Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Onfray parle sur Rue89

16 Novembre 2010 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes

A écouter dans le fil de ce que nous avons déjà dit sur le sujet. Je dois reconnaître qu'il m'est quand même très sympathique.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L
<br /> <br /> Je suis assez critique envers Onfray (je lui ai cet été envoyé un mail assez direct), mais je lui reconnais un sens de l'humour dont BHL est totalement dépourvu.<br /> <br /> <br /> J'ai souri à ce qu'il a dit ici de Minc et Attali (surtout que ces deux-là sont particuloèrement inbus de leur personne). Il y a quelque jour j'ai bien ri à l'une de ses répliques à un<br /> journaliste faisant état d'un papier particulièrement négatif à son égard dans les Inrocks: "Les Inrockuptibles, c'est le Figaro sans la cravate". C'est à la fois drôle et terriblement juste.<br /> <br /> <br /> Ne nous leurrons pas tout de même, il paraît qu'Onfray est terriblement susceptible et ne supporte pas que l'on dise du mal de ses bouquins. De même, sa posture de "persécuté" est un peu usurpée<br /> au vu des relais dont ses bouquins et lui-même disposent dans les médias.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Je suis d'accord avec l'intégralité de ton message. Un peu de pommade ? <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Les trois dernières secondes de la première vidéo ont dû te plaire, en effet. Onfray aurait pu être un excellent journaliste engagé : cultivé, non sectaire, et passionné dans sa recherche de la<br /> vérité. Pourtant, il n'a trouvé sa place que dans le milieu du livre, pas dans celui de la presse. C'est très symptomatique de l'état actuel du milieu médiatique actuel, qui veut bien inviter les<br /> rebelles de temps en temps, pour animer la gallerie en offrant un peu de discordance, mais pas leur laisser la place centrale des éditocrates.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Oui, j'ai un peu pensé à ta défense d'Onfray en le regardant. Je pense que les coups qu'il a pris dans la figure l'ont fait mûrir. Et, du coup, même sa défense de Mélenchon a quelque chose de<br /> courageux (venant d'un libertaire comme lui). J'aime ce qu'il dit sur le système Grasset (il ne l'aurait pas dit il y a 3 ans), et la façon convaincante dont il se défend de vouloir jouer les<br /> thérapeutes. Comme tu dis, il eût fait un bon éditorialiste (meilleur que BHL car plus curieux, plus ouvert). Il n'en reste pas moins qu'il manque toujours de rigueur (mettre Reich sur le même<br /> plan que les neurosciences ce n'est pas sérieux) et qu'il fait un peu repenti de la mafia - par exemple quand il reproche aux blogueurs de se poser en pseudo-spécialiste contre les vrais<br /> spécialistes, il devrait se rappeler qu'il fait exactement ça dans Le Souci des Plaisirs quand il dénigre les spécialistes de l'hindouisme pour leur opposer ses propres révélations sur<br /> Shiva. Mais bon c'est vrai qu'il reste le plus sympathique de nos intellectuels médiatiques. Sur le déclin je crois au déclin relatif de l'Occident par rapport au reste du monde (mais c'était<br /> inévitable quand on sait quelle hypertrophie il a connue). En termes absolus c'est plus complexe. Les noyades de l'esprit sur Internet ne signent peut-être pas l'ensevelissement définitif de<br /> tout, et je ne serais pas péremptoire sur la mort de la "civilisation des cathédrales". A mon avis ce problème du déclin est très complexe, surtout maintenant que l'homme ne dépend plus du<br /> rendement des terres, et finalement il n'est pas très intéressant. Ce qui est sûr c'est qu'il y a beaucoup de bêtise, de mauvaise foi, de méchanceté, de folie, de superstition, de paresse et de<br /> lâcheté conformiste dans le monde d'aujourd'hui, sous des formes très différentes de celles du monde d'il y a 50 ans, et que tout ça rend l'atmosphère souvent irrespirable.<br /> <br /> <br /> <br />