tour) en 2017 n'avait été que de 42 % sans coronavirus...

"Plus de 30% ont voté malgré la crise économique, la migration, le coronavirus, le manque d'essence, d'eau, d'électricité , et la pression d'un groupe d'opposants au Venezuela et à l'étranger soutenu par les médias sociaux appelant au sabotage" explique le journaliste chaviste Alberto Moran. Dans ce contexte, on ne peut pas dire que le taux d'abstention, même s'il ne reflète pas un grand enthousiasme populaire dans un pays épuisé par la crise économique et où la corruption est une réalité, soit pour autant un revers sérieux pour le président Maduro.

Lire la suite

Elections au Soviet Suprême de Transnistrie : le monopole de Sheriff

3 Décembre 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Transnistrie, #Le monde autour de nous

Mauvaise nouvelle pour la démocratie en Transnistrie : selon le quotidien russe Kommersant, les élections législatives du 29 novembre ont conduit à l'élection de 33 députés liés au trust financier "Shériff" sur 33... 29 sont membres du parti "Renouveau" créé par Shériff, et 4 sont des chefs d'entreprise liés à cette holding. Il n'y a même plus l'illusion d'une opposition fictive... "Le président de la République Vadim Krasnoselsky, qui a remporté les élections en 2016, ajoute le journal, est également arrivé au pouvoir avec le soutien financier, médiatique et politique du shérif, la holding contrôle désormais toutes les branches du gouvernement: les tribunaux de Transnistrie ne prennent pratiquement pas de décisions qui ne sont pas coordonnées avec cette structure d'entreprise ..."

Selon Anatoly Dirun, directeur du "Sciences Po" local qui a essayé de se présenter comme candidat indépendant à Tiraspol, les candidats sans-parti ont été délibérément empêchés de se présenter. D'où un taux de participation faible (27,7 %), même si le Covid a aussi conduit les gens à rester chez eux. Pour beaucoup d'observateurs ce déclin du pluralisme en Transnistrie risque d'affaiblir le pays face aux attaques prévisibles de la nouvelle présidente européiste de Moldavie Maia Sandu.

Lire la suite
<< < 1 2