Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Gains et pertes en politique, Allemagne, refondateurs communistes, Emergence

25 Mars 2010 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La gauche

La politique c'est du jeu. Pour évaluer les coups des joueurs, il faut mesurer à la fois les gains avérés et les pertes évitées (celles qui auraient été constatées, si le coup n'avait pas été joué, ou s'il avait joué autrement). Par exemple si on veut savoir quel gain l'Allemagne a tiré de l'existence de l'UE, comme s'y essaie un blog voisin, il faut pouvoir évaluer non seulement ce qu'elle pays a obtenu de l'existence de cette structure (comme par exemple les "parts" objectives dans la reconstruction de l'Europe de l'Est ) mais aussi les "pertes non réalisées" qui correspondent à toute les pertes qu'elle aurait pu subir si la structure n'avait pas existé. Par exemple les pertes inhérentes à l'existence d'une Grande Serbie ou d'une Roumanie pro-française dans les Balkans (des virtualités qui ne se sont pas réalisées puisque l'UE a servi à faire exploser la Yougoslavie). Ces "pertes évitées" sont aussi à leur manière des gains, même si elles sont très difficiles à comptabiliser.
polisario.jpg
Je publie en avril un bouquin sur l'histoire virtuelle. Je vous y renvoie.

En parlant de coups politiques, des renards de la politique - des refondateurs du PCF - quittent leur parti. Total : trois députés en moins pour le PCF, et trois grosses villes d'Ile de France. Ils le font en chantant la louange de la fin des partis politiques qu'ils veulent remplacer par des forums façon ATTAC. Si on était d'humeur à rigoler on leur souhaiterait bonne chance, quand on sait ce que fut ATTAC... Ca fait penser à M. Tron le maire de Draveil qui lâche de Villepin pour rejoindre le bateau ivre de Sarko le lendemain de son échec électoral. Je suppose que tous ces gens font de savants calculs sur les gains réels et les pertes évitées.

Le Monde s'inquiète de l'abstention dans les quartiers populaires. Moi je m'inquiète de l'absence totale de réponse de la gauche aux questions que posent ces quartiers (qui se cumule à son absence totale d'idée sur l'Europe, sur la société de demain etc). Mais il est vrai que c'est parce que la gauche n'a aucune idée que les médias la trouvent très sympa, et se réjouissent de transformer Martine la tocarde en Martine la winneuse, comme ils l'avaient déjà fait de Jospin en 1997. Trop cooooooooool !

En banlieue, une petite liste "Emergence" a fait un mauvais score. Des types braqués sur l'Islam apparemment. On me dit que leur noyau dur est marxisant. J'en doute un peu quand même. Le Parti des indigènes de la république aussi est parti d'une culture marxisante au départ. Des postmarxistes qui n'affichent plus guère leur passé. Je ne suis pas sûr qu'ils aient un potentiel.

Tenez restons dans le post-marxisme : demain je rencontre un conseiller du président de la République du Mali qui a fait ses premières armes au journal L'Humanité comme pigiste il y a 25 ans. Ho Chi Minh n'avait-il pas débuté à la CGT de Renault Billancourt ?



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

G
<br /> <br /> Que sont devenus Fiterman, Juquin … ?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Ha ha ! Bonne question. Je crois que Juquin a fondé un autre parti à un moment. Mais tous ces gens formés par le PCF perdent leurs ailes dès qu'ils le quittent. Et puis le système électoral<br /> n'aide pas les petits partis...<br /> <br /> <br /> <br />