Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Une mauvaise pente

28 Août 2012 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants"

Je regrette que certains, à gauche de la gauche, aillent mêler leur signature à celle de mouvements peu recommandables dans des pétitions sur le Proche-Orient - voyez ici. Je m'étais opposé à ce genre de "liaisons dangereuses"en 2000 à propos de l'opposition à la politique de l'OTAN dans les Balkans, je regrette que 12 ans plus tard les catégories se brouillent à nouveau. En outre le texte en cause a le tort de sousentendre que la Syrie n'est pas une dictature et que les forces d'opposition armée sont uniquement islamistes (ce dont personne n'apporte la preuve).

 

Je comprends que le jeu des pétro-monarchies, celui des Frères musulmans turcs, et la montée du salafisme comme en Libye suscitent des inquiétudes. Mais ce serait un tort que d'employer cette grille de lecture à titre exclusif. Il faut avoir l'honnêteté de dire qu'en Libye hier comme en Syrie aujourd'hui il a existé et il existe une pluralité d'oppositions au régime héritier du panarabisme socialiste. C'est mentir aux gens que de leur faire croire qu'il n'y a que des islamistes. Bien sûr la rébellion armée syrienne comprend des éléments particulièrement extrémistes et barbares, mais il semble fort que les groupes gouvernementaux en comptent aussi, et nous ne devons pas tomber dans un simplisme outrancier qui inverserait celui des grands médias sans ajouter de nuances.

 

Une grande partie de mon désengagement actuel des questions géopolitiques tient au fait que, sous l'influence de la culture Internet, les grilles de la contestation de l'ingérence occidentale deviennent  partout outrancières. Ce nouveau style de la dissidence ne me plait pas du tout et je préfère de loin le silence de Lucrèce sur les rivages de la guerre civile au concours du plus gros mangeur de champignons hallucinogène que devient depuis deux ou trois ans le débat dans certains milieux "alternatifs".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article