Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Des nouvelles de Mélenchon

11 Juillet 2011 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La gauche

Lisez toujours le blog de Mélenchon. Vous avez le droit de ne pas aimer le personnage, de le trouver trop modéré sur certains points, trop hargneux sur d'autres, pas assez stratége, parfois de mauvaise foi, parfois confus, trop francmaçon, trop mitterrandien, trop européiste, trop que-sais-je encore... Mais il faut lire son bloc-note, car il y traite de tous les sujets importants de notre époque, notamment au niveau des aberrations économiques que vote le Parlement européen. C'est à travers lui par exemple que j'ai pris connaissance de la proposition inacceptable d'Hollande de donner force de loi aux conventions collectives. Mélenchon renseigne sur ce que les médias "omettent" de présenter ou présentent de biais, et il le fait avec une certaine élégance. Qu'on aime ou non sa rhétorique, force est de constater qu'elle lui sert plus d'une fois d'armure (un peu comme pour moi les références historiques et la philosophie), et qu'elle joue un rôle structurant pour maintenir sa réflexion au niveau qu'on attend d'un homme politique digne de ce nom.

 

Il ne manque dans ses dernières livraisons (sauf erreur de ma part) qu'une mention des démêlées judiciaires de Gérard Filoche, qui sont pratiquement emblématique du sort que les libéraux réservent à toute l'inspection du travail en France.

 

Dans le blog de Mélenchon je trouve deux points sympathiques :

- Ce passage : "je suis heureux que l’on me compare à De Gaulle l’orateur. J’ai eu ma période Malraux si vous voulez savoir, celle où pour d’autres raisons tout aussi techniques d’aucuns croyaient entendre sa voix en entendant la mienne. Et ma période Badinter. Je suis une synthèse de tout cela". Il est bien d'avouer la pluralité de ses inspirations, bien qu'ensuite le plus dur soit de former une cohérence sur cette base.

- Et cet autre à propos du site Bellaciao : "Vous trouverez disproportionné que je m’intéresse à une question aussi limitée et à des gens aussi ridicules. Mais je veux quand même le faire pour renouveler les mises en garde que je formule sur ce thème à de nombreuses occasions. Il est vital pour notre gauche de ne pas sombrer dans les délires sectaires et de sanctionner ceux qui s’y abandonnent. Le dénigrement, l’insinuation, l’injure ne doivent jamais être nos méthodes. Ces lèpres ont dans le passé autorisé les crimes les plus odieux." Une mise en garde très importante à l'heure où en effet le débat politique à gauche manque souvent de tenue.

 

Les chroniques de Mélenchon étant bien documentées et à maints égards plutôt honnêtes, leur lecture peut remplacer avantageusement celle de nombreux journaux.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article