Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

En vrac

1 Novembre 2014 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le quotidien

sncf.jpgEn ce jour de "tous les saints", la liste des sujets que je voudrais aborder, mais que je ne peux pas traiter : le beau renversement de Blaise Compaoré au Burkina (enfin une petite revanche de Sankara !), la recette de la fabrication des missiles livrée par l'Iran et le gouvernement syrien au Hamas palestinien (peut-être un sujet pour le blog de l'Atlas alternatif), ma mention (sous un autre nom) dans le Nouvel Obs "nouvelle formule", le fait que Google fasse encore ressortir dans ses listings la reprise de mes textes par des fachos, le fait qu'une dizaine d'universités françaises et américaines ont désormais mon livre "L'ingérence de l'OTAN en Serbie" dans leurs bibliothèques, le livre "Cochinchine" de Léon Werth (promis j'en fais un billet ce mois-ci), l'oeuvre de Murray Bookchin,un bouquin sur l'Ukraine paru aux éditions Delga dont je dois faire un commentaire (au passage, jetez un oeil au papier de La Riposte sur les coopératives qui fleurissent dans le Donbass). Et puis au fait, pour vous rappeler les mauvaises manières de nos journaux,  n'oubliez pas le papier de Sapir, contre une certaine Lorraine Millot (qu'heureusement l'Histoire oubliera).

 

Bon voilà, je suis un peu expéditif aujourd'hui, mais qu'on me démontre que les blogs ont une importance réelle, et je leur accorderai plus de temps...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nationalistejacobin 02/11/2014 11:10


Pardon, mais ne devriez-vous pas être honoré que des "fachos", vos adversaires politiques donc, vous lisent et diffusent vos textes? Quel intérêt d'être lu et applaudi par ses seuls amis
politiques? C'est peut-être la preuve que les "fachos" sont moins bêtes qu'on pense. Evidemment, s'ils utilisent vos textes sans donner les références, c'est autre chose.


 


Deux remarques quand même:


1) On n'est jamais propriétaire des idées qui nous plaisent.


2) Quelle définition précise donnez-vous au terme "facho"? Je me permets de vous le demander parce que, pour une certaine gauche radicale, non seulement tout ce qui est à droite de Bayrou est
"facho", mais même un Chevènement est parfois considéré comme tel...

Frédéric Delorca 02/11/2014 22:43



Je parle des gens du Front national. Non pas qu'ils soient fascistes au sens historique du terme, mais leur manière de saisir la démocratie comme une simple théatre d'ombres, et leur besoin de
trouver un "salut" dans la recherche d'un sauveur et d'une intégrité indentitaire sont le principe d'une désappropriation politique que la vulgate post-soixante-huitarde, qui n'est pas exempte de
tout défaut, nous a utilement (ce fut son utilité précisément, peut-être la seule) appris à qualifier de "facho". Je regrette d'être cité par eux, parce que j'y suis présenté non comme un
adversaire mais comme un de leurs amis, ce qui est une technique très courante chez eux, voyez l'histoire de la pétition "Non à la guerre" en 1999 que je raconte dans l' "Ingérence de l'OTAN en
Serbie" (Editions du Cygne).