Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

"Un pays communiste ? Pas du tout ! c'était une dictature !"

14 Janvier 2010 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La gauche

autruche-copie-1.jpgVu cet après-midi une jeune chef de service des relations internationales d'une mairie communiste en banlieue parisienne.
Moi : "Vous êtes jumelés avec une ville de ce pays africain depuis quelle année ?
Elle - 1985.
Moi - Ah oui ! c'était le temps où il avait un gouvernement communiste.
Elle - Non pas du tout. C'était une dictature !
Moi - Oui mais marxiste-léniniste.
Elle, le regard vide, certaine que je me trompe.
Moi - Je vous assure. Il y avait des conseillers soviétiques et cubains dans ce pays !"

J'ai bien aimé le "Pas du tout. C'était une dictature". Pour les néo-communistes et leurs employés aujourd'hui les régimes communistes n'ont jamais pu être des dictatures, il y a une antinomie d'essence entre communisme et dictature, qui fait relèguer hors de l'histoire de ce mouvement tout ce qui ne fut pas pluraliste et démocratique (et donc notamment toute l'aventure cubano-soviétique sur le continent africain à l'époque de Brejnev, Andropov et Tchernenko). Dans l'esprit de cette jeune femme - manifestement peu cultivée - tout cela n'avait à l'évidence pas existé, jamais, ou en tout cas, si c'était avéré, c'était sans rapport avec la commune où elle travaillait. D'ailleurs j'ai découvert un peu plus tard qu'elle avait complètement procédé à une recréation mythique des origines du jumelage : "le maire avait été très sensibilisé par une famine qui avait eu lieu là bas" (comme si à l'époque le PCF fonctionnait - comme il le fait aujourd'hui - en fonction des émois collectifs dictés par les médias et non selon la logique de la solidarité avec les "pays frères" et "partis frères"). C'est en vertu de tout cela que le PC actuel a renié l'expérience soviétique, mais aussi, peu ou prou, toutes les tentatives communistes du 20ème siècle, pour à la rigueur retrouver les tentatives du 19ème, et plus souvent encore ne se reconnaître aucun passé. Un PC sans passé, suspendu dans les airs, et prêt à prendre pour fondements légitimes de son action les incitations compassionnelles des grands médias. Voilà ce que j'ai trouvé dans ce service administratif cet après-midi. Cela faisait drôle quand même.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

S


D'un autre côté, on ne peut pas nier que le communisme en tant que tel n'a pas vraiment existé. L'Histoire n'a connu que des communismes de guerres, qui pour survivre, ont pris des dispositions
plus drastiques. Je ne dis pas que le PC a raison, je ne suis pas du tout militant. Mais j'ai l'impression que la réalité est plus complexe que ce que vous évoquez dans votre note. Et peut-être
que cette fonctionnaire que vous classez dans les "peu cultivés"  n'a pas radicalement tort. Malgré tout, il y a une différence entre un parti communiste dans un contexte de guerre mondiale,
de coup d'état, de révolution ou dans une société libérale.



Répondre
F


Attention, je ne dis pas, comme la droite : "le communisme c'est affreux, c'est une machine à produire des dictatures". Je dis juste que le communisme a souvent produit des dictatures, pour des
tas de raisons comme vous le soulignez (guerre civile, encerclement, rudesse des moeurs du pays où elles sont apparues etc). Ces dictatures ont eu de mauvais côtés et aussi de très bons,il faut
le reconnaître : le léninisme en Russie  (peut etre aussi le stalinisme) et le maoïsme en Chine ont remporté quelques succès impressionnants. Je dis juste qu'il n'est pas normal que le PCF
ait tant développé sa repentance que ses fonctionnaires ne puissent même plus imaginer que certains pays plutôt communistes (même s'il n'y a pas de communisme intégral nulle part, je vous
l'accorde) étaient des dictatures. Dissocier complètement les mots "projet communiste" et "dictature" est aussi absurde que, à l'opposé, chez Courtois et sa bande, de les lier systématiquement.