Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles récents

Hugo avec les yeux de Bernanos

17 Septembre 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Lectures

Je n'ai jamais trop aimé Victor Hugo, mais quand je lis l'éloge qu'en fait Bernanos, je me dis qu'au point où j'en suis lire "Les Châtiments" est peut-être la meilleure chose qu'il me reste à faire.

J'aime l'intégrité de Bernanos, le seul catholique à ma connaissance qui, tout en étant profondément monarchiste, ait su reconnaître les mérites de la gauche, et se battre pour l'Espagne rouge, pour la mémoire des Ethiopiens massacrés, et même pour Daladier et Mandel incarcérés, quand le cléricalisme virait au fascisme. Le seul mystique de la France éternelle qui ait sincèrement payé son écot aux auteurs Républicains, tout comme Montalembert en son temps rappelait au pape que les Droits de l'Homme étaient nés à l'abbaye du Bec Hellouin à l'époque de Guillaume le Conquérant, dans ce que l'Eglise avait de plus spirituel, et son inspiration anglo-normande (celle de St Anselme de Canterbury), qui fut aussi le glaive de la réforme grégorienne...

Lisons Hugo avec le regard de Bernanos, c'est ainsi peut-être que nous comprendrons mieux le destin mystique de la France, si destin mystique il y a (mais beaucoup de visionnaires semblent le déceler). Par delà tout esprit de chapelle. L'esprit de chapelle étant la mort de l'esprit tout court.

PS du 23/9/16 : J'ai lu "Stella" dans les Châtiments. Ca pue la Gnose à plein nez, le culte de la Reine du Ciel au service du progressisme. Comment Bernanos peut-il apprécier cela ? Je m'inquiète pour la hauteur d'inspiration de Bernanos que j'ai peut-être surestimée.

Lire la suite

Quand l'arrogance conduit à des faux-pas de campagne

12 Septembre 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis

Au delà des problèmes de santé de la candidate démocrate à l'élection présidentielle... le droit qu'elle s'octroie d'insulter les électeurs... C'est un problème bien connu chez nous aussi...

Lire la suite

Faux référendum d'indépendance à Banja Luka, vrai indépendantisme en Catalogne

11 Septembre 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE

La république serbe de Bosnie-Herzégovine organise le 25 septembre prochain (dans deux semaines) un référendum annoncé depuis un an et que a presse analyse comme un référendum de sécession. La première ministre de l'entité serbe Premier ministre serbe Zeljka Cvijanovic s'en défend pourtant : non ça ne sera pas une sécession façon Kosovo ou Crimée, il s'agit seulement de se prononcer sur les prérogatives de la cour constitutionnelle de Sarajevo, accusée d'être au main des étrangers, au sein de la fédération de Bosnie. Le scrutin est une réponse à l'annulation par la Cour fédérale bosniaque de la loi décidant que le 9 janvier serait déclaré journée nationale de l'entité serbe.

"Le référendum est consultatif et ne contient pas d'agenda caché" a-t-elle martelé. Le président Milorad Dodik a confirmé cela hier.

Belgrade a fait savoir qu'elle ne veut pas influencer le fonctionnement démocratique de l'entité serbe en Bosnie et ne se prononce donc pas sur le référendum, bien que le premier ministre Vucic ait assisté aux célébrations du 9 janvier dernier. Le conseil de mise en oeuvre des accords de Dayton a conseillé aux Serbes de Bosnie de ne pas l'organiser. La Russie ne s'est pas associée à ce conseil.

Aujourd'hui en revanche Carles Puigdemont, président de la Généralité de Catalogne, est devenu le premier officie de ce rang à participer à une marche indépendantiste, dans une Espagne dépourvue de gouvernement.

Lire la suite

La franc-maçonnerie dans la Seconde République espagnole

7 Septembre 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Espagne, #1910 à 1935 - Auteurs et personnalités

Je n'ai pris conscience du caractère maçonnique de la république espagnole qu'en apprenant à la lecture des archives de mon grand père officier de la garde civile républicaine que dans les années 60-70 les francs-maçons étaient les derniers à organiser des réunions de soutien à celle-ci à Paris rue Cadet.

La péninsule ibérique a été travaillée par l'action des francs-maçons au début du XXe siècle. Début 1908 le roi du Portugal avait été assassiné. Cinq semaines plus tôt, le 25 décembre 1907, l’abbé Tourmentin dans le bulletin de l’association antimaçonnique de France publiait un article prophétique où il disait « il est bien à craindre que, dans un temps plus ou moins court, Don Carlos déchu, chassé ou exécuté, ne soit un nouvel exemple de la puissance des francs maçons » . Et c'est dans une République largement pro-franc-maçonne que la Vierge de Fatima est apparue.

En Espagne, le soulèvement de décembre 1930 à Jaca avait été organisé par les maçons. Six semaines avant les élections municipales du 2 mars 1931, F. Coty dans le Figaro avait stigmatisé l'insuffisance de l'action anti-maçonique du gouvernement de Primo de Rivera. En 1928, une perquisition aux sièges du Grand Orient de Madrid et de la Grande Loge symbolique n'avait pas été suivie d'effets. Ces perquisition provoquèrent une mobilisation internationale contre le régime espagnol. En avril 1930 Jean Longuet, membre du comité exécutif de l'internationale ouvrière socialiste, maçon et fils d'un gendre de Marx soutient les républicains à Madrid.

Les conjurés de Jaca (dont le leader le capitaine socialiste Fermin Galán était maçon depuis 1925) et de l'aéroport de Cuatro Vientos proposaient une liste de 10 membres d'un gouvernement provisoire dont 7 francs-maçons, les 3 autres ayant seulement pour fonction d'établir des contacts avec des milieux de droite. Tous ces noms allaient se retrouver dans le gouvernement du 14 avril 1931. La revue maçonnique argentine Cadena de Union en avril 1931 (article de Manuel Gualdi) saluait cette victoire sur le catholicisme. El Liberal fait de même dans un article repris dans le Boletin oficial del grand oriente espanol (n°61, 10 décembre 1931). Le bulletin du Grand Orient allait ensuite tenter d'atténuer cet excès de publicité - qui nuisait à ses intérêts en précisant : "C'est bien clair. La Maçonnerie ne gouverne le pays" . D'où ensuite les destructions d'édifices religieux dès mai 1931.

Le député carliste Lamamié de Clairac à la séance des Cortès du 14 novembre 1936 a accusé la révolte des Asturies d'octobre 1934, comme celle de Catalogne, contre le gouvernement de droite issu des élections de novembre 1933 d'avoir été orchestrées par les francs-maçons, ce qui expliquerait que des leaders condamnés à mort en conseil de guerre comme le socialiste González Peña (pour lequel une mobilisation fut lancée par les francs-maçons) ou le catalan Perez Farras commandant de division lors de l'insurrection de Barcelone (futur conseiller militaire de Durruti) aient été graciés (en prison il aurait dit "mes frères me sortiront de là"). L'URSS a été accusée de fournir des armes aux insurgés. Le 15 février 1935, le député Cano Lopez dépose un projet interdisant la franc-maçonnerie dans l'armée. Le projet est voté mais restera lettre morte. Il citait 21 généraux francs-maçons (dont certains cependant sont devenus nationalistes pendant la guerre civile, ce qui peut signifier qu'ils n'étaient pas très lourdement investis dans la maçonnerie, ce fait mériterait d'être analysé plus avant pour savoir quelle fraction de la maçonnerie était derrière la République). Franco allait aussi accuser plus tard la franc-maçonnerie de Genève d'avoir été derrière l'assassinat du leader Calvo Sotelo (qui avait analysé publiquement la bolchévisation du PSOE) en 1936.

Cette place de la maçonnerie dans la seconde république espagnole n'est pas mise en avant dans nos livres d'histoire, mais éclaire sous un jour un peu particulier la question de l'ingérence étrangère dans les affaires espagnoles dès avant 1936.

Lire la suite

Aide aux femmes yezidies

22 Août 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient, #Le monde autour de nous, #Aide aux femmes yezidies

Comme je l'ai fait l'an dernier (voir ce billet), je publie ici les photos de femmes qui ont été libérées par Daech (Etat islamique), et qui, n'ayant plus de famille, sont prises en charge par Al-Smoqe Charity Assembly, l'association de Nareen Shammo, mais cette association manque de moyens.

Elles s'appellent Sahira, Munifa, Samira. Elles vivent aux camps Mamrashan, Sharia, Qadia, Kabarto.

Par ailleurs Nareen me signale 11 familles au camp Khanki dont les hommes ont été tous tués et qui ne reçoivent aucun soutien financier. Elles ont donc besoin de votre aide.

Si vous voulez apporter une contribution, svp contactez moi à atlasaltern@hotmail.com et je vous mettrai en contact avec Nareen.

Aide aux femmes yezidies
Aide aux femmes yezidies
Aide aux femmes yezidies
Aide aux femmes yezidies
Lire la suite

Au Yémen les Saoudiens s'en prennent aux soufis

28 Juillet 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient

Des centaines de miliciens de la coalition saoudienne ont pris d’assaut mardi 26 juillet à l’aube la localité de Sarari, dans la province de Taez (sud-ouest), assiégée depuis plus d’un an.

Outre les exactions habituelles contre les civils (enlèvements d'enfants et de femmes, destruction d'une cinquantaine de maisons etc) et sur les animaux (décapitation du bétail selon le cheikh de Taiz Adnan al-Joneid),les Saoudiens et leurs alliés ont fait sauter la mosquée de l'imam soufi cheikh Jamaledine et brûlé ses os (rien à voir avec le mufti d'Aden Jamal-al-Din al-Dhabhani qui le premier aurait contribué à la diffusion du café au XVe siècle). La librairie soufie de ce village a été incendiée. Les reliques de cheikh Jamaledine ont été brûlées et une tombe soufie profanée selon la chaîne iranienne arabophone al-Alam. Certains medias parlent d'un cheikh "chafeiste".

Lire la suite

Actualité morose

27 Juin 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Revue de presse

Les nouvelles ne sont pas très enthousiasmantes... Les européistes s'acharnent à vouloir entraver le Brexit soit en demandant un nouveau référendum (quel sens de la démocratie... c'est digne de ce que nous avons connus avec le traité de Lisbonne annulant le référendum français...), soit en menaçant d'exclure le Royaume Uni des bénéfices du libre échange, soit en encourageant la sécession de l'Ecosse. Et leurs adversaires ne sont pas toujours très malins : comme Farage a-t-il pu promettre que toute la contribution britannique au budget européen irait au National Health Service ?

Aux Etats-Unis on voit la très corrompue et très belliciste H. Clinton s'envoler dans les sondages.

En Espagne, la droite reprend l'avantage. Le scrutin a été boudé par l'électorat fatigué. Podemos qui a mal dirigé les négociations des derniers mois en paie le prix.

En Loire-Atlantique les gens se laissent aveugler par les charmes du développement économique autour de l'aéroport pharaonique qu'on veut construire chez eux.

En Afrique le FMI s'acharne sur la Guinée-Bissau, les ONG sur le Burundi, et l'ONU sur l'Erythrée accusée de crime contre l'humanité rien que cela (la Chine, le Venezuela, le Pakistan et le Nicaragua volent à sa rescousse dit Le Monde, mais on évoque même un risque d'action militaire de la Somalie ou de Djibouti - cette "grande démocratie" alliée de la France qui a massivement réprimé des manifestations il y a quelques mois). On se consolera en songeant que l'Etat islamique continue de reculer en Irak, en Syrie et en Libye, mais on peut compter sur la cécité de nos gouvernants pour que d'autres problèmes mal gérés surgissent dans le sillage de ces victoires...

Lire la suite

Brexit

25 Juin 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE

Mauvaise nouvelle pour l'hyperclasse mondiale hier : le Brexit. Je m'attendais un peu au résultat, mais bien sûr c'était "touch and go" jusqu'à la fin. Moi qui ai prôné la sortie de la France de l'Union européenne dès 2007 dans "Programme pour une gauche française décomplexée", et suis avec intérêt les discours de Nigel Farage depuis longtemps, j'espère bien sûr que d'autres pays imiteront le Royaume-Uni et quitteront l'Union européenne dans les années qui viennent. Comme l'a dit Farage, il faut ouvrir la porte à une Europe des nations reposant sur des traités d'amitié signés en toute liberté par des gouvernements élus, sans la dictature d'une bureaucratie bruxelloise incompétente. J'espère que la France aussi reprendra prochainement confiance en elle pour s'affranchir de cette dictature.

Lire la suite

Trump

11 Juin 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis

La juge Jeanine n'est pas ma tasse de thé avec sa voix masculine (j'ai regardé une ou deux de ses émissions sur Fox), mais Trump, lui, est une vraie bouffée d'air dans le paysage politique, avec son franc parler contre les escrocs du système médiatique mondial, Wall Street etc.

Juste dommage que Trump ait rencontré Kissinger, le copain de l'horrible Hillary Clinton, fin mai...

Lire la suite

Solidarité

26 Mai 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La gauche

Solidarité totale avec le mouvement social, les grévistes, les étudiants, notamment ceux qui sont victimes de la répression policière (par exemple l'étudiante d'Amiens poursuivie en justice pour avoir jeté un micro à un policier qui frappait un de ses camarades).

Le gouvernement aux ordres des marchés financiers fait le choix de la précarité pour tous, notamment pour la génération qui vient. La société est en état de légitime défense.

Lire la suite

Feu Denise Albert

25 Avril 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Un livre épuisé sur D. Albert

La résistante sevranaise Denise Albert est décédée. Le Parisien signale la triste nouvelle et rappelle que je lui avais consacré un ouvrage il y a quelques années.

Lire la suite

Palmyre

28 Mars 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient

Il y a les bons libérateurs et les mauvais. Jadis les Occidentaux n'avaient pas aimé que Phnom Penh fût libérée des Khmers rouges par les Vietnamiens communistes. Cette fois ils n'aiment pas que Palmyre soit libérée par les troupes de Bachar el-Assad aidées par les Russes. Si les alliés des Occidentaux ou des troupes de l'OTAN étaient entrées à Palmyre hier, nos médias en auraient fait leur "Une". Comme c'est l'armée légale syrienne, l'info n'est traitée qu'en 4ème ou 5ème rang, et l'on parle d'une "opération de communication réussie" pour le gouvernement de Damas, comme si un Etat reprenait le contrôle d'un territoire et rendait des libertés à sa population face à son ennemi mortel juste pour faire de la propagande.

Lire la suite

Belgique, Proche-Orient, Trump, Sanders, Tolbiac, Françafrique

23 Mars 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

Sur Twitter, un esprit sans doute mal tourné proche de la résistance nationale yéménite fait remarquer à propos des attentats de Bruxelles que la Belgique est un des rares pays européens (à la différence du nôtre) à ne pas livrer des armes aux Saoudiens pour tuer des enfants au Yémen.

La presse la semaine dernière avait publié la photo de Seher Cagla Demir 24 ans, du PKK, qui serait un des auteurs de l'attentat d'Istambul le 13 février. Selon Haberler.com, cinq jours après cet attentat Erdogan avait déclaré qu'il n'y avait pas de raison qu'une bombe n'explose pas à Bruxelles ou ailleurs en Europe.

- Manifestations contre la venue de Trump au congrès annuel de l'AIPAC (le lobby pro-israélien américain) à cause de ses propos "haineux" contre les immigrés. Bernie Sanders, lui a refusé d'y aller.

Matraquage d'étudiants à l'université de Tolbiac en marge des manifs anti-projet de loi El Khomri (Sarkozy avait déjà fait entrer les CRS dans cette fac en 2007)

Des élections présidentielles ont eu lieu, le dimanche 20 mars, dans quatre pays d’Afrique: le Bénin, le Congo, le Niger, le Cap Vert. La France n’en sort pas grandie. Le site Mondafrique montre qu'au Bénin le poulain de la France a perdu, au Niger le président sortant ami de Hollande a truqué le scrutin, au Congo la France a donné le feu vert à la démocrature de Sassou Nguesso qui a financé une partie de la Coop 21, et seul le Cap Vert, qui n'est pas influencé par la France s'offre une alternance honorable.

Lire la suite

Argentine, Biélorussie, Kurdistan

18 Mars 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

- Argentine : Plus d'une centaine de professeurs de différentes universités aux États-Unis et ailleurs ont envoyé une lettre ouverte au président américain Barack Obama, qui va visiter l' Argentine du 23 au 25 mars exprimant une "préoccupation" pour ce qu'ils considèrent comme le «changement alarmant» du gouvernement du président Mauricio Macri sur le thème des droits de l' homme. Ils estiment que Macri a permis donné " des signes évidents de rejet de la poursuite des politiques des droits de l' homme" et semé "un doute sur les réalisations d'une lutte longue et courageuse pour la vérité et la justice " se référant à la ministre de la Culture de Buenos Aires, Dario Lopérfido, qui en doute les chiffres de disparus personnes mentionnées par les agences humanitaires.

- Biélorussie : le 13 mars a été arrêté alors qu'il tentait de fuir le pays un des hommes d' affaires les plus influents époque Loukachenko Yuri Chizh. Il s'agit d'assainir le modèle de partenariat public-privé que promeut le régime en écartant les corrompus.

- Kurdistan turc et syrien : Le régions du nord contrôlées par les Kurdes de Syrie ont voté jeudi en faveur d'un système fédéral , suscitant la colère à la fois le gouvernement de Damas et de la Turquie voisine. Le Département d'Etat américain qui arme les Kurdes a annoncé qu'il ne reconnaîtra pas le gouvernement autonome kurde. L'envoyé des Nations Unies en Syrie Staffan de Mistura, qui organise les pourparlers de paix à Genève, a suggéré la semaine dernière que le modèle fédéral pour la Syrie pourrait être discuté au cours des négociations. Un journaliste de Russia Today lance une pétition pour une enquête sur les crimes de guerre turcs à Cizre.

Lire la suite

Russie-Syrie, mort de Chavez, Libye, Ukraine

15 Mars 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca

- Syrie : Déclaration du ministre de la défense russe Sergueï Choïgou à l'heure de l'annonce du retrait de ses troupes au sol de Syrie : "Nos actions ont permis de déloger les terroristes de Lattaquié, de rétablir la communication avec Alep. Palmyre est toujours bloquée, des combats sont en cours en vue d'en chasser les formations illégales. Nos actions ont aussi persmis de libérer la plus grande partie des provinces de Hama et de Homs, de débloquer base aérienne de Kuweires qui était bloquée depuis plus de trois ans, de rétablir le contrôle des champs pétrolifères près de Palmyre". De même la voie d'approvisionnement de Daech par la Turquie serait coupée. On ne sait pas pour l'instant quelle sera l'ampleur du retrait russe dont Washington soupçonne qu'ils s'agirait d'une simple annonce au moment de la reprise des négociations politiques.

- Venezuela : Nil Nikandrov accuse l'ex-chef des gardes du corps de Chavez Leamsy Villafaña Salazar, réfugié en Espagne après la mort du leader bolivarien, puis exfiltré vers les USA par un avion de la Drug Enforcement Administration officiellement pour avoir dénoncé un cartel de la drogue lié au parti chaviste, d'être en fait l'auteur de l'assassinat du président.

- Libye : Le département américain de la Défense a présenté à la Maison Blanche l'ensemble détaillé des options militaires en vue d'une intervention militaire en Libye, dont 30 à 40 cibles dans quatre régions du pays pour frapper des groupes liés à Daech, et ouvrir la voie à l'action terrestre de milices pro-occidentales avec l'aide de l'aviation américaine. Le New York Times (article publié le 8 Mars) tenait l'information de cinq fonctionnaires américains s'exprimant sous condition d' anonymat. Washington pourrait bien ne pas attendre la formation d'un gouvernement d'unité nationale à Tripoli qui tarde à se constituer. La Grande-Bretagne, l'Amérique, l'Italie et la France ont déjà déployé des forces d'opérations spéciales (SOF) dans le pays pour rétablir des liens avec des groupes de miliciens qui se battent déjà. L'Italie aurait sous le coude un plan de partition de Libye en trois Etats qui rappelle le projet de partition en Syrie. Quant à l'Union européenne, elle a son projet d'action contre les passeurs de réfugiés à l'intérieur même des eaux territoriales libyennes révélé par Wikileaks.

- Ukraine : Jean-Claude Juncker président de la commission européenne le 3 mars « l' Ukraine ne sera certainement pas en mesure de devenir un membre de l'UE dans les 20-25 prochaines années, et ni non plus de l' OTAN ». Le pays reste l'otage d'extrémistes. Au parlement ukrainien des députés du Parti radical Oksana Korchynska et Yuriy Shukhevych-Bogdan, et du bloc Porocheno proposent la rupture des relations diplomatique avec Moscou. En février, une députée nationaliste, épouse de Dmitry Korchinskiy, le chef du parti "Fraternité" et du Bataillon Sainte Marie qui a combattu les séparatistes du Donbass, avait proposé que la Russie dans les documents officiels soient rebaptisée "Moscovie". Sergei Aksenov, le président du conseil des ministres de la Crimée russe, a commenté en remarquant que Moscou devrait nommer l'Ukraine Russie puisqu'elle est le berceau historique de cette culture. Par ailleurs unecinquantaine de personnes ont fait irruption dans la salle où où se tenait la séance de la commission du parlement sur les finances et la politique bancaire. Une enquête pour hooliganisme est lancée. Il pourrait s'agir de militants du «Maidan financier», exigeant un projet de loi sur la restructuration des prêts en devises étrangères. Ceux ci avaient attaqué des filiales banques russes et commis des violences dans leurs locaux le 20 février.

Lire la suite