Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Révolutions latino-américaines

12 Janvier 2007 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

A l'occasion de son intronisation officielle pour son nouveau mandat de six ans, le président vénézuélien Hugo Chavez a annoncé un nouveau train de mesures incluant la nationalisation du téléphone et de l'électricité de son pays et des infrastructures pétrolières de la vallée de l'Orinoco (actuellement entre les mains de multinationales étrangères).

En Bolivie le Président Morales est en butte avec la bourgeoisie de la province de Cochabomba. Des affrontements meurtriers ont eu lieu entre ses partisans et ceux du gouverneur de droite Manfredo Reyes Villa dans la capitale privinciale faisant deux morts et soixante-dix blessés (Reuters).

Evo Morales était le 10 janvier à Managua (Nicaragua) pour assister à la prise de fonctions de l'ex-guerillero sandiniste Daniel Ortega à la présidence de la République. Celui-ci a annoncé l'adhésion de son pays à l'Alternative bolivarienne des Amériques (ALBA), alliance progressiste dont font partie Cuba, le Venezuela et la Bolivie et son intention de s'opposer à la privatisation de l'énergie dans son pays.  Cependant Ortega n'a qu'une faible marge de manoeuvre dans son pays : élu avec seulement 38 % des voix (à cause d'une candidature sandiniste "dissidente" http://www.clacso.org.ar/difusion/institucional/asuntos-institucionales-y-juridicos/opiniones/resena.2006-10-30.5928922836/view), et minoritaire face à un parlement monocaméral de droite qui a ratifié le CAFTA (Central American Free Trade Agreement), traité de libre-échange avec les Etats-Unis, il a dû nommer Jaime Morales Carazo ex banquier et membre de la milice d'extrême droite Contra à la vice-présidence pour "rassurer les investisseurs".  Daniel Ortega et ses partisans risquent d'être tiraillés entre les engagements respectivement liés à l'ALBA et au CAFTA (le Venezuela chef de file de l'ALBA avec Cuba avait quitté la Communauté andine des nations car il estimait ne pas pouvoir travailler avec des pays signataires du CAFTA - http://www.latinreporters.com/nicaraguapol08112006imprimer.html).

L'agence cubaine Granma rappelle utilement qu'en 1990 quand il a quitté le pouvoir le Front sandiniste de libération nationale, malgré les sacrifices imposés par la guerre contre les Contra pro-américaines, avait ramené l'analphabétisme à 12 %. Aujourd'hui il est à 35 %(http://www.granma.cu/espanol/2007/enero/juev11/socialismo.html).

Le discours d'Hugo Chavez pour l'investiture de Daniel Ortega se trouve sur http://www.youtube.com/watch?v=ysAwzxqbWD8

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article