Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

"Bellum civile sepulchra uix ducibus praestare"

9 Octobre 2014 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Lectures

A peu près rien ne permet d'échapper à la laideur, à l'égoïsme, à la stupidité, à la méchanceté, à l'arrogance prétentieuse, à l'ingratitude des gens, des hyènes, sauf la lecture des Anciens. Montaigne, entre autres - au milieu d'une guerre civile - l'avait bien compris.

 

J'ouvre Lucain (la Pharsale livre IX) au hasard. Pompée est mort, le chef cilicien Tarcondimotos, son allié "déplante les enseignes de Caton [d'Utique] pour l'abandonner". Ils ont suivi Pompée par amour pour lui, mais maintenant ils veulent rentrer chez eux pour que leur vieillesse "puisse se ménager le bûcher d'usage", car ""Bellum civile sepulchra uix ducibus praestare" ("la guerre civile peut à peine assurer la sépulture à ses chefs"). Ils ont aimé Pompée, l'ont suivi par amour, Pompée est mort, ils veulent la paix. Curieux discours de Caton pour les remobiliser : il leur explique que l'assassinat de leur chef est un cadeau que le meurtrier (la cour de Ptolémée), leur fait pour leur apprendre à assumer par eux-mêmes leur liberté.

 

cato

Quelqu'un au Venezuela, parmi les révolutionnaires, a-t-il osé dire que le décès de Chavez était un "cadeau" ?

 

Ces paroles ramènent les vaisseaux des ciliciens déjà dispersés comme une essaim d'abeille, dit Lucain (les Romains croyaient que le bruit pouvait rassembler les abeilles). Puis viennent des considérations sur la Libye, terre la plus proche des dieux parce que la plus chaude, et, pour cette raison, premier sol sur lequel Athèna Pallas mit le pied après être sortie de la tête de Zeus-Jupiter (tout un symbole pour les philosophes), parfait tombeau pour Caton d'Utique.

 

Tout est religieux chez Lucain. Donc tout a sa nécessité, sa symbolique, et sa justification.

 

La Libye, tombeau de Caton, est aujourd'hui (avec des frontières plus réduites que la Libye romaine certes, terme vague qui, comme chez les Grecs désignait tute l'Afrique du Nord) le tombeau apocalyptique du messianisme démocratique occidental, dans la foulée des printemps arabes. Bien sûr il est probable que les dictatures façonnent une propension au djihadisme ou au banditisme comme l'explique cet article, et dans cette mesure, la situation actuelle est un héritage du kadhafisme, mais bon, la folie de nos bombardements, notre façon de laisser le Qatar engraisser les milices les plus extrémistes, et notre idée de parachuter un conseil national de transition illégitime n'ont pas arrangé les choses...

 

"Bellum civile sepulchra uix ducibus praestare". La phrase a quelque profondeur. Renoncer au combat pour préparer sa tombe ou son bûcher...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article