Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles récents

Le faux-moine abkhaze du père Tikhon

22 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Abkhazie, #Christianisme

Je lisais tantôt dans "Everyday Saints and Other Stories" du père Tikhon (Chevkounov) qu'on dit être le confesseur de Vladimir Poutine, l'histoire vraie d'un brigand qui s'est fait passer pour un orphelin dont la mère - une religieuse - avait été brûlée vive par des brigands en Abkhazie (voir ici). C'était en 1986, le jeune homme a usurpé une identité authentique après avoir volé des richesses dans un monastère à Omsk (en Sibérie), puis s'est réfugié au Monastère des grottes de Pskov (au Nord Ouest de la Russie). Chevkounov l'a démasqué grâce à une révélation divine qui l'a conduit à faire un tournage à Osmk (pour une vidéo qu'il souhaitait présenter en Géorgie) où les méfaits du faux moines lui ont été rapportés, ce qui lui a permis par recoupement de percer les mensonges de son protégé. 

C'est une histoire édifiante sur le thème du risque permanent de retomber dans le péché, puisque, le faux moine s'étant finalement converti pour de bon, finit quand même ses jours assassiné par la mafia en 2001 pour avoir continué de traiter un peu trop avec elle... Un avertissement en ce qui concerne mes propres mauvais penchants. 

Elle a attiré mon attention parce qu'elle révèle que, dans les années 1970-80, il était possible de se déplacer sans papiers particuliers en Abkhazie soviétique, ce qui était rare à l'époque, et qu'il existait une filière permettant à des moines orthodoxes de s'installer dans les montagnes à l'Est de Soukhoumi. L'orphelin Augustin dont le jeune brigand avait usurpé l'identité avait vu sa mère périr par le feu après avoir été couverte de kérosène par des chasseurs éméchés qu'elle avait accueillis dans une scène digne de Viridiana de Buñuel qui en dit long sur la dureté des moeurs caucasiennes.

J'avais croisé en 2013 un photographe, M. Poli, qui avait été impressionné par le monastère de Nouvel-Athos (Novi Athos). Pour ma part, lors de mon voyage dans ce pays en 2009, je n'avais hélas guère pu m'intéresser à cet aspect des choses.

Lire la suite

Contre la privatisation d'Aéroports de Paris

13 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Débats chez les "résistants", #Billets divers de Delorca

Je suis contre la privatisation d'Aéroports de Paris. Signez ici la pétition pour la tenue d'un référendum sur la question et faites la connaître autour de vous. Si 4,7 millions de personnes signent, le gouvernement sera obligé de l'organiser !

Lire la suite

Hollywood mobilisée pour le droit à l'avortement

10 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les régimes populistes, #Les Stazinis, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #George Soros, #Donald Trump, #Avortement

Nouvel épisode de la guerre civile larvée entre la "gauche sociétale" mondialiste et la droite chrétienne nationalistes aux Etats-Unis depuis l'élection de Trump, l'industrie du divertissement lance une offensive contre les Etats "pro-vie" (pro-life - anti IVG). Après Netflix, les studios Warner, Disney, Universal, Sony emboîtent le pas… Plusieurs géants américains du divertissement sont finalement sortis de leur silence pour prévenir qu’ils pourraient cesser de tourner films et séries télévisées en Géorgie et dans d’autres Etats cherchant à limiter le droit à l’avortement (ce dont bien sûr l'Obs s'est fait amplement l'écho). Des acteurs comme Sophie Turner, icône du film ésotérique Dark Phoenix, ont fait de même.

La sorcière de la série Charmed Alyssa Milano, égérie de MeToo (et peut-être sorcière à la ville aussi, car on l'accuse d'avoir jeté un sort à une audition de Kavanaugh en septembre 2018) a appelé  à la grève du sexe pour défendre l'avortement, comme Lysistrata dans la comédie d'Aristophane (ce qui indiffère autant les conservateurs que de voir les militantes féministes se dévêtir dans les manifestations, même notre Schiappa nationale l'a compris). L'infernale Miley Cyrus y va de son couplet dans son mauvais goût habituel en se mettant en scène sur Instagram lêchant un gâteau qui indique que l'avortement est une soin de santé (certains trouvent quelque chose de reptilien à son obsession du léchage). Marionnette du système Disney comme Britney Spears, Ariana Grande et consort, sous MK ultra selon certains, elle a déjà un passé rempli pour avoir souvent mis en avant des images de pizza sur les réseaux sociaux (alors qu'elle avait révélé en avril 2012 son allergie au gluten) ce qui peut faire écho à l'affaire des sacrifices d'enfants liées au Pingpong Cosmet cher à Soros et Hillary Clinton (voir le Pizzagate révélé par Wikileaks).

Voilà pour les praticiens de magie blanche ou grise. Les satanistes ne sont pas en reste (mais c'est peut-être le même club, au fond...). Le Temple satanique basé à Salem, qui a reçu le statut d'église par l'administration fiscale, a déclaré mardi qu'au nom de la liberté religieuse, il contesterait une décision de la Cour suprême confirmant une loi de l'Indiana exigeant l' inhumation ou la crémation des restes de fœtus . Un de ses membres dans le Missouri avait attaqué en justice en avril une loi d'un Etat qui oblige les femmes qui demandent un avortement à attendre trois jours, affirmant que cela enfreint la liberté de religion. On se demande bien pourquoi cette secte s'intéresse ainsi aux foetus... Pour mémoire une église Satan vient d'ouvrir à Paris...

Avec le satanisme, tout est inversé (pas seulement les pentagrammes et les croix), la vie, la mort. Un peu comme dans cet article du NY Times du 21 mai dernier où une médecin spécialiste de l'avortement tardif explique que c'est la grossesse qui tue, pas l'avortement.

Le lobby de gauche sociétal américain est soutenu par Cannes où se vendait un vrai film intitulé When Women Rule the World/Quand les femmes dominent le monde et qui met en vedette un sosie de Melania Trump qui sur l'affiche tien à la main la tete coupée de son mari (à rapprocher du clip de Katy Perry "Hey hey hey" où l'on voit Jeanne d'Arc avec la tête de Marie Antoinette à la main, après Daech c'est Hollywood qui banalise la décapitation, comme ses ancêtres de 1793). La comédienne Kathy Griffin avait publié il y a deux ans, une photo où elle portait également la tête ensanglantée de Trump (une anticipation de Apocalypse 20: 4 ?). Le réalisateur Sheldon Silverstein est un producteur connu qui a travaillé avec Lelouch et Fellini. 

En France le droit à l'avortement qui a été instauré à la suite du lobbying maçonnique dans les années 70 derrière Pierre Simon, gynécologue et endocrinologue français, grand maître de la « Grande Loge de France »,  (juste retour des choses son icône Simone Veil a été placardée sur le Panthéon, église maçonnique construite par le maçon Soufflot en septembre 2018), n'a cessé d'être facilité par les gouvernements de la gauche sociétale. Mais notre pays n'en est pas encore à autoriser l'avortement jusqu'à la naissance comme l'a fait l'Etat de New York en janvier dernier.

Lire la suite

L'occultisme de droite français dans le Donbass

10 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #La droite, #Débats chez les "résistants"

C'est une histoire étrange que j'ai trouvée sur le site "Chronique de la haine ordinaire". De prime abord on peut croire qu'elle illustre ce que j'écrivais naguère sur l'extrême-droite et l'occultisme. Cela parle de divers occultistes qui se sont rendus récemment dans le Donbass. En 2016, le groupe musical les Brigandes dirigé par le théoricien ésotérique Joël Labruyère, se rend à Donetsk (elles baignent dans les cultes scandinaves et sur Radio Brigandes en novembre 2015 vantaient la "franc-maçonnerie chrétienne" sans craindre la contradiction dans les termes... ).

D'après le site, ce voyage aurait été organisé par la responsable de la branche francophone de Donipress, Christelle Néant alias Ulfdis Haraldsdóttir ou Sorcière Morigane, également active au sein de la chaîne ou Tube "Eveil français TV" (fondée en 2014 par Thomas Aldrin, qui était raélien en 2000), spécialiste de géodynamique reconvertie dans la recherche documentaire, et accessoirement (ou principalement ?) médium chamanique wiccane adepte du néo-paganisme viking (Asatru) et de la magie sexuelle.

Christelle Néant, qui, en novembre 2016, dans un commentaire sur Agoravox, se disait "communiste" et a été promue par Sputnik en 2017, aurait été recrutée dans le Donbass par Laurent Brayard, historien bourguignon de la révolution journaliste à La Voix de la Russie. Erwan Castel, ancien officier français engagé aux côtés des sécessionnistes, lui-même néo-païen, a dit ce qu'il pensait de cette dame en septembre ici.

Brayard, responsable des accréditations des journalistes français à Donetsk (sous les ordres du nationalistes finlandais Janus Putkonen), avait lui-même été recruté par Svetlana Kissileva de Novorossia Today. En novembre 2017 tout ce petit monde a lavé son linge sale en public, mais on ignore si les dernières personnes citées avaient des liens avec l'occultisme.

Les Français ne sont pas les seuls dans ce cas à adhérer au néo-paganisme nordique dans le Donbass. En 2014 Rafael Marques Lusvarghi, mercenaire milicien brésilien en "Nouvelle Russie, ancien du 2e regiment étranger de parachutistes basé en Corse. déclarait au site Vice.com : "Dans mes croyances (asatru), si je meurs au combat, je vais à notre paradis, Valhalla". Mais ledit mercenaire s'est ensuite converti à l'orthodoxie russe semble-t-il...

Le néo-paganisme scandinave (asatru) s'est mélangé à l'enseignement de la sexualité magique luciférienne d'Aleister Crowley à travers la sorcellerie de la Wicca de Gardner dans les années 1970. Beaucoup de conservateurs français de tradition chrétienne notamment ont consommé pendant trois ans la musique des Brigandes et les infos de Donipress sans savoir quels mouvements spirituels étaient à l'arrière-plan. Cela ne signifie pas évidemment que les infos diffusées soient fausses, ni qu'il ne faille pas avoir de la sympathie pour les insurgés du Donbass, victimes de la politique violemment anti-russe impulsée par le nouveau régime pro-Soros de Kiev allié aux néo-nazis. Mais l'occultisme est une activité dangereuse, sa présence au sein d'une cause politique quelle qu'elle soit (et on le rencontre aussi bien chez nos grands banquiers mondialistes que chez leurs opposants) n'est jamais sans effet et provoque beaucoup de dérives. Il est donc utile de l'identifier.

--

PS du 11 juin : Ce jour j'ai demandé à un journaliste qui a fait des reportages dans le Donbass s'il savait que Christelle Néant faisait partie de milieux occultistes néo-païens. Il me répond : "Oui c'est DONI press qui m'a donné l'accréditation pour Donetsk. Néant était ma seule interlocutrice francophone. Le chef de Doni était un Norvégien.C'est quoi ça les occultistes néo-païens? C'est un courant pseudo religieux d'extrême droite les occultistes ?" Voilà qui prouve qu'il faut absolument instruire les gens sur ce qu'est le monde de l'ésotérisme, sans quoi il leur manque des clés pour comprendre certains rouages de ce monde (et peut-être même les rouages principaux...).

Lire la suite

"Monsieur Vincent"

5 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Cinéma, #Christianisme, #1910 à 1935 - Auteurs et personnalités

Je regardais tantôt en DVD ce beau film de 1947 "Monsieur Vincent" que jadis les enfants du patronage catholique allaient voir car c'était du temps où le cinéma national (tout comme celui d'Hollywood - d'ailleurs le film reçut aux Etats-Unis l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1949) se devait d'être chrétien, ou du moins de ne pas trop heurter les consciences catholiques, ce qui a changé dans les années 60.

Ce film présente d'une manière touchante le personnage de Saint Vincent de Paul, un des héros du renouveau spirituel français du XVIIe siècle.

Du coup, je me plonge cet après-midi dans quelques passages de la vie de ce saint prêtre gascon. Son enlèvement par les pirates sur la mer entre Marseille et Narbonne, sa vente à 29 ans comme esclave à Tunis d'abord à un pêcheur, ensuite à un médecin (de septembre 1605 à août 1606). Il précise dans une lettre que ce médecin était un alchimiste "spagirique , souverain tireur de quintessences, homme fort humain et traitable, lequel, à ce qu'il me disait, avait travaillé l'espace de cinquante ans à la recherche de la pierre philosophale, etc." Il précise : "Il m'aimait fort, et se plaisait de me discourir de l'alchimie, et puis de sa loi, à laquelle il faisait tous ses efforts de m'attirer, me promettant force richesses et tout son savoir. Dieu opéra toujours en moi une croyance de délivrance par les assidues prières que je lui faisais, et à la vierge Marie, par la seule intercession de laquelle je crois fermement avoir été délivré", de sorte que l'espérance de la délivrance (pour retrouver un certain M. de Commet avocat à d'Acqs et juge à Pouy qui l'avait fait entrer dans les ordres Mineurs) le fit s'intéresser plus au moyen de guérir la gravelle, pour laquelle il préparait les ingrédients et les administrait. Il avait la sagesse de fuir la sorcellerie et tout ce qui, dans cette veine, flatte l'Ego...

J'apprends que de 1619 à 1622 il fut aumônier des galères à Marseille. J'ai passé une nuit à l'hôtel Ibis qui est l'ancienne capitainerie des galères royales dans cette ville, en 2014, du temps où j'y menais une enquête sur les médiums. Qui sait si quelque chose de la présence du saint homme à l'époque ne m'avait point protégé des conséquences potentiellement très funestes que pouvaient avoir pour moi ces mauvaises fréquentations. Par la suite, j'ai croisé l'ordre de Saint Vincent de Paul en travaillant sur ces étranges apparition de la Vierge rue du Bac et la médaille miraculeuse qui leur fut consacrée en 1830, car cette affaire remit en scelle cette congrégation, à l'époque malmenée par le pouvoir civil. Notre siècle gagnerait à se pencher à nouveau sur tout cela.

Il devrait aussi se pencher sur Maurice Cloche, le réalisateur du film, qui avait, douze ans plus tôt, surpris et ébloui le chroniqueur du journal Comoedia (20 février 1935) Jean Vincent-Bréchignac (et son successeur Fernand Lor l'année suivante, ainsi que beaucoup d'autres critiques qu'on peut trouver sur Gallica) avec un documentaire flamboyant sur le Mont Saint Michel, puis s'était spécialisé dans la mise en valeur des détails de l'existence quotidienne en province avec "Ces dames aux chapeaux verts" et à Paris avec "Sixième étage" (voir lé critique dans Le Matin du 28 juillet 1939 p.4). Neuf ans après Monsieur Vincent, en 1956, il allait revenir à la thématique chrétienne avec "Un missionnaire" (à propos de l'Algérie) à partir d'un témoignage authentique, mais que les milieux chrétiens de l'époque jugèrent maladroit.

Cloche n'était pourtant pas spécifiquement étiqueté catholique. Ses sujets ont été variés. A gauche les communistes ont vertement critiqué un de ses films sur l'enfance délinquante, mais Témoignage chrétien du 16 avril 1948 a signalé que "Monsieur Vincent" a été interdit aux Etats-Unis pour ses tendances communistes tandis que dans la revue du Parti communiste français La Pensée d'octobre 1948 (p. 106) le résistant Pol Gaillard lui reconnaissait le mérite d'avoir insisté sur l'importance des conditions matérielles de vie des pauvres et d'avoir montré que "l'expérience apprend de plus en plus à Vincent ce qu'il ne voulait pas admettre d'abord, qu'on ne peut rien tout seul, qu'on ne peut rien sans argent, qu'il faut organiser, organiser et que c'est là une tâche sociale et politique; il est contraint, bien qu'il y répugne, d'intervenir toujours plus haut, de s'adresser à l'Etat (car le dévouement des grandes dames ne va pas loin et l'on ne peut pas compter sur elles par exemple pour recueillir les enfants abandonnés".

Il semble que le PCF ne lui en voulait pas d'avoir terminé son scénario en 1943 sous l'Occupation, et d'avoir travaillé sous la botte allemande comme beaucoup d'autres cinéastes...

Extrait de la critique de Monsieur Vincent dans "La femme dans la Cité"  revue du Rassemblement féminin martiniquais de 1949, dont on peut supposer qu'elle reflétait le regard chrétien provincial (aussi bien qu'outre mer) sur ce film à l'époque :

"Une société a été créée il y a quelque temps :« L'Office Familial de documentation Artistique » ( OFDA ), dans le but de produire, non pas des films de propagande, mais des oeuvres fortes françaises, chrétiennes et profondément humaines. Elle a procédé par souscription dans la France entière. « Monsieur Vincent » est le premier résultat de son effort(*). Il ne faut pas hésiter à dire que c'est un chef-d'oeuvre. Mais n'allez pas voir ce film si vous êtes décidé à vous admirer vous-mêmes et à demeurer content de vous. On en sort comme honteux. Ce n'est pas la vie d'un homme charitable. C'est l'évocation même de la Charité. Et la Charité, comme tout ce qui est grand, est vouée à la solitude. Vincent de Paul a été seul, effroyablement seul. Seul quand il pénètre à Châtillon-en-Dombes, dont la population se calfeutre par crainte de la peste et lui jette des pierres pour qu'il s'en aille : ces gros souliers ferrés qui résonnent sur le pavé désert, ce visage de bonté qui se heurte à la dureté farouche de l'égoïsme . . . Seul sur ces galères, dont on l'a nommé aumônier général. Seul à sentir l'abîme de détresse de ces misérables qu'on traite pis que des bêtes. Seul dans des taudis de Clichy, où il écoute, en essayant de trouver le sommeil, les voix de la folie, du vice, de la maladie, les cent voix du mal qui crient vers lui de tous les murs. Seul aux prises avec l'Administration, qui ne lui pardonne pas d'avoir découvert la misère humaine, si bien couverte jusque là et qu'on avait loisir d'ignorer. Seul avec les "grandes dames de charité" qui refusent de se laisser entraîner au delà des papotages qu'elles avaient baptisé « charité ». Seul face à Richelieu, aux grands de la terre, aux malheureux aigris, à ses propres collaborateur (...)

Il a réussi ce tour de force de recréer intensément l'atmosphère d'une époque sans tomber dans le genre "reconstitution historique". Il a composé une oeuvre bouleversante profondément chrétienne sans rien de désagréablement "pieusard ", profondément humaine sans que Dieu soit laïcisé.

En France, dans toutes les villes où Monsieur Vincent a été projeté, on a signalé des actes de charité sortant de l'ordinaire dans les jours qui ont suivi. Telle cette dame de Lille, qui, rencontrant à sa sortie du Cinéma un malheureux étendu dans la rue, l'emmena chez elle et le soigna pendant plusieurs jours.

Je souhaite qu'il donne ici, à tous ceux qui le verront, des yeux plus chrétiennement ouverts sur la misère humaine. À la fin de sa vie, au cours d'une conversation qu'il a avec la vieille Reine de France, Vincent de Paul lui dit son regret d'avoir tant dormi, tant perdu de temps... Et la Reine de s'exclamer : " Mais alors que faut-il faire ?.. . " Et Saint Vincent en se levant péniblement, répond par ce simple, mot : " Davantage, Madame. .. "

Que vous ayez fait peu ou beaucoup pour vos semblables, j'espère qu'à votre tour, après avoir vu " Monsieur Vincent " et. vous disiez de même : " Il faut que je fasse davantage. (...)

Seul comme l'amour, quand il est vraiment l'Amour, avec ses terribles exigences et son impitoyable logique.

C'est pour cela que Pierre Fresnay est seul dans ce film. Les autres jouent admirablement leur rôle de comparses. Ils ont compris qu'ils devaient s'effacer devant cet homme un peu lourd, paysan, sans éloquence, qui a encore plus de coeur que de génie, qui parle mieux par ses yeux et par ses mains que par sa bouche. (...) Quant au dialogue de Jean Anouilh, il nous prouve qu'un vrai dramaturge est capable d'entendre, au-delà des voix rauques de la triste humanité, la voix humaine et divine de la sainteté. Les répliques entrent dans la chair; elles bouleversent ; elles font mal. Je pense à cette exclamation d'une dame de charité qui refuse de se charger des enfants trouvés, enfants du péché : « Est-ce que ce n'est pas la volonté de Dieu que de tels enfants meurent ?" -- La réponse arrive, lente, émouvante. : " Madame, quand Dieu veut que quelqu'un meure, pour le péché, il envoie son Fils ".  

(*) 80 millions de Francs, là où le budget ordinaire d'un film tournait autour de 10-12...

Lire la suite

L'administration Trump toujours aux côtés des djihadistes en Syrie

2 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Colonialisme-impérialisme, #Proche-Orient, #Donald Trump

Au milieu des fake news dans les médias mainstream sur la Corée du Nord, une nouvelle authentique qui est peu ébruitée : tout comme la France arme les Saoudiens pour écraser le Yémen, le gouvernement Trump vient d'approuver une livraison d'armes lourdes pour les troupes d'Al-Qaïda à Idlib, au nord-ouest de la Syrie. La Turquie n'ayant pas respecté les accords de paix de septembre 2018, Russes et Syriens ont repris l'offensive pour reconquérir la ville, offensive maintenant ralentie par les missiles Kornet et Tow fabriqués aux Etats-Unis.

La majeure partie d’Idlib conquise par les djihadistes (pour la plupart venus de l'étranger) en 2015 reste sous le contrôle d’une faction de Jabhat al-Nosra renommée Hayat Tahrir al-Sham (HTS). Ce groupe extrémiste d'extrême droite a imposé une loi islamique sectaire à une région autrefois diversifiée et laïque. Sur un réseau social le 29 mai 2019 des militants  du HTS et de la milice "armée syrienne libre" (soi-disant modérée mais en fait dirigée par les commandants salafistes Ahrar al-Sham et Jaysh al-Ahrar) se demandaient s'ils devraient bombarder les écoles et empoisonner les puits (une haine des civils à rapprocher de l'incendie des silos de blé à Qamishli par les séparatistes kurdes).

Le 1e juin sept civils d'Idlib ont été  fusillés, accusés de collaborer avec l’armée légale syrienne.

Par ailleurs la zone d'Idlib est progressivement annexée à la Turquie :  dans la ville syrienne d’Azaz un parc public vient d'être baptisé "Jardin de la nation ottomane" en souvenir de l'empire dont Erdogan a la nostalgie (voir photo). Dans cette ville au moins 14 morts, dont 4 enfants, et 28 blessés ont été à déplorer le 2 juin à la suite d’un attentat à la voiture piégée. Difficile de savoir qui est responsable de ce genre d'action souvent menée sous faux drapeau. En tout cas le soutien actif de Washington aux djihadistes et la turquisation d'Idlib sont des faits objectifs.

A noter que le patriarche de Serbie (autre pays encore victime d'agressions à l'heure où les autorités kosovares n'appliquent pas les accords au nord de leur province - même si Soros vient de défendre l'attribution des mines kosovares de Trepca à la Serbie) était en visite à Damas le 1er juin et a été reçu par le président Assad.

Lire la suite

Assange dans un état de santé préoccupant

30 Mai 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Les Stazinis, #Débats chez les "résistants"

 

WikiLeaks est très préoccupé par l’état de santé de son éditeur, Julian Assange, qui a été transféré au service de santé de la prison de Belmarsh. Celui-ci ne peut même plus parler. Le militant ex congressman libertarien Ron Paul soupçonne les Etats-Unis et le Royaume Uni de tenter de l'éliminer. Il rappelle qu'Assange n'est pas américain et que l'accusation de trahison des Etats-Unis n'a donc pas de sens. Beaucoup songent que le même traitement pourrait lui être réservé qu'à l'ex-président yougoslave Milosevic dans les geôles du Tribunal pénal international pour la Yougoslavie en 2006. John Pilger appelle à une mobilisation des syndicats de journalistes.

Lire la suite

Trump peut-il échapper à la logique de guerre permanente ?

28 Mai 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Les Stazinis, #Donald Trump

Le patron du Réseau Voltaire est toujours aussi contestable dans ses affirmations. "Jamais, même durant un guerre, écrit-il à propos de Maduro, on n’avait refusé de reconnaître la légitimité d’un président constitutionnellement élu et de son administration." Il oublie simplement que pendant l'hiver 1999-2000, Washington a entrepris de soustraire le droit au président yougoslave Milosevic "constitutionnellement élu" le droit de nommer son représentant à l'ONU en proposant que la République fédérale de Yougoslavie puisse à nouveau siéger à l'assemblée générale, mais que le siège soit occupé par un diplomate d'opposition, ce qui déniait au président élu toute légitimité à diriger son pays exactement comme aujourd'hui en ce qui concerne le président vénézuélien. De même en 1984 Washington n'avait pas reconnu le résultat des élections de 1984 qui avaient validé la légitimité d'Ortega comme président du Nicaragua et avaient répliqué par un embargo.

Dès lors on doit parcourir avec précaution sa lecture des rapports de pouvoir au sein de l'administration américaine. Dans un article du 21 mai, il explique que la nouvelle poussée néo-conservatrice aux USA résulte d'un deal.

Selon lui Trump menacé par les enquêtes du procureur Robert Mueller (un spécialiste de l'intox judiciaire - cf l'affaire de Lockerbie) sur la connexion russe a négocié sa survie politique avec l’État profond. Il a adopté le plan Rumsfeld/Cebrowski à condition de ne pas embarquer le pays dans une grande guerre. En échange de quoi, le procureur Robert Mueller a blanchi Trump de l'accusation de trahison . 

Ainsi  le 25 janvier 2019, le néo-conservateur Elliott Abrams s’est vu confier le dossier vénézuélien au secrétariat d’État. Celui-ci aurait préparé dans la précipitation le putsch raté anti-Maduro avec le Commandement militaire US pour l’Amérique du Sud (SouthCom). L'opération contre l'Iran serait une diversion de l'Etat profond pour sauver Abrams et se débarrasser de Bolton. Selon le patron du Réseau Voltaire, qui est resté attaché à l'ex-président Ahmadinejad, l'actuel président iranien Hassan Rohani, lorsqu’il était parlementaire, fut le premier contact des Occidentaux dans l’affaire Iran-Contras, il a servi d'intermédiaire entre l'Establishment américain et Rafsandjani autrefois. Il reste ami des mondialistes européens et refuse de dialoguer avec Trump, mais il faut espérer qu'une alliance Pompeo-Poutine pourrait éviter la guerre avec Téhéran. 

Personnellement l'idée que Pompeo puisse jouer contre les néo-cons ne me convainc pas. Et Antiwar.com vient de révéler un discours du vice-président Mike Pence à l'école militaire de West Point (Indiana) samedi dernier incitant son pays à se préparer à une guerre permanente. On ne voit pas bien à l'heure actuelle quelle coalition alternative Trump pourrait opposer au lobby néo-conservateur qui avait déjà montré sa force en 2017-2018 en imposant Jim Mattis comme secrétaire à la défense.

Lire la suite

Le Da Vinci Code et l'androgynie

22 Mai 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Divers histoire, #Grundlegung zur Metaphysik, #Philosophie et philosophes, #Christianisme, #Cinéma

Si un jour l'envie vous prend de mieux comprendre certains facteurs occultes de l'histoire du monde et de ses développements contemporains, je vous conseille de jeter un oeil à ce long texte en plusieurs parties de la prédicatrice américaine Barbara Aho (en anglais, il faudrait que quelqu'un le traduise en français un jour) qui s'employait il y a quinze ans à "remettre sur leurs pieds" divers mensonges du best seller de Dan Brown "Da Vinci Code". Tout n'est pas exact dans cet exposé (ne serait-ce que sur le plan factuel), mais c'est très intéressante : sur la tribu de Dan, les Mérovingiens, les Templiers, les Jésuites, les Rothschild, la couronne britannique et le Vatican ça décape.

Très modestement je vais me contenter aujourd'hui de vous présenter ici ce que dit dans cette vidéo postée hier (21 mai) en anglais un youtubeur ("Transapocalypse Now") à propos du film de Ron Howard (de 2006) avec Tom Hanks, Audrey Totou et Jean Reno tiré du roman de Dan Brown. Il s'y trouve des clés de compréhension importantes de l'ingénierie sociale actuelle.

Au delà de la simple thèse "hétérodoxe" selon laquelle Jésus et Marie-Madeleine auraient été à l'origine d'une lignée royale secrète gardée par les Mérovingiens et les Templiers, le film renvoie surtout au principe alchimique (au fondement des plus hauts degrés de la franc-maçonnerie actuelle) de la divinité androgyne - c'est ce que représentent Jésus et Madeleine - source de libération pour l'humanité.

Robert Langdon, professeur de symbologie, dès les premières images du film esquisse une poignée de main maçonnique et il fera le même signe à la fin du film, quand il aura découvert le secret, ce qui montre bien dans le cadre de quelle "initiation" le film se situe. Sur le feuillet qu'il ouvre (minute 1'40 de la vidéo) s'affiche le symbole de Saturne, familier de l'illuminisme contemporain, puis  le dieu égyptien Horus nourri par Isis. Horus est une figure androgyne qui réunit Isis et Osiris. Une encyclopédie de la franc-maçonnerie d'Albert Mackey de 1916, explique le youtubeur, décrit Horus comme l'hypoténuse du triangle rectangle dont les côtés sont formés par Isis et Osiris. Horus mélange les principes masculin et féminin, une combinaison qui se retrouve dans la svastika hindoue (qui à travers le groupe de Thulé inspira les nazis) et dans les deux triangles, l'un pointé vers le haut, l'autre pointé vers le bas, qu'on retrouve dans l'étoile de David (l'hexagramme, symbole occultiste dans la sorcellerie médiévale que l'on retrouve d'ailleurs dans les églises anciennes) et dans l'équerre et le compas de la maçonnerie. Howard les met en scène dans l'architecture du Louvre (minute 4'28 de a vidéo).

Le film montre aussi l'homme de Vitruve dans le cadavre maculé de sang (minute 4'35) aussi représenté par Léonard de Vinci dans une esquisse célèbre. Le youtubeur nous en montre une utilisation récente par le chanteur sataniste Marilyn Manson. On voit comme cet homme se trouve placé par la tradition occultiste au centre d'un X qui comme l'hexagramme représente l'Adam androgyne originel de la kabbale, Adam Kadmon dans lequel se réalise la divinité (luciférienne) de l'homme.

Le youtubeur explique ensuite que la pentagramme dessiné sur le professeur assassiné (joué par Jean-Pierre Marielle récemment décédé récemment qui jouait le rôle d'un franc-maçon dans "Mon oncle" inspiré de Maupassant et l'était probablement) est aussi le symbole de la réunion du masculin et du féminin. Howard dans le film, par la bouche de Tom Hanks le présente comme le symbole de Vénus - parce que le divin féminin doit conduire à l'androgynisme. Le plan suivant montre Mona Lisa et l'on explique que la gauche est féminine, la droite masculine dans le pythagorisme, et chacun sait en effet que la Joconde est androgyne, représentant deux personnages en un.

Le film insiste sur le tableau "La Cène" de Léonard de Vinci. Non seulement Madeleine est à la droite de Jésus, et le professeur de symbologie souligne "remarquez comme Jésus et Marie-Madeleine paraissent soudés par la hanche". Cela renvoie à l'androgyne bicéphale de l'alchimie (minute 9'37).

Et c'est Sophie (jouée par Audrey Tautou), la Sophia des Gnostiques qui se révèlera être la descendante de cet androgyne. Cette lignée est représentée par le rose-ligne (le méridien de Paris qui passe par Saint Sulpice qui a eu son début d'incendie juste avant Notre Dame cette année).

Le Youtubeur affirme (au vu de ses épaules et de sa pomme d'Adam) que la fille du réalisateur du film Ron Howard, Bryce Dallas Howard, née en 1981 (qui avait donc 25 lors de la sortie du film), qui a joué dan Jurassic World et La Couleur des Sentiments, serait un transgenre qui a suivi en cela l'initiation de son père.

Jessica Chastain et Bruce Dallas Howard sont souvent assimilées l'une à l'autre. Selon le Youtubeur cela procèderait d'une mise en scène de com pour montrer que l'androgynie peut se dupliquer comme dans une lignée. On ne peut peut-être pas le suivre jusque là.

Mais la vidéo a le mérite de rappeler que l'androgynie est fondamentale dans l'ésotérisme de la franc maçonnerie et le rôle de certains films dans la préparation du public au programme d'unité alchimique à l'arrière plan de tout cela.

Le youtubeur conclut par une référence à la nomination de Wonder Woman par l'ONU comme ambassadeur de l' "empowerment" des femmes. Wonder Woman est la déesse Diane dit-il. Dans la BD Wonder Woman est Diana Prince, et donc certaines spéculations peuvent relier tout cela au culte de Diane au fondement de l'antique sorcellerie (voir "Le Sabbat des Sorcières" de Ginzburg) voire au Baphomet comme le fait le Youtubeur mais là encore on est sur un terrain glissant...

Notons qu'Audrey Tautou est une figure importante de l'androgynie. Dans son exposition Superfacial elle porte une moustache. "Elle quitte plus, sa coupe à la garçonne, qui lui donne des airs de coco Chanel et affirme son physique androgyne" notait le Journal des Femmes 7 juillet 2016. Le magazine Elle relevait qu'elle avait le même "charme androgyne" qu'Audrey Hepburn. Il ne lui reste plus qu'à faire le même signe que celle-ci (voir photo ici à droite). 

Pour mémoire nous avons en France de nombreux occultistes qui banalisent le culte du Baphomet, dont  Anton Parks un ancien employé du rayon musique du Virgin Mégastore de Paris, adepte de la sorcellerie (il a avoué sa dette à la médium toulousaine Anna Zu'u en 2014) et du culte de la déesse-mère (donc de Lilith) qui a besoin d'une casquette pour se protéger des visions qu'il reçoit depuis ses 14 ans : il canalise des informations sur Sumer, l'Atlantide et les extra-terrestres et prétend que le Baphomet serait une déesse égyptienne heureusement importée en Europe par les Templiers.

 

Lire la suite

Les Talking Heads et l'US Navy

18 Mai 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Les Stazinis, #Le monde autour de nous, #Billets divers de Delorca

C'est une réalité qui est sortie au grand jour assez récemment. Pendant des décennies, on nous a vendu l'idée que la "contre-culture" des années 60, d'où sont sortis le punk, la new wave, etc était opposée à l'Establishment conservateur américain qui menait une sale guerre au Vietnam. Puis il s'est avéré qu'en fait tous ces artistes étaient très proches de l'Establishment et même travaillaient main dans la main avec lui, parce que tous ces gens appartenaient aux mêmes sociétés secrètes, et, sans doute la culture de "révolte" de la "beat generation" n'avait été qu'une manoeuvre, une opération psychologique comme on dit dans les services secrets, pour désamorcer tout militantisme politique constructif chez les babyboomers. David McGowan par exemple en administra très rigoureusement la preuve dans son livre Weird Scenes Inside the Canyon: Laurel Canyon, Covert Ops & the Dark Heart of the Hippy Dream en 2014 (dont je vous ai déjà parlé), à partir du fait que Jim Morrisson était le fils de l'amiral qui pilotait les opérations dans la Baie du Tonkin à l'origine de la guerre du Vietnam. Morrisson a grandi dans la culture militaire et n'a jamais désavoué son père. Beaucoup de stars du Canyon des Lauriers (Laurel Canyon) qui fut le berceau de la Beat culture sont passés par les mêmes écoles militaires, elles étaient des enfants d'officiers supérieurs et évoluaient à deux pas d'une base militaire secrète. La liste des résultats troublants de son enquête figure en anglais ici (utilisez au besoin le traducteur automatique).

Timothy Leary le pape de la Beat culture avait ses expériences sous LSD financées par la CIA. La même démonstration a été faite pour beaucoup de stars de la pop culture des années 70.  Esther "Jinx" Dawson, chanteuse du groupe rock sataniste Coven, qui plaça des tubes dans le Top 50 américain (le Billboard) de 1973-74 et influença le hard rock auquel elle apporta le signe du cornuto (dont elle reconnaît qu'il était un signe de reconnaissance habituel dans sa famille), et dessina des vêtements pour Jimmy Page, Cher et Barbra Streisand, a avoué dans une interview au Magazine Metalheads Forever du 4 octobre 2016 que son père (Robert Louis Dawson) était un maçon du 33 degré du rite écossais, son grand père Charles Mckinley Dawson I (1893-1973), était lieutenant-gouverneur de l'Indiana, grand prêtre dans la maçonnerie et membre du cercle privé du président Theodore Roosevelt. "Je suis donc plongée dans les Illuminati américains" conclut-elle...

L'officier de la CIA Miles Copeland Jr qui joua un rôle clé dans divers coups d'Etat au Proche-Orient plaça ses trois fils dans l'industrie musicale, dont Stewart Copeland, batteur, qui fonda le groupe "Police". Pas étonnant que même le nom de Sting, comme "sting opération", les opérations sous faux drapeau de la police ou des services secret, évoque cet univers. La carrière de Sting est dirigée par Miles Axe Copeland III, fils de l'officier de la CIA précité qui a créé Copeland International Artists dont le signe CIA, est par lui même très explicite.

Intéressons nous une seconde aux Talking Heads, autre groupe à succès des années 1970. Car ses antécédents sont en soi révélateurs de la structure cachée du pouvoir aux Etats-Unis. La bassiste fondatrice du groupe, Tina Weymouth, a pour frère Yann Weymouth chef de design chez Leoh Minh Pei (le célèbre architecte qui vient de décéder à 102 ans) qui a travaillé entre autres sur la pyramide du Louvres, le Musée Salvador Dali de St Petersbourg... et l'immeuble qui, vu d'en haut, suit le plan d'une pyramide avec un oeil d'Horus, de la Creative artists agency (l'Agence des artistes créatifs) à Los Angeles, récemment QG du mouvement féministe "What's up".  

Leur père était Ralph Weymouth vice-amiral de l'US Navy et, selon Mark Devlin, grand maître de la grande loge du Maine.

Quand on a ce genre de grade on n'épouse pas n'importe qui, et le vice amiral épousa la française Laura Bouchage, arrière petite fille de l'écrivain breton Anatole le Braz (1859-1926) qui fut lecteur à Harvard en 1906 .

Le Braz épousa en troisième noce Mabel (Mary Lucinda) Davison la soeur d'un grand banquier de Manhattan (plus précisément associé principal de la JP Morgan Bank, bras armé des Rothschild aux USA, qui participa à la création contre la volonté des élus de la banque centrale en 1913) : Henry Pomeroy Davison (1867-1922). Celui-ci fut aussi créateur de la Croix Rouge Internationale. Son fils Henry P. Davison Jr (1898-1961) fut membre de la société secrète Skull and Bones de Yale en 1920 quatre ans après Prescott Bush, l'ancêtre de George Bush Sr, qui fit déterrer la dépouille du chef indien Geronimo - la chaîne ABC en avril 2001 a filmé un de leurs rituels d'initiation consistant à embrasser un crâne. Il dirigea le célèbre Time Magazine, dont le fondateur Henry Luce était aussi membre des Skull and Bones (de 1919), avec l'argent de JP Morgan et Rockefeller... On remarque au passage le lien banque-empire de presse-Skull and Bones dès les années 1920.

Tina Weymouth n'est pas issue de ce lignage mais de Reine-Anne-Yvonne Bouchage (1891-1963), la fille de la première épouse de Le Braz, Augustine Le Braz (1853-1906), qui épousa un médecin savoyard Ambroise Francois Amédée Bouchage, eut trois enfants dont Laura. Le frère de Laura (donc l'oncle de Tina Weymouth) était le styliste Lucien Bouchage, "partenaire de  vie" de Jean Schlumberger, designer de Tiffany & Co, dont les pièces ornaient les cous, et poignets et d'icônes du style des années 1960 et 1970, telles que Jacqueline Kennedy, Audrey Hepburn, Elizabeth Taylor et Rachel «Bunny» Mellon.

N'importe quel médecin français n'a pu donner sa fille en mariage à un vice-amiral franc-maçon de haut grade. Effectivement on apprend sur Gallica que le docteur Ambroise Bouchage diplômé de la Faculté de Paris était aussi membre du Collège Royal des Chirurgiens d'Angleterre (Royal College of Surgeons of England RCSENG) - il le mentionne dans son livre "Les indications médicales de Vernet-les-Bains" publié en 1914) . Il était fils d'un magistrat de cour d'appel de la Réunion (voir Le Journal du 18 avril 1914).  Le RCSENG créé en 1800 compta Winston Churchill parmi ses membres, et l'institution est très liée à la franc maçonnerie.  Stephen Knight's dans The Brotherhood (1990),  a écrit : "La plupart des membres les plus expérimentés de la profession (médicale) sont des francs-maçons, en particulier ceux qui travaillent activement avec le Royal College of Physicians et le Royal College of Surgeons, qui ont bénéficié d'un énorme fonds de fiducie de 600 000 £ créé par la Fraternité pour la recherche médicale." (cité récemment dans une enquête du Huffington Post britannique sur la franc-maçonnerie et la médecin). La présomption d'appartenance à la maçonnerie à un haut niveau d'initiation est renforcée par le fat que Vernet-les-Bains a une réputation dans l'occultisme : en 1966 l'ésotériste François Brousse y aurait croisé "l'immortel" Comte de Saint-Germain, à l'occasion d'une réunion du "Club de l'Amitié" qui s'intéressait de près à ses travaux. Les ascendants français sont donc aussi vraisemblablement des maçons de haut vol.

Sans doute avec tout cela ne doit-on pas s'étonner de voir David Byrne, chanteur des Talking Heads afficher l'oeil omnivoyant, l'oeil d'Horus.

Le lien franc-maçonnerie-armée-haute administration-rock se révèle autour de Talking Heads comme pour Coven ou pour Police. On ne peut pas en déduire que forcément ces groupes font tous partie d'opérations téléguidées par les services secrets dans le cadre des loges, mais cela nuance au moins fortement l'image qu'on avait, il y a vingt ou trente ans, d'une industrie du divertissement coupée de l'appareil militaire. Et l'on ne peut pas ensuite s'étonner de voir les stars faire bloc avec les politiciens dans de grandes opérations de propagande impériale autour des attentats, de la dernière présidentielle aux Etats-Unis ou du Brexit... (pour voir la position des Talking Heads sur ces sujets, voir ceci). 

Lire la suite

Les partis politiques français sur la pente occultiste ?

15 Mai 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La gauche, #La droite, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme

Ce que l'on va exposer ici est complètement contre-intuitif, comme disent les scientifiques, et va heurter les esprits cartésiens attachés à la valeur du débat rationnel coupé de toute transcendance. Pour autant ce ne sont pas spéculations gratuites. Si l'on admet que les symboles dont les gens célèbres, les marques publicitaires etc nous bombardent à longueur de journées (l'œil omnivoyant, les cornutos, le 666 formé avec les doigts etc), hérités de l'occultisme - et probablement encore liés à celui-ci - ont une efficacité sur l'esprit humain et participent même à des rituels destinés à conditionner cet esprit, alors, il faut admettre aussi que, d'un point de vue spirituel, c'est à dire, du point de vue de l'association avec les forces invisibles à l'œuvre dans le monde, tous les partis politiques française, si l'on en juge par le langage visuel qu'ils utilisent, paraissent de plus en plus liés à l'occultisme, et, du point de vue des prophéties chrétiennes, ils sont à ce titre condamnés au regard des commandements divins.

J'ai déjà attiré votre attention par le passé sur le fait que les partis proches de la finance internationale ou du moins compatibles avec elle sont très liés à cette symbolique. On a parlé d'E. Macron s'exprimant devant la pyramide du Louvre, faisant un grand V avec les bras qui correspond au compas et à l'équerre lors de son investiture, puis l'an dernier de sa nomination comme "champion de la Terre" dans un happening organisé par Bill Gates à l'ONU où il posait aux côtés d'une jeune DJ presque "transgenre" (on va dire "gender neutral") ghanéenne dont la dernière chanson invoque les démons et affiche une pyramide dans son clip. On peut relever le pentagramme sur le sigle de l'UDI ou le geste de M. Wauquiez, leader des républicains, qui consiste à afficher deux "666" (nombre de la Bête) en parlant. Pendant longtemps j'ai pensé que cela pouvait être fortuit, mais cela, à la réflexion, est peu probable. Aux Etats-Unis, on a reproché au chroniqueur "complotiste" pro-Trump patron d'Infowar.com Alex Jones d'afficher ce signe. Celui-ci ne s'est pas défendu en disant "je le fais inconsciemment". Il a seulement dit : "Ca ne représente pas le 666 mais le 8 couché symbole de l'infini et de la victoire interdimensionnelle" (sic). Or la justification n'a convaincu personne car Alex Jones tient souvent un discours gnostique très anti-chrétien et a avoué dans un clip en octobre 2015 que sa famille était rosicrucienne (cette branche de la maçonnerie - certains diraient même que c'est le sommet même de la franc-maçonnerie - engagée dans le processus d'unification antéchristique du monde et de la divinisation de l'humain). Les symboles utilisés par Sarkozy, l'engagement au Grand Orient de France des membres du gouvernement Valls assumé par Hollande, ou le fait qu'Alain Juppé ait subventionné à Bordeaux une artiste occultiste en résidence maintenant au Centre européen de recherche nucléaire, tout cela en dit assez sur les accointances obscures des partis dominants avec les sociétés secrètes internationales.

Les signes que produisent beaucoup de partis "anti-système" sont tout aussi inquiétants. A gauche, on a déjà parlé ici de l'inspiration pythagoricienne du sigle Phi utilisé par La France Insoumise. J'ai été étonné de voir le Parti communiste français troquer la faucille et le marteau (inventée par les Macchabées de la Bible et remis au goût du jour par les artistes soviétiques) contre un pentagramme pythagoricien (encore et toujours Pythagore, le sage apprécié de la maçonnerie - même si bien sûr, on dira que l'étoile rouge représente depuis un siècle la conscience révolutionnaire, mais son origine est bien le pentagramme, et, vu son design rappelle plus l'étoile de l'UDI que celle du Kremlin). J'ai cru ce choix innocent... jusqu'à ce que je constate que ma cinéaste Josiane Balasko était la "star" du clip de campagne du parti communiste pour les élections européennes. Or peu de temps auparavant l'ex-actrice arborait un T-Shirt avec l'œil omniscient de la franc-maçonnerie. Il y a des limites à l'innocence... Toutes ces coïncidences ont quelque chose de suspect...

A droite, ce n'est guère mieux. On a découvert hier une étrange polémique autour d'un 666 effectué avec les doigts sur Twitter par la leader du Front national Marine Le Pen. Celle-ci est coutumière du fait. Elle l'a fait en Estonie, puis, bizarrement, les médias (l'Obs par exemple) le lui ont reproché parce que c'était un signe "suprémaciste blanc" (car au lieu d'un 666 ils voient un WP de "white power" - sauf que c'est oublier qu'avant d'être récupéré par cette mouvance le signe était archi-galvaudé par toutes les stars d'Hollywood l'arborent -pour moi c'est un signe occultiste, antéchristique, que tous les leaders de toutes tendances politiques liés aux sociétés secrètes arborent,en l'utilisant les suprémacistes cherchent à se rattacher à une souche ésotérique commune mais le fond est religieux). La femme politique s'est alors fendue d'une justification d'un plus bas niveau encore que celle d'Alex Jones annonçant qu'elle pensait que cela voulait dire "OK" , ce qui est justement l'explication que fournissent toujours les stars d'Hollywood (il est vrai que c'est le cas dans le langage des sourds-muets, sauf que son inventeur Charles-Michel de l'Epée était un franc-maçon et beaucoup de signes de cet alphabet empruntent à l'occultisme maçon donc la racine est ailleurs, et d'ailleurs pourquoi tout le monde dans le star système se mettrait-il à parler e langage des sourds-muets, notamment en combinant le soi-disnat OK avec l'oeil omnivoyant puisqu'ils le mettent aussi devant leur pupille ?). 

La polémique est très bizarre. On a le sentiment que les médias veulent alerter les gens, mais pas sur ce qu'ils dénoncent officiellement - une collusion avec les néo-nazis. C'est la logique du "hidden in plain sight" (caché mais visible par tous) comme on dit aux Etats-Unis : il faut montrer aux gens, pour qu'ils acquiescent, c'est nécessaire à l'efficacité du rituel, mais on ne leur dit pas vraiment ce qu'on leur a montré. Ici, sous couvert de prétendue collusion de Mme Le Pen avec le WP on leur a en réalité montré celle-ci faisant un 666 dans un pays assez... spécial dans le Nouvel Ordre mondial : l'Estonie. Cette nation balte est souvent louée dans les avant-gardes médiatiques  pour sa politique en faveur des LGBT et des transgenre, certains esprits malins suspectant même sa présidente d'en être une. Le transgenre est une thématique obligatoire de nos jours pour rétablir l'androgynie originelle et alchimique du mythique Adam originel et inverser le commandement biblique qui interdit le travestissement et l'homosexualité (cf Epitre de Paul 1 Cor 6:9 "Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront pas du royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas : ni ceux qui vivent dans l'immoralité sexuelle, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les travestis, ni les homosexuels"). Lorsque l'Eglise catholique française s'est empressée de livrer au "Met Gala" de New York l'an dernier pour l'exposition "Heavenly bodies" les chasubles conçues par l'occultiste de Castelbajac pour le pape et les évêques en 1997, l'universitaire Alain Rauwel a remarqué, ironique : "L’enthousiasme de la hiérarchie ecclésiastique à promouvoir ces manifestations prête un peu à sourire. Tout se passe comme s’il n’y avait là qu’une aimable rencontre entre culture religieuse et culture profane. On voit bien pourtant que les enjeux dépassent les questions de vitrines. Ces hommes en robes fleuries dont les gants brodés et les menus souliers inspirent les tenues de soirée des élégantes ne parlent que du trouble dans le genre dont le catholicisme a été, en Occident, le principal vecteur" (Art critique sept 2018). La ligne de vêtements "gender neutral" (neutre du point de vue du genre) de Céline Dion (avec toute l'imagerie maçonnique qui allait avec sa promotion) et l'engagement du couple royal (de la famille Winsor très engagée dans la maçonnerie et l'occultisme) Harry et Meghan Markle à élever leur enfant d'une manière "fluide du point de vue du genre" en dit long sur la volonté d'imposer ce mot d'ordre aux masses.

Donc c'est là que Mme Le Pen fait son 666. Est-ce un hasard ? Son acolyte qui fait le même signe, Ruuben Kaalep, sait parfaitement ce qu'il affiche avec ses doigts. Dans une conférence du 8 avril 2018 à Helsinki, organisée par des fascistes locaux, il déclarait dans une veine parfaitement ésotérique et occultiste : "Au plus profond de nous, nous connaissons la magie de notre peuple, de notre nation, de notre tribu, de notre race, de notre culture, de nos ethnies. Ce que nous sommes est magique, parce que toutes nos chansons folkloriques, légendes, mythologies, tous les mystères de nos ancêtres vont dans le sens de quelque chose" et sur Twitter le 3 octobre 2016 il accusait la nouvelle présidente européiste Kersti Kaljulaid d'être une sectatrice d'Amon-Ré. Impossible qu'un tel "initié" ne sache pas ce qu'est le signe du 666. Sa culture est bien plus du côté des trois siècles de franc-maçonnerie qui ont nourri aussi bien les Lumières françaises que le Ku-klux-klan, que dans le cercle étriqué du "white power" actuel. Et il est peu probable qu'il ait oublié de "briefer" Mme Le Pen avant de prendre cette photo. Une dialectique bizarre s'est nouée alors entre cette coterie et les grands médias qui ont feint de dénoncer un signe de ralliement d'extrême droite, alors qu'ils savent très bien - parce que leurs idoles et leurs patrons le font aussi - que c'est un signe maçonnique. Quel est le message caché ?

Au même moment, on apprend que le FN qui, dans les années 1980, était financé par la secte Moon, commence à recevoir les attentions bienveillantes de Steve Bannon, si l'on en croit un reportage d'Envoyé spécial qui suscite des polémiques depuis quelques jours. Qui est Steve Bannon ? Ex-conseiller de Trump, il a choqué aux Etats-Unis pour avoir cité Satan parmi ses sources d'inspiration. Il se réclame de l'ésotériste italien néo-païen Julius Evola et a apprécie le livre "Occult America" de Horowitz. On ne sait pas trop si cette affaire a un rapport avec le goût de Mme le Pen pour le 666. Y a t il une fraternité secrète entre tous ces gens qui a voulu se manifester à Tallin avec la complicité de la grande presse ? Je vous renvoie aussi à mes remarques sur les disciples du mage sataniste Aleister infiltrés dans l'extrême-droite. On ne peut jamais jurer qu'un leader politique est conscient des forces visibles et invisibles qu'il mobilise à son service, mais; à l'évidence, pas plus à droite qu'à gauche les partis "anti-système" ne sont spirituellement bien inspirés. 

En tout cas dans ce contexte trouble on ne saurait trop conseiller aux gens de rester à l'écart des bureaux de votes aux prochaines élections, histoire de ne pas se rendre complices de toutes ces stratégies sulfureuses. 

Lire la suite

Greta Thunberg, Marina Abramovic, l'oeil d'Horus, le réchauffement climatique et le forum de Davos

10 Mai 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Colonialisme-impérialisme, #La gauche, #George Soros

La presse nous a intoxiqués en janvier dernier avec cette nouvelle : "A Davos Greta Thunberg éclipse patrons et présidents". Cette Suédoise de 16 ans autiste Asperger a si bien défendu devant les grands banquiers et les politiciens de haut grade la cause du climat, et celle du végétarisme, nous expliquait-on.  Le 18 mars dans un temple protestant de Duisburg la députée verte de Thuringe Katrin Göring-Eckardt l'a comparée (malgré le scepticisme d'Angela Merkel) au prophète Amos (de l'Ancien Testament) et le grand magazine allemand Bild se met à son école (le 23 mars dernier) quand elle défend le nucléaire...

Tout d'abord ce que vous devez regarder pour comprendre qui est cette Greta Thunberg, ce sont les symboles qu'elle affiche, car les symboles sont une signature et un moyen de conditionner les masses. A commencer par l'oeil qui voit-tout, l'oeil d'Horus des sociétés secrètes (voir photo ci-contre). N'importe qui ne l'affiche pas. Greta le fait, comme son ami le chanteur Bono qui était aussi présent à Davos à ses côtés (cf à droite). 

Greta Thunberg est le produit d'un réseau identifiable. Comme l'a révélé le militant de Deep Green Resistance Nicolas Casaux les premières photos de cette personne diffusée sur le Web ont été prises par  Mårten Thorslund, responsable marketing de la start up  (créée en 2017)"We don't have time". Un des principaux fondateurs de cette start up Ingmar Rentzhog, a été formé par l’ONG «The Climate Reality Project» fondée par Al Gore, l'ex vice président de Bill Clinton à l'époque de l'ingérence en Yougoslavie et qui voulait mettre à ce moment là l'Amazonie sous tutelle internationale. Greta Thunberg a posé aux côtés de Gore sur Twitter. 

Le journaliste Andreas Henriksson a montré que Rentzhog a été nommé en mai 2017 président du think tank Global Utmaning, entièrement financé par la milliardaire "social démocrate" Kristina Persson, qui a été ministre de 2014 à 2016 (on est là dans le petit monde des thinks tanks capitalistes scandinaves financés par des industriels locaux ou - et souvent en lien avec - Soros, Rockefeller ou Bill Gates, comme on l'a vu en septembre dernier à propos du directeur du programme des Nations unies de l'environnement ex-ministre norvégien Erik Solheim).

Un détail que le site "Bon pour la Tete" qui reproduisait une partie de la recherche de Casaux ne précise pas : la mère, Malena Ernman de Greta Thunberg, est une célèbre chanteuse d’opéra suédoise, qui avait représenté le pays à l'Eurovision 2009, et une des héroïnes environnementales de l’année 2017 du WWF. Je vous renvoie au petit dossier que j'ai fait sur le WWF, structure colonialiste issue des services secrets britanniques, en mars qui a eu un petite succès sur la toile. Le WWF a aussi désigné Greta Thunberg parmi les trois nominées en septembre 2018 comme Jeune héroïne environnementale. Il est donc partie prenante de l'opération marketing.

Malena Ernman aussi aime l'imagerie de l'oeil unique (voir les photos). Elle a publié un livre sur sa vie avec la petite Greta juste après que celle-ci eût lancé son mouvement de grève scolaire des vendredis pour le climat "fridays for fututure" (phénomène qui a gagné toute l'Europe depuis lors) en août 2018.

Le père, Svante Thunberg (qui est en fait le producteur et manager de la maman selon Wikipedia), est un acteur suédois, et son grand-père, Olof Thunberg, est aussi un acteur très connu (il a notamment doublé des films de Disney en version locale) et réalisateur. Le père prétend être cousin au troisième degré de Svante Arrhenius qui fut physicien et décrocha le Prix Nobel en 1903 pour avoir découvert le rôle du dioxyde de carbone dans l'élévation de la température du globe. Une histoire de lignée ?

Greta Thunberg, à qui Bill Gates aurait ouvert les portes du forum de Davos n'est qu'une des nombreux adolescents sortis du chapeau des réseaux des trusts financiers internationaux. Ses grandes interventions devant le sommet de la finance ne sont que des mises en scène pour les médias de la lecture d'un discours que ces financiers ont eux-mêmes conçu et mis en musique, avec pour arrière plan, la création d'un gouvernement mondial qui pousse l'humanité à la culpabilisation, à l'austérité et à la dépopulation, dans une ambiance apocalyptique. On trouvera ici en italien (mais vous pouvez utiliser le traducteur automatique) une démonstration minutieuse de la façon dont les discours de Greta Thunberg présentés par la presse comme "spontanés" sont en fait rodés dans des vidéos fabriquées par "We have no time", et quelles stratégies financières cela sert. Cela ne peut surprendre, du reste, compte tenu de la pathologie de la jeune fille. Un journaliste de Causeur, Marc Reisinger, a pu vérifier le mois dernier son incapacité à improviser quoi que ce soit devant un micro, ce qui se comprend vu son handicap. "Je me suis trouvé face à une petite fille éteinte, sans passion, manipulée par des gens inquiétants, enfant sous terreur"  a déclaré Reisinger.  Voilà qui évoque le "mind control"... Un site espagnol avait fait les mêmes remarques sur la mère et sur la fille précédemment, le 24 mars. Pour plus d'informations sur le thème vous pouvez aussi vous pencher sur l'allemande Louisa-Marie Neubauer (23 ans), qui cornaque souvent Greta Thunberg, et diffuse son slogan de grève scolaire pour le climat. Elle appartient à l'organisation "ONE foundation" qui regroupe plusieurs personnalités bien connues, notamment Bono et Bill et Melissa Gates, mais aussi le milliardaire George Soros...

Le lien entre la cause climatique et les stratégies financières est évident. Comme je l'ai expliqué dans mon livre "Les régimes populistes face au mondialisme" le milliardaire "George Soros a investi dans la Climate Policy Initiative (CPI), un think tank basé à San Francisco, Venise (où se trouve leur fondation), Rio de Janeiro, Hyderabad et Djakarta à raison de 10 millions de dollars par an pendant 10 ans.  Il a placé dans son bureau directeur Stewart J. Paperin, responsable du Soros economic development Fund et vice-président de l’OSF. La CPI fait un gros travail de lobbying. Elle fut très active au forum de la COP21 qui réunissait 194 pays à Paris en novembre-décembre 2015 dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Le pouvoir d’influence de ce genre d’officine est très opaque, et suivre à la trace les rapports d’activité ou les CV des responsables ne permettra jamais de rendre compte de la manière précise dont des liens de socialisation se nouent entre banquiers, communicants institutionnels et journalistes, mais on peut repérer des « coïncidences » qui ne sont sans doute pas étrangères les unes aux autres. Ainsi on peut remarquer que la CPI depuis quelques années soutient un programme bancaire de financement de l’énergie solaire et éolienne. Dans un communique de presse du 8 août 2017  elle vantait sous le titre : « les fonds de pension et les assureurs pourraient accélérer la transition énergétique en diminuant le coût de l’électricité propre de 17 % ». Ce programme visait à attirer 4 000 milliards de dollars (sic) vers les énergies écologiques avec le soutien de la Fondation Rockefeller (qui a abandonné ses actifs pétroliers du XXe siècle)."

Moins compréhensible pour le grand public est le rapport avec l'oeil d'Horus. Là, pour le coup, il peut être éclairant de se tourner à ce sujet vers le cas de Marina Abramovic.

Abramovic est une occultiste (sorcière) new-yorkaise haut placée dans l'Establishment américain qui, sous couvert d'art, organise des rituels comme ses séances de "cuisine spirite" auxquels elle invite des célébrités elles aussi adeptes de l'oeil d'Horus comme Lady Gaga, le frère du chef de campagne d'H. Clinton Tony Podesta (lié au scandale de la sulfureuse pizzeria washingtonienne Comet Pingpong financée par Soros - voir les fuites de Wikileaks sur ce sujet il y a quelques années).

Pour sensibiliser les gens à la lutte contre le réchauffement climatique, elle lance une application qui montre un avatar d'elle-même entouré de calottes glaciaires en fusion, à l'intérieur d'un réservoir en verre qui se remplit lentement d'eau qu'elle présente depuis  le 7 mai à la galerie Ca 'Rezzonico de Venise...

Ce n'est pas la première fois que l' "artiste" occultiste met en scène une "oeuvre" pour dénoncer la fonte des glaces. Elle avait par le passé produit une oeuvre "Les lèvres de Thomas", où elle découpait.... un pentagramme dans la chair de son ventre avec une lame de rasoir, puis se fouettait  jusqu'à ce qu'elle ne ressente plus rien, mangeait un kilo de miel puis se couchait sur un lit de glace en forme de croix.

En réalité tout ce que ce monde compte de praticiens de la magie et de vénérateurs de la Terre-mère se réunit souvent pour "lutter" contre le réchauffement climatique. Le 22 avril 2015, une cinquantaine de "néo-païens" constituant un groupe fermé sur Facebook ont publié la « Déclaration de la communauté païenne sur l'environnement »,qui espérait selon le Huffpost du 21 avril 2016 atteindre les 10 000 signataires pour le Jour de la Terre douze mois après sa création. La déclaration a été traduite en 16 langues, du néerlandais à l'arabe, et signée par des personnes de plus de 80 pays donc des wiccans de haut grade.

Qui s'en étonnera quand on sait qu'un des pères fondateurs de la célébration (ça lui a valu une mention spéciale cinquième festival annuel de la Terre entière en 1974, de l'État de Californie) du Jour de la Terre (célébré pour la première fois le 22 avril 1970), le docteur José Argüelles (1939-2011), déclarait en 1999 au sommet de la paix du Costa Rica (World summit on peace and time) que le choix de la treizième lune dans le calendrier du temps naturel pour cette journée reconnue par l'ONU correspondait à une "application universelle aux mathématiques et à la cosmologie du calendrier maya... qui présente une opportunité profonde de changer les consciences". Aguelles se qualifiait lui même de "prophète et visionnaire" et s'affublait du nom païen de "Valum Votan" . Dans une interview au Magazine New Age ils avouait avoir eu des expérience visionnaires sous LSD (voir le livre "Phoenix Rising" de Donald G Lett p.470 - le LSD est une invention de la CIA, comme l'a reconnu Timothy Leary, but that's another story for another day). Et au Sommet de la terre de 1992 un groupe "transformaliste", les "gardiens de sagesse / wisdomkeepers" entretinrent un cercle de feu activé par des tambour et de la méditation pour entretenir l'énergie de la conférence inaugurée par le Dalai Lama (ibid). Depuis les années 1970 toutes ces initiatives baignent dans des croyances et des rituels New Age.

Et bien sûr le New Age se prolonge dans diverses structures obscurantistes plus savantes. Ainsi l'histoire officielle reconnaît que l’alarmisme climatique s’est intensifié en juin 1988 lorsque James Hansen, de l’Institut Goddard de la NASA a témoigné (suivant une mise en scène très soignée auprès des grands médias) devant le sénat américain. On sait que la NASA est un repaire de francs-maçons  - voir sur mon billet ici la copie extrait de la carte de l'astronaute Buzz Aldrin publiée sur le site de la loge 355 du Macario R. Ramos Memorial également accessible ici et le fait que la maçonnerie revendique donc son appartenance à son ordre, comme celle de beaucoup d'autres astronautes célèbres (John Glenn, Edgar Mitchell, Paul Weitz etc). En 2009 Mike Bara et Richard Hoagland, qui sont visiblement adeptes du New Age, ou quelque religion semblable, ont publié un livre "Dark Mission: The Secret History of NASA" (la mission obscure, l'histoire secrète de la NASA) qui fait remonter la création de la NASA à l'ingénieur Jack Parsons (mais sa place réelle dans la hiérarchie de la NASA est débattue), un proche du mage luciférien lui aussi adepte de l'oeil d'Horus Aleister Crowley. Hansen était-il un occultiste du type de Parsons ? on ne le saura probablement jamais, mais toujours est-il que ses prédictions d'il y a 20 ans sur le rythme de montée des mers sont aujourd'hui largement démenties - voir cette page en anglais. Je vous renvoie aussi à mes remarques sur l'occultisme des scientifiques à propos du CERN, ici et .

On ne s'étonnera pas non plus de voir que le pape, de plus en plus transformé depuis quelques années en grand sorcier de la religion mondiale unifiée voulue par les banquiers mondialistes, ait rejoint cet agenda climatique occultiste (il a rencontré la marionnette Greta Thunberg le 17 avril dernier). Une fuite de Wikileaks a montré qu’en avril 2015, Soros avait versé 650 000 dollars à deux organisations catholiques américaines engagées dans la défense de causes de gauche, pour influencer la visite du Pape François aux États-Unis prévue pour le mois de septembre. Le but de Soros était d’infléchir le Pape sur la question du contrôle des naissances (qui sur certains plans a aussi un impact écologique). À cette occasion, la procureur Elizabeth Yore qui a servi d’intermédiaire entre l’Establishment démocrate et le Pape en avril 2015 a souligné que Soros avait aussi influencé le Pape pour obtenir de lui un soutien à la Cop21 sur la "résistance" au changement de climat. On ne s'étonnera pas d'apprendre dans ces conditions que le 2 mai dernier, dans un discours devant l'Académie pontificale des sciences sociales du Palais apostolique du Vatican dans le cadre d'un colloque sur les nations, le pape François ait appelé à la création d'un organe supranational juridiquement constitué pour faire respecter les objectifs de développement durable des Nations Unies et mettre en œuvre des politiques de «lutte contre le changement climatique» (après quoi les médias du monde entier - cf Lisa Haven - se sont tous déchainés du New York Times au Monde en même temps autour du 6 mai pour souligner les dangers que la présence. humaine fait peser sur l'équilibre naturel et la biodiversité).

La religion sur la responsabilité de l'être humain dans le réchauffement climatique, qu'on impose à nos enfants dans les écoles, est une croyance irrationnelle alors que 97 % des émissions de gaz à effets de serre proviennent d'une condensation naturelle et que le réchauffement climatique, comparable à celui que la Terre avait connu avant le refroidissement du bas Moyen-Age, ne correspond probablement qu'à une phase du rayonnement solaire. Cette croyance vise à culpabiliser l'humanité, lui faire peur, et lui faire accepter une gouvernance mondiale opaque entre les mains de pantins de sociétés secrètes. Rien qui serve l'intérêt commun...

---------
Ne soyez pas égoïstes - faites circuler l'information : si un billet de ce blog vous intéresse, partagez le par mail ou sur les réseaux sociaux.

Lire la suite

Gilets jaunes, Gaza, Notre Dame de Paris, Clooney-Soros et les Yézidis

5 Mai 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Proche-Orient, #Aide aux femmes yezidies, #Peuples d'Europe et UE, #Les régimes populistes, #Grundlegung zur Metaphysik, #Colonialisme-impérialisme, #Christianisme, #Avortement

J'ai passé presque un mois sans bloguer. Parce que je sais bien que ce blog ne sert à rien. Bien peu de gens le lisent, et moins encore y trouvent le moindre intérêt. Je ne veux pas être comme tous ces Youtubeurs qui jouent à la star devant leur écran. Ce culte de l'égo sert tellement le système. Le problème, c'est que si je ne blogue pas, à part mon boulot quotidien et mon rôle de père de famille, je ne trouve pas d'utilité sociale à mes diplômes, ni à mon expérience militante des années 2000. Donc, soit je blogue et ça ne sert à rien, soit je m'enterre dans le silence, et c'est alors une façon de capituler, puisque j'admets alors d'avance que cela n'a servi à rien. Je choisis donc aujourd'hui la première option, en pondant un nouveau billet. Il ne sera pas long car je n'ai pas des heures devant moi pour écrire. Je vais me limiter à quelques phrases pour ceux de mes abonnés qui voudraient savoir où en est ma grille de lecture de ce monde.

Et je commencerai par deux hommages. Le premier aux Gilets jaunes, pour leur persévérance à se battre alors que le système répressif les persécute durement. "La manifestation d'hier à Paris, m'écrit un de mes correspondants dans cette ville qui défile avec eux chaque samedi, a regroupé plus de monde que celle des médias de samedi d'avant. La manifestation d'hier était dans l'est de Paris et elle a montré que les gilets jaunes sont toujours soutenus par ceux qui étaient à leur fenêtre." En province ils reviennent sur les ronds points. J'ignore quelle est la meilleure stratégie, mais je suis de tout coeur avec eux, et comment peut-il en être autrement moi qui déjà il y a dix ans avais défendu la démocratie directe et le tirage au sort dans "Programme pour une gauche française décomplexée" ? J'ai vu ce matin le beau film de Rufin "Y a du soleil". Rufin comme bien d'autres ont hélas tendance à cultiver un fond de commerce sans se soucier de la concurrence, et donc son film ne parlera pas d'Etienne Chouard ou d'aspirations du mouvement qui ne collent pas avec son agenda. Mais qu'importe. Son regard sur les Gilets jaunes est sincère et ceux qu'il a interviewés sont magnifiques. Bravo aussi aux artistes qui les soutiennent - voir l'article ici. Peuple de France ne lâchez rien, vous êtes un des derniers à pouvoir défendre une souveraineté. Le contexte est très difficile, vos ennemis sont d'un cynisme inouï, eux, qui détournent tant de milliards d'euros chaque année et qui ont organisé un système mondial au dessus de vos têtes. Il vous faut beaucoup de vertu pour résister à cela, et il faut souhaiter qu'une inspiration surnaturelle vous guidera. Mais c'est à votre portée. Les dés ne sont pas jetés. Le sort n'est pas scellé.

Je veux aussi rendre hommage à Gaza. L’aviation israélienne a mené 150 raid hier, tuant 5 Palestiniens, dont une enfant de 2 ans et sa mère enceinte. Une quarantaine d’autres ont été blessés. Des destructions massives, maisons, stades, usines, immeubles, centres culturels, sont détruits ou endommagés. J'étais avec les Serbes bombardés en 1999, avec les Libyens sous Sarko, je le suis sans me résigner avec la population de Gaza aujourd'hui, et je le serai demain. Nous ne savons pas toujours quoi faire contre l'injustice que subit cette ville. Mais nous n'ajouterons pas l'oubli à l'impuissance.

Pour le reste je dirai un mot de deux autres événements qui ont ponctué le mois écoulé. Le premier est l'incendie de Notre Dame. Incendie apparemment volontaire si l'on tient compte du fait que du bois de vieux chêne ne brûle pas si vite si on ne l'aide pas un peu. Même l'empressement des médias à vendre les thèse de l'accident (alors qu'aucune expertise n'avait été faite) est suspecte. Le script était écrit d'avance. Y a t il une dimension rituelle, compte tenu de ce que nous savons des sociétés secrètes auxquelles nos élites appartiennent ? Probablement. Walt Disney et les Simpsons, deux sources bien informées proches des milieux initiés américains, avaient fait de la programmation prédictive sur ces sujets.

Notre Dame était une cathédrale templière, devant laquelle le grand maître De Molay avait été brûlé (quand on sait l'importance de De Molay chez les francs-maçons rosicruciens). Kes statues des apôtres avaient été décapitées huit jours plus tôt soi disant pour étudier leur structure, comme l'avaient été celles des rois d'Israël lors de la Révolution. Beaucoup se sont penchés sur la nouvelle qui a fait le tour du monde selon laquelle des centaines de milliers d'abeilles qui vivaient sous le toit de Notre Dame ont survécu. L'anecdote paraît anodine, mais les abeilles jouent un rôle important dans l'occultisme.

Il y a treize ans la prédicatrice protestante américaine Barbara Aho avait rappelé qu'une prophétie de l'Ancien testament (Juges 13: 2, 24) concernant Samson, le héros de la tribu de Dan tournait autour des abeilles trouvées dans une carcasse de lion, symbole du fait que cette tribu d'Israël apostate d'où sortira l'Antéchrist comme cela se dit depuis Irénée de Lyon au début du christianisme, usurpera la royauté d'Israël. Des abeilles dorées ont été trouvées sur le manteau funéraire du Roi Childeric Ie, en 1653, dans les Ardennes, ce qui reliait la dynastie magicienne des Mérovingiens (héros de certains courants occultistes) à la tribu de Dan (on retourne ainsi le sens du Da Vinci Code, je ne peux pas vous expliquer cela ici, ça mériterait un billet à part). Elles furent confiées à Léopold-Guillaume de Habsbourg, puis récupérées par un Napoléon très lié à la maçonnerie qui en fit le principal ornement de ses habits. Les abeilles sont un ancien symbole de la déesse Semiramis et symbolisent la royauté en Egypte. Cela renvoie à la royauté de la reine des abeilles, avatar d'Isis-Semiramis. Il faut aussi garder à l’esprit le rapport avec le miel de Samson évoqué au premier chapitre de ce livre. Le symbole est aussi utilisé en franc-maçonnerie ainsi que chez les mormons, et il est mis en avant de nos jours par des artistes occultistes comme Beyonce, ce qui fait supposer à certains complotistes qu’il a toujours visé à imposer un conditionnement à l’espèce humaine.

Or parmi les bizarreries de cet incendie du 15 avril, outre le fait que la femme de Bernard-Henry Lévy, Arielle Dombasle, a chanté un très gros Ave Maria apparemment incompatible avec l'affiche occultiste de son dernier film (sauf si le but était de libérer des "énergies mariales" comme disent les médiums New Age...), il y a les déclarations d'une grande amie de Beyoncé justement ... Michelle Obama (dont Trump lui-même désormais admet à mots couverts qu'elle est plus un "il" qu'une "elle", comme l'avais révélé Joan Rivers, mais ça c'est une autre question).

C'est Qanon qui a attiré l'attention sur son lien avec Notre Dame, en la reliant aux tweets de Trump du 15 avril. Juste après l'incendie de Notre Dame, Michelle tweete à propos de Beyonce. Il existe à ce sujet une théorie compliquée (à base de numérologie) avancée par Q sur la base de tous les tweets de Michelle Obama à Beyonce depuis 8 ans, avec des codes couleur bleus et noirs (voyez l'explication en anglais ici). Je n'en dirai pas plus car le sujet est complexe et on avance sur le terrain d'hypothèses que certains jugeront gratuites. Mais Beyonce est reine des abeilles, "queen of the bees"...

Pour finir, sur le terrain plus ferme non des hypothèses mais des faits, je tiens à dénoncer une fois de plus la récupération honteuse de la cause des femmes yézidies violées enlevées, torturées, par le lobby des mondialistes américains pro-démocrates financé par Soros. On a vu en avril à l'ONU Amal Clooney et Angelina Jolie, marionnettes de Soros et du Council on Foreign Relations, et adeptes de l'oeil d'Horus et autres signes rituels, défendre (hélas avec le soutien de la France, de l'Allemagne, de la Belgique et de l'Afrique du Sud) sous couvert de soutenir les femmes yézidies, un texte qui instaurerait une justice supranationale et encouragerait l'avortement chez les victimes. Le projet de résolution sur ces deux points est au service d'un agenda bien plus vaste. Le premier celui de l'ingérence supra-nationale, qui a un passé chargé depuis au moins les tribunaux spéciaux sur la Yougoslavie et le Rwanda (et même plus longtemps), le second s'est illustré encore au début de cette année dans l'Etat de New York où depuis le 22 janvier l'avortement est maintenant légal jusqu'à la naissance de l'enfant. On comprend mieux pourquoi Bill Gates, lié par ses parents et par ses campagnes de stérilisation dans le Tiers-Monde au planning familial et à la dépopulation, posait avec la yézidie Nadia Murad en septembre dernier.

Washington, Moscou et Pékin le 23 avril ont vidé cette résolution de son contenu, mais l'offensive a montré quels lobbies étaient en présence. Je ne dis pas que le clan Trump avec sa clique pro-israélienne nichée au 666 de la 5e avenue à New-York vaut nécessairement mieux que la galaxie Soros. Mais sur ce vote au moins, il a rejoint Poutine et Xi Jinping. Méfiez vous toujours de ceux qui vont exploiter une situation de souffrance humaine réelle ou un problème quelconque pour faire avancer un agenda qui n'est pas favorable au progrès de l'humanité mais facilitera, au contraire, son asservissement à des lobbies aussi habiles que discrets... 

Lire la suite

La mauvaise nouvelle du jour

11 Avril 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants"

Nous avions évoqué cette éventualité il y a 6 jours. Certains médias menteurs disaient que ça n'arriverait pas. C'est arrivé. Honte au président d'Equateur et à sa clique de traîtres ! Restons mobilisés pour défendre Assange.

Lire la suite

Hathor Pentalpha : Le berceau du néo-conservatisme ?

11 Avril 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #Débats chez les "résistants"

Voilà encore un élément à verser au débat sur l'origine des guerres d'ingérence que ni les humoristes d'extrême droite, ni les pédagogues anarchistes et communistes, ni le franc-maçon Thierry Meyssan ne vous donneront.

Quand je militais contre l'agression américaine en Irak  dans les milieux de gauche on parlait beaucoup du think tank néo-conservateur américain Project for the New American Century (PNAC) qui était derrière cette opération.

Mais il faut creuser un peu plus dans le "terrier à lapins" (the rabbit hole) comme disent les Américains, pour comprendre de quoi il s'agit.

Une clé étrange a été donné au public italien en 2014 par Gioele Magaldi, Grand Maître de l'Orient Démocrate (organisation maçonnique "progressiste" dissidente du Grand Orient d'Italie) et président du Mouvement Roosevelt, dans un livre intitulé "Massoni" (les Maçons)  publié par Chiarelettere à la fin de 2014.

Il explique que le monde est soumis aux "inspirations" de 36 "ur-loges", dont la " Thomas Paine " à laquelle il a appartenu, une affiliation grâce à laquelle il aurait appris le fin mot de l'origine des politiques néo-conservatrices de terreur.

Le PNAC est une émanation de la superloge Hathor-Pentalpha, explique-t-il.

Selon lui, après l'assassinat de Martin Luther- King et de Bob Kennedy, les loges mondiales conservatrices (Kissinger, Rockefeller, Rothschild) ont pris le dessus sur les loges de gauche qui avaient eu l'avantage dans les années 60.

En 1980, George Bush Sr ex-patron de la CIA (et dont le père, grand maître de la société Skulls and Bones de Yale avait dérobé les ossements du chef indien Geronimo, allez savoir si les obsessions de la pop culture occultiste autour de ce nom ont un rapport avec cela), ne digère pas son échec aux primaires républicaines face à Reagan. Il crée donc avec Dick Cheney , Don Rumsfeld , Bill Kristol , Sam Huntington , Tony Blair , Paul Wolfowitz la loge Hathor Pentalpha (pour mémoire Hathor est un avatar de la déesse Isis dans la mythologie égyptienne). C'est une loge qui mise sur le chaos, le sang et la vengeance. Elle a besoin d'une escalade criminelle et sanglante comme la stratégie de la terreur qui s'était déployée dans les années 1970 en Italie sous la houlette de la loge P2.

L'année suivante, le 30 mars 1981, est organisé l'attentat contre Reagan, puis, le 13 mai de la même année celui contre le pape Wojtyla : le turc Ali Agca a été armé par la loge Hathor Pentalpha car Jean Paul II a été élu sur le trône papal avec le soutien décisif de Brzezinski, conseiller de Carter et membre influent du Council on Foreign Relations.

Dans le cadre de la  lutte contre les soviétiques, Ben Laden a été initié à la loge Three Eyes / Trois yeux par ce même Brzezinski, mais celui-ci, ajoute Magaldi, a été déçu par son choix de Ben Laden de passer ensuite au "Hathor Pentalpha".

Hathor Pentalpha est derrière le 11 septembre 2001, mais aussi derrière le patron de Daech : Abou Bakr Al-Baghdadi, mystérieusement libéré en 2009 du camp de prisonniers irakien où il était détenu. Al-Baghdadi était affilié à cette loge (peut-être un peu aussi via le médium turc Fethullah Gülen, l'ami des Clinton...) et l'on ne s'étonnera pas du fait que l'acronyme d'Etat islamique en Irak et au Levant soit Isis, du nom de la déesse-mère assimilée à Hathor, ce qui n'a rien d'islamique ; de même que l'attentat du Bataclan est survenu un vendredi 23, qui renvoie au massacre des Templiers et n'a rien à voir avec la tradition islamique : au Bataclan il se serait agi de donner un avertissement aux loges plus à gauche auxquelles appartenaient Valls et Hollande tout en essayant de provoquer le vote  d'un "Patriot Act" européen. 

Dans un essai intitulé " De la franc-maçonnerie au terrorisme " (Révolution) et dans des émissions en streaming sur le Web, comme celles de " Border Nights" l'expert en symbologie Gianfranco Carpeoro, franc-maçon comme Magaldi,  avait fait des analyses convergentes sur ce point.

Evidemment les "révélations" de Magaldi ont été critiquées, notamment dans les milieux maçonniques comme le blog l'Irregulare qui estime qu'il ne s'agit que d'allégations gratuites. Magaldi lui-même avait promis de rendre publics les documents secrets qu’il a classés dans des cabinets d’avocats à Londres, Paris et New York, mais cela n'est pas arrivé : l'intéressé estime que les pièces déjà présentes dans son livre suffisent à prouver ce qu'il allègue. Des gens comme Leo Zagami dans la mouvance d'Infowar.com (quine dit pas toujours la vérité) souscrit à ces thèses. Que faut-il en penser ? 

 

Lire la suite