Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

La statue de sel

27 Février 2014 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik

La Bible valorise la femme qui s'est retournée sur le désastre et s'est transformée en statue de sel pour le bien de l'humanité.

 

Certains cependant pensent que la femme n'aurait pas dû se retourner et aurait surtout dû sauver sa peau.

 

Demandez aux enfants laquelle des deux interprétations ils préfèrent, et vous saurez ce que vaudra l'humanité de demain.

 

---

 

PS : suite au commentaire brillantissime de Jeff le 2 mars, je rajoute ça (regardez à la minute 2'30) - le film n'est pas sur Youtube, seulement les impressions de Danielle Darrieux.

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

J 28/02/2014 14:43


La grandeur effraie...

Tanguy 27/02/2014 03:48


Puis je vous demander laquelle des deux interprétations vous préférez?


Cordialement,


 


Tanguy

T 05/07/2016 10:30

La Bible dit dans Luc ch17 verset 32-33
32: Souvenez-vous de la femme de Lot.
33: Celui qui cherchera à sauver sa vie la perdra, et celui qui la perdre la retrouvera.

On comprend que la femme de Lot a eu du mal à abandonné son passé et s'est donc retournée, c'est pour cela qu'elle a été transformé en statue de sel.
Car le passé n'a rien à nous apporter et rien de nouveau à nous apprendre, il faut justement ne pas regarder au passé et aller de l'avant.

Esaïe ch43 verset 18
Ne pensez plus aux évènements passés et ne considérez plus ce qui est ancien.

Frédéric Delorca 27/02/2014 07:50



Pour ma part je pense que la Bible a raison. Il faut se retourner sur les désastres et les échecs, les regarder, les analyser, les méditer, et être prêt à devenir une statue de sel pour le bien
des autres, si c'est le prix à payer pour bien voir les choses en face. Car la fuite solitaire sans se retourner mène à une impasse. Il faut toujours être prêt à voir, à regarder, et donc aussi à
dire, à parler. Car les mots font voir.


Bien cordialement