Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Zorro défiguré

31 Octobre 2013 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

zorro.jpgJe suis allé voir avec mon fiston un spectacle pour enfants un peu débile au Théâtre des variétés à Paris : Zorro. Que le spectacle sur veuille "actualisé", féministe, dans l'air du temps etc. Pourquoi pas ? Mais qu'il prenne de l'air du temps ses aspects les plus faciles, les plus vulgaires : les clins d'oeil aux grandes séries américaines (et aux grands produits de consommation), un petit libertarisme de bas étage qui ridiculise tout ce qui peut marquer les hiérarchies sociales (le baise-main, le salut militaire etc), et tout ce qui peut élever un peu le coeur et l'esprit (l'esprit de sacrifice de Don Diego de la Vega par exemple) je n'en vois pas trop l'intérêt.

 

La série des années 50 avait un versant libertaire (car la culture américaine a toujours joué sur cette corde pour se diffuser), mais elle ne bradait pas son esprit de rebellion. Elle ne caricaturait pas la société hiérarchique dont Zorro vengeait les injustice, et elle plaçait l'idéal de rébellion au service d'une éthique de la révolte exigeante, pas d'une petit esprit de jouissance consumériste au fond profondément essoufflé.

 

En rentrant chez moi je retournais dans ma tête cet essoufflement de notre société. Les gens n'osent plus avoir une pensée plus haute que l'autre, un mot plus haut que l'autre, un désir ou une colère plus hauts que les autres. Le règne de la fadeur partout (sauf quand les gens se font sauter dans des centres commerciaux, à défaut d'audace dans les mots certains ne savent plus en avoir que dans les gestes). Il semble que tout un chacun se sente si humilié par le système économique et social dans lequel il/elle vit, si rabaissé(e) par lui, qu'il/elle ne voit plus l'intérêt de cultiver une passion personnelle digne de ce nom, un objectif un peu ambitieux. L'idée même d'ambition est devenue risible, dans la soumission comme dans la rébellion. Pour tous il faut seulement vivoter.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article