Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Gaza

5 Janvier 2009 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

Tout d'abord un communiqué du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) daté du 4

"FPLP : L'occupant commence l'invasion terrestre de Gaza, la résistance s'engage à vaincre
 
Les forces d'occupation ont commencé leur invasion terrestre de Gaza le 3 janvier 2009. Les forces d'occupation sont entrées dans Gaza à partir de différents endroits vers 21h, tout en continuant leur bombardements sur les Palestiniens depuis les airs et la mer, en tuant et en blessant encore davantage nos compatriotes, alors que leurs forces terrestres empêchent les ambulances et le personnel médical d'aller au devant des victimes. 

Toutes les armes israéliennes (de fabrication US) sont utilisées dans cette invasion, y compris des bombes de forte puissance. Les forces d'occupation ont bombardé les quelques dépôts de pétrole restant, utilisés pour générer l'électricité dans Gaza, ce qui a coupé 85 % de l'électricité à Gaza et a créé de gros nuages de fumée épaisse et toxique.

Ce pétrole servait à faire marcher les hôpitaux, les ambulances et d'autres services d'urgence pour notre peuple. Le caractère criminel de l'occupant ne connaît pas de bornes et continue son escalade après une semaine d'assaut brutal contre notre peuple assiégé de Gaza.
 
Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine, l'ensemble de la résistance palestinienne et le peuple palestinien tout entier est engagé à affronter l'occupant face aux massacres israéliens, aux invasions terrestres et aux crimes. Nous appelons les peuples du monde à occuper et à prendre les ambassades et consulats Israéliens, Nord-américains et Egyptiens tout autour du monde.

Nous avons confiance en la fermeté de notre résistance et en les masses de notre peuple. Pas un seul Palestinien ne sera vaincu à Gaza. 
  
Nous sommes tous ensemble dans cette bataille, hommes, femmes, personnes âgées, enfants, jeunes gens, résistance populaire, travailleurs médicaux, combattants et dirigeants, nous nous dressons ensemble, pleins d'acharnement, de défi et de confiance dans cet affrontement avec l'occupant et ses crimes, certains que nous marchons vers la victoire."


Et puis on peut aussi jeter un oeil sur l'analyse militaire que le terroriste incarcéré Carlos fait à propos du Hamas - cf http://www.alterinfo.net/Depuis-sa-prison-francaise,-le-commandant-Carlos-analyse-la-situation-en-Palestine-Ce-qu-est-en-train-de-faire-le-Hamas,_a28009.html?voir_commentaire=oui#comments.


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J
Prochaine manifestation à Paris contre les bombardements de Gaza : Samedi 10 janvier à 15 h place de la République<br /> Merci de colporter l'info svp
Répondre
V
Cet interview de Carlos est intéressant, quelque soient les réserves que l'on peut avoir sur les évolutions politiques de l'auteur et de ses comportements. Cela étant, connaissant assez bien le sujet FPLP à l'époque, je peux certifier une chose, le PCF a toujours refusé d'avoir des relations avec le FPLP, en partie en raison de ses liens avec la Chine de Mao, mais sans doute pas uniquement. En Pologne en revanche, où je vivais à l'époque, le FPLP était très présent chez les étudiants palestiniens et était un des interlocuteurs de feu le Parti ouvrier unifié polonais. LE PCF avait des relations avec les communistes palestiniens, avec le Fatah, avec l'OLP, avec le FDLP, mais pas avec le FPLP. Là, je pense donc que Carlos règle ses comptes comme il peut avec le PCF.Et l'organisation FPLP-CG, c'est autre chose que le FPLP. Sans parler d'Abou Nidal.Quant au "léninisme" des Frères musulmans, c'est une thèse intéressante. Danielle Bleitrach de son côté, ancienne dirigeante du PCF, parle, elle, de "structuration de type franc-maçonnique" pour caractériser le fonctionnement des Frères musulmans. Dans les deux cas, ces auteurs émettent ces jugements en donnant à ces termes une connotation positive, faut-il souligner.En revanche, le caractère "petit-bourgeois" des Frères musulmans mériterait une analyse plus approfondie, car les mouvements communistes ou communisants dans le monde arabe étaient aussi assez souvent peu "prolétariens", vu les structures sociales existantes dans ces pays et le caractère d'emblée plus égalitariste et plus collectif de la religion musulmane par rapport aux habitudes héritées du christianisme, en particulier du christianisme occidental, catholique ou protestant (l'orthodoxie c'est déjà autre chose). Ce que Carlos doit savoir, puisqu'il a terminé sa "carrière" au Soudan qui est un pays où le Parti communiste et le mouvement de masse, syndical, des femmes, etc, était puissant et enraciné bien au delà de la petite classe ouvrière, et où le gouvernement est formé dans de très nombreux cas de personnes aujourd'hui désignées comme "islamistes", mais dont la majorité des cadres a fait son école politique au sein du Parti communiste soudanais de Mahjoub (pendu par Nimeiri l'alcoolique, Mahjoub aujourd'hui reconnu publiquement comme un héros national par le gouvernement "islamiste"), souvent en URSS ou en RDA.Cela étant, il semble vrai que le problème historique des Frères musulmans a été leur faiblesse relative dans les usines. Mais on voit bien en Palestine qu'ils ont réussi en revanche à bien s'implanter dans les classes populaires pas forcément ouvrières, mais pas moins ouvrières que les bases sociales des PC arabes. L'exemple sud-yéménite étant à cet égard particulièrement clair. ...Avec la suite que l'on sait.Mais, à l'heure actuelle, ce ne sont de toute façon plus que des débats historiques, qui ont leur importance, mais la donne a très fortement changé partout, pour tous. Ce qui explique sans doute aussi, par exemple, les divisions parallèles qui se sont opérées, par exemple en Irak, au sein du Parti communiste comme au sein des Frères musulmans, entre ailes qui sont dans la résistance armée, et ailes qui acceptent de reconnaître les institutions mises en place par le occupants, voire, dans le cas du PC irakien "officiel" d'y participer avec rang de ministre.
Répondre