Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Bobos, souchiens, indigènes

28 Mars 2011 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

Ca monte aux extrêmes en ce moment. La gauche bobo par la voix d'une chroniqueuse soi-disant  humoriste sur France Inter qui traite les électeurs du FN de "gros connards". Les inquiets du site "fdesouche" qui la couvrent d'insultes (encouragés par Guy Carlier qui la traite de "petite conne") et la renvoient à ses origines maghrébines en des termes peu châtiés (moi, pendant plusieurs mois, j'ai vu son nom sur Internet sans même penser qu'il avait une consonnance arabe, faut croire que je ne suis pas bien conditionné). Je n'aime pas le tour que tout cela prend. Je n'aime pas les apéros saucissons et je n'aime pas non plus l'autre cyber-exalté pro-Indigènes de la république qui, sur son site, bien à l'abri de son pseudo, balance le mot cochon à la figure du premier "souchien" qui passe comme s'il y avait à rougir d'aimer cette viande... Bref, bref : le "malaise dans la civilisation" continue. Vous avez aimé l'épisode 1 à Dreux, l'épisode 2 à Carpentras. Vous aimerez l'épisode 2012 avec Marine. Montée des tensions entre "souchiens" et "diversité" garantie... Diviser pour régner... Parfum de Sarajevo. Commence à m'agacer leur logique de choc des civilisations... Il est grand temps de reprendre la thématique de la refondation de l'indépendance française sur des bases non-ethniques et multiconfessionnelles (athées compris). On essaie ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

P


Bonjour,


Sans autonomisation (au sens kantien) du champ politique; sans autonomisation du champ journalistique; sans un processus de dépersonnalisation de la femme ou de l'homme publics enfin, nous sommes
voués à l'errance la plus redoutable, à savoir, celle qui incite le citoyen le plus ordinaire à réclamer un pouvoir fort, afin de recréer, quitte, pour ce faire, à utiliser la force, une manière
de solidarité entre les individus. 


Ce qui menace: ce bien mal acquis: le confort. Légitimant la barbarie, en tout premier lieu à l'égard des jeunes générations.



Répondre
F


Un jour je vous dirai pourquoi je réfute aussi bien le vocabulaire bourdieusien que celui de Kant... On a droit au repentir