Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Roue libre

13 Mai 2011 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le quotidien

Ah quel bonheur mes amis ! je suis dans la phase de fragmentation complète. Finis les grands récits censés expliquer les malaises dans notre civilisation (ces grands récits qui mènent si souvent aux paranoïas complotistes !). Fini même le grand récit de mise en cohérence de mon propre parcours, de ma pensée etc. Stop ! J'arrête tout ! Je fragmente.

 

Je prends les problèmes, par un autre bout. J'ouvre les livres par le milieu comme disait Deleuze.

 

Vous qui vous accrochez encore à ce blog laissez le ! Il ne vous sera plus utile, il ne vous apprendra rien. De toute façon si vous croyez encore que le savoir d'Internet vous est utile, c'est parce que vous n'avez pas compris dans quels abîmes de non-sens votre ordinateur vous aspire. Attendre un savoir de cette spirale est aussi naïf que ceux qui croyaient tirer un savoir de la Bible autrefois !

 

Fragmentons, fragmentons. Retour aux "petites choses", comme disait Nietzsche. Une impression. Comme ce mot de la Chanteuse célèbre cet après-midi sur son profil Facebook qui dit  que l'universalisme français devrait servir la cause de la paix. Elle a raison.

  P1020711.JPG

Pour les 30 ans du 10 mai 81  elle pose à Ephèse. Retour à Héraclite l'obscur. Ou au peintre Parrhasios.  D'Héraclite à Parrhasios il n'y a qu'un pas, comme du Capitole à la roche tarpéienne, comme dit le proverbe. C'est dans les rapprochements de micro-images que surgit la vérité. La Chanteuse au pied des temples, le Che et Héraclite. La Stoa.

 

Ah oui, au fait, il va de soi maintenant que je n'ai jamais écrit aucun livre. Ma main les a écrits, mais aujourd'hui elle les oublie.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article