Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Le débat sur la charte du Hamas

31 Mars 2009 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

Le jour du banquet du CRIF, la TV a interviewé un militant proche de cette organisation qui dénonçait la charte du Hamas dans laquelle, selon lui, cette organisation appelait chacun "à tuer son Juif". Mon premier réflexe a été de croire en une falsification du texte du Hamas, comme il y en a eu dans le passé du contenu du mémorandum de l'académie des sciences serbe de 1986 ou des déclarations d'Ahmadinejad, et de tant d'autres chefs politiques qui ne plaisent pas à l'Occident.

Un lecteur de ce site, dans le cadre d'un débat où il défendait La Journée de la Jupe, a sorti à son tour cet argument de la charte du Hamas, un argument qu'onne peut pas prendre à la légère. Dans son commentaire, il pointait les passages en cause :
- "Grâce à l'argent, ils règnent sur les médias mondiaux, les agences d'informations, la presse, les maisons d'édition, les radios, etc. Grâce à l'argent, ils ont fait éclater des révolutions dans différentes régions du monde pour réaliser leurs intérêts et les faire fructifier. Ce sont eux qui étaient derrière la révolution française, la révolution communiste et la plupart des révolutions dont nous avons entendu et entendons parler de-ci de-là." (Article 22)"
- "Grâce à l'argent, ils ont créé des organisations secrètes qui étendent leur présence dans toutes les parties du monde pour détruire les sociétés et réaliser les intérêts du sionisme, comme la franc-maçonnerie, les clubs Rotary et Lyons, le B'nai B'rith [Abnâ' al-'Ahd], etc. Ce sont toutes des organisations qui se livrent à l'espionnage et au sabotage. Grâce à l'argent, ils sont parvenus à prendre le contrôle des Etats colonialistes et ce sont eux qui les ont poussés à coloniser de nombreuses ré­gions pour en exploiter les richesses et y répandre leur cor­ruption." (Article 22)
- "Leur plan se trouve dans "les Protocoles des Sages de Sion" et leur conduite présente est une bonne preuve de ce qu'ils avancent." (Article 32)

- "Le Mouvement de la Résistance Islamique aspire à l'accomplissement de la promesse de Dieu, quel que soit le temps nécessaire. L'Apôtre de Dieu -que Dieu lui donne bénédic­tion et paix- a dit : "L'Heure ne viendra pas avant que les mu­sulmans n'aient combattu les Juifs (c'est à dire que les musul­mans ne les aient tués), avant que les Juifs ne se fussent ca­chés derrière les pierres et les arbres et que les pierres et les arbres eussent dit : 'Musulman, serviteur de Dieu ! Un Juif se cache derrière moi, viens et tue-le. Un seul arbre aura fait exception, le gharqad [Sorte d'épineux] qui est un arbre des Juifs" (hadîth rapporté par al-Bukhârî et par Muslim)." (Article 7)

Cette charte, publiée sur http://www.gremmo.mom.fr/legrain/voix15.htm, a été traduite par Jean-François Legrain, un spécialiste de la Palestine, dont mon lecteur m'indique qu'il a condamné l'agression israélienne contre Gaza en décembre dernier, malgré son antipathie à l'égard des thèses du Hamas. Lorsqu'on regarde sur Google, on découvre que cette charte est principalement reprise par des sites pro-israéliens (à commencer par ceux du gouvernement israélien lui-même). Le seul qui fasse exception dans le spremières pages de Google est l'ISM, qui rappelle que si l'on devait définir un mouvement par sa charte, on ne devrait pas non plus parler au Likoud, et  que Ismael Haniyeh, dirigeant du Hamas, a dit publiquement que le Hamas était prêt à accepter un Etat palestinien dans les frontières de 1967 et que par conséquent, il reconnaîtrait de fait Israël.

Un de mes correspondants apporte les précisions suivantes concernant cette charte du Hamas (qui date de 1988) :

"Effectivement au départ, le Hamas a publié des textes de ce genre (à une époque où les autorités israéliennes d'occupation les légalisaient ! Ce qu'il faut systématiquement rappeler)...
(...)

Le Hamas ne reproduit plus ces textes, mais il ne peut pas les abroger lui semble-t-il (et là je pense qu'ils ont tort, mais ils n'ont pas le savoir historique nécessaire, il leur faudrait des Européens pour les conseiller), car cela lui semblerait passer sous les fourches caudines de l'ennemi puisque c'est l'ennemi qui pointe là-dessus. Les Israéliens sont très habiles dans la manipulation de ces textes. Rappelle toi comment pendant  des années ils ont exigé que l'OLP renonce "à la charte qui disait qu'il fallait détruire Israël", moyennant quoi, ils ont tenu le monde en
chantage et, en renonçant finalement à cette charte (qui ne disait pas exactement celaà, l''OLP a quasiment eu le sentiment, et donc réellement, vendue son âme. Et les choses sont allées de mal en pis pour elle depuis.

Mais si le Hamas coopère avec le FPLP, par exemple, c'est bien la preuve que les choses ont largement évolué depuis.
(...)

Si nous avions une forte mouvance internationaliste, ces choses pourraient se régler vite comme avant au sein du mouvement des non alignés. "

En ce qui me concerne, bien évidemment je suis en opposition complète avec ces passages de la charte du Hamas (dont on ne peut même pas dire qui ne sont ni antisémites au sens racial nazi du terme, ce qui n'aurait pas de sens, puisque les Arabes sont aussi des sémites, ni anti-judaïques au sens musulman et chrétien médiéval du terme, mais dans lesquels on retrouve une trace du complotisme de l'extrême-droite européenne, qui peut-être a pu influencer leur discours à un certain moment). Toutefois, comme ISM, et comme mon correspondant, je suis enclin à voir dans ce texte du Hamas une position très datée dans un contexte historique précis, et que les déclarations de M. Haniyah en 2007 ont rendue de fait caduque.

Mon correspond ajoute :
"Concernant le Hamas, comme avant Arafat et l'OLP, on a affaire à des Arabes ce qui pose un problème en Europe. Dans leur culture, on ne se soumet pas, même à l'évidence (tout au plus, on se soumet à Dieu ...quand on y croit). Donc, même si leur intérêt est ceci ou cela, ils n'accepteront pas facilement de dire nous changeaons. Rappelle toi les fioritures qu'avait utilisé Arafat pour ne pas changer la charte de l'OLP : "elle est cauque ..." "vous faites des erreurs de traduction..." "vous oubliez le contexte ..." etc, etc. Ca a duré des années ...pour finalement capituler en rase campagne ...sans jamais le dire.

Alors expliquer au Hamas que leur document caduc doit être modifié, ca prendra autant de temps. C'est comme pour la reconnaissance des frontières de 1967 ...et cela même si, dans le fond, même l'OLP ne les reconnait pas et attend toujours les frontières de 1946.

La culture arabe a l'éternité devant elle, même pour les athées. Alors ils croient pouvoir finasser et ils ne comprennent pas que en Europe, un mot veut dire un mot, pour eux cela veut dire un rêve. Donc on peut sosuscrire à toutes les thèses complotistes ...après quoi on s'asseoit pour boire un café avec ces comploteurs puis on signe un traité, mais on ne renonce pas au rêve que ces thèses pourraient avoir été vraies."


Je pense que cette prise en compte des particularités culturelles des autres, de leur fonctionnement mental, est très importante, c'est ce qui manque le plus en Occident. En comparant le Hamas aux FAF, le commentateur de mon blog qui reproche à l'extrême gauche de manifester avec le Hamas nie les particularités de cette altérité, qui résulte d'une histoire très différente de la nôtre. Il faut donc éviter les raccourcis.

Ce n'est pas en tentant "d'éradiquer le Hamas" par la force ou par le boycott comme nous le suggèrent Bernard-Henry Lévy et les sionistes que l'on obtiendra la paix en Palestine. Ces gens ont renversé Arafat, pour eux, les Palestiniens ne sont jamais assez occidentaux, jamais assez "finlandais" comme disait Mona Chollet. Cette position est indéfendable. On ne pourra faire évoluer les Palestiniens, et le Hamas, et notamment conduire celui-ci à abroger les passages antisémites de sa charte (et à faire disparaître l'antisémitisme de leurs esprits), qu'en reconnaissant d'abord leur souveraineté, et en combattant la remise en cause de cette dernière par Israël et les Occidentaux.  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

E. 05/04/2009 16:13

Si cette charte n'est pas acceptable, alors il faut agir en conséquence.Concrètement, au-delà des voeux pieux, cela consiste à ne pas défiler avec n'importe qui, et à préférer les manifestations du type de celle qui s'est déroulée à Strasbourg.À propos de Bricmont, je te recopie un bout de texte que tu connais sûrement :"Dans les mouvements anti-impérialistes dominait une mentalité de « prise de parti ». Il fallait choisir son camp : pour l’Occident ou pour les révolutions du tiers-monde. [On peut pourtant penser qu'il vaut mieux préférer un engagement] fondé sur des principes comme la vérité et la justice, et non sur le soutien à un camp historique et social, quel qu’il soit."C'est une erreur (due à la volonté de soutenir un camp historique et social) de demander de retirer le Hamas de la liste européenne des organisations terroristes. Mieux vaudrait demander que l'on inscrive sur cette liste tous les "rogue states" (cf. le bouquin de Chomsky), y compris Israël et les États-Unis. De toutes façons, ce genre de listes du Conseil de l'Europe (imposée aux peuples au mépris des referendums) n'a rien de démocratique, elle ne prêche que pour les convaincus...

Frédéric Delorca 05/04/2009 19:37


Bricmont vient de m'informer par mail que son point de vue sur le Hamas est sur

http://www.recogniseresistance.net/index.php?option=com_content&view=category&id=5&Itemid=2



E 02/04/2009 17:17

Bonjour,Je réponds rapidement.D'accord, il y a sans doute des particularités culturelles dont il faut tenir compte, mais là c'est quand même pousser le bouchon un peu loin que de trouver acceptable que le Hamas reprenne sans sourciller la propagande raciste de l'époque hitlérienne (l'imaginaire complot judéo-maçonnique, le faux Protocole des sages de Sion, la révolution socialiste payée par les Juifs). Il y a une ligne au-delà de laquelle le relativisme culturel devient tolérance de l'inacceptable (Cf. Bricmont et Sokal, "Impostures intellectuelles", ainsi que Sokal, "Pseudosciences et postmodernisme", qui reprend les pertinents travaux de je-sais-plus-qui à propos du nationalisme indien)."Dans leur culture, on ne se soumet pas, même à l'évidence"Cette affirmation est-elle réllement fondée ? L'exemple d'Arafat ne permet pas de généraliser : il rappelle seulement que le choix des mots relève de la stratégie politique. On trouve ça dans tous les systèmes politiques... Quant à "la" culture arabe — qui est sans doute traversée par une multitude de courants contradictoires —, elle ne me semble pas contraignante au point d'enfermer nécessairement l'individu dans un comportement de "refus de l'évidence". Le refus de l'évidence, de reconnaître ses erreurs passées, on le trouve dans toutes les cultures — ainsi que son contraire — et je ne vois pas pourquoi les Arabes palestiniens feraient exception. Je ne pense pas être naïvement optimiste en pensant cela. L'Histoire ne nous a-t-elle pas déjà montré de nombreux exemples (ceux des révolutions populaires, notamment) où, en un laps de temps très court, les gens rejettent en masse les idées néfastes qu'ils embrassaient auparavant ?Un espoir : ce serait que le Hamas devienne moins populaire et que les forces laïques (et saines d'esprit) reviennent sur le devant de la scène. Sans cela, je ne vois pas comment le conflit pourrait cesser, car je ne fais pas confiance aux religions pour apporter la paix (surtout pas à l'islam et au judaïsme, qui sont deux religions de conquête). Je ne prétends pas éradiquer le Hamas (même si je pense que le monde se porterait mieux s'ils disparaissaient de la planète — avec le Likkoud), je dis seulement que je refuserais de serrer la main de l'un de ses membres."si le Hamas coopère avec le FPLP, par exemple, c'est bien la preuve que les choses ont largement évolué depuis"Peut-être, oui.Etienne

Frédéric Delorca 02/04/2009 23:26


Je n'ai pas dit que cette charte du Hamas était acceptable. J'ai dit 1) que je la condamnais, 2) qu'il fallait toutefois la comprendre à partir de son histoire 3) que le Hamas avait évolué
depuis sa rédaction 4) qu'il fallait l'aider à évoluer. On ne va pas éradiquer l'islamisme avec des voeux pieux. La gauche laïque a été laminée au Proche orient, en partie parce qu'elle était
décalée par rapport aux attentes du peuple, en partie à cause des politiques occidentales. Il faut partir du monde tel qu'il est. Au fait, Bricmont tout athée et rationaliste qu'il est (comme moi)
a signé la pétition pour le retrait du Hamas de la liste des organisations terroristes : http://www.indigenes-republique.fr/une.php3?id_article=421