Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Flamby Hollande révèle son amour pour la City de Londres

14 Février 2012 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

La dernière sortie de Hollande confiant dans le Guardian son admiration pour Tony Blair, son respect pour la City, démentant ses déclarations du Bourget, et affirmant qu'il n'y a plus de communistes en France (tant pis pour les plus de 100 000 membres de ce parti) révèle bien sûr le vrai visage du personnage, qu'en réalité tout le monde connaît. Cela souligne aussi qu'il n'y aura pas d'autre issue pour peser utilement sur le cours des choses en avril prochain que de voter massivement pour le Front de gauche quels que soient les défauts de style et de fond de JL Mélenchon (mais il faut aussi lui reconnaître d'indéniables qualités). Cela arivera-t-il ? on ne sait. Mélenchon est crédité de 8,5 à 11 %, avec une dynamique en progression, mais un potentiel qui n'est pas infini.

 

Après, il faut se demander si Flamby-Hollande méritera d'avoir des voix de gauche au second tour. Ce brave garçon a une façon bien particulière d'éviter de se poser à lui-même la question, croyant sans doute que de toute façon le "tout sauf Sarko" suffira à lui rallier tout le monde.

 

L'arrogance social-libérale est bien connue. Les communistes du 93 par exemple peuvent en témoigner sous le premier mandat de Bartolone à la tête de leur conseil général. Les Espagnols aussi quand Zapatero, l'an dernier, s'était exclamé qu'Izquierda unida ne comptait pas puisqu'elle n'avait que très peu de députés.

 

Cette arrogance pourrait être contrée par une forte mobilisation sociale après l'élection - si le canidat social-libéral est élu. Mais on sait d'expérience que la gauche de la gauche n'agit guère quand un "socialiste" gouverne. Voilà qui ne rend pas optimiste pour les mois qui viennent.

 

De même qu'on ne peut pas être optimiste pour les Grecs dont la mobilisation reste somme toute bien faible compte tenu de la division entre Synaspismos et le Parti communiste.

 

Comme JL Mélenchon s'est réveillé un an trop tard sur la question de la Côte d'Ivoire, peut-être l'opinion publique française sortira-t-elle de sa léthargie avec un contretemps de douze ou quinze mois, quand la moitié des gouvernements d'Europe seront entre les mains de l'extrême droite et lorsque notre guerre contre l'Iran (tant désirée par nos élites) nous aura conduit aux portes d'un affrontement catastrophique avec la Chine.

 

L'humanité est douée pour faire son malheur. Spécialement quand une bande d'abrutis qui se croient instruits accaparent les leviers du pouvoir intellectuel et moral.

 

 


 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article