Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Bruits de bottes en Ukraine

28 Février 2014 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

Nous entrons dans le mois de mars, mois de la guerre (les Romains lui avait donné le nom du dieu belliqueux parce que les conflits étaient gelés l'hiver jusqu'au redoux du printemps, jusqu'au mois de mars).

 

DSCN2714Et cela commence avec les communiqués sur la Crimée. Nos médias prennent tout de suite pour argent comptant les déclarations du nouveau gouvernement putschiste ukrainien qui, à Kiev, accuse la Russie d'envoyer 2 000 hommes en Crimée pour bloquer les aéroports. La vérité est que pour l'instant personne ne sait d'où viennent ces milices russophones dont la TV nous dit qu'elles parlent russe "sans accent" (la belle affaire, oui, il y a de vrais Russes en Ukraine).

 

Ce qui est sûr c'est que Ianoukovitch blâme la passivité de Poutine. En ce qui me concerne, je serais moins choqué de voir Moscou intervenir au soutien de ses ressortissants en Crimée (et de sa flotte), que je ne l'étais de voir Mc Cain soutenir les néo-nazis à Kiev en décembre. Que je sache l'Ukraine est quand même un petit peu plus loin de Washington que de Moscou, et je préfère les 6 000 manifestants d'Odessa scandant des slogans antifascistes dimanche dernier, aux nostalgiques de la Waffen SS qui ayant pris le pouvoir dans les rues à l'Ouest de l'Ukraine, prétendent que la Russie est "gouvernée par les youpins". L'Occident qui fait (à juste titre) la leçon à Dieudonné, pourrait ne pas oublier de la faire aussi à ses amis de Svoboda et Secteur droit en Ukraine...

 

Espérons qu'un sursaut de réalisme américano-russe remettra de l'ordre dans tout cela, comme précédemment dans l'affaire syrienne...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nationalistejacobin 02/03/2014 12:15


Je peux comprendre, pour des raisons historiques, l'hostilité des Ukrainiens occidentaux (et des uniates en particulier) envers les Russes, tout comme je peux comprendre cette envie de rejeter
l'influence du trop puissant voisin.


 


Mais j'avoue que cette nostalgie de la Waffen SS me dépasse. Il me semble que les nazis ne se sont pas privés de commettre des atrocités en Ukraine, et pas seulement contre les juifs. Par
ailleurs, j'ai lu que les nationalistes ukrainiens de l'UPA (de l'héritage duquel se réclame Svoboda, si j'ai bien compris), après avoir été tentés par la collaboration avec les Allemands, se
sont retournés contre eux et les ont affrontés dans de rudes combats, de la Volhynie aux Carpates. Comment peut-on encenser des Ukrainiens qui ont combattu les Allemands et en même temps les
Waffen SS ukrainiens? Cela m'échappe. Avez-vous une explication? En tout cas, ces "commémorations" façon kermesse du "sacrifice" des SS ukrainiens sont choquantes.

Frédéric Delorca 02/03/2014 13:28



Je crois qu'on touche là à l'essence du nazisme (mais comme l'a noté Hannah Arendt, le colonialisme avait déjà procédé de la même façon, et cela remonte même aux Romains), qui est le système du
mépris en cascade : les germains me méprisent "à juste titre" parce que je suis Ukrainien slave, mais je peux mépriser les Russes parce qu'ils sont plus slaves (et plus "mongols" pour reprendre
une terminologie qu'on retrouve sous la plume de Céline par exemple) que moi. Avec en arrière plan toute un psychologie qui relève du syndrome de Stockholm (celui qui me méprise et me torture est
forcément aimable et a raison). Je ne connais pas bien les raisons du conflit entre l'UPA en les nazis en 43. Pas sûr que Wikipedia dise tout. Souvent les détails sont plus éclairants. Je viens
d'envoyer un nouvel article sur l'Ukraine à Esprit Corsaire, http://www.espritcorsaire.com/?ID=276/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Delorca/Gigantomachie_ukrainienne .