Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Démagogie philosophique

19 Juin 2012 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes

platon.jpgDes nouvelles de ma nièce hier. Au bac de philo elle a pris un sujet sur le désir. Comme je lui avais passé l'abécédaire de Deleuze elle en a fait un certain usage dans sa  dissertation, elle était contente. "De mon temps", en 88, le désir n'était pas un sujet important en philo. N'ayant guère été traité que par Platon, Spinoza, Freud et Deleuze, qui seuls lui conférèrent un statut métaphysique (y compris Freud) on le traitait aux marges.

 

Mais hier j'entendais une prof de philo de lycée sur Radio france international : "La philo c'est très important parce que les jeunes découvrent que Socrate s'était déjà posé les questions que se posent les jeunes sur le désir, pourquoi le travail etc"... La phrase déjà m'écoeurait, car elle alignait  la philo sur les attentes des "djeuns" : tu te demandes pourquoi tu bandes, la philo va t'en parler ! Bah oui, la philo, c'est un truc à ton service, comme les institutions, c'est un truc qui se met au niveau de tes petites questions quotidiennes. Démagogie ! Je regrette déjà le temps où on entrait en classe de philo un peu inquiets, un peu prêts à faire de la résistance, mais quand même réceptifs parce que ça aillait causer de trucs pas habituels dans nos conversations. Et on commençait d'entrée de jeu avec la question reine :"Pourquoi quelque chose plutôt que rien ?" voire "Pourquoi l'être ?" et "Qu'est-ce que l'être ?" qui quand même avait plus de souffle que "qu'est-ce que mon désir veut dire ?".

 

Mais le pire du pire fut la chute de cette brave professorette de philo : "Se dire que Socrate s'est déjà posé les mêmes questions que nous, c'est une source d'émotions rares". La dictature de l'émotion, comme devant le journal TV de 20 H ou la page d'accueil de Yahoo. Mais oui ! La philo c'est fait pour vos petites émotions ! La jolie petite émotion de découvrir que vos interrogations sur votre vie quotidiennement "'achement importantes" parce que Socrate avait les mêmes ! Mais oui ! La philo ce n'est pas fait pour structurer votre esprit ni vous ouvrir à une autre dimension de la pensée que celle du quotidien. Nan nan nan ! C'est fait pour ajouter un petit vernis "sympa" à votre quotidien qui, déjà, est un truc sublime, plein d'émotions "géniales" et qu'il ne faut surtout pas dépasser, juste enjoliver.  Vous allez me dire que Raphaël Enthoven nous avait déjà habitués à cela sur Arte (tiens il invite la castastrophique Marzano dimanche), mais là ça ne touche pas que ses quelques milliers de spectateurs. Des centaines de milliers de lycéens sont otages de cette imposture institutionnelle !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

bobforrester 21/06/2012 08:36


bonjour


La dialectique remonte à Héraclite . Le "renversement" de Hegel en fait une théorie matérialiste. Hegel philosophe pour ados ?Oui si vous faites allusion à son petit truc pour grand public sur
l'histoire de la philo qu'on donne à lire en terminale. J ai suivi les cours de Gandillac , de Védrines et autres Macherey , Balibar , etc , personne n y comprend rien !LOL Vous avez lu toute la
grande logique ?  Marx refuserait la théorie ? Lénine son meilleur élève déclare : "sans théorie révolutionnaire pas de pratique révolutionnaire" et il fait naturellement référence aux
textes de Marx. Quant à la praxis c est une notion des Manuscrits de 44 qui disparaît dans le Capital .Enfin je terminerai pas sa maxime favorite :" Doute de tout !" . 

Frédéric Delorca 21/06/2012 09:35



Je ne suis qu'à moitié surpris d'avoir un ancien étudiant de Paris 1 parmi mes lecteurs. Lol ;-)



bobforrester 20/06/2012 18:41


bonjour


Marx "hégélien" ? Vous évoquez probablement la "coquetterie " à laquelle Marx reconnaît avoir cédé : 1er chapitre sur la valeur, suivant en cela les althussériens qui n'ont jamais réussi à
démontrer l'hégélianisme de cet immense penseur. Pour le reste je ne vois guère que les manuscrits de 44 -même pas  l'Idéologie allemande- qui sont encore emprunts de "philosophie" . Misère
de la philosophie déjà , le premier texte présentant la première ébauche du matérialisme historique ou science de l'histoire, ne doit rien à Hégel. Lénine explique tout ça très bien dans ses
cahiers sur la dialectique de Hegel. C'est vrai qu'il prétend qu'on ne saurait "comprendre" le Capital sans avoir compris la dialectique hégélienne. Mais la signification profonde de ce jugement
c est ce paradoxe que Hegel est le plus matérialiste des philosophes idéalistes ! Oui alors de ce point de vue tous les marxistes qui ont compris la logique de Hegel ( combien ???)  sont
"hégéliens". A ma connaissance PERSONNE à part Lénine n y a compris quelque chose , sinon ça se saurait ! J ai lu pas mal de commentateurs qui s y sont essayés de kojève à Althusser en passant
par lukacs mais je n ai rien vu dans le résultat ( les analyses de situations politiques concrètes)  qui se hisse au niveau du géant de la pensée politique  russe. Quant à la nécessité
d'étudier l'ontologie , je ne vois pas ce que des conceptions du monde philosophiques "nouvelles ?" venant doubler et parasiter les sciences pourrait apporter de quoi penser ce monde pour le
transformer! Car et c est le mot de la fin -philosophique- il ne s agit plus d'interpréter le monde de telle ou telle façon mais de le transformer. 

Frédéric Delorca 20/06/2012 22:53



bonsoir, j'adorai Hegel 19 ans, mais précisément, c'est un penseur pour ado. Il n'y a pas que le jeune Marx qui fut hegelien. Tous ses concepts (l'Histoire, la dialectique etc), le sont. Trop
religieux tout ça, y compris même certaines de ses envolées sur un refus radical de la théorie (mysticisme de la praxis). Un bon matérialiste est nécessairement partiellement sceptique, et
surtout il faut rester le nez collé sur les sciences, le savoir positif qu'elles apportent. Quelques détours esthétiques par nietzsche, mais un retour fidèle à ce que les sciences (en pleine
révoluion depuis trente ans) nous apprennent.



bobforrester 19/06/2012 16:24


bonjour


Marx colossal  "philosophe" s'il en fut à l'égal d'Aristote ( l'Idéologie allemande) comme son successeur Lénine (Cahiers sur la logique de Hegel) déclara tout net par la voix de son
exécuteur testamentaire  Engels , que la philosophie était morte avec le grand philosophe allemand et que tout le reste ne serait que radottage , une façon profane de propager l'idéologie
religieuse. Pour ces grands penseurs la seule espèce de "philosophie" qui subsisterait serait l'épistémologie ou la théorie de la connaissance qui comprend la dialectique matérialiste . Ils
ajoutaient que cette discipline serait désormais l'objet des savants  des différentes disciplines scientifiques travaillant sur l'histoire de la fabrication de leurs  concepts
spécifiques. Par exemple les travaux de Monod ou de Jacob sur la biologie . Que reste t il aux philosophies de profession  sinon l'histoire de cette discipline ? Pour les enseignants , 3 ou
4 élèves par classe plus matures qui sont plus ou moins capables de manier en termes abstraits quelques notions dans ce fourre tout du programme de philo. A l'exception des "héritiers" qui ont
notamment étudié de préférence le latin et/ou  le Grec , la majorité des élèves n y comprend rien : programme trop vaste trop éclectique , trop abstrait , trop brutalement présenté ,
professeurs français trop "kantiens" ! 

Frédéric Delorca 19/06/2012 21:33



Bonsoir, j'ai beaucoup d'estime pour Marx mais ne suis pas marxiste, Marx étant trop hegelien (donc métaphysicien à mon goût). D'accord avec vous sur le fait qu'il faut être matérialiste, et que
le champ principal de la philosophie s'articule autour de la philosophie des sciences et de l'épistémologie. Un peu d'ontologie cependant ne fait pas de mal, pour l'ouverture ...