Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Rien à dire

9 Mai 2011 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le quotidien

Toujours rien à dire sur ce blog. Désolé. Ce sera désormais ma façon de faire de la résistance passive, de dire "niet" à la mauvaise qualité du débat démocratique contemporain.

 

Franchement tout est nul. Voyez cette histoire de l'assassinat de Ben Laden. Le beau manichéisme de nos médias. La chaine de TV qui invite Tariq Ramadan juste pour le plaisir de dire "ce jour là on a joué au jeu de massacre avec le petit-fils du fondateur des frères musulmans"... pitoyable...

 Journaux-3-2.jpg

Et dans le style nul, aussi, cette façon dont nos journaux édulcorent le discours "couillu" d'Obama (ils font ça depuis 12 ans avec les déclarations washingtoniennes) - Edgar de La Lettre volée (très inspiré en ce moment) a saisi l'imposture.

 

11-septembre-copie-1.jpg

En face on apprend qu'un ministre iranien est sûr que Ben Laden était déjà mort depuis quelques années. Et puis un mec - je ne le cite pas - nous explique, dans ses délires habituels qu'en fait la mort de Ben Laden c'est pour légitimer l'enrôlement d'Al Qaida dans le camp des "freedom fighters" en Libye (allez comprendre).

 

Dans cette histoire la seule chose que j'aime c'est le témoignage d'une compagne soudanaise du terroriste qu'on a ressorti pour l'occasion (je ne sais plus trop où il se trouve sur le Net, recherchez avec des mots clés), selon laquelle celui-ci était fou de Whitney Houston et aimait baiser sous l'empire du hash. Les adversaires du système peuvent communier à ses valeurs. Comme on l'a souligné d'ailleurs un jeune aristocrate saoudien ne peut pas ne pas être un grand consumériste pro-occidental. Ce genre de truc vous poursuit ensuite, même quand  vous faites sauter les tours du grand capital.

 

Sur la Libye je n'en dirai pas plus que tout ce qui a déjà été étalé sur ce blog, sauf pour rappeler qu'il est lamentable de geler les fonds d'un Etat souverain, et encore plus de les utiliser pour financer une révolte en son sein comme le font les Occidentaux (radins) cette semaine. Les contribuables loyalistes de Tripolitaine apprécieront cette soudaine prise en main des recettes de leur impôt par les puissances étrangères au service des zozos de Cyrénaïque. La démocratie et le respect du Sud avancent à grands pas.

 barack.jpg

Non, rien à dire. Je ne vois que des trucs glauques. Le Scientifique belge ressort sur son Facebook un passage d'un mec d'extrême droite qui se vante d'avoir "sauté" la femme d'un humoriste médiatique et lui promet qu'il ne niquera jamais la sienne (un grand bond en avant pour le respect de la femme et de sa liberté de choix). Du coup les gars qui appréciaient à la fois le misogyne et le Scientifique belge (ils sont nombreux) crient à la trahison. S'il voulait se facher avec les fachos, le Scientifique aurait pu quand même trouver un sujet plus substantiel... Je crois plutôt qu'il ne cherchait qu'à taquiner...

 

Dans le registre extrême-droite, je fais aussi une parenthèse : un blog de la mouvance publie une traduction d'un appel d'un général russe en tôle qui invite Kadhafi à mener des opérations de sabotage en France en s'inspirant des manuels militaires de la guerre froide. Sauf que l'URSS n'a pas osé le faire... il y a donc peu de chances que la Libye - 6 millions d'habitants divisés par 2 depuis la partition de fait - puisse s'y atteler. Le général d'ailleurs regrette que Milosevic n'ait pas tenté ça en 1999 (à la tête d'un pays un peu plus gros que la Libye, quoique moins pétrolifère).

 

A part ça, un petit groupe souverainiste m'a dissuadé de publier une petite étude sociologique sur les réseaux Facebooks de ses militants au motif que ça concernait peu de monde (normal, ils ne sont déjà pas nombreux) et que les mecs qui se réclament d'eux sur Facebook ont probablement de faux profils (sic). A part ça ils ont vachement confiance en leur aura. 

 

En parlant d'esprit de groupuscule et de mentalité clanique, un de mes potes de retour d'une conférence en Biélorussie à laquelle je devais au départ être invité (voir mon précédent billet) en revient ravi... parce qu'il y a rencontré des gens qui pensent comme lui. Sauf que ces gens (des Français, des Belges) sont tous cités dans mon livre "10 ans sur la planète", autant dire que c'est le microcosme, qui se retrouve lui-même 3 000 kilomètres plus à l'Est et célèbre ses retrouvailles... La "cause" progresse .

grille.JPG 

Le commentaire d'un grand journaliste vendredi sur mon livre "Abkhazie" m'a donné envie de le relire. J'y ai trouvé vingt coquilles ce weekend. Déprimant. On essaiera de les effacer à la prochaine impression (on réimprime assez souvent avec les procédés modernes). J'ai presque regretté en relisant ces pages de n'avoir plus de contact avec les Abkhazes, mais bon j'ai tant de choses à faire... Je dis cela pour l'Internaute de Tbilissi qui s'est connecté à trois reprises à mon blog hier : il faut qu'il comprenne bien que je n'ai pas de contact avec Soukhoumi. Pas besoin donc de me ficher parmi les ennemis de la glorieuse nation géorgienne. Comme François Mitterrand pendant la première guerre du Golfe, je n'ai pas d'ennemi. Mon seul ennemi est l'impérialisme, mais c'est un phénomène si enraciné dans nos sociétés qu'il ne doit pas trop craindre mon opposition...

 10-ans.jpg

A part ça je soigne mon patrimoine de pré-retraité de la politique en essayant de caser une version actualisée de mon livre "10 ans" chez des éditeurs. Demain je tenterai ma chance auprès de L'Harmattan... Bonne soirée !

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article