Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Quelques questions que je me pose

31 Mars 2013 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

Je parcours le bouquin de Denoël "Les guerres secrètes du Mossad" qui évoque non seulement les connexion nucléaires récentes Corée-du-Nord-Iran-Pakistan-Syrie dans le domaine du nucléaire mais aussi, l'histoire ancienne : le temps où (sous la IVe République) la France contribua à la constitution du Mossad comme à l'armement atomique d'Israël.

 

Je me demande si aujourd'hui "l'autre France", la France "non-alignée", comme celle de De Gaulle jadis, a des chances de percer à nouveau. Et si un "autre Israël" aussi est possible (un Israël qui abandonne l'alliance avec Washington). Le Front de gauche donne le sentiment d'y croire. Mais la montée des périls nucléaires ne le favorise sans doute pas.

 

tony_blair_is_a_wanker_1206058457.jpg

Un contact m'explique qu'il redoute un geste désespéré des Nord-Coréens, quelque chose de suicidaire et de cataclysmique. Y aura-t-il encore une Corée du Nord cet été ?

 

Et puis il y a la fille de l'ex-président du Congo Kasa-Vubu qui expliquait dans une interview télévisée le 24 mars que le coup d'Etat à Bangui participait peut-être d'une nouvelle phase impérialiste en Afrique centrale. Elle n'a pas davantage sa pensée. Dommage. Complotisme ou vérité ? Il va falloir que je lise plus à ce sujet. Idem sur la lutte pour le contrôle des ressources du Myanmar (dont Asia Times nous rebat le oreilles toutes les semaines).

 

Mais si je réinvestis sérieusement dans les lectures géopolitiques (et dans le blog de l'Atlas alternatif qui garde ses abonnés et un petit public potentiel) cela suppose que je sois prêt à me projeter dans une action "citoyenne" sur l'international comme je l'étais il y a sept ans. Or je suis beaucoup plus sceptique qu'à l'époque sur les possibilités d'action "intelligente" dans ce domaine, et la sottise des militants (surtout ceux qui se croyaient intellectuels) croisés en France est pour beaucoup dans cette désillusion.

 

De toute façon si je continue à à scribouiller un peu dans le domaine des relations internationales, ce sera nécessairement avec mille fois plus de modestie dans mes ambitions qu'il y a sept ans, et en acceptant d'être un peu tout seul dans mon coin d'Internet.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article