Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles récents

Fred Vargas

19 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Grundlegung zur Metaphysik

L'INA ressort cette archive de 2006 où la romancière, archéozoologue, auteure d'un ouvrage novateur et très remarqué sur la Peste noire en 2003, raconte qu'elle a inventé une cape de protection anti-virale. Les commentateurs sur You Tube (les moutons) s'extasient "oh la visionnaire !" Une question me vient à l'esprit : pourquoi la dame s'habille-t-elle si souvent en noir et blanc dans ses apparitions publiques ? Un livre apparemment bien informé parle de ses "engagements sulfureux". En fait d'engagement, il faut plutôt parler de "fearmongering" : elle avait déjà fait en 2019 du catastrophisme climatique son cheval de bataille... Il y a quelque chose de piquant dans le fait que ce soit un certain "raccoon" qui commente ses livres, quand on sait qui a joué sur l'image du raccoon avant la pandémie et pourquoi... Son papa Philippe Audoin avait écrit un livre sur l'histoire de la cité alchimique de Bourges... tiens tiens...

Lire la suite

Des nouvelles de la Transnistrie

15 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Transnistrie

Mail reçu ce soir :

" Bonjour Monsieur,
Je me permets de vous écrire pour vous féliciter de votre passionnant livre sur la Transnistrie, que j'ai acheté et lu suite à mes vacances passés dans cette république. Personnellement, j'ai adoré mon séjour de plusieurs jours à Tiraspol et à Bendery. Je n'ai rencontré que des personnes extrêmement sympathiques (je parle russe, cela aide assurément) et l'impression que j'ai ressentie, c'était que la vie semblait paisible et très calme. Tiraspol est une capitale extrêmement propre et agréable. J'ai été très intéressé par votre livre, d'autant que les informations souvent fausses et anciennes que nous trouvons sur internet ne sont pas très objectives. D'autre part, je n'ai ressenti absolument aucun problème d'insécurité en Transnistrie, pas plus en Moldavie d'ailleurs (j'ai visité Chisinau, la Gagaouzie) et l'Ukraine (Odessa). Voilà, cher Monsieur, quelques impressions "en vrac" de mes vacances d'octobre-novembre dans cette partie d'Europe injustement oubliée, voire même diabolisée.
Je vous souhaite une bonne soirée,
Bien cordialement, "

 

Lire la suite

Pause

15 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Ecrire pour qui pour quoi, #Christianisme

Je vais faire une petite pause dans l'écriture de ce blog. Il y a eu une petite montée en puissance pendant le confinement puis vers la fin, comme en atteste le nombre de likes de l'article sur la luciférase, mais au fond on constate le même phénomène qu'il y a 20 ans quand je lançais des sites anti-impérialistes : l'offre d'information se multiplie, chaque site la fournit de manière cloisonnée et égotique (la plupart des sites potentiellement "amis" auxquels j'ai écrit ne m'ont même pas répondu), et les gens vont vers l'info la plus simple qui n'est pas forcément la plus juste : j'ai vu sur Overblog un site d'une sorte de médium publier un billet assez sommaire un texte appelant les gens à refuser la vaccination qui recueillait 8 500 likes, de même qu'en général un billet qui dira que Bill Gates est un fou qui met de la luciférase dans ses implants aura plus de "likes" qu'un billet qui essaie de refaire l'historique de la luciférase en replaçant la problématique spirituelle dans une perspective d'histoire longue.

De toute façon, je n'ai pas spécialement vocation à entretenir ce blog, dont beaucoup d'articles disparaîtront avec la mise en place de la loi Avia. J'ai seulement tenté d'apporter ma petite contribution au refus de la marque de la Bête, voilà tout. Mais il faut savoir rester dans le cadre d'une démarche très humble, sans prétention aucune. Un lecteur il y a peu me faisait remarquer qu'en recevant beaucoup d'informations sur le système mondial actuel, il tendait à devenir misanthrope. la Bible dit qu'il ne faut pas aimer le monde, mais il faut bien aimer les gens, vouloir les aider. "Etre simples comme des colombes et rusés comme des serpents". Je ne sais pas trop s'il est possible de réaliser tous ces appels contradictoires des textes sacrés. Les théologiens eux-mêmes disent que ce n'est pas possible sans une aide surnaturelle. 

Je ne voudrais vraiment pas que mes textes plongent les gens dans des excès de méfiance et de désespoir. Vous avez lu un ou deux billets dans ces pages, vous savez qu'il faudra refuser le plus possible les interventions sur vos corps, le conditionnement des âmes, et le flicage généralisé. Voilà. Maintenant éteignez vos ordinateurs et allez vous promener le long des rivières. Si Dieu le veut tout vous viendra par surcroît.

Moi, j'opte pour la pause. J'en ai déjà trop dit dans ces pages. Vous en savez tous beaucoup trop. Il faut savoir faire un peu le vide.

 

Lire la suite

Le braquage de la mafia de la vaccination mondiale

14 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Bill Gates, #George Soros, #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants", #Peuples d'Europe et UE, #Colonialisme-impérialisme

On va présenter ici un résumé des deux dernières vidéos de la youtubeuse canadienne Amazing Polly (des cinq derniers jours) sur la mafia mondiale de la vaccination et le détournement d'argent public auquel elle se livre en ce moment. Son propos est utile pour bien comprendre que les prétendus organismes publics (et pas seulement l'Organisation mondiale de la Santé - OMS -  dont les programmes opérationnels sont financés à 80 % sur fonds privés) auxquels nos gouvernements se réfèrent pour orienter leur politique de santé en cette période de sortie de pandémie sont en fait des devantures des grandes fondations appartenant aux grands trusts (Microsoft, Monsanto etc) qui contrôlent en réalité la planète.

Le 4 mai 2020, Ursula  von der Leyen, présidente de la commission européenne, inaugurait à l'appel de l'OMS le Coronavirus Global Response Event organisé dans le but de collecter 7,5 milliards d'euros pour la recherche sur le vaccin sur le Covid-19 dont 1 versés par l'Union européenne et 500 millions par la France...

"Je me souviens encore du jour de la mi-mars, disait-elle, lorsque j'ai reçu un appel téléphonique de mon ami Victor Dzau du Global Preparedness Monitoring Board. Il m'a convaincu de la nécessité pour l'Europe de jouer un rôle moteur dans cette initiative. Puis des semaines passionnantes ont suivi; un travail acharné, beaucoup d'appels téléphoniques avec les dirigeants mondiaux."

Qui est ce professeur Dzau ? D'origine chinoise, fils d'un patron de la chimie réfugié à Hong Kong, époux de Ruth Cooper-Dzau qui dirige une association d'aide aux victimes de violences domestiques, il est président de l'Académie nationale de Médecine (NAM) des Etats-Unis, enseignant dans diverses universités (Duke, Stanford, Harvard),il a été président du comité consultatif des maladies cardiovasculaires du National Institutes of Health ( NIH ) - l'institut du sombre Dr Fauci, très décrié par les supporters de Donald Trump en ce moment, à cause de sa politique de la peur, de ses liens avec les Clinton et l'Institut de virologie de Wuhan.

Amazing Polly fait remarquer que le serpent (sans caducée) du logo du NAM compose trois 6, mais l'essentiel n'est pas là. Le NAM s'appelait Institut de Médecine en 2015, il est maintenant financé par la Bill & Melinda Gates Foundation, la Fondation Rockefeller, l'agence USAID,  le Welcome Trust, la deuxième fondation pour les dons planétaires derrière la Fondation Bill Gates (Wikipedia dit le 4eme - une de ses personnalités clés est une ancienne directrice des services secrets britanniques, la baronne Manningham-Buller), nous en avons parlé à propos de Qinetiq.

Victor Dzau est aussi responsable de GPMB (Global Preparedness Monitoring Board), une émanation de l'OMS et de la Banque mondiale mise en place en 2018 (mais sa dépendance à l'égard de ces organismes n'est pas forcément mise en avant dans ses interventions). Dès son rapport de septembre 2019, le GPMB insistait sur la nécessité de réunir des fonds pour les vaccins et recommandait d'impliquer toute la société dans la préparation des pandémies. A travers les membres de son comité directeur comme Anthony Fauci, Jeremy Ferrar, George Gao et Chris Elias il a joué une rôle important dans l'organisation de l'Evénement 201 à l'automne 2019 au cours duquel il y eut une simulation de pandémie mondiale qui a suscité des polémiques rétrospectives (mais il est vrai que d'autres avaient eu lieu dans les années précédentes). Si l'on suit tous les organes dans lesquels siège ce Dr Dzau comme le Dr Fauci on a une idée de la toile d'araignée médicale mondiale (il fait aussi partie de la direction des partenaires de l'Imperial College Health de Londres, ainsi que de l'IHME -  Institute for Health Metrics and Evaluation - qui joue beaucoup sur la peur). Paul Farmer, co-fondateur de l'ONG "humanitaire" Partners in Health (qui en fait compte beaucoup d'artistes occultistes parmi ses supporters, est financée par l'OSF de Soros et la Fondation de Bill Gates et compte Chelsea Clinton dans son comité directeur) a lu au nom du Dr Dzau une allocution introductive à l'université McGill en mai 2018

Chaque euro ou dollar des 7,5 milliards récoltés début mars sera acheminé par le biais d'organisations de santé mondiales telles que CEPI (une émanation du World Economic Forum, c'est à dire des grandes multinationales), Gavi (Global Alliance for Vaccines and Immunization - un bébé de la Fondation Bill & Melinda Gates), l'Alliance des vaccins, le Fonds mondial contre le SIDA et Unitaid (un "machin" de l'ONU qui a servi de vache à lait à la fondation Clinton). Autrement dit, ce sont les lobbies qui poussent les gouvernements à donner qui aussi reçoivent l'argent.

Que prônait le rapport de GPBM "World at risk" de septembre 2019 ? D'ici septembre 2020 "que l'ONU (notamment l'OMS) conduisent au moins deux entraînements mondiaux et exercices de simulation, y compris un qui couvrirait la libération délibérée d'un agent pathogène mortel". Mission accomplie...

Au fait, avez-vous vu que CNN recrute la pauvre Greta Thunberg parmi ses "experts" sur le coronavirus ? Il est vrai que la bataille anti-CO2 et le lobby de la vaccination a en ligne de mire la même haine de la croissance démographique - le journal Le Monde, en s'appuyant sur je ne sais quel scientifique basé en Thaïlande, expliquait encore il y a peu que c'est à cause du trop grand nombre d'humains qui empiètent sur l'habitat sauvage eu Congo, en Malaisie et au Brésil, qu'on se retrouve avec des cochons qui mangent des pommes mordues par des chauves-souris qui ensuite nous transmettent ainsi leurs maladies. Comment on crée le problème avec le capitalisme et le colonialisme, et ensuite on prétend le règler par le dépopulationnisme, l'enfermement des gens, la culture de la mort, tout cela est très bien huilé. Et que pensez-vous de la croix inversée (satanique) de Melinda Gates le 8 mai sur NBC News ?

 

Lire la suite

La Tanzanie questionne la fiabilité des tests de Covid-19

13 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Débats chez les "résistants", #Colonialisme-impérialisme

Le 6 mai dernier le journal britannique The Independent reprenait une information diffusée par Reuters deux jours plus tôt selon laquelle le président de la Tanzanie après avoir évalué des test anti-coronavirus sur des animaux et des fruits les avait jugés non-valides car ces tests avaient trouvé une chèvre et un fruit de papaye positifs au Covid-19

Reuters présentait cette information comme un épisode d'une guerre entre le président John Magufuli  et l'organisation mondiale de la santé qui accuse celui-ci de manquer de transparence et de réactivité sur la pandémie.

Nous avons déjà expliqué en 2018 que Magufuli qui est  chrétien n'hésitait pas à poursuivre en justice des stars Illuminati et mener une politique qui lui valait les  foudres de "The economist", le magazine néolibéral des Rothschild (voir aussi l'hommage du président ghanéen Akufo-Addo à la politique de la Tanzanie contre les sociétés minières).

Dans la foulée de la découverte de ces kits de tests truqués, le gouvernement a suspendu la responsable du laboratoire nationale de santé Nyambura Moremi et le responsable qualité Jacob Lusekelo. La chaîne Al Jazeera du Qatar proche des Frères Musulmans y voit une mesure d'intimidation pour faire taire les opposants. Mais pour beaucoup la bonne initiative du gouvernement tanzanien ranime le débat sur la fiabilité des kits de tests distribués à la hâte à travers le monde. Le New York Times le 7 mai avait déjà dénoncé le manque de fiabilité des tests chinois achetés par le Royaume Uni, de même que plus tôt la BBC pour ceux que l'Inde s'était procurée. Les autorités tanzaniennes n'ont pas précisé si les tests étaient chinois. Même aux Etats-Unis on vient d'apprendre que l'Administration de la nourriture et des médicaments (FDA) a suspendu le financement d'une campagne de tests-Covid 19 dans la région de Seattle organisés par la Fondation Bill et Melinda Gates. Le motif n'a pas été communiqué mais les doutes sur la fiabilité de ces tests étaient connus dans le débat public. Même problème aussi à Madagascar avec des tests français de l'Institut Pasteur.

Pour beaucoup, la diffusion de tests défectueux pourrait être destinée à surestimer le nombre de malades et continuer à pousser à la fois au ralentissement des économies en Afrique et à la recherche de vaccins dangereux, tout comme l'attitude très hostile de l'OMS à l'égard de Madagascar qui entend soigner le Covid-19 avec l'artémisia (Covid-Organics).  La Tanzanie a d'ailleurs comme d'autres pays d'Afrique choisi la voie de la thérapie par l'artémisia (un produit importé de Chine sur la grande île dans les années 1970 pour lutter contre le paludisme) qui nourrit les mêmes débats que l'hydroxychloroquine en France.

 

PS : actualisation au 17 mai - La Tanzanie et le Burundi ont expulsé l'Organisation mondiale de la santé de leur pays. Par ailleurs le président de Madagascar Andry Rajoelina dans le journal Tanzanie Perspective du 14 mai a accusé l'Organisation mondiale de la santé d'un complot visant à empoisonner ses COVID-19 Organics (20 millions de dollars de pots de vin auraient été versés). Les présidents de ces trois pays sont des Chrétiens très engagés.

Lire la suite

Notre Dame de Fatima

13 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Lectures, #Le quotidien, #Grundlegung zur Metaphysik, #Vatican

Il faisait bien froid aujourd'hui. Ce matin, Amazon m'a livré "La chute du Soleil ou la septième trompette de l'Apocalypse" de Charly Buttafuoco, ouvrage que j'avais commandé le 26 avril. Comme son nom l'indique il est largement consacré au prophéties de Notre Dame de Fatima et au phénomène solaire qui s'est produit là bas en 1917 (phénomène que les protestants jugent démoniaque* et les ufologues lié aux extraterrestres).

Comme j'avais le plexus solaire terriblement froissé depuis le début de la journée, je n'ai pratiquement rien fait. J'ai été incité intérieurement à me demander dans l'après-midi "ne sommes nous pas aujourd'hui le jour de Notre Dame de Fatima ?". J'ai regardé sur le moteur de recherche Google qui est une structure fasciste et diabolique qui en savait bien sûr me parler que des saints de glace (la Saint Gervais) et la froidure ambiante. Mais en creusant un peu, j'ai eu la confirmation qu'en effet nous sommes aujourd'hui le jour de Notre Dame de Fatima.

D'ailleurs quand j'étais à Medjugorje il y a 4 ans, les pèlerins là-bas avaient fait la remarque, oui, le 13 mai est bien la fête de la première apparition au Portugal.

Donc Dieu a au minimum laissé (au maximum il l'a ordonné) une entité spirituelle (ange ou démon, je ne me prononce pas) déposer chez moi un livre sur Notre Dame de Fatima le jour de la fête qui lui est consacrée, tout en permettant au passage que mon plexus solaire soit torturé toute la journée.

Quel est le message derrière tout cela ? Peut-être recevrai-je des éléments de compréhension un jour... ou pas... On verra bien... Nul ne sert de prétendre comprendre ou savoir tout de suite - c'est le meilleur moyen de tomber dans des pièges. Je continue humblement à cheminer dans la fidélité à ce que j'ai appris jusqu'ici.

(*) "Lady Fatima, Catholic idol, protects pedos" écrit un protestant sur Twitter aujourd'hui. " "A year later (after he was shot at on may 13th 1981), pope John Paul II traveled to Portugal and put the bullet in the crown of Fatima statue. I imagine that was a slap at God" ajoute une autre twitteuse.

Lire la suite

Pollution atmosphérique, épandages...99 Luftballons ?

12 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Débats chez les "résistants"

Comme on l'avait exposé en 2018 à propos des chemtrails, la question de l'épandage de produits polluants ou de virus dans la haute atmosphère ou au niveau des habitations humaines est un sujet délicat. On ne peut pas jouer la carte de la peur et cautionner tous les fantasmes des gens (dans les années 1990 un fou qui disait venir de Roumanie se promenait dans les bus avec une pancarte qui disait : les socialo-communistes répandent des gaz asphyxiants dans le métro), mais on ne peut pas non plus jouer le rôle (que certains affectionnent sur les réseaux sociaux, qu'ils soient payés ou non pour le faire) de celui qui en permanence désamorce toute interrogation, car il a été prouvé par le passé que des opérations secrètes d'épandage ont bien nui à la santé des civils, notamment aux Etats-Unis, et donc on ne peut a priori exclure aucune hypothèse. 

Or l'on ne peut pas faire confiance à la télévision pour nous éclairer sur ce genre de sujet. Les derniers débats sur la prise en charge du Covid-19 ont montré par exemple que le groupe de télécoms et médias Altice fondé par l'homme d'affaires milliardaire maroco-franco-luso-israélien Patrick Drahi qui possède BFM-TV, L'Express, Libération etc - est actionnaire du laboratoire californien Gilead qui défendait le traitement par Remdesivir (ce qui explique que BFM TV n'ait interviewé en boucle depuis des semaines que des lobbyistes anti-hydroxychloroquine). Il faut donc aussi donner la parole aux médias indépendants et aux investigations des chercheurs de vérité (truth community). 

Comme sur la 5G, sur la question de la pollution de l'air, il y a eu des informations de niveaux très disparates sur la pollution de l'air. Et l'on comprend tout à fait que toutes sortes de spéculations puissent avoir lieu face à ce virus bizarre dont des savants dissidents comme Judy Mikovits nous disent qu'il est nécessairement une création de l'homme, et dont on "découvre" (ou "invente" à des fins purement statistiques ?) des symptômes nouveaux tous les jours.

Le 29 avril, un Suisse alertait : des avions silencieux Pilatus Porter, dont certains décollent de la Confédération helvétique, puis font des zigzags étroits dans le ciel comme s'ils labouraient autour de régions italiennes, suisses, françaises, allemandes dans les zones à taux élevés de Coronavirus. Les numéros d'alerte (qui comprennent beaucoup de 666 et de 999) n'ont pas donné d'explications. Ce sont souvent des avions sans immatriculation.

Immédiatement un lecteur a essayé de "débunker" l'information : "J'ai passé ma carrière à programmer des vols comme ceux-ci, écrivait-il, il s'agit de prise de vue aériennes et/ou de laser-grammétrie (LIDAR). Ca sert à cartographier les zones survolées... quand la météo est bonne: ça vole... D'ailleurs si l'auteur avait la présence d'esprit de recouper l'existence de ces vols avec les appels d'offre Européens des 6 mois précédents, il retrouverait trace du travail qu'il voit faire sous ses yeux...Pour les avions immatriculés, il suffit de chercher pour trouver les propriétaires, qui sont toujours des sociétés de type géomètres. Pour les avions non immatriculés , ils s'agit de sociétés de même type qui ne veulent pas que leurs immatriculations soient dispatchées pour ne pas que leur concurrents sachent où ils volent."

Les mêmes doutes entourent maintenant la question des odeurs de soufre perçues en région parisienne le weekend dernier. 

Les pompiers d'Ile-de-France, expliquait la grande presse, ont reçu de très nombreux appels le 10 mai au soir pour signaler une inhabituelle odeur de soufre dans l'air de Paris jusqu'à Melun, sans pouvoir donner lundi d'explication à ce phénomène, odeurs qu'ils ont imputées faute d'autres explications à des remontées depuis les canalisations à la suite de pluies violentes. On aurait tendance à demander : pourquoi y aurait-il du soufre dans les canalisations ?

Du coup des gens se sont mis à témoigner : le 11 mai à Mer dans le Loir et Cher ( 41) vers 20h30 un avion serait passé très bas aussi puis il y aurait eu une odeur de soufre toute la soirée... De même le 7 mai, nuit de pleine lune, vers 4 h 30 du matin à Châtillon en région parisienne, un usager de Twitter a pris en photo cette traînée de vapeur d'un avion passant à basse altitude.

Des contradicteurs ont opposé que des avions militaires utilisaient probablement des créneaux libérés par l'aviation civile bloquée au sol par le confinement, mais pourquoi volent-ils si bas ? Et si le panache blanc n'est que de la vapeur d'eau pourquoi est-il vertical ?

Le soufre a laissé de mauvais souvenirs. En février certains médias à Wuhan (Chine) avaient relevé des émanations de dioxyde de soufre anormales. A l'époque certains avaient parlé de combustion de cadavres, mais au fond personne n'avait su d'où cela provenait. Aujourd'hui on parle également de soufre en Californie, mais cela s'est produit aussi à des dates plus anciennes.

Beaucoup se livrent à des hypothèses sur le fait que le soufre est relié au diable dans les traditions ésotériques, mais on est très loin de pouvoir relier ces tout petits bouts d'indices entre eux pour pouvoir construire une théorie.

On notera que le même genre d'interrogation s'était développé aux Etats-Unis lors de l'éclipse solaire de 2017.

Ce jour là, la NASA (dont a déjà souligné le contenu maçonnique dans ce billet) avait lancé, à l'occasion de l'éclipse, plus de 50 ballons à haute altitude dans plus de 20 endroits à travers les États-Unis jusqu'à 30 000 pieds dans le ciel. Des ballons chargés de bactéries très résistantes. Le but officiel était de savoir si ces bactéries peuvent résister sur Mars. Mais, pour savoir ça, il fallait d'abord les envoyer sur Terre. Car, expliquait The Verge, juste avant l'opération, "la partie supérieure de la stratosphère terrestre - juste au-dessus de la couche d'ozone - ressemble beaucoup à la surface de Mars...Pendant l'éclipse, les conditions deviendront encore plus semblables à Mars...les ballons seront lancés toutes les 15 minutes environ à partir d'états qui se trouvent sur le chemin de l'ombre de la Lune.Ils voleront pendant environ deux heures, atteignant la stratosphère et finissant par éclater à cause de la chute de pression. Une fois de retour au sol (un parachute ralentira la descente), les élèves des écoles qui les auront lancés les suivront par GPS, récupéreront les étiquettes métalliques et les renverront par courrier à la NASA. ".

Quelques jours après, le journal britannique The Telegraph du 28 août 2017 faisait savoir qu'en Angleterre «les résidents le long d'un tronçon de cinq miles de la côte de Sussex ont été avertis de rester à l'intérieur et de fermer leurs fenêtres après qu'une« brume chimique »nocive eût balayé un endroit de beauté et laissé 133 personnes nécessitant un traitement hospitalier. La veille Mail Online avait été plus précis : "les amateurs de bronzette terrifiés ont eu des problèmes respiratoires et des yeux brûlants après qu'un mystérieux nuage chimique jaune eût submergé une plage bondée... des médecins en combinaison de protection ont traité des centaines de vacanciers manifestant des symptômes dangereux, notamment des vomissements dans des tentes de contamination à Birling Gap, près de Beachy Head." Ce gaz c'était de la chlorine. Certains experts estimaient que cela pouvait provenir d'un "navire en mer" mais sans être très affirmatifs. En fait, on ne savait pas.

La chlorine est un désinfectant qui tue les bactéries. Se pouvait-il qu'il y ait eu un "nettoyage" des bactéries propagées par la NASA ?

Le chercheur de vérité Enterthestars faisait l'hypothèse qu'elle a pu être balancée depuis le Nord Est des Etats-Unis. La masse gazeuse aurait alors suivi le courant au nord de l'Atlantique jusqu'en Angleterre. La presse anglo-saxonne le jour même de l'éclipse avait averti : il se peut que vous soyez malade (maux de tête, nausée) du fait du passage simplement du chaud au froid après avoir regardé l'éclipse dehors. Certains médias relevaient que beaucoup de gens avaient fait des recherches sur Google ce jour là pour savoir si leurs maux de têtes ou leurs picotements aux yeux étaient normaux. Un journal australien parlait hypocondrie.  Voire... Et si c'était à cause des gaz balancés à cette occasion ? demandait Enterthestars.

Il est intrigant qu'il y ait une programmation prédictive ancienne autour des ballons chargés de polluer l'atmosphère. En 1984 (33 ans - chiffre maçonnique - avant l'éclipse de 2017) la chanteuse allemande Nena lançait son tube planétaire "99 Luftballons", repris plusieurs fois depuis lors en anglais sous le titre "99 red balloons". La même année (1984) sortaient les films Red Dawn (l'Aube rouge) et Visitors où un ballon balançait un gaz rouge sur la planète.

On objectera que 99 Luftballon était une chanson pacifiste. En apparence oui. Mais l'occultisme s'est souvent caché sous les oripeaux du pacifisme, et les paroles dans la version anglaise si l'on coupe les vers du contexte peuvent faire croire à une attaque chimique ou bactériologique quelconque.

"99 ballons rouges flottant dans le ciel d'été/ Cloches de panique c'est une alerte rouge/ Il y a quelque chose ici venu d'ailleurs" disait la chanson.

Elle a été traduite en anglais par "99 Red balloons" - 99 ballons rouges, et la chanson n'a cessé d'être matraquée sur la tête des gens pendant 30 ans (il y avait même un "99 red balloons tour" aux Etats-Unis en 2016 au moment de l'élection de Trump).  Les Japonais en 1944 avaient prévu d'envoyer des ballons rouges chargés de gaz chimiques contre la population américaine au dessus du Pacifique (opération "cherry blossom"). Dans les sociétés secrètes on aime beaucoup la numérologie (souvenez vous de Mme Lagarde, patronne du FMI, donnant un cours de numérologie magique). Enterthestars pose beaucoup de questions sur le 99. L'album 99.9 Fahrenheit degrees de Suzanne Vega dont la chanson phare joue sur l'imaginaire de la maladie, et les autres sur celui du sang, avec une couverture qui affiche l'oeil d'Horus ainsi qu'un sparadrap bizarre digne de celui d'Obama et de Podesta sur lequel Qanon avait attiré l'attention en 2018 n'a pas fini non plus de faire mouliner les esprits...

En 2008 le groupe de hard rock Metallica, dans son album "The day that never comes" (un titre qui évoque l'éclipse, puisque la lune empêche le jour de venir), le single "All Nightmare long"  évoque un bombardement chimique à partir de ballons : "The strike is carried out - not by bomber but a balloon." Le jeu de cartes "Pandemic" sorti en 2008 basé sur l'épidémie de SRAS de 2002 évoquait aussi l'utilisation de ballons pour éradiquer l'humanité.

Le jour de l'éclipse de 2017, le compte Twitter de la série d'horreur The Strain, twittait "le maître est là", un maître annoncé la veille par l'épisode de cette série "Tainted love" (amour pollué).

Et des spéculations commencent aussi à entourer l'éclipse de soleil de décembre 2019 aux Etats-Unis, jour où l'épidémie de coronavirus a été déclarée dans la presse.

Epandages, phénomènes solaires et lunaires, programmation prédictive. Il y a peut-être là les pièces d'un puzzle à construire. Ou peut-être pas... Difficile de savoir si toutes ces choses doivent être reliées entre elles ou pas.

Les grands médias n'étant là que pour vous dire qu'il n'y a rien à penser et rien à voir dans tout ça, ce n'est en tout cas pas de ce côté là que vous pourrez trouver des outils de compréhension.

Lire la suite

La luciférase dans le patch quantique de Bill Gates

8 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Bill Gates, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #1910 à 1935 - Auteurs et personnalités, #Divers histoire

On a parlé le mois dernier, du  nouvel implant invisible appelé « tatouage à points quantiques» (un patch de micro-aiguilles) conçu par Microsoft pour suivre qui sera vacciné contre le coronavirus et qui ne le sera pas, sous le numéro du brevet WO/2020/060606.

Quand on commence à lire des informations à ce sujet on se croirait en plein "fake", en pleine contrefaçon complotiste, et pourtant qui peut invalider celle-ci ? Ce dispositif breveté qui se présente comme un "passeport immunitaire" (immunity passport) repose sur l'introduction sous votre peau d'une enzyme, la luciférase, qui est nécessaire pour qu'une machine puisse lire l'information inscrite dans votre tatouage. C'est une enzyme dont la bioluminescence est proche de l'infrarouge.

Le nom, qui renvoie à Lucifer, intrigue. Même le plus naïf, le plus anti-chrétien, le plus de mauvaise foi des lecteurs peut se demander "pourquoi avoir appelé une enzyme ainsi" ? Une question que Wikipedia en version française ne se pose évidemment pas. La première réponse qui vient à l'esprit, pour cette structure dont le génome a été décodé en 1987, c'est que Lucifer en latin, veut dire "porteur de lumière", comme l'entreprise allemande qui a équipé l'observatoire astronomique du Vatican aux Etats-Unis.

Ce peut être une façon de se rassurer si l'on décide par ailleurs  d'oublier qu'on a affaire là à des gens qui pratiquent l'occultisme dont ils affichent délibérément les signes (l'oeil d'Horus par exemple, ou pensez à Apple dont le logo évoque le jardin d'Eden vendant son premier ordinateur en 1976 à 666,66 dollars), et si l'on oublie que Lucifer est le dieu de la franc-maçonnerie si influente dans le milieu médical comme au sein de la Silicon Valley.

En réalité, si l'on se penche sur l'inventeur des mots "luciférine" et "luciférase", on découvre qu'il s'agit d'un certain Dr Raphaël Dubois. Dubois, professeur de physiologie générale et comparée à l'Université de Lyon, spécialiste des photobactéries, était au début du XXe siècle un anarchiste de salon, et un collaborateur de la revue "La Vie universelle, bulletin de l'Association internationale biocosmique" selon Vittorio Frigerio "Nouvelles anarchistes : La création littéraire dans la presse militante" p. 261. On peut trouver sur Internet une conférence de ce Dubois sur la paix en Europe, qui fait l'éloge de Pythagore - ce qui sent la référence maçonnique - (p. 4), et théorise sur les champs magnétiques terrestres y compris leur influence sur les épidémies (p. 7-8)... non non ne pensez pas à la 5G...

Voilà qui probablement exonère Bill Gates de l'accusation simpliste selon laquelle il aurait au sein d'une société secrète planifié d'introduire une enzyme au nom satanique dans son patch quantique, mais qui, en revanche, rattache clairement son entreprise à une tradition très marquée sur le plan de l'antichristianisme et des recherches occultes. De quoi encore renforcer la méfiance.

Au fait : a-t-on la moindre idée des effets secondaires de la présence de cette enzyme dans un organisme humain ? (tout comme d'ailleurs de ceux des effets de ce vaccin mal testé, préparé à la hâte, que les médias nous conditionnent chaque jour à désirer de toutes nos forces ?)

---------
Ne soyez pas égoïstes - faites circuler l'information : si un billet de ce blog vous intéresse, partagez le par mail ou sur les réseaux sociaux.

Lire la suite

Corona contre Cop21 : les vaccinateurs à la rescousse du pétrole

7 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma, #George Soros, #Les régimes populistes, #Bill Gates

Le lobby de la lutte contre le réchauffement climatique et celui de la vaccination obligatoire poursuivent en ce moment les mêmes objectifs dépopulationnistes, reposent sur la même stratégie de la peur, et sont soutenus par les mêmes instances de validation (le Forum de Davos, le World Forum, le club Bilderberg etc) parce qu'ils ont les mêmes financeurs (les Rothschild, Rockefeller, Buffet, Soros) - voyez Bill Gates adoubant un Emmanuel Macron "champion de la Terre" en 2018 pour l'Agenda21, ou les origines communes du Pirbright Institute et du WWF. Mais cette année le but du premier qui, à court terme, semblent servir ceux du second (en gelant l'activité économique et les émissions de CO2 par les effets du confinement), à long terme pourraient les détruire, car la crainte permanente de la maladie qu'il insuffle risque de liquider nos transports collectifs, soutenus par les écologistes depuis des années.

C'est ce que relevait pour s'en réjouir la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya le 6 mai 2020 qui anticipait avec joie une reprise durable du cours du pétrole dès la fin de l'année 2020 : "La demande de pétrole, notait-elle, pourrait augmenter si plus de gens décidaient que les voitures particulières leur procurent plus de sécurité sanitaire que d'utiliser des véhicules de transport en commun bondés. Il est probable que les attentes de voir la demande de pétrole s'étouffer en raison de la politique climatique soient déçues, car les risques économiques posés par la pandémie menacent de saper l'ambition de la politique environnementale et limitent le passage actuel à l'isolement et à la divergence quantitative".

Mais comme on l'a déjà montré dans notre article sur Soros, les investisseurs qui peuvent d'un jour sur l'autre spéculer pour ou contre un secteur économique donné ne s'arrêtent pas à ce genre de contradiction.

Lire la suite

Le renouveau de Daech en Irak

7 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient, #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous, #Les Stazinis, #Débats chez les "résistants"

Au milieu de la léthargie occasionnée par l'épidémie de Covid-19, la machine de guerre impériale ne faiblit pas : propagande anti-chinoise, manoeuvres militaires américaines en Mer de Chine du Sud, bombardements israéliens en Syrie, pressions sur l'Iran et sur le président de la fédération croato-musulmane de Bosnie Dragan Čović pour qu'il refuse l'aide médicale russe à Mostar, résolution anti-Ortega à la Chambre des représentants américaine, débarquement de mercenaires au Venezuela deux mois après la mise à prix de la tête de Maduro, approbation implicite du mitraillage de l'ambassade de Cuba aux Etats-Unis etc.

Parmi ces mauvaises nouvelles, la pire est peut-être celle de la résurgence de l'Etat islamique/Daech en Irak et en Syrie, avec le soutien de l'occupant américain.

La chaîne de TV chiite libanaise Al Manar fournit aujourd'hui des éléments circonstanciés sur ce thème. Des hélicoptères américains, explique-t-elle, ont été filmés en train de larguer des miliciens islamistes derrière les lignes de bataille des combattants chiites du Hachd al-Chaabi.

Depuis quelques semaines, les allers-retours des convois américains entre la Syrie et l’Irak ne connaissent pas de répit. Les observateurs soupçonnent les troupes américaines de transférer à bord de leurs véhicules des miliciens daechistes depuis leur camp d’internement situé à l’est de la ville de Chadadi, dans la province syrienne de Hassaké en direction des régions irakiennes.

D’autres avancent que les Américains, avec l’aide des milices kurdes syriennes des Forces démocratiques syriennes (FDS) ont facilité leur évasion des camps dans lesquels ils étaient incarcérés au nord-est de la Syrie.

Simples spéculations ? Propagande des alliés de l'Iran ? En tout cas la multiplication des embuscades de Daech dans la province de Salahuddine ainsi qu'aux alentours de Kirkouk et Mossoul est avérée.

Lire la suite

La vie intérieure

4 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Lectures, #1910 à 1935 - Auteurs et personnalités, #Philosophie et philosophes, #Christianisme

Ma correspondante turque m'envoie cet après-midi un petit essai qu'elle a écrit sur la Saint Barthélémy vue par Alexandre Dumas, en vue d'obtenir je ne sais quel diplôme dans le cadre de ses cours par correspondance. Grâce à elle, il y a peu, j'avais découvert la pensée religieuse de La Bruyère. C'est parfois dans le regard des étrangers qu'on comprend mieux ce que notre pays peut apporter au monde, ce qu'il faut défendre dans son héritage. Il y a tant de façons, insidieuses d'aliéner l'héritage d'une civilisation dans la barbarie d'une culture moins avancée. C'est le cas de la techno-culture mondiale actuelle, qui n'est qu'une forme abâtardie de la culture anglo-saxonne des siècles passés. Il y a mille façons de délaver notre regard dans le creuset de cette sous-civilisation. Même les formes de dévotion évangéliques (qui contaminent beaucoup d'esprits religieux chez nous) participent de cette dévalorisation complète des héritages culturels.

Ce soir, je lisais cette phrase de Bernanos : "Je crois seulement qu'un homme peut très bien garder une âme et ne pas la sentir, n'en être nullement incommodé ; cela se voit, hélas ! tous les jours. L'homme n'a de contact avec son âme que par la vie intérieure, et dans la Civilisation des Machines la vie intérieure prend peu à peu un caractère anormal (...) Elle encourage volontiers tout ce qui agit, tout ce qui bouge, mais elle juge, non sans raison, que ce que nous donnons à la vie intérieure est perdu pour la communauté (...) Imbéciles ! Vous vous fichez éperdument de la vie intérieure, mais c'est tout de même en elle et par elle que sont transmises jusqu'à nous des valeurs indispensables, sans quoi la liberté ne serait qu'un mot" (La France contre les robots p. 116-117).

Je n'apprécie pas tout dans Bernanos que je trouve souvent un peu brouillon, mais il a toujours des intuitions intéressantes (sa sympathie pour la Révolution de 1789 qu'il juge inspirée par l'amour chrétien de la liberté, avant sa confiscation en 1791-94, son refus radical du franquisme et du fascisme etc). Et sur la question de la vie intérieure, je ne peux que lui donner raison.

En lisant ce passage,  je me disais que nous avons bien mérité la dictature que le coronavirus va faire peser collectivement sur nos épaules, comme nous avons mérité, il y a 19 ans, celle que nous a infligée la soi-disant "lutte contre le terrorisme". Nous sommes si fascinés par les machines, à commencer par les ordinateurs. Chaque jour nous leur avons laissé voler notre âme. Qui s'étonnera ensuite que les gouvernements technocratiques, qui vivent par et pour les machines, se permettent maintenant de nous enfermer chez nous, et de nous fliquer avec leurs drones, avec leurs puces, avec leurs chiens ?

Nous avons renoncé à la vie intérieure. Ceux qui croient la sauver par la "méditation", me font bien rire. Oh la belle manière de sauver sa liberté ! Faire le vide ! Laisser le corps prendre le pouvoir dans la respiration ! Et avec le corps, évidemment ses démons, puisque notre nature est déchue !

C'est par l'esprit qu'il faut vivre, et cet esprit on ne le libère pas en donnant au mot méditation le sens asiatique, passif, qui fait le lit de toutes les tyrannies, mais l'ancien mot chrétien, qui implique une libre réflexion. Libre, sans hâte, sans productivisme, qui fait tous les détours qu'il faut par la rêverie, et par la prière humble, mais qui demeure active, qui ne rend pas les armes au pouvoir de César... pas même au César en blouse blanche, ni à l'expert, au maître des machines...

La France des Gilets jaunes peut-elle encore apporter quelque chose à ce sujet ? Bernanos reprochait aux élites françaises, qui étaient à l'avant garde dans les années 1780, d'avoir renoncé à l'être un siècle plus tard, laissant au peuple le "risque" de l'innovation. Idée à creuser. Normalement ce serait aux intellectuels, gavés de loisir et de temps libre, d'avancer des idées, plutôt que, comme le pauvre Etienne Chouard, d'attendre que chacun s'y emploie dans un atelier constituant au sortir d'une dure semaine de labeur. Si seulement nos "penseurs" n'étaient pas tous tombés dans le piège des médias (officiels et alternatifs) et du marketing, celui du narcissisme ! Si seulement ils n'avaient pas renoncé à leur âme, eux aussi ! Tous ont peur de leur âme, tous ont peur de leur vie intérieure. Qui sait ? S'ils se mettaient à l'écoute de ces choses obscures, ils pourraient y retrouver une culture, une histoire... Certes pas ! non ! plus de passé, plus d'histoire, ou alors seulement une histoire-alibi pour instruire des procès. Le procès, l'action, la haine. Il manque à tout cela la contemplation qui seule peut être créative. Encore et toujours Sainte Geneviève dans sa cellule qui sauve Paris des Huns. "Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit: Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir? Dis-lui donc de m'aider. Le Seigneur lui répondit: Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée." (Luc 10:40-42)

Lire la suite

L'effet quantique du positionnement individuel

4 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Grundlegung zur Metaphysik, #Philosophie et philosophes, #Christianisme, #Ecrire pour qui pour quoi

Un peu partout en Europe au XXe siècle les mésanges ont appris au même moment à ouvrir les opercules des bouteilles de lait devant les portails des maisons des gens. Sheldrake a attribué cela à l'existence de champs morphiques : des phénomènes d'attraction et de diffusion invisibles, à penser aussi avec la non-séparabilité quantique.

Si ce principe est vrai, alors il n'est pas nécessaire de militer activement ni de cultiver un blog qui aurait des milliers de lecteurs chaque jour. Le seul fait de tenir une position spirituelle juste, exigeante et entièrement désintéressée (et humble...) pourrait suffire à produire des effets subtils sur son époque, même quand personne ne vous connaît. Cela fait, par soi-même, reculer les Ténèbres (c'est d'ailleurs pourquoi les Saints sont si attaqués par les démons).

Ce constat, dressé juste le plan d'immanence, doit être doublé de la dimension spirituelle, transcendante, de l'intervention des êtres immatériels (les anges) dès que vous calez votre comportement sur une voie juste.  "Il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance." (Luc 5:7)

 

Lire la suite

Biopolitique : la dictature mondiale en marche

3 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Donald Trump, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Grundlegung zur Metaphysik, #Bill Gates, #Les Stazinis, #Christianisme

Pour que tout le monde aux Etats-Unis puisse être vacciné d'ici là fin de l'année, Donald Trump annonce la mise en place d'une «Opération Warp Speed», programme qui réunira des sociétés pharmaceutiques privées, des agences gouvernementales et l'armée pour tenter de réduire le temps de développement d'un vaccin à huit mois (c'est à dire sans le tester correctement, au risque de tuer plus de gens que le Covid-19, même problème en Europe d'ailleurs), le tout sous la responsabilité d'un général et d'un amiral ! Il le compare au Manhattan Project qui déboucha sur la réalisation de la bombe atomique américaine - une référence bien morbide s'il en est.

Il l'annonce en faisant avec les mains un signe occultiste. Et, ce faisant, il semble réaliser une programmation prédictive des Simpsons (une de plus) dans laquelle un homme voulait enfermer Springfield et en détruire la population - l'homme faisait le même geste avant d'annoncer cela. Dans la magie sataniste d'Aleister Cowley il s'agit du signe de l'eau de la déesse égyptienne Auramoth, gardienne des morts (les morts que nous sommes censés être ?).

Quoi qu'on pense des signes occultes, le fait que l'on place ce programme sous l'autorité des militaires est une réalité. Et ce n'est pas tout : il y a trois jours le Washington Post annonçait que des chiens étaient entraînés à détecter le coronavirus. Folie américaine ? Non, l'essai est aussi lancé en France ! Comme si les chiens pouvaient détecter les maladies. Comme après le 11 septembre on veut vous faire renoncer à vos libertés, vous habituer à vous faire flairer par des chiens qui vous feront placer en quarantaine au moindre aboiement.

En France encore, le nombre des amendes infligées approche les un million, on instaure  un partage des données médicales «sans le consentement» des malades. Personne ne résiste - la gauche ne sait que demander toujours plus de mesures de protection collective, la droite moins d'impôts, comme si l'essentiel était là...

Le professeur Raoult a beau expliquer que la choloroquine (et peut-être aussi l'artemisia annua ?) a été efficace contre le virus partout et que la seconde vague de la pandémie annoncée par Bill Gates n'est qu'"une fantaisie", les médias ne jurent que par elle. Au besoin on vous la produira dans un nouveau laboratoire façon Pirbright si c'est la condition pour vous faire accepter le vaccin, et le tracking qui ira avec (le tatouage à points quantiques, et l'application NSO, les drones et le reste).

Et pendant ce temps sur France Info TV ce soir (3 mai), à l'émission "Soyons Claire", Claire Chazal interviewe chez lui par Skype le sociologue soi-disant démystificateur de fausses croyances, Gérald Bronner, qui doit ainsi révéler sa déco intérieure (ses inspirations "artistiques"), et, que voit-on derrière lui pendant toute l'interview, bien en vue pour tous les spectateurs ? Un tableau qui représente un grand démon ailé. "You can't make this stuff up" comme diraient les Américains. Il suffit d'être éveillé : tous les signes sont donnés.

Continuez de vous armer spirituellement.

Lire la suite

Le coronavirus risque de propager la famine

3 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Bill Gates, #Colonialisme-impérialisme

Première réussite pour les dépopulationnistes du club de Bill Gates (contre qui 400 000 personnes ont déjà signé une pétition) : le Covid-19 risque de propager la famine dans le monde. En Thaïlande des milliers de personnes, bloquées et privées de revenus, doivent s’en remettre aux distributions d’aide alimentaire et se disent prêtes à tout pour survivre. En Australie, le professeur Friel et le PDG de VicHealth, Sandro Demaio, écrivent dans le Medical Journal of Australia : "Le Covid-19 aura des impacts significatifs sur les inégalités de santé en Australie à travers les retombées économiques et sociales résultant des mesures d'atténuation de la pandémie nécessaires aggravant une société déjà inéquitable". Aux Etats-Unis le Washington Post rapporte que si 14% de la population du Michigan est noire, 40% des décès dus au Covid-19 sont parmi les Noirs (parmi lesquels les plus pauvres sont atteints en priorité), et le confinement va développer dans cette population les problèmes liés à la malnutrition.  En France, à Marseille la Banque Alimentaire 13 voit le nombre de demandes de personnes en détresse exploser depuis le début du confinement, même chose à Bordeaux, ou à Rennes, et l'on ignore ce qu'il en sera dans quelques mois si l'activité économique ne reprend qu'au compte-gouttes. En Afrique, certains pays comme la Guinée Equatoriale ou le Congo-Brazzaville se tournent vers le médicament malgache Covid-Organics à base d'artémisia pour enrayer la pandémie, mais pour l'ensemble subsaharien le FMI le mois dernier prévenait : son économie "devrait enregistrer une contraction de 1,6 % cette année, le pire résultat jamais enregistré. La crise économique exacerbera les conditions sociales et aggravera les vulnérabilités économiques existantes, tandis que les mesures d’endiguement et de distanciation sociale compromettront inévitablement les moyens d’existence d’innombrables personnes."

Nul doute que la "grande faucheuse" en tirera le plus grand profit.

Une image semble-t-il truquée (comme l'indique un lecteur en commentaire ci-dessous) de la Fondation B&M Gates

 

Lire la suite

Américains et Israéliens remboursés par Air France, pas les Français

2 Mai 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #coronavirus-vaccination-big pharma

Lu sur Air-Journal :

Air France, qui vient d’obtenir 7 milliards de prêts consentis par l’Etat, et donc avec la garantie du contribuable français, rembourse comptant et en numéraire les billets des vols annulés pendant la crise du coronavirus aux passagers américains et israéliens. En même temps, Air France impose unilatéralement aux passagers français, un bon à valoir exerçable sur douze mois, sans autre alternative.

Le règlement européen 261/2004 est pourtant clair : en cas d’annulation de vol, la compagnie aérienne est tenue de proposer en premier choix au consommateur le remboursement comptant du billet d’avion, dans un délai de sept jours, au prix auquel il a été acheté. Elle peut proposer un avoir à utiliser sur un vol ultérieur mais ne peut pas l’imposer comme le seul choix unique.

Pourquoi Air France se permet-elle de maltraiter ses clients français ? En Israël et aux Etats-unis, les pouvoirs publics ont rapidement rappelé à l’ordre les compagnies aériennes contrevenantes. Début avril, le Conseil des consommateurs d’Israël (ICC), organisme rattaché au ministère israélien de l’Industrie et du Commerce, a mis en demeure huit compagnies aériennes à rembourser les vols non-effectués, sous peine d’une action collective au nom des passagers impactés. Quatre compagnies -dont Air France- se sont immédiatement exécutées.


Aux Etats-unis, le Département du Transport (DOT) a envoyé, le 3 avril, une notice aux compagnies aériennes, américaines comme étrangères opérant sur le territoire américain, leur rappelant leur obligation : « Un passager a droit à un remboursement si la compagnie aérienne a annulé un vol, quelle qu’en soit la raison, et que le passager choisit de ne pas voyager » ultérieurement sur un autre vol. Connaissant la justice américaine et le coût d’une action de masse aux Etats-unis, Air France a obtempéré. « Le ministère américain des transports n’a pas souhaité assouplir la règlementation en vigueur en cas d’annulation de vol et donner la possibilité aux compagnies aériennes de différer le remboursement des billets afin de tenir compte de la situation exceptionnelle engendrée par la pandémie de coronavirus », reconnaît une porte-parole d’Air France, citée par l’Echo Touristique.

Air France rembourse donc ses clients américains et israéliens, mais pas ses clients français, ni ses agences de voyages distributrices, en toute illégalité en regard du règlement européen 261/2004. Comment est-ce possible ? D’emblée, les pouvoirs publics français ont réagi en faveur d’Air France, au détriment du droit des consommateurs français. Le secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, un ancien pilote de ligne proche du secteur aérien, a essayé de convaincre, sans succès, la Commission européenne d’assouplir le règlement 261/2004 afin qu’Air France puisse conserver légalement l’argent des billets des vols annulés. L’association UFC-Que Choisir a mis en demeure 57 compagnies aériennes qui ne remboursent pas, mais aucune procédure juridique n’est engagée à ce jour.

Lire la suite