Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Le géant de Beyrouth

5 Août 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Proche-Orient

Il y a un an une explosion considérable ravageait le port de Beyrouth : bilan 218 morts, 6 500 blessés (due à 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium selon la version officielle - et une enquête de Human Rights Watch -, plus de 20 fois AZF, un dixième de la bombe d'Hiroshima) . A titre commémoratif, le 2 août, fut inauguré un monument (on n'ose dire une statue) de 25 mètres, pesant 30 tonnes, appelé The Gesture, assemblé à partir des poutres des hangars en métal, distordues et brûlées par l’explosion. L'artiste créateur Nadim Karam explique qu'il a voulu utiliser le "ramad" (les cendres en arabe) pour créer le "mared" (géant - voyez l'affiche du film égyptien de 1964 El Mared avec le monsieur très "horusien" avec son bandeau à la "Madame X"). Il se défend d'avoir bénéficié de soutiens institutionnels, et affirme que les gens ont simplement apporté leurs débris.

Pourtant l'idée du géant qui renaît de ses cendres évoque le phénix maçonnique... Et on a vu que les géants étaient à la mode dans le monde... Les Nephilim sont (presque) là...

D'ailleurs une autre artiste Hayat Nazer avait érigé peu de temps auparavant sur la place des Martyrs un monument comparable représentant, lui, explicitement un véritable phénix, mais a dû l'enlever. Elle a promis de le déplacer sur le port, sous les applaudissements de Global Citizen, la fabrique de happenings mondialistes pro-confinement et pro-vaccination... Ordo ab chao, ça détruit, ça brûle, ça reforme...

Un peu bizarres ces échos maçonniques et cette volonté de braquer le regard du pauvre peuple libanais en pleine crise économique et institutionnelle sur les cendres et la renaissance des cendres. Je ne soutiens pas de thèses particulières à ce sujet. Je m'étonne seulement. Le thaumazein d'Aristote.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article