Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Til death tears us apart

4 Octobre 2009 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes

J'assistais avant hier en Béarn aux funérailles d'une de mes tantes, la plus jeune (60 ans). Des gens de Barcelone étaient là. Ma mère qui est française au téléphone m'avait dit que les Espagnols pleuraient fort, "comme les pleureuses dans les villages autrefois" avait elle ajouté. Chacun observe les réactions de chacun devant la mort. Par aileurs ma mère qui avait veillé ma tante pendant son agonie (d'un cancer) ne m'a rien caché du processus biologique qui a conduit à l'arrêt des organes. Mes obligations professionnelles m'ayant retenu en Ile de france, je ne suis arrivé en TGV que pour la mise en terre des cendres.

Le deuil crée ce terrible sentiment de vide, mêlé à une révolte contre ce foutu temps qui passe et ou anéantit tous.

Avez-vous vu cette vidéo sur Dailymotion à propos de la fin du monde ?



Le Scientifique belge m'a écrit avec un humour agacé : "Heureusement qu'il y a le Coran pour nous enseigner la physique-pourquoi se faire chier à faire des exprériences?". Sa mauvaise humeur visait le Coran parce que c'est lui que mentionne la vidéo. Mais je sais qu'il pense la même chose des apocalypses de la Bible, qu'ils soient canoniques ou apocryphes.

Moi j'ai surtout  été bluffé par la démonstration sur la fin de la matière. J'ignore si elle prête à débat chez les scientiques ou pas. Le cerveau humain a du mal à penser un "avant la matière" et un "après la matière". Tout simplement parce que ce bel organe n'a pas été sélectionné pour penser des problème d'une telle envergure...

En parlant de sélection naturelle, je suis assez sceptique devant les réflexions de Pascal Boyer sur le rapport de l'humain aux cadavres, tout en reconnaissant ne guère avoir de billes pour les contrer. En revanche j'aime beaucoup le texte de Luc Faucher et Edouard Machery Construction sociale, biologie et évolution culturelle (dans Naturalisme versus constructivisme ? Paris, Editions de l'EHESS, 2007 p. 213 et suiv) qui évoque notamment l'avantage darwinien de l'invention des ethnies il y a 50 000 ans... Un texte très fécond pour nos réflexions sur le racisme.

A mon retour du Sud-ouest, des journalistes de la TV m'interviewaient... toujours sur le même sujet... voilà au moins qui nous soustrayait au thème de la mort...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

B
<br /> Contrairement au scientifique qui y voit une menace pour la science, personnellement j'y vois la défaite de la religion de Dieu et l'apogée de celle du scientisme. En fait les modes de<br /> détermination du vrai et du faux telle que développée par la sciences, le discours scientifique, est devenu le moyen de légitimation universelle. Pour prouver une religion, ici l'Islam, et un texte<br /> ici le Coran on fait appel à une émission de vulgarisation scientifique de bas étage. Ca fait froid dans le dos...<br /> Ces gens là font comme si la science elle-même n'était pas l'objet d'une construction humaine se basant sur des hypothèses admises mais improuvables et des règles de fonctionnement :<br /> expérimentation, consensus entre les savants qui n'ont rien d'universelles. En réalité cet impensé sur le discours scientifique est la source de la fin des grands récits à mon sens comme l'a décrit<br /> Lyotard dans la condition post-moderne ou également Bachelard dans ses études épistémologiques...<br /> <br /> Alors qu'avant la colonisation et à son tout début ceux qu'on appelaient les réformateurs de la Nahda araboislamique expliquait que l'Islam ne devait pas être ré-expliqué à l'aune de conceptions<br /> occidentales. Aujourd'hui florissent les livres soit disant islamiques et les vidéos de ce type expliquant les miracles du Coran, voire le créationnisme. Dieu est mort, ils l'ont tous tué.<br /> Nietzsche avait raison même dans son arrogance...<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> C'est dommage car les économistes, c'est leur force, sont difficlement attaquables techniquement. Ils sont souvent des mathématiciens de haut rang. Le scientifique belge est sans doute dans une<br /> position, rare, je pense, dans le monde académique, qui lui permettrait d'attaquer de manière crédible. Mais la science éco a une autre légitimité que les post-modernes, qu'il avait<br /> dénoncé...le prbl est sans doute plus complmexe. Bourdieu avait commencé à s'y attaquer à la fin de sa vie.<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Oui, j'ai essayé de le faire parler là dessus en 2003, mais au fond, à part sa position "chomskyenne" sur le caracatère non pédictible, et donc non mathématisable des comportements humains, il<br /> était un peu sec. Pour ma part je souscris à l'argumentaire selon lequel l'individu acteur rationnel est illusion. Mais cela étant, je trouve quand même qu'il y a une force de la<br /> macro-économie définie "ceteris paribus sic stantibus" que les penseurs critiques peinent à démonter.<br /> <br /> <br />
J
<br /> J'aime beaucoup le scientifique belge. Je me suis toujours posé une question à son propos: comment se fait-il qu'il n'ait jamais rien dit-écrit sur la science économique. Il s'est pourtant beaucoup<br /> intéressé aux sciences humaines me semble-t-il. J'ai l'impression que dans le domaine des impostures, bcp d'économistes tiennent le haut du pavé.  La semaine prochaine...le prix<br /> de la banque de Suède, soiuvent appelé le nobel d'économie.... <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Il est complexé pour écrire en dehors de son sujet, débordé par ses activités en philo des sciences et dans son propre domaine, et sceptique sur ce que peut dire la "science" économique. De toute<br /> façon il est assez hostile à toutes les sciences humaines, mais il sait qu'il lui serait difficile (techniquement et politiquement) d'écrire contre elle, donc il se réfugie derrière la position de<br /> Tooby, Barkow et Cosmides sur le contructivisme (ce qui n'est qu'une façon partielle de les attaquer). Dans mon bouquin "Incursions en classes lettrées" je dis un mot de son rapport à Bourdieu.<br /> <br /> <br />