Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

La Libye brûle. Que faire ?

28 Mars 2011 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

Cette intervention militaire en Libye. La majorité de l'opinion publique s'en fout. Moi j'y pense tous les jours : ce qu'on ne nous dit pas - les pertes civiles, les bombardements à l'uranium appauvri, les propos du sénateur Lieberman aux USA qui explique que ce qu'on fait en Libye on pourrait le faire aussi... en Syrie... Ben voyons.

 

Le parti communiste a une position correcte en ce moment - sachons le reconnaitre : ce parti malgré ses défauts est souvent le seul à sauver l'honneur national dans certains votes au parlement. Alors que PS et UMP applaudissaient Sarko la semaine dernière sur la Libye, il a su dire "non". Résultat du réveil de l'aile gauche anti impérialiste de ce parti - des sites comme "réveil communiste", le groupe Polex. Cette mouvance mérite bien ses succès électoraux dans le 93, le 94, et le Nord aux dernières cantonales.

 

iraq.jpg

Mais à part le PC, quel groupe politique ? quel député ?

 

Le vide politique en dehors de la mouvance communiste (même chez les socialistes "historiques" avec un Mélenchon qui approuve l'ingérence, et même chez les gaullistes avec Dupont Aignan qui fait de même, parmi les souverainistes voir aussi le silence du blog "La lettre volée" sur le sujet... ) traduit une singulière cécité sur le potentiel de prédation de l'Occident en Afrique. Une cécité ou une complicité. Même les Indigènes de la République feignent de croire qu'une révolution libyenne existait vraiment et qu'il fallait mandater quelqu'un pour la protéger face à la répression. Comme le demande Le Grand Soir : où sont les preuves ? Et pourquoi personne ne débat-il de la thèse du journal Libero selon laquelle la France aurait dès le début téléguidé la révolte libyenne ? Peut-être est-elle fausse. Encore faudrait-il pouvoir enquêter là dessus, débattre, réfléchir, et non entretenir une loi du silence autour de ces questions.

 

Cela me rappelle le plan imaginaire "fer à cheval"  dans lequel les Occidentaux voyaient la preuve d'un génocide au Kosovo en 1999. Il a fallu que Le Monde lui même révèle qu'il était inventé par les services secrets bulgares pour que l'on veuille bien s'intéresser à cette imposture. Arrêtons de faire les autruches : posons les véritables questions : oui ou non la révolte libyenne est-elle orchestrée de l'extérieur dès le début ? oui ou non le régime Kadhafi est-il détesté par les masses libyennes (beaucoup de témoignages ne vont pas dans ce sens) ? Oui ou non les insurgés ont ils eu les mains nues comme en Tunisie ? Oui ou non le gouvernement a-t-il tiré dessus cyniquement ? Oui ou non Al Qaida était elle à Benghazi comme le laisse entendre un article récent de Cockburn ?

 

La mollesse du débat sur la Libye ouvre des boulevards à des esprits exaltés à la Dieudonné pour qu'ils se présentent en sauveurs de la Libye et de l'Afrique. Pour empêcher ces dérives il est temps de créer un vrai lobby anti-ingérence au sein des institutions républicaines françaises. Qu'il interpelle les dirigeants, qu'il pose les vraies questions, qu'il appuie où ça fait mal jusqu'à ce que notre pays guérisse définitivement de son réflexe impérialiste. Mais c'est si long à mettre en place, si compliqué vu l'échiquier politique français... Comment faire ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L


Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à commenter sur agoravox !



Répondre
L


Michel Colon s'en est chargé -- aujourd'hui sur Agoravox :


http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/comprendre-la-guerre-en-libye-91984


 



Répondre
F


Il y a parfois de bonnes choses chez Collon, mais parfois aussi beaucoup de simplisme. Ce n'est pas mon auteur préféré.



L


Salut!

Je pense que le mieux, dans un premier temps, ce serait d'écrire un gros article, bien factuel, sur la Libye (perso, j'en serais incapable, mais je suis prêt à lire et commenter). Les infos sont
dispersées partout, et on n'a pas de synthèse des arguments des anti-ingérence, c'est vraiment ce qui manque. Et cela permettrait de discuter séparément (et donc efficacement) chacune des
questions que tu poses dans ton post.


Cordialement, D.



Répondre
G


Je ne suis pas autant que toi renseigné, affûté culturellement et idéologiquement pour soupeser et raffiner mes positions sur la libye, donc, je n'entrerais pas de manière aussi approfondie que
toi dans ce débat, j'ai juste essayé de remettre en place un type dans les commentaires d'un blog qui voyait dans les insurgés libyens une résurgence des républicains espagnols.


 


Je
lui réponds ici, réponse que tu aurais peut-être mieux formulée, puisque tu es d'ascendance de républicain espagnol, si ma mémoire est bonne.


 


Tiens, cest marrant, Yaoni Sanchez est domciliée à Madrid :


Owner Contact:
   Yoani Sanchez

   Sta.Ma- Soledad Torres Acosta 2
   Madrid, 28004, ES

   Punycode Name:  desdecuba.com
   Unicode Name:   desdecuba.com

   Admin Contact
      Yoani Sanchez

      yoani.sanchez@gmail.com
      Sta.Ma- Soledad Torres Acosta 2
      Madrid, 28004, ES
      phone: +34 918298497

   Technical Contact
      Hostmaster Strato Rechenzentrum
      Cronon AG Professional IT-Services
      hostmaster@cronon-isp.net
      Emmy-Noether-Str. 10
      Karlsruhe, D-76131, DE
      phone: +49 72166320305

   Zone Contact
      Hostmaster Strato Rechenzentrum
      Cronon AG Professional IT-Services
      hostmaster@cronon-isp.net
      Emmy-Noether-Str. 10
      Karlsruhe, D-76131, DE
      phone: +49 72166320305



Répondre
F


Pas mal ta réponse. La guerre d'Espagne est une tarte à la crême que nous ressort la gauche interventionniste depuis Sarajevo (BH Lévy vulait créer des "Brigades internationales" au
service l'islamo-fasciste Izetbegovic) et même, selon mes recherches personnelles, depuis Timisoara en 89 (à l'époque c'est Alain Touraine qui voulait créer des brigades internationales).
Quand on sait toutes les impostures qui ont soustendu ces deux affaires ça fait froid dans le dos.


En effet j'ai traduit et publié les mémoires de mon grand pere républicain espagnol. Le cas de l'Espagne n'a rien à voir. 1) Je rappelle que c'est le gouvernement légal de la République espagnole
qui a demandé l'aide de la France. Cette aide lui a été refusée, et les brigades internationales se sont créées pour suppléer ce défaut d'aide. 2) Il y avait une ingérence étrangère qu'il fallait
contrer : celle de l'aviation allemande et des légions italiennes présentes sur le sol espagnol. Autrement dit il s'agissait d'une guerre de conquête de l'Europe menée par les puissances
fascistes en Espagne et qui visait à prendre en tenaille la France.


Pour ces deux raisons l'intervention de la France aurait été justifiée, et c'est un crime de la part de notre pays d'avoir choisi la non intervention et même l'embargo à l'encontre du
gouvernement espagnol, puis, en 1939, après la chute de Barcelone, d'avoir désarmé les forces républicaines réfugiées dans les Pyrénées Orientales, de les avoir parquées dans des camps, et de les
avoir empêchées d'embarquer pour le Sud de l'Espagne alors que Madrid n'était pas encore tombées.


Soyons clair : si demain le gouvernement légitime de la Tunisie, issu de la Révolution démocratique, demandait à l'Algérie ou à l'Egypte des troupes pour contrer une insurrection menée par
l'ex-dictateur Ben Ali, je pense qu'on serait dans un cas de figure proche de la situation espagnole de 1936 : c'est à dire une demande de coopération militaire entre Etats, et je ne
trouverais rien à redire.


Je serais déjà plus réservé si la Tunisie demandait l'intervention militaire de puissances européennes du fait du rôle colonial qu'ont joué ces puissances avant 1960 et du néo-colonialisme
postérieur (notamment leur soutien à Ben Ali), et je recommanderais aux Tunisiens de ne pas faire entrer le loup dans la bergerie pour réprimer une insurrection.


Mais là, concernant la Libye, il faut être complètement stupide (comme le sont hélas beaucoup de gens hypnotisés par les slogans faciles) pour trouver le moindre point commun entre 1936 et une
situation où des puissances coloniales viennent bombarder un gouvernement légal pour soutenir une rebellion qui leur est favorable dès le début pour ne pas dire
plus (et car ses origines sont fort obscures). J'ajouterai que cette rebellion n'est pas plus "prolétarienne" que le camp de Kadhafi : Le Nouvel Obs qui est pro-insurrection
depuis le début cette semaine les présente comme des avocats et des médecins en tenue militaire, tous les témoignages de Libye concordent pour dire que la Cyrénaïque est un vivier de mafias
depuis très longtemps (notamment pour le trafic humain), et que beaucoup de gens "de base" à Tripoli sont du côté de Kadhafi parce qu'il a mis en place un système de santé et d'éducation
performant et gratuit (alors qu'il y a beaucoup d'illettrisme en Tunisie) et que les femmes (comme en Irak sous Saddam) ne sont pas obligées de porter le voile. Tous ces gens qui éructent des
slogans sur le Net feraient mieux de lire, se renseigner, croiser les informations, réfléchir.


Mais bon après tout les brigades internationales étaient une initiative largement non gouvernementales, les nostalgiques de ça peuvent faire de même en formant des milices interventionnistes
comme l'a fait l'extreme droite catholique française en envoyant des volontaires en Croatie en 1991. Mais pas un centime d'argent public ne doit aller là dedans, car en entretenant une rebellion
contre un gouvernement légal nous sommes au contraire dans la position des forces de l'axe en 1936 volant au secours de Franco et Mola.


 



G


Bonjour à vous deux ! Bah, Edgar, cela peut arriver les débordements. J'ai lu hier un article sur un blog tchadien où un jeune chercheur en sciences
politiques donne son opinion sur l'intervention militaire occidentale en Libye. (Il donne son adresse électronique à la fin de son article, cela pourrait intéresser Frédéric )


Une large partie de l'opinion africaine voit apparemment d'un très mauvais oeil cette intervention qu'elle trouve à juste titre impérialiste.


 


En Irlande, le parti Fine Gael avait promis pendant la campagne éléctorale, si il était mis en position de gouverner, de renégocier le taux d'intérêt du prêt de sauvetage européen à l'Irlande
avec les autres membres de l'UE, une version irlandaise du slogan cher à Edgar : « Une Autre Europe Est Possible ! »


Patatras, Hermann Van Rompuy à Bruxelles lui a signifié : Je crois que cela ne va pas être possible ! Voir la traduction d'un article du périodique Irish Republican News disponible par abonnement uniquement.


 


En parlant d'ingérence, j'ai écouter une émission à la gloire de la bloggueuse Yaoni SÁNCHEZ sur la Radio Suisse Romande vers 13h aujourd'hui. Son site est très robuste ( j'ai ouvert 60 onglets
tous vers son site et cela ralentissait à peine l'affichage du site, alors que si on fait cela avec un site ordinaire, il se met à flancher ) et disponible en 20 langues.


 


J'ai voulu en savoir plus sur ce site :


http://www.whois.net/whois/desdecuba.com.com



Whois Server Version 2.0

Domain names in the .com and .net domains can now be registered
with many different competing registrars. Go to http://www.internic.net
for detailed information.

   Domain Name: DESDECUBA.COM
   Registrar: CRONON AG BERLIN, NIEDERLASSUNG REGENSBURG
   Whois Server: whois.tmagnic.net
   Referral URL: http://nsi-robo.tmag.de
   Name Server: DOCKS08.RZONE.DE
   Name Server: SHADES01.RZONE.DE
   Status: ok
   Updated Date: 26-jan-2011
   Creation Date: 25-jan-2007
   Expiration Date: 25-jan-2012


Il est donc hébergé à Berlin chez la société CRONON AG  http://www.cronon.org/


 


On peut voir la publicité que fait cette société pour ses services d'hébergement :


http://www.cronon.org/tl_files/pdf/isp/Cronon_ISP-Services_engl.pdf


 


Ses tarifs pour l'hébergement :


 


http://www.cronon.org/tl_files/pdf/isp/Cronon_ISP_Angebot_Intel-Xeon_4Core.pdf


 


Apparemment Yaoni SÁNCHEZ ne manque pas de moyens financiers.


 


 



Répondre
F


Oui ça peut arriver de s'intéresser plus au nucléaire qu'à la Libye. Salut Gilles bravo pour tes recherches. Ceux qui sont trop jeunes ou qui ont préféré en 1999 "ne pas trop s'intéresser" à la
Serbie l'ont peut-être oublié, mais cette année là Nelson Mandela disait que les Occidentaux ont méprisé l'ONU de façon éhontée (en bombardant Belgrade sans l'aval du Conseil de
sécurité) "parce que celui qui son secrétaire général était noir". L'article de ce Tchadien me faisait pense à ça. Je suis seulement d'accord à moitié avec lui, parce qu'il
dit en gros "certes Kadhafi a tué des civils mais ça doit se régler entre africains" et "laisse t on les Africains faire de l'ingérence ailleurs ?". Je serai à 75 % d'accord avec lui si quelqu'un
me prouve que Kadhafi a vraiment plus tiré sur son peuple que Ben Ali ou Moubarak (car ces phrases me rappellent le "certes Milosevic est génocidaire, mais" qu'on entendait en 1999 chez les
bonnes âmes de gauche, et qui était faux). Et même malgré cet accord, je serais encore en désaccord avec les 25 % restants qui veulent dire "laissez le Kenya bombarder la Serbie et je laisserai
la France bombarder la Serbie". Inadmissible. Mais bon, un accord à 50 % c'est déjà mieux que rien



E


Il ne t'aura pas échappé qu'en sus de n'avoir rien écrit sur la Lybie, je n'ai rien écrit du tout depuis une semaine. un peu débordé en ce moment !


 



Répondre
F


Depuis 15 jours beaucoup de mots sur le nucléaire sur ton blog et aucun sur la Cyrénaïque malgré l'effort vertueux de Gilles d'amener le débat là dessus ! Je te suis à la trace sur les grands
sujets



H


C'est deprimant...De voir regulirement se renouveler les mêmes erreurs moriféres!!!


Moi aussi ...ce qui se passe en Libye m'empêche d'accéder a un sommeil de qualité...


Je me sens directement concernée et ne sais que faire pour faire cesser le massacre...


Moi aussi je m'interroge sur cette cecité franco-française des gouvernants, des partis politiques et associations en tout genre... Je m'interroge sur cet aveuglement des peuples occidentaux à
accepter le discours dominant alors que les faits sont là pour attester des nombreux mensonges qui, ont justifiés les guerres au Kosovo, en Irak, En Afghanis...Comment le plus senile des crétins
pourrait-il croire un seul instant que la protection des civils, l'imposition de "la democratie à la sauce occidentale " peuvent l'être à coup de largage de bombes à l'uranium appauvri ...


Que les peuples occidentauix (et, surtout au peuple allemand) demandent à leur péres méres, grand-parents s'ils ont aimé les les Yankees quant ils larguaient des milliers de bombes SUR LES VILLES
EUROPÉENNES soi-disant pour deloger les nazis ou quand les  allemands ont détruit un tas de villes Européennes pour imposer leur idéologie....Ce genre d'attitude ne sucite qu'haine, rejet et
soif de vengeance....


J'ai apprécié vos interrogations parce qu'elles font resonnance chez moi....Dans ce troupeau bêlant il est rassurant d'entendre quelques voix dissonantes...Qui rassurent sur la capcité humaines à
s'interroger....


Hadria RIVIERE



Répondre