Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Castro et "l'holocauste racial"

15 Septembre 2010 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

Les agences de presse vous l'ont dit, et Libé, et Europe 1, et le Figaro : Fidel Castro compare la politique de M. Sarkozy à un "holocauste racial".

 

Mais pour ma part, ce n'est pas du tout ce que je trouve dans son article. Je lis dans son article du 14 septembre que M. Castro cite un article du grand journal mexicain La Jornada intitulé « L’holocauste des Roms : hier et aujourd’hui », puis M. Castro énumère les persécutions anti-roms dont La Jornada fait l'inventaire du 15ème siècle à la seconde guerre mondiale. L'ancien "numéro 1" cubain ne dit nulle part que la France commet un holocauste. Si je lis bien, il insiste surtout sur le fait que l'article de La Jornada mentionne des faits historiques qui méritent d'être rappelés. Que le titre de l'article de la Jornada soit excessif cela ne fait aucun doute, puisque l'holocauste qui a eu lieu "hier" est en fait celui des années 1940, ni avant ni après. Mais il faut reconnaître que cet abus de langage est fréquent en Amérique latine, notamment quand les médias de gauche parlent de "génocides d'opposants" au Guatemala dans les années 1980 ou de sujets de cet ordre. M. Castro ne fait pas beaucoup d'efforts de se démarquer du vocabulaire de la Jornada, mais je ne trouve pas qu'il le fasse sien non plus.

 

Je me demande en tout cas pourquoi cet intérêt des médias à commenter et déformer les phrases de Castro, comme par exemple ses déclarations antérieures sur le modèle cubain. Castro les passionne-t-il tant que cela ? Après tout la presse occidentale ne passe pas son temps à dénigrer les propos des dirigeants nord-coréens. Pourquoi ceux de Castro ? Est-ce parce que beaucoup de vieux patrons de presse qui, dans leur jeunesse, ont admiré la révolution cubaine, ont donné l'habitude à leurs propres employés de démystifier ce qu'ils ont jadis vénéré ? Ou bien veut-on donner un "coup de pouce" à l'effondrement du système soviétique à Cuba, à l'heure de la réforme menée par Raul Castro, dans l'espoir d'un effet domino sur Chavez ?

 

Je me souviens d'une militante trotskiste quinqua qui révérait tout ce qu'écrivait Castro. C'est loin d'être mon cas. Je regrette souvent son lyrisme sémantique, son catastrophisme historique etc, mais comme beaucoup j'admire son oeuvre pratique tout au long de la seconde moitié du XXème siècle (avec ses ombres et ses lumières comme toutes les grandes oeuvres). Pour les lecteurs hispanisants je joins à cet article un discours récent (3 septembre) du Comandante devant des milliers d'étudiants à la Havane. On y trouve notamment des échos de ses préoccupations sur les risques de guerre nucléaire, les changements climatiques etc.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article