Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Mélenchon et Todd

9 Avril 2012 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants"

Je n'aime pas beaucoup Emmanuel Todd. Son anthropologie pour moi est fausse (et c'est un docteur en sociologie, et qui a eu pas mal d'anthropologie dans son cursus, qui vous parle). Sa volonté de rechercher dans les structures parentales des causes des systèmes politiques ne tient pas debout. Et la façon dont il ressort sa théorie des structures familiales pour expliquer que la culture française est de la même famille que celle des Etats-Unis me paraît tout simplement ridicule (comme l'argument qu'il avance en seconde ligne de la parenté de vocabulaire qui, comme chacun sait, naît du règne de Guillaume le Conquérant sur l'Angleterre et ne crée pas en soi de communauté de valeurs). Je vous livre néanmoins le débat entre Todd et Mélenchon ici. Car Todd a un point fort dans son argumentation : les classes moyennes n'ont peut-être pas les moyens psychologiques, économiques etc de mener une révolution, et on peut gagner du temps à convaincre les hauts fonctionnaires plutôt qu'à miser sur l'audace de la classe juste en dessous. Je n'ai pas d'avis définitif sur la question, car mon expérience (directe) de la haute fonction publique, comme celle de la classe en dessous (classes moyennes et moyennes inférieures - profs, petits fonctionnaires etc) m'ont laissé sceptique sur les deux volets. En ce moment, je veux miser sur la possibilité de changement qu'incarne Mélenchon, mais les arguments de Todd ne sont pas complètement erronés.

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

HADRIA RIVIERE 11/04/2012 06:55


J'ai quelques difficultés à comprendre et à relier "le mal être" de Emannuel TODD ?


Je l'ai vu beaucoup plus combatif, beaucoup plus argneux devant des interlocuteurs plus agressifs et idéologiquement àl'opposé de ce qu'est Melenchon !


Une des explications de ce comportement Toddien :  Todd soutien le PS et  le PS accuse Mechenchon de lui voler des voix?


Il n'en demeure pas moins que mon souhait le plus profond pour ce qui concerne les résultats des élections présidentielles au pays France :


Un combat au deuxiéme tour entre MELENCHON ET HOLLANDE....Un sarko ELIMINE, DEGAGE... Voilà qui, me ferais considérer le peuple Français d'aujourd"hui- comme respectable et digne de son
histoire...


J'ai detesté 2007 et meprisé pronfondemment le peuple de France quant il osé porté à la fonction présidentielle un individu comme Sarko....J'ai détesté les 5 années de douleur, de souffrance, de
haine, de division, de racisme, d'atteinte à la dignité des hommes et des femmes demunis " hors systéme"de ce pays....


Les plus faibles au lieu et place d'être protégés -- comme le veut et l'exige une democratie qui, se respecte - ce sont trouvés encore plus démunis, encore plus appauvris, encore plus exclus,
encore plus dans l'indigniét et cela nous le devons a la politique de sélection sociale du sieur sarko et de ses sbires.


Je REFUSE de voir les Français signer un nouveau bail au sieur Sarko et à ses sbires pour encore 5 longues annes.... Mais, reste convaincus que HOLLANDE est trop soumis au systéme pour y apporter
des changements profonds et conséquents...


En revanche MELENCHON et la dynamique qui, le porte peuvent être source de suprise agréables pour les sans grade, les laissés pour compte sur le bord de la route....En attendant de devenir un
exemple, une déferlante pour tous les autres peuples d'Europe....


 


Hadria RIVIERE

Frédéric Delorca 11/04/2012 08:30



Vous avez raison Hadria concernant la dynamique potentielle de Mélenchon, surtout si elle s'accompagne d'une radicalisation de sa base à un moment donné. Je crois que profondément Todd n'aime pas
les mouvements populaires et préfère rester le conseiller des princes, comme Platon ou le blogueur Edgar... C'est affaire de sensibilité personnelle, forgée par une "praxis" en partie
impersonnelle...



edgar 09/04/2012 23:55


pas écouté ce passage en particulier, mais ça me semble bien refléter mon indétermination.