Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Association d'idées n°1

20 Octobre 2013 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Association d'idées

Chateaubriand, Bonaparte et Les Pestiférés de Jaffa , l'idéal, national narratives, Djibouti et les dictatures, Pasolini, les derniers sujets du blog
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

edgar 22/10/2013 11:08


tu dois pouvoir enregistrer les fichiers mp3 ou wma ou autre dans "configurer" "documents" pour que les gens puissent les télécharger. mais pourront-ils les lire ?


sinon il faut en plus intégrer un lecteur audio sur ta page et ça je sais pas faire...

lauriane 22/10/2013 03:33


Bonsoir,


"Ce n'est pas un gage de bonne santé que d'être bien intégré dans une société profondément malade" -Jiddu Krishnamurti-


Ce paradoxe APPARENT lorsque vous évoquez  l'utilité de "ce mélange d'anarchisme cinique façon Diogène et d'Esprit d'Etat" n'est-il une manière de penser somme toute logique et finalement
sage de la part de celui qui ouvre les yeux sur cette société?


Vous dites "Nous ne sommes pas à un paradoxe près" lorsque vous évoquez la lecture de Chateaubriand alors que vous vous revendiquez "révolutionnaire d'extrême gauche". (dans votre approche des
choses: humaine et ouverte, je ne vois d'ailleurs pas de paradoxe, cette lecture étant une conséquence de cette ouverture d'esprit: l'essentiel dans toute chose pour moi pour avancer)


Ces paradoxes apparents ne font-ils pas de tout homme un personnage "double" à partir du moment où il fait entendre sa voix (et sa voie) dont il est si difficile de trouver le fil conducteur pour
certains, tant l'homme est complexe?


Car en réalité ce qui fait de Napoléon ce double personnage à la fois "petit" à certains moments et "grand" à d'autres n'est-il pas le résultat de ses traits de caratère les plus prononcés,
faisant ressortir qualités et défauts... Il reste un homme avec ses faiblesses et ses forces, comme nous tous.


Le stoïcisme semble être une belle porte de sortie, mais il faut faire sur soi, me semble-t-il, un travail énorme et constant pour y accéder. Nous sommes là aussi dans une société, à l'heure
actuelle, ou s'associe assitanat et encouragement à la facilité, deux mots en totale opposition avec ce stoïcisme (même si je persiste à croire que nous allons de plus en plus vers la bonne
direction, le chemin est long...).

Frédéric Delorca 22/10/2013 15:22



Il y a du vrai dans ce que vous dites, Lauriane, sur la dualité des personnes, mais il ne faut pas que la dualité soit trop extrême. Je n'ai jamais entendu dire de De Gaulle ou de Jules César
qu'ils aient à certains moments poussé très loin la petitesse ou la lâcheté (même s'ils n'en furent pas toujours exempts). Bonaparte, lui, avait des côtés vraiment grotesques, à côté de qualités
de conquérant et d'administrateurs indéniables. Quand Chateaubriand dénonce sa façon à la fois de provoquer puis de dénier l'exécution lâche de 800 prisonniers de guerre autrichiens, je crois
qu'il instruit au grand homme un procès en bassesse largement justifié (c'est à ce moment là qu'il parle de la dualité de Bonaparte).



edgar 21/10/2013 13:02


bonne idée le participatif stalinien ! je vois bien l'intérêt pour toi de ce format : plus facile de glisser une phrase courte sur un thème que de l'écrire et de devoir d'une certaine façon la
justifier plus longuement. un peu une façon de réfléchir à voix haute rendue plus productive par l'idée que quelqu'un va écouter.


mais pour l'auditeur je ne suis toujours pas convaincu que le format audio (ou vidéo) soit supérieur à l'écrit. on verra bien ce que penseront tes autres auditeurs (évite de les appeler
"lecteurs" !)


 


 

Frédéric Delorca 21/10/2013 23:25



merci pour ton encouragement - je ne suis pas sûr non plus que les "fideles" du blog accrocheront. Et j'ai un probleme technique : si je donne un numero de répondeur, comment les fichiers audios
numériques que je reçois dans ma boite mail peuvent ils ensuite etre postés sur ce blog?