Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Altius

3 Décembre 2012 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

vall-e-d-ossau.jpgIl n'y a plus que deux pays montagneux pour s'intéresser à mes travaux : l'Abkhazie, dont le principal journal publiera prochainement une interview de votre serviteur (bien sûr je la posterai sur ce blog), et la Suisse dont un grand média national me posera bientôt quelques questions en anthropologie du corps (pour la troisième fois en 10 mois, pas le même média à chaque fois). Je suis content de travailler avec des Helvètes après avoir, pendant un temps, très proche des Belges (il y en avait beaucoup parmi les contributeurs de l'Atlas alternatif souvenez vous). Il y a un jeu de miroir toujour intéressant entre la France et ces petites communautés francophones non hexagonales. Nous les pensons sous la catégorie de l'identique (par pur impérialisme), mais en vérité leur histoire a façonné chez elles des sensibilités très différentes de celles de notre pays. La Suisse est un pays qui a connu une histoire folle, et souvent tragique. Son émancipation des Habsbourg, son incroyable révolution calviniste, sa survie grâce au mercenariat, et encore son rôle de hâvre de raison dans la folie de la première guerre mondiale.

 

Il y a quelque chose d'à la fois très confortable et de très dur dans le fait d'être suisse, c'est du moins ce que je pressens au vu de ce que j'entrevois de ce pays, et de la dialectique de son rapport à la mondialisation.. J'aurai bien sûr tout cela à l'esprit lors de mon interview.

 

Mais laissons cela. J'ai oublié de saluer cette semaine la reconnaissance de la Palestine par l'ONU qui, bien sûr, m'a fait plaisir. Quand je pense qu'il a fallu que M. Fabius fasse pression sur M. Hollande pour que celui-ci l'accepte alors même que cela figurait dans ses promesses électorale et que M. Sarkozy était déjà allé dans ce sens au moment du vote sur l'entrée à l'UNESCO ! Ce président ne m'inpire décidément aucun sentiment positif. Et que dire du Royaume Uni qui voulait subordonner son vote à un engagement de M. Abbas de ne jamais poursuivre Israël en justice pour crime de guerre !

welcme.jpg

Une pensée pour ceux qui vont endurer de nouvelles colonisations en Cisjordanie. Et une pour Gaza. Pour nous aider : ce bel article de Caroline Bourgeret ici. J'aime les gens qui sont dans le réel. Le réel hors norme. Celui qu'on ne veut pas voir.

 

Bon, et puis un peu de détente. On rend hommage à Georges-Guy Lamotte, dont je vous ai déjà parlé là, et puis, juste en dessous, on se promène aux Halles de Pau. Voilà. Et au passage j'ai aussi une petite pensée pour le type qui aujourd'hui, dans la capitale du Béarn, s'est jeté par dessus le parapet du boulevard des Pyrénées. C'est une sorte de Promenade des anglais au dessus d'une palmeraie. Cet homme l'a choisie comme espace de son suicide. Le message a une certaine valeur.

 

Oh zut ! je découvre soudain que j'ai oublié de vous parler du lien que je fais entre l'Abkhazie et le bouquin de Gaudillières et Davoine "Histoire et trauma" que je relisais hier. Un livre qui enfonce un peu des portes ouvertes (ou du moins qui traite de sujets évidents à mes yeux) mais qui a le mérite de le faire en citant l'Iliade (à juste titre : on ne peut parler de la guerre sans évoquer l'Iliade, ni évoquer la métaphysique masculine sans citer l'Odyssée). Tant pis. Je laisse tout cela de côté. Place aux vidéos.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article