Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles récents

L'étoile rouge de Belgrade chante une chanson de Lennon

21 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #Peuples d'Europe et UE

Les supporteurs de l'Etoile Rouge de Belgrade, le club de foot serbe, ont cru intelligent la semaine dernière de rappeler les guerres américaines (listées sur des banderoles) en entonnant la chanson de Lennon" Give Peace a Chance". Personne ne leur a expliqué que Lennon avait vendu son âme au diable de son propre aveu (voir aussi The Lennon Prophecy: A New Examination of the Death Clues of The Beatles de Joseph Niezgoda ). Souvenez vous d'une autre chanson qui fut l'hymne des covidistes, Allan Rich avait dit quelques vérités sur l'omniprésence de cette chanson dans les écoles françaises en novembre 2015, je vous renvoie aussi à ma vidéo sur les Beatles, et à cette page sur les Beatles et la FM.

A part ça, un sondage au Canada montre sans surprise que les moutons vaccinés sont aussi ceux qui sont les plus enthousiastes pour la confrontation avec la Russie (le système fabrique des moutons enragés, qui seront assimilés aux boucs à la fin des temps).

 

Lire la suite

En marge de la guerre d'Ukraine, le business de la GPA continue

18 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #GPA, #Peuples d'Europe et UE

Retour sur la question de la Gestation pour autrui (GPA) déjà évoquée ici à l'heure où la mairie de Paris n'hésite pas à jouer les intermédiaires entre les candidats potentiels et le big business international sur ce sujet - voir la réunion publique qu'elle organise demaine (prix moyen du contrat 30 000 à 60 000 dollars les juristes essaient de faire reconnaître cela comme de la vente d'enfants par l'ONU).

En marge de la guerre d'Ukraine, l'agence de GPA Biotex montre des bébés de quelques heures traités comme des marchandises qui ont été arrachés à leur mère porteuse et amenés dans des lieux de stockage où ils sont mis en batterie. On n'est plus très loin des bébés fabriqués dans des utérus artificiels pour naître plus vite que nous prépare Elon Musk. Dans l'ordre du mépris pour l'être humain, c'est la même logique.

Et les mères, elles, sont oubliées. Une pétition circule là-dessus. "Les ukrainiennes ne sont pas des utérus sur pattes. " rappelle l'ex-FEMEN Marguerite Stern, qui stigmatise les potentiels parents occidentaux qui viennent se plaindre à la TV de ce que leurs bébés-marchandises ne sont pas livrés. 

Beaucoup de femmes utilisées comme des utérus sur patte sont des réfugiées du Donbass.

Voici encore ce qu'écrivait le 24 février la militante féministe Ana-Luana Stoicea-Deram :

A Kiev il y a quinze jours des mères porteuses pour satisfaire leur riche clientèle occidentale étaient coincées par des GPA commandées "séparées de leur famille, maintenues de force dans les hôpitaux en attendant d’accoucher, sans la possibilité de fuir", tandis que BioTexCom (un quart du marché mondial de la maternité de substitution en 2018 et 70 % du marché ukrainien), dirigé par un moldavo-allemand ex patron de boîte de nuit, relançait cyniquement sa pub en plein conflit sur Twitter sous le slogan "Make babies not war". La firme, outre la fraude fiscale, s'est vue reprocher entre autres en 2020 de promouvoir une technique de fécondation in vitro controversée à coup de stimulation ovarienne dangereuse pour la santé des femmes.

Comme avec le coltan de nos téléphones portables pour lequel sont sacrifiées des milliers de vies de Congolais, l'égocentrisme stupide des bobos occidentaux (pourtant donneurs de leçons sur les réseaux sociaux), ceux qui ont décrété qu'ils/elles ont un "droit" absolu à la parentalité, est la principale raison de ce gâchis immense. Ces gens, lecteurs du Monde et de Libé, imbus d'eux-mêmes, décérébrés par la culture dominante, et coupés de tout sens du devoir à l'égard de l'humanité font de ce monde un enfer.

Lire la suite

La souveraineté toujours entravée du Congo-RDC

16 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Colonialisme-impérialisme

Dans le cadre du blog de l'Atlas alternatif jadis je dénonçais souvent les effets très meurtriers de la guerre civile à l'Est du Congo et l'action néfaste du Rwanda dans cette zone. Dix ou quinze ans après, les choses ne s'améliorent pas pour ce grand pays en quête de souveraineté réelle.

Je lis sur le blog de la journaliste belge Colette Braeckman ce constat d'il y a deux mois :

"Les  souverainistes relèvent que l’adhésion à la zone africaine de libre échange se traduit  surtout, pour la RDC, par la  fourniture de matières  premières brutes qui seront transformées hors des frontières (l’or en Ouganda et au Rwanda, le coltan au Rwanda, le cuivre en Zambie,  le cobalt en Chine après avoir transité par la  Tanzanie et l’Afrique du Sud…). En outre, les accords militaires se résument souvent à une sorte de libre circulation de troupes étrangères sur le territoire national,  moins pour rétablir la paix au bénéfice des Congolais que pour traquer divers groupes d’opposants menaçant les pays voisins et exploitant les richesses locales.  Les zones frontalières sont ainsi devenues des terrains d’opération pour des forces étrangères antagonistes : des militaires burundais traquent, dans le Sud Kivu, des groupes d’opposants eux-mêmes soutenus par Kigali pour affaiblir  le régime de Bujumbura tandis que des opposants rwandais du RNC (Congrès national rwandais) dirigés par le général  Kayumba Nyamwasa tentent de recruter dans les haut plateaux au dessus d’Uvira, ce qui entraîne la destruction des  villages et du bétail de Tutsis congolais Banyamulenge.

Au Nord Kivu, l’état de siège  décrété voici sept mois n’a pas empêché les  massacres de se poursuivre : malgré la suspension des  administrations civiles et le quartier libre donné aux militaires, 1300 personnes  ont péri sous les coups des ADF, ces milices islamistes affirmant s’opposer au président ougandais Museveni et relever de l’internationale djihadiste.  La Monusco, dont l’impuissance a été avérée après vingt ans de présence en RDC, a été mise à l’écart des opérations conjointes désormais menées par une armée congolaise dont les effectifs avaient été surestimés et par l’armée ougandaise qui a envoyé dans l’ Ituri ses meilleurs détachements, qui ont déjà remporté quelques succès.  Ce qui n’a pas empêché un groupe terroriste de mener une attaque suicide à Beni le jour de Noël.
Quant à la présence rwandaise, elle est plus mal vécue encore par les populations locales :  elles ont assisté, voici quelques semaines, à une « promenade » de l’armée de Kagame au nord de Goma,  tout le système de télécommunications congolais est désormais contrôlé au départ de Kigali, les avions Rwandair opèrent (avec succès et ponctualité)  sur l’ensemble du territoire national et, pour s’être opposé à une tentative de main mise rwandaise sur les  réseaux d’information, le directeur de la radio télévision congolaise Freddy Mulumba a été sèchement licencié. "

Un député du Nord Kivu vient de faire état d'une moyenne de 7 personnes tuées chaque jour au cours des 331 derniers jours dans cette province. Mais c'est comme de l'enfant yéménite qui meurt toutes les neuf minutes. Tous les Européens s'en fichent. C'est pourtant du Kivu que vient le coltan sans lequel vos téléphones portables ne marcheraient pas. C'est là que les clients des Clinton à Kigali ont semé le désordre pendant plus de vingt ans, et l'incapacité de Kinshasa à construire un Etat fort face à ses encombrants voisins au fond arrange bien tout le monde.

Lire la suite

Christine Deviers-Joncour contre le NOM

16 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

Sur OVALmedia - minute 55'03 Christine Deviers-Joncour : je me souviens d'un dîner en 1987 ou 88 chez M. Attali et on parlait de dépopulation. J'ai cru qu'il plaisantait... vous avez vu le joke où on est ?". En rappelle qu'en 1977 il évoquait un vaccin. "Ce qu'on vit là aujourd'hui c'est programmé depuis très très longtemps...". "Le Nouvel Ordre mondial c'était prévu depuis 50 ans... c'est du fascisme, mais ils ne pourront pas aller jusqu'au bout". Elle renvoie à Valérie Bugault.

Elle évoque aussi son parcours. Sa rencontre au lycée jésuite de Sarlat avec un homme qu'elle épousera et qui sera un ministre de Chirac, puis avec un directeur général d'une filiale de Thomson (futur Thales). En 1988, elle a été approchée par son ex-mari Joncour et Sirven pour pousser Roland Dumas, qui était lié à sa famille de profs (et pas d'instituteurs socialistes comme le prétend Wikipédia), à faire nommer Le Floch-Prigent à la tête d'Elf-Aquitaine (la grande société pétrolière créée par De Gaulle), malgré l'opposition du corps des Mines. Le Floch et Dumas ne s'entendant pas, elle a été recrutée en 1989 jusqu'en 1994, alors qu'elle dirigeait une petite boîte de communication, comme intermédiaire entre Elf et le Quai d'Orsay pour 11 000 F par mois.

Elle travaillait pour Sirven, DRH et numéro 2, bien qu'elle n'eût pas de bureau à Elf (organisant notamment des dîners) et évoque les coffres remplis de billets que Sirven distribuait à Paris.

Elle a été condamnée à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis (qu'elle a purgés partiellement à Fleury-Mérogis en 1997), et 1,5 million de francs d'amende pour « recel d'abus de biens sociaux ».

En 1990, elle avait été approchée en Suisse alors que Sirven négociait avec une banque. La personne la sollicite à propos d'un contrat de ventre de frégates à Taïwan par Thomson. Trois jours après, selon elle, l'individu l'invite à déjeuner porte Maillot, puis l'amène en fait au restaurant du président de Thomson Alain Gomez. Six hommes sont à la table mais pas Gomez. Ils se plaignent de ne pas arriver à vendre les frégates qui pourraient sauver le chantier de Lorient à cause du véto de Roland Dumas (pour ne pas heurter Pékin). Sirven la presse d'accepter de faire du lobbying pour Thomson auprès de Dumas, ce qu'elle fait pendant un an. Le contrat est finalement signé en 1991.

Elf devait toucher 1 % sur le marché, mais ne les percevait pas. Dumas lui apprend que des milliards de francs sont payés sur ce contrat en France (à une quinzaine de personnes dont Deviers-Joncour a les noms, des gens qui n'ont joué aucun rôle) et à Taïwan (à Taïwan des militaires qui en ont bénéficié ont été condamnés, en France l'impunité a prévalu). Gomez ne voulant pas payer, Elf a porté plainte au tribunal arbitral de Genève et a obtenu gain de cause. Les huissiers sont arrivés à la Défense au siège de Thomson. Gomez a répliqué en saisissant pour tentative d'escroquerie la magistrate (et future leader écologiste) Eva Joly, ce qui lui a valu de voir reprocher d'avoir profité de cette vente, comme d'autres opérations troubles d'Elf (Les Echos en 2001 disaient qu'elle avait amassé un pactole de 64,5 millions de francs alors qu'elle soutiendra que ces sommes étaient destinées à d'autres personnes qui, elles, passèrent entre les mailles du filet). Eva Joly la surnomma la "putain de la République" et elle dut endosser ce titre en première page de son livre pour pouvoir payer ses frais d'amende. 

Elle commence à recevoir des menaces de mort, un contrat est mis sur sa vie en 1999. Elle vit avec un gilet pare-balles pendant 3 ans, met des couvertures sur ses sièges pour éviter les produits cancérigènes, les gens des services lui apprennent à tirer. Elle a le soutien du général Aussaresses qui assure sa protection. Dès la publication de son livre "Opération bravo" en 2000, elle avait reçu le soutien d'une loge maçonnique qui l'a mis en contact avec Thierry Imbot, fils d'un ancien patron de la DGSE, qui lui aussi connaissait tous les politiques qui ont bénéficié de l'affaire des frégates (il avait été en poste à Taïwan au moment de l'affaire). Il avait épousé une directrice de production de CNN (et non pas rédacteur en chef comme le dit Deviers Joncour) pressentie pour devenir porte-parole de la Maison-Blanche sous Clinton (mais elle l'avait refusé car elle était enceinte). Celui-ci lui proposa de dénoncer toute l'affaire de corruption sur CNN. Les fonds de pension américains contrôlaient déjà la majorité des fonds d'Elf. Elle pouvait obtenir de Jaffré, PDG d'Elf, le retrait de la plainte contre elle en échange du renoncement à des déclarations fracassantes sur CNN. Elle se donna trois jours de réflexion, mais elle refusa de trahir son pays, et ne put jamais recontacter Imbot. Le jour de sa mort en 2002, celui-ci s'apprêtait à livrer la liste des corrompus à un journaliste indépendant qui venait d'emprunter le gilet pare-balles de Deviers Joncour pour recueillir ses confidences. Elle souligne que Sirven aussi mourut assassiné.

A la minute 47'53 de son interview, Deviers Joncour n'hésite pas à dire qu'Eva Joly était payée par le cabinet Kroll lié à la CIA. A cause d'elle, dit-elle, l'américain Total a absorbé Elf alors que ça aurait dû être l'inverse.

La fiche Wikipédia rappelle que l'ex égérie d'Elf a aidé les russophones du Donbass. Dommage pour elle, cette dame est fan d'alchimie et de néo-paganisme scandinave...

Lire la suite

Spéculations caribéennes

16 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

Lorsqu'on touche à la vie politique caribéenne, les spéculations et le rumeurs vont bon train. Il y a huit mois, le journal argentin Clarin s'intéressait à la montée en puissance des Delcy et Jorge Rodríguez, enfants de Jorge Antonio Rodríguez, militant socialiste historique mort en prison suite à des tortures. Jorge Rodríguez, est président de l'assemblée nationale en charge du dialogue avec l'opposition, et sa soeur Dulcy est vice-présidente de Maduro.

La journaliste en exil Ibéyse Pacheco n'a pas hésité à écrire un roman inspiré par ces deux personnages, "Les frères sinistres", paru en mai 2020. Le livre baigne dans une ambiance "gothique" où le vampirisme est très présent. Elle met aussi en scène dans ce roman un personnage qu'elle appelle JVR, journaliste cynique obsédé par le pouvoir, machiavélique, qui a formé politiquement les deux protagonistes. Interrogée en juin 2020 par Milagros Socorro  de La Gran Aldea, qui lui demandait :"- Le personnage de JVR, grand manipulateur et maître de l'intrigue, est habitué à consommer du sang humain. De quoi ce trait est-il une métaphore ?" Pacheco répondait "- C'est exactement comme ça. Il consomme du sang humain. Ce personnage le fait avec plaisir et avec des résultats qui l'ont maintenu en vie, selon certains médecins."

Difficile de savoir s'il s'agit là d'une simple fantaisie romanesque. On sait que la mise en scène de la consommation du sang humain ou de son utilisation pour des liftings est très à la mode de nos jours pour rester jeune, notamment du côté des Karsdashian

Ensuite il y a toutes sortes d'informations sur le rôle des babalaos cubains au Venezuela. Je tombais ce matin sur les affirmations de la romancière canadienne Peggy Blair dans "The Poisoned pawn" : "La santeria croit que les tambours ouvrent des portes aux orishas qui peuvent venir posséder le danseur. Les babalaos peuvent utiliser des poupées vaudoues pour faire changer un comportement. Par exemple pour les faire arrêter de fumer. Ou pour quitter leur maîtresse. Certains maîtres de vaudou affirment qu'ils peuvent attirer l'esprit de quelqu'un dans l'eau et le tuer en poignardant son reflet. L'eau rougit et la personne devient un zombie".

Le journaliste David Placer, sur la chaîne de Napoleon Bravo ici, tout en reconnaissant que la santeria ne pratique pas les sacrifices humains, laissait entendre que des enfants de la rue du Venezuela, où les babalaos cubains ont gagné beaucoup de pouvoir depuis vingt ans, étaient envoyés à Cuba pour des sacrifices. Il prétend aussi qu'ils auraient infiltré la contingents de médecins envoyés généreusement par La Havane à travers le monde.

Lire la suite

Le couple Angelina Jolie-Brad Pitt, le vaudou et le vampirisme

15 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Les Stazinis, #Cinéma, #coronavirus-vaccination-big pharma

Les médias "people" vibrent au rythme des conséquences du divorce entre Brad Pitt et Angelina Jolie. Pas seulement les "people" d'ailleurs. Encore le mois dernier, le très sérieux magazine Le Point parlait d'un château acheté en Provence en 2008 pour 28,4 millions de dollars (où ils se sont mariés en 2014 et où beaucoup d'artistes anti-chrétiens ont enregistré des morceaux de musique à succès), Brad Pitt en possédait 60 %, contre 40 % pour son ex-femme, qui a décidé de vendre au profit de Yuri Shefler, un milliardaire russo-israélien connu notamment pour avoir fait fortune dans la vodka (qu'il n'a plus le droit de vendre en Russie car il est personna non grata là bas du fait de ses malversations), alors que lui souhaitait en faire hériter les deux derniers de ses six enfants Knox et Vivienne, nés sur la Côte d'Azur (lui-même a investi dans les vignobles français, avec la famille Perrin).

La vente de leur propriété en Provence n'est pas la seule à faire parler d'elle dans les médias qui évoquaient aussi en février celle de leur maison à plus de 5 millions de dollars dans le vieux quartier français de la Nouvelle-Orléans.

Pourquoi est-ce que cela devrait nous intéresser ? Parce que cette maison se situe dans la rue où a été tourné le film Entretien avec un Vampire (1994) dans lequel Brad Pitt jouait un rôle de premier plan (juste avant de tourner dans Twelve Monkeys dont on a évoqué ici la dimension prédictive par rapport à la guerre bactériologique actuelle). Le choix du lieu révèle pour le moins un "attachement" de l'acteur à ce souvenir...

Ce film est truffé d'occultisme comme on peut s'en douter. Sorti aux Etats-Unis un 11 novembre (11/11, c'est une date importante pour la frac-maçonnerie, et c'est pourquoi l'armistice de 1914 fut signé ce jour là), il a une durée de 121 minutes (11X11). Et d'ailleurs certains aspects du film croisent de façon intéressante la thématique du vampirisme avec celle de la politique sanitaire actuelle, et plus généralement du bio-pouvoir civil et militaire (il faut maintenant inclure à notre réflexion les laboratoires secrets d'Ukraine et de Géorgie), par exemple le fait que le héros du film, joué par Tom Cruise attaque ses victimes avec une aiguille au bout de son doigt. Cette aiguille est le Gom Jabbar, un dispositif fictif décrit dans le cycle de Dune, ce mot est l'acronyme de God's own medecine (le médicament de Dieu), jabbar voulant dire en arabe coercition. Lorsqu'il devient vampire Brad Pitt entre dans un quartier dévasté par la peste.

Dans le film les Noirs répondent au vampirisme des Blancs par du vaudou dont la Nouvelle-Orléans a été historiquement infestée, ce qui a beaucoup déteint sur sa musique (soul, jazz).

Vous savez qu'il existe, dans le jeu Illuminati, la carte appelée l'économie du vaudou (voodoo economics), une expression qui renvoie à la manière dont George Bush Père avait qualifié le programme de Ronald Reagan lors de la primaire le 10 avril 1980 (cf cette archive de NBC Universal).

J'ai déjà évoqué l'implication d'Angelina Jolie, membre du Council on Foreign relations, dans l'occultisme lorsque je signalais son rôle à l'Organisation des Nations Unies, et notamment ses prises de position en faveur des Yézidis.

Il faut y revenir d'un mot ici. Angelina Jolie est connue dans le milieu des "truthers" pour avoir été peut-être la célébrité qui a fait le plus d'aveux sur les sociétés secrètes.

Elle a par exemple expliqué le rôle des objets maudits dans les rituels sataniques (elle-même portait le sang de son ex-mari dans une fiole autour de son cou).

Ou encore le rôle des tatouages (je pourrais vous raconter une anecdote personnelle qui confirme cela, prenez garde si vous êtes tatoué ou si vous même êtes tatoué, ou si vous avez des tatoués dans votre entourage).

Il existe un dossier de presse fourni sur la question de savoir si Angelina Jolie, elle-même fille d'une créole- comme d'ailleurs Johnny Depp -, et qui a joué une sorcière vengeresse dans le film Maleficent, a usé du vaudou contre Brad Pitt. En septembre 2017, Star Magazine avait rapporté qu'Angelina "se tournait vers des rituels spirituels bizarres dans le but de réparer sa vie et de récupérer Brad". Elle avait d'ailleurs utilisé la magie pour pousser Brad Pitt à quitter Jennifer Aniston, laquelle elle-même pratique l'occultisme depuis sa jeunesse. Brad Pitt redoutait ses pratiques.

EnterTheStars fait remarquer que cet univers de buveurs de sang et de praticiens de la magie noire est interpénétré. Angelina Jolie révèle son rapport étrange au sang en portant celui de son ex-mari autour du  cou. Une vidéo mainstream de janvier 2022 indique que l'actrice Megan Fox et le rappeur Machine Gun Kelly ont bu mutuellement leur sang pour sceller leur alliance. Megan Fox a acheté une maison de Brad Pitt à Malibu - l'a-t-elle choisi du fait de ce que Brad Pitt a pu y pratiquer ?

J'ai déjà publié sur ce blog un billet qui parlait de l'adrénochrome, d'un film avec David Bowie et Catherine Deneuve sur le vampirisme. Je l'ai depuis lors supprimé. Et il est vrai que le vampirisme aussi bien que le vaudou hantent beaucoup de nos représentations culturelles. La chanson "Dance with me" du groupe sataniste "Lord of the New Church" y renvoie directement, dans le clip The Rapture, il y a un maître vaudou, Céline Dion est connue pour avoir relancé sa carrière avec un clip vaudou ("Pour que tu m'aimes encore", qu'elle a encore chanté il y a peu avec JJ Goldman) etc.

EnterTheStars estime que toute l'opération Covid-19 peut être un rituel vaudou géant, d'abord évoqué dans les scénarios d'Holllywood puis mis en pratique. Une preuve ? Sur cette fameuse couverture "prédictive" de The Economist de décembre 2018 qu'on avait déjà commentée à l'époque ici, sous le bras droit de l'homme de Vitruve (qui d'ailleurs l'ADN tatoué sur le bras, tiens donc ?), juste à côté du pangolin (le fameux pangolin du Covid 19) qu'y a-t-il ? "Mona Angelina", mais oui ! Angelina Jolie. Un hasard probablement...

Lire la suite

81 exécutions en Arabie Saoudite

14 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

81 personnes (73 Saoudiens, 7 Yéménites et 1 Syrien.) ont été exécutées le 12 mars par décapitation par le régime saoudien, lequel soutient qu'il s'agissait de criminels et de terroristes. Les médias chiites soutiennent au contraire qu'il s'agissait pour la plupart de chiites de Qatif qui avaient participé à des manifestations pacifiques.

L'Arabie saoudite est connue pour employer des lois anti-terroristes pour condamner des innocents comme l'avait notamment dénoncé  l'ambassadrice de la suède devant le Conseil des droits de l'homme lors de sa 48e session, le 29 septembre dernier.

L'Organisation européenne saoudienne des droits de l'homme identifie 12 personnes parmi les 43 qui étaient connues comme étant condamnées à mort depuis quelques années. Cela signifie que 69 d'entre elles étaient non répertoriées dans ses fichiers.

En 2019 l'Arabie saoudite a décapité 37 de ses citoyens dont une majorité de chiites.

    « À propos de la peine de mort, avait déclaré dans le numéro d'avril 2022 à paraître de The Atlantic, le prince Mohammed ben Salmane, nous nous sommes débarrassés de la peine de mort, sauf d'une catégorie, et celle-ci est écrite dans le Coran, et nous ne pouvons rien y faire même si nous voulions faire quelque chose, car c'est un enseignement clair dans le Coran. Si quelqu'un a tué quelqu'un, une autre personne, la famille de cette personne a le droit, après avoir saisi le tribunal, d'appliquer la peine capitale, à moins qu'elle lui pardonne. Ou si quelqu'un menace la vie de nombreuses personnes, cela signifie qu'il doit être puni de la peine de mort » . Et dans Newsweek le 14 février dernier un analyste du Washington Institute for Near East Policy, vantait les réformes du régime comme l'abolition de la flagellation, et celle de l'exécution de mineurs et préfère braquer le projecteur sur les systèmes répressifs de l'Iran et de l'Egypte. L'ennui est que l'Arabie saoudite reste un de nos alliés privilégiés (voyez la visite de Macron à Djedda le 4 décembre dernier, et celle de Boris Johnson à Riyad dans quelques heures. Nous armons ce même pays pour écraser le Yémen dans une guerre qui a fait 377 000 morts dont deux tiers par la famine depuis 2014. En 2021, un enfant yéménite de moins de 5 ans mourait toutes les neuf minutes en raison du conflit selon le PNUD.

Le New York Times a bien voulu parler des 81 exécutions (on n'est plus à l'époque où Hillary Clinton était ouvertement financée par des intérêts saoudiens). Mais en ces temps où nous avons besoin des Saoudiens pour gérer les conséquences de l'explosion du cours du pétrole la semaine dernière, les chancelleries occidentales restent très discrètes sur le sujet.

Lire la suite

D'un labo américain l'autre : le Lugar Center à Tbilissi

12 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Colonialisme-impérialisme, #Abkhazie, #Peuples d'Europe et UE, #coronavirus-vaccination-big pharma

Il n'y a pas que les bio-laboratoires américains en Ukraine qui suscitent des polémiques. La journaliste bulgare Dilyana Gaytandzhieva évoque ici (13e minute) au micro de Dan Cohen un investissement de 161 millions de dollars à Tbilissi (Georgie), un laboratoire parmi d'autres que Washington a implantés dans 25 pays.

Sur son site elle nous en dit plus. Il s'agit du Lugar Center, à 17 km de la base aérienne militaire de Vaziani, où Dilyana Gaytandzhieva a enquêté en septembre 2018.

Le Lugar Center est devenu célèbre ces dernières années pour ses activités controversées , ses incidents de laboratoire et ses scandales entourant le programme contre l'hépatite C du géant américain du médicament Gilead (qui avait fait parler de lui pour son funeste Remdesivir au début de la crise du Covid) en Géorgie, qui a entraîné la mort d'au moins 248 patients . La cause du décès dans la majorité des cas a été répertoriée comme inconnue, selon des documents internes .

Le projet géorgien GG-21 a été financé par DTRA et mis en œuvre par des scientifiques militaires américains d'une unité spéciale de l'armée américaine portant le nom de code USAMRU-G qui opère au Lugar Center. Ils ont reçu l'immunité diplomatique en Géorgie pour rechercher des bactéries, des virus et des toxines sans être inquiétés. Cette unité est subordonnée au Walter Reed Army Institute of Research (WRAIR).

Des documents obtenus du registre des contrats fédéraux américains montrent que l'USAMRU-G étend ses activités à d'autres alliés américains dans la région et "établit des capacités expéditionnaires" en Géorgie, en Ukraine, en Bulgarie, en Roumanie, en Pologne, en Lettonie et dans tous les emplacements futurs. Le prochain projet USAMRU-G impliquant des tests biologiques sur des soldats doit démarrer en mars de cette année à l'hôpital militaire bulgare de Sofia.

Les activités du DTRA en Géorgie et en Ukraine relèvent de la protection d'accords bilatéraux spéciaux. Conformément à ces accords, la Géorgie et l'Ukraine s'abstiendront de toute responsabilité, n'engageront aucune poursuite judiciaire et indemniseront les États-Unis et leur personnel, les sous-traitants et le personnel des sous-traitants en cas de dommages matériels, de décès ou de blessures à toute personne en Géorgie et en Ukraine, résultant de d'activités dans le cadre du présent accord. Si des scientifiques parrainés par DTRA causent des décès ou des blessures à la population locale, ils ne peuvent pas être tenus responsables.

Dans une vidéo publiée par Al Mayadeen : des riverains comme Albert Nurbekyan et Eteri Gogitidze du village d'Aleweevka témoignent qu'il y a de la fumée rouge, noire, verte qui se dégage de ce centre pendant la nuit, avec une odeur chimique d'oeuf pourri. Deux travailleurs philippins sont morts par empoisonnement lors de la construction du centre. La rivière voisine a été aussi polluée. De quoi inquiéter l'Abkhazie voisine...

Lire la suite

L'ésotérisme et l'occultisme dans la société : actualisation

12 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Débats chez les "résistants"

Pour les deux ou trois personnes qui, parmi mes abonnés, s'intéressent à la place de l'occultisme dans la société, une petite actualisation.

A propos de l'occultisme à l'extrême droite, j'ai relevé dans cette vidéo du 27 février 2022, à partir de la minute 3'10, à l'émission Le Petit déjeuner présidentiel d'RTL quand Yves Calvi lui demande "est-ce que la numérologie ou l'astrologie sont des choses qui vous intéressent ?", Marine Le Pen répond : "Je suis 50 % bretonne, donc de toute façon tous ces sujets là m'intéressent toujours un peu". Pour les chercheurs de vérité (les "truthers") dont je précise qu'ils ne peuvent pas la détenir complètement, il y a peut-être là un élément de compréhension du geste étrange de cette candidate à l'élection présidentielle en avril 2018 aux côtés de l'estonien R. Kaalep, qui lui est ouvertement versé dans l'ésotérisme ?

Concernant l'occultisme dans le Donbass, qu'on avait évoqué ici, je relève que la médium Christelle Néant adepte de la magie sexuelle était interviewée par RT France juste avant son interdiction. Je ne suis pas sûr que cela serve utilement leur cause dans les mondes invisibles... ou si cela la sert, plus dure sera la chute in fine...

Sujet plus grave, sans doute : l'occultisme de feu Hugo Chavez que nous avions évoqué ici  en 2017 à propos de l'enquête très fouillée du journaliste David Placer. Le journaliste en janvier dernier en rajoutait une couche sur sa chaîne You Tube en interviewant le père José Palmar ancien ami de Chavez aujourd'hui exilé en Floride. Les hispanisants peuvent regarder cette vidéo. C'est du lourd pour le coup, puisqu'il ne s'agit plus seulement de se référer à la prédestination de Chavez par une voyante, aux pactes qu'il passait en prison en utilisant le oui-ja, ni à la dimension spirite de l'exhumation du cadavre de Simon Bolivar, mais le prêtre dit avoir vu des cérémonies sataniques dans les sous-sols du palais présidentiel auxquelles Chavez participait, il évoque même l'implication d'enfants indiens (je ne vous ressors pas le dossier "adrénochrome" que j'ai relégué provisoirement en brouillon sur ce blog). Une commentatrice espagnole de la vidéo dit avoir eu un élève vénézuélien qui du temps où il était militaire avait entendu parler de magie noire au palais présidentiel. On a aussi évoqué l'appartenance de l'actuel président Maduro à une secte. Le père Palmar dit avoir reçu le crucifix de Chavez après sa mort et affirme qu'il était investi d'un maléfice (d'ailleurs la médaille de Saint Benoît dans son support, d'habitude utilisée pour les exorcismes, était inversée). Il montre comment il a exorcisé ce crucifix avec du sel, et comment alors ce crucifix s'est brisé en deux, ce qui rompait le maléfice.

J'ai interrogé à ce sujet Flavia Riggione, ex-chercheuse sur la malaria à l'Université centrale du Venezuela (maintenant à la retraite), contributrice du site chaviste Aporrea.org. Celle-ci dément en mettant en avant la grande foi catholique de Chavez et justement son crucifix qu'il avait brandi en 2002 après le coup d'Etat, mais ses informations ne sont pas de première main, elles proviennent d'un ancien ministre de l'éducation et non pas d'une vérification auprès des témoins plus directs que David Placer cite dans son travail. Peut-on être chrétien et pratiquer l'occultisme ? La Bible le dément. J'ai beaucoup de questions autour de la façon dont la gauche joue avec les "djins" depuis le XIXe siècle (l'utilisation de la phrénologie par George Sand, du spiritisme par Victor Hugo, l'engouement pour le magnétisme dans les milieux socialistes). On en trouve un écho aujourd'hui dans l'enthousiasme des féministes pour la sorcellerie, de Mona Cholet à Marlène Schiappa en passant par Mme Rousseau - voir leur manifeste ; voir aussi les excuses officielles du gouvernement écossais auprès des sorcières brûlées. Sub specie aeternitatis, est-il plus grave d'être un bon chrétien, mais embourgeoisé et égoïste, ou un révolutionnaire au service des pauvres et des opprimés mais compromis dans les tables tournantes et la magie noire ?

Pour revenir au père Palmar, on ne peut exclure certes que son témoignage soit entièrement faux (malgré ses accents apparents de sincérité). Combien la CIA ne serait-elle pas prête à payer pour discréditer une révolution auprès d'une population encore très catholique et même largement superstitieuse ? D'autant qu'il a une drôle de façon de demander de grands exorcismes pour nettoyer tous les pays révolutionnaires (Cuba, Nicaragua etc). J'ai la même méfiance à l'égard de ceux qui en ce moment nous ressortent l'apparition de Fatima contre Poutine. Et jusqu'à quel point les cultes "alternatifs", amérindiens, africains, païens, néo-païens, sont-ils incompatibles avec le christianisme ? Question posée par les jésuites évangélisant les contrées lointaines aux XVIIIe siècle, question posée par l'affaire de la Pachamama dans les cérémonies du pape François, question posée au IVe siècle quand il s'agit de convertir les campagnes païennes, et plus en amont quand il s'agit de comprendre les hommages de Saint Paul au chamane crétois Epiménide... Des sujets très profonds qu'on ne peut ici qu'effleurer. On aura peut-être l'occasion de revenir sur tout cela.

Lire la suite

Où est la France ?

10 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes, #Débats chez les "résistants", #Lectures, #Peuples d'Europe et UE

Leroux blâmait la France carthaginoise et anglicisée qu'avait porté dans ses bagages la défaite de Napoléon. Cette France-là nous ne l'avons jamais quittée. Et la réélection de Macron la parachève dans tout son cynisme et son totalitarisme.

Mais ce n'est pas le seul problème, nous avons une France Anglo-saxonne (aucun jeune ne sait faire deux phrases sans un mot anglais au milieu), mais dans une Europe allemande. Boutang, allergique à la culture d'Outre-Rhin, au détour de ses Réflexions sur la féodalité d'après Cournot relève sous la plume de Hegel dans ses Leçons sur la philosophie de l'Histoire cette phrase : "L’esprit germanique est l’esprit du monde moderne qui a pour fin la réalisation de la vérité absolue en tant que détermination autonome infinie de la liberté, cette liberté qui a pour contenu sa forme elle-même". Pour lui cette conception n'est que l'affirmation d'un Moi aussi innocent, comme chez Rousseau, que dictatorial car il ne se reconnaît aucun intérêt pour les choses extérieures, ayant pour principe le Gemüt "cette totalité voilée et indéterminée de l'esprit, selon la formule de Hegel...où l'homme a en lui-même sa satisfaction d'une manière aussi générale et indéterminée". Cette conception perdure dans la nouvelle Allemagne européiste : "La facilité avec laquelle l'Allemagne accepte l'idée de l'Europe, la ruine de ses anciennes fins illimitées, la suppression des anciennes frontières, explique-t-il, a sa cause directe dans le rêve complaisant qu'elle peut faire, où son moi n'est pas lié à une terre, aliéné par des frontières, mais égale à l'Europe, en attendant l'univers "d'une manière générale et indéterminée" ". Chacun devrait garder cela à l'esprit à l'heure où nous acceptons que l'ancienne ministre de la défense allemande, présidente de la commission européenne, engluée dans des conflits d'intérêt non seulement commande neuf doses de vaccins Covid pour chacun d'entre nous mais aussi interdise sans fondement juridique en lieu et place de notre gouvernement RT et Sputnik sur notre territoire, et menace de guerre la Russie.

Admettons donc, en combinant Leroux (que Boutang ne désavouerait pas sur ce point) et Boutang lui-même, que la France soit tombée sous le joug de deux démons - ou princes des nations, pour parler un vocabulaire biblique - celui de l'Angleterre pour le négociantisme, et celui de l'Allemagne pour l'universalisme égotique - pour la construction de la nouvelle Babel antéchristique.

Où la France peut-elle trouver ses ressources de résistance. Les disciples de Maurras comme Boutang diraient "dans sa terre", son attachement à des frontières, à son hexagone, enracinement terrestre d'où découla l'ordre féodal, porteur de plus de vraies libertés selon cet écrivain (parce qu'il y avait encore du rapport interpersonnel, même avec le paysan) que l'ordre soi-disant démocratique des deux derniers siècles (et singulièrement des deux dernières décennies où la boîte vocale remplace partout même l'agent du guichet, et remplace même désormais vos gouvernants - tapez sur la touche 1 si vous acceptez la servitude, et sur 2 si vous ne la refusez pas, sinon merci de raccrocher)...

Je ne sais qu'en penser. Y a-t-il encore une terre française depuis qu'elle est labourée par des tracteurs, chargée de pesticides, envahie d'éoliennes et sillonnée d'autoroutes ? Il y a peut-être un hexagone dans la tête des gens. Il existait en tout cas chez les Gilets jaunes éborgnés (dommage seulement qu'il ait été gâché par l'esprit de Johnny Hallyday...). Cet esprit je le retrouve chez Anne-Laure Bonnel (qui avait filmé le mouvement populaire de fin 2018) avec sa légère impertinence sur BFM TV, et sa grande générosité aux côtés des familles de mineurs du Donbass (les nouveaux damnés de la Terre, comme les Serbes de la mine de charbon de Strepca au Kosovo en 1999, soyez sûr que France Info-Radio Paris ne tendra pas de micro à ces gens là). Mais les Gilets jaunes sans la Sainte Ampoule peuvent-ils faire autre chose qu'un feu d'artifice à la 1848 ou à la 1871 ?

Les Français font la Sécurité sociale autogestionnaire en 1946, et la rémunération attachée à la personne et non à production grâce au militantisme de la cégète, continuons dans cette lignée sans rien attendre de l'Etat, nous dit la catholique communiste Friot, que je soupçonne de réintroduire du personnalisme chrétien dans le marxisme. Hé, y a-t-il une base sociale pour cela quand même la majorité des fonctionnaires votent pour Macron ? Chez les abstentionnistes ? On se demande bien quelle action surnaturelle les remobiliserait quand les LBD de Castaner les ont durement dispersés. Inutile de refaire de chimériques "convois de la liberté" si le projet politique derrière n'est pas prêt, ni la stratégie restauratrice non plus.

Il semble qu'il faille à nouveau avant tout réfléchir, toujours plus, à ce qu'est ce pays des hommes libres, les francs, ce qu'est sa liberté, d'où elle vient pour qu'elle puisse encore aller quelque part. On ne peut se satisfaire du constat de la juriste Valérie Bugault selon lequel la langue française ne figure pas sur les Georgia Guidestones. C'est peut-être vrai, et c'est peut-être un signe, mais au delà du signe, il nous faut travailler. Retrouver l'essence métaphysique de la liberté française, la comprendre dans son histoire concrète ancienne et récente, si l'on veut qu'elle soit autre chose qu'une devise de campagne ou un slogan publicitaire.

Lire la suite

Nuland aux Chinois : "La neutralité n'est pas une option"

10 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Peuples d'Europe et UE, #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma

Evidemment, en situation de guerre, comme disait Kipling, la vérité est toujours la première victime. Donc quel crédit faut-il accorder à cette information que je lisais ce matin sur Al-Mayadeen : « Le ministère russe de la Défense a annoncé aujourd'hui, jeudi, que "des laboratoires biologiques américains établis en Ukraine ont mené des expériences sur le coronavirus". Il accuse aussi les USA d' "étudier la propagation des maladies par les oiseaux migrateurs entre l'Ukraine et la Russie ».

80 tonnes d'ammoniac auraient été expédiées au village de Zolochev, au nord-ouest de Kharkov, par des nationalistes ukrainiens (qui par ailleurs empêchent les habitants de quitter Marioupol encerclée). Les Etats-Unis ont démenti.

Difficile de faire la part du vrai et du faux. Sur Twitter la journaliste bulgare Dilyana Gaytandzhieva (ancienne employée du journal mainstream Труд ) rappelle qu'en mars 2018 elle avait été expulsée du Parlement européen pour avoir tenté de demander au Secrétaire adjoint américain à la santé Robert Kadlec qui le visitait pourquoi Washington finançait 25 laboratoires biologiques autour de la Russie, de l'Iran et de la Chine. Un officiel chinois a surenchéri : "Les États-Unis ont 336 laboratoires dans 30 pays sous leur contrôle, dont 26 rien qu'en Ukraine. Il devrait rendre compte de ses activités militaires biologiques dans son pays et à l'étranger et se soumettre à une vérification multilatérale." Comme souvent Tulsi Gabbard a eu des mots justes sur cette affaire des laboratoires US dans le monde.

Ce qui est certain en tout cas, c'est cette déclaration de la pitoyable sous-secrétaire d'État américain aux Affaires politiques Victoria Nuland : « Les Chinois aiment dire qu'ils sont neutres dans ce conflit... Le chancelier [allemand] [Olaf] Scholz et le président [français] [Emmanuel] Macron ont parlé au [président chinois] Xi Jinping juste aujourd'hui pour faire comprendre aux Chinois que la neutralité n'est pas une option ici ».

Nuland, épouse du néo-conservateur Robert Kaga, conseillère de Dick Cheney au moment de l'invasion de l'Irak sous l'administration Bush, s'était distinguée au moment du coup d'Etat de Maïdan en 2014 par son célèbre "fuck Europe" intercepté dans une conversation où elle préconisait d'imposer les hommes de Washington au pouvoir à Kiev, elle était alors sous-secrétaire d’État pour les Affaires européennes et eurasiatiques d'Obama.

La neutralité sur le conflit ukrainien est pourtant l'option adoptée par les pays les plus peuplés du monde, et 17 pays africains (ainsi que, plus généralement, tous les pays qui n'ont pas une base américaine sur leur sol). C'est la seule option pour pouvoir servir d'intermédiaire entre Russes et Ukrainiens et parvenir le plus vite possible au retour de la paix.

Nuland aux Chinois : "La neutralité n'est pas une option"
Lire la suite

Les faiblesses de YouTube

7 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes, #Débats chez les "résistants"

Je suis toujours attristé d'entendre sur YouTube des énormités proférées par des gens qui sont présentés comme des personnes d'autorité dans leur domaine, et ce même dans la sphère de l'information alternative où les gens devraient faire d'autant plus attention qu'ils sont minoritaires. Hier j'écoutais une conférence ici du Pr Marc Henry sur l'eau qui déclarait : "on a découvert que l'espace ça existait, c'est essentiellement M. Descartes au 18e siècle (sic) qui découvre que pour localiser un phénomène il faut dire où il se trouve" ! Ah tiens ? Avant les gens arrivaient donc à vivre sans savoir que pour localiser quelque chose il fallait savoir où ça se trouvait ? Pour ma part je pense plutôt que Descartes (qui vivait au 17e siècle) a détruit conceptuellement l'existence objective de l'espace en le réduisant à une étendue mathématique, ce qui, ensuite, permit à Kant d'en faire une simple catégorie a priori de la sensibilité. Inutile de dire que je n'ai pas écouté la conférence au-delà.

Ensuite j'ai zappé sur l'inénarrable France Soir ici qui, après avoir donné la parole pendant le Covid à toutes sortes de chamanes et d'amateurs de mangas, interviewait une ancienne journaliste-correspondante en Russie (d'on ne sait quel journal) qui ose dire en minute 10'30 : "Il est vrai que les deux Etats (la France et l'Allemagne) garants du respect des accords de Minsk n'ont jamais prononcé au cours de ces huit dernières années les mots accords de Minsk"... Alors que ces mots ont été en réalité le mantra de ces deux pays, et l'étaient encore le mois dernier juste avant l'invasion russe (notamment lors de la visite du président français à Moscou). Une chaîne qui laisse passer ce genre d'absurdité ne mérite vraiment pas notre attention.

Heureusement que le carême est une occasion d'abstinence. C'est la bonne période pour ne plus regarder You Tube.

Lire la suite

Petit retour sur la question des laboratoires bactériologiques en Ukraine

5 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Le monde autour de nous, #Colonialisme-impérialisme, #Débats chez les "résistants"

Comme je le disais ici il y a 8 jours, seuls les historiens pourront déterminer si V. Poutine a eu des raisons objectives de pas limiter son intervention en Ukraine à la simple défense du Donbass.

Les gens qui tombaient sur mon blog en cherchant des informations sur les laboratoires américains d'armes bio-chimiques en Ukraine, m'ont semblé faire fausse route s'ils tentaient d'y voir la cause stratégique de l'invasion vu la source de cette rumeur, l'ex-député Alexey Zhuravko (Alexeï Jouravko).

Et puis voilà qu'un auteur anonyme, Julien G (est-ce si dangereux d'écrire sous son vrai nom en ce moment en matière géostratégique ?), sur le site du Courrier des stratèges, hier, a publié un article tentant de creuser cette hypothèse sous le titre "Pourquoi les États-Unis financent-ils des bio-laboratoires militaires en Ukraine?"

Il y explique que « L’opération militaire russe en Ukraine a "coïncidé" avec le lancement prévu de bio-laboratoires militaires américains à Kiev et à Odessa.» Tout en ajoutant que « L’ambassade des États-Unis en Ukraine a depuis supprimé de son site Internet les documents relatifs aux 11 laboratoires biologiques financés par le Pentagone en Ukraine. » Pas de chance...

Alors que reste-t-il comme élément de preuve si l'ambassade a tout supprimé d'un clic de souris ? Un accord  sur la « lutte contre les agents pathogènes hautement dangereux » en Ukraine figurant sur un site officiel américain. En fait ce contrat est un amendement à un contrat antérieur, signé dans le cadre de la Réduction coopérative des menaces (en anglais Cooperative Threat Reduction  - CTR).

Quand on regarde un peu l'historique on se rend compte que cette affaire de coopération pour la réduction des menaces remonte à au moins 2005 (juste après la Révolution orange) date à laquelle l'Arms Control Association écrivait :

"La coopération américaine avec l'Ukraine dans le cadre du programme Nunn-Lugar Cooperative Threat Reduction (CTR) a été élargie le 29 août avec un accord d'utilisation des fonds américains du CTR pour améliorer la sécurité des agents pathogènes stockés dans les établissements de recherche biologique et de santé de l'ancienne république soviétique.

En vertu de l'accord, les fonds du CTR iront pour la première fois directement à des projets visant à sécuriser les souches pathogènes et les connaissances biologiques sensibles en Ukraine. Les États-Unis s'efforceront également d'améliorer les capacités ukrainiennes à détecter, diagnostiquer et traiter les épidémies de maladies infectieuses, ainsi qu'à déterminer si les épidémies sont naturelles ou le résultat du bioterrorisme.

L'accord a été signé lors de la visite à Kiev d'une délégation américaine de haut niveau conduite par le président de la commission sénatoriale des relations étrangères Richard Lugar (R-Ind.) et le sénateur Barack Obama (D-Ill.).

Parmi les installations en Ukraine destinées à recevoir des mises à niveau de sécurité figurent celles autrefois liées au réseau anti-peste de l'ère soviétique, qui continuent de stocker des bibliothèques d'agents pathogènes naturels à des fins de recherche et de santé publique. Andy Fisher, porte-parole de Lugar, a déclaré à Arms Control Today le 15 septembre que les installations anti-peste "étaient des menaces et ce sont des menaces", étant donné le risque qu'une mauvaise sécurité puisse permettre aux terroristes d'accéder à des agents pathogènes. Fisher a également évoqué la possibilité que des procédures d'exploitation et des équipements obsolètes puissent entraîner la fuite involontaire d'agents pathogènes de ces installations, mettant en danger la santé publique de la région.

La coopération dans le cadre du nouvel accord ne se limitera pas à la sécurité physique vis-à-vis des agents pathogènes. Des fonds seront également disponibles pour l'emploi pacifique de scientifiques dont les compétences et l'insécurité financière pourraient en faire des cibles potentielles pour les États ou les groupes indépendants cherchant à acquérir des capacités d'armes biologiques. En outre, l'accord comprend des dispositions pour la coopération entre les laboratoires épidémiologiques américains et ukrainiens dans le diagnostic des épidémies. À cette fin, les agents pathogènes des établissements de santé et de recherche ukrainiens seront partagés avec des laboratoires partenaires américains. Dans le cadre d'un accord CTR avec l'Azerbaïdjan, les États-Unis ont également reçu le mois dernier un transfert d'agents pathogènes provenant d'installations similaires dans cette ancienne république soviétique."

A première vue tout cela était censé être purement pacifique. Mais revenons à l'article de Julien G. Il explique précisément que dans le cadre de cet accord, en juin 2010, a été ouvert à l’Institut de recherche Mechnikov Anti-Peste à Odessa en présence de l’ambassadeur américain John Tefft, le premier centre biologique d’Ukraine.

Il cite ensuite les propos du secrétaire du Conseil de sécurité russe, Nikolai Patrushev dans l’hebdomadaire Argumenty I Fakty en septembre 2021 repris par l'agence Tass, "Les laboratoires biologiques que Washington met en place à travers le monde mettent en péril la santé de dizaines de millions de personnes, violant ainsi leurs droits".

Puis Julien G nous oriente vers les propos du  directeur américain du programme Cooperative Threat Reduction Program, Robert Pope, le 26 février dernier qui estime que l'offensive russe met en péril la sécurité des installations ukrainiennes (11 laboratoires) aménagées dans le cadre des programmes CTR notamment en cas de coupure d'électricité en ce qui concerne les virus stockés dans les réfrigérateurs. Cela dit Robert Pope se sentait obligé de préciser que des experts extérieurs ont reconnu que ses investissements dans les laboratoires ex-soviétiques n'étaient pas des "opérations camouflées pour créer des armes biologiques" (not a covert bioweapons operation). Qui croire ?

Tout cela était en tout cas d'autant plus inquiétant pour les Russes, nous dit Julien G, que la « Defense Threat Reduction Agency » (DTRA), du Département de la Défense, qui finance les 11 laboratoires entretient la confusions en externalisant son activité auprès d'organismes privés dont les employés jouissent par ailleurs de l'immunité diplomatique.

Propagande contre propagande. On sent bien qu'il sera aussi difficile de savoir ce qu'il se passe dans ces 11 laboratoires qu'il le sera de deviner ce qui s'est passé en 2019 dans le laboratoire P4 de Wuhan supposé être à l'origine de la diffusion du SRAS-Cov-2. Mais c'est quand même un élément de réflexion utile à apporter au débat sur l'invasion russe de l'Ukraine.

Lire la suite

Covid 19 : Même en Nouvelle-Zélande la dictature sanitaire recule

4 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Grundlegung zur Metaphysik

Le New-York Times le reconnaissait hier : "La Nouvelle-Zélande est en proie à une épidémie majeure du variant Omicron, le virus se propageant à ce qui pourrait être le rythme le plus rapide au monde...Mais la prudence initiale de la Nouvelle-Zélande envers le virus est devenue politiquement intenable cette année alors que les citoyens vivant à l'étranger ont protesté contre les limites à leur retour et que les défenseurs des entreprises ont appelé à moins de restrictions." Ce sont des euphémismes. Twitter est rempli de vidéos où l'on voit les anti-covidistes néo-zélandais envahir le parlement, ou encore, mettre en déroute la première-ministre dictatrice du pays, Jacinda Ardern lorsqu'elle ose aller visiter une école : les protestations ont été massives malgré une répression policière féroce. Le 25 février la Haute Cour a annulé la vaccination obligatoire pour la police et les personnels de défense (la vaccination obligatoire là bas concerne 40 % de la population active) au motif qu'elle présentait une atteinte excessive aux droits religieux (du fait de l'utilisation de cellules de foetus humains en amont de la recherche pour la constitution de ces vaccins) et au droit de refuser un traitement au regard des avantages quantitatifs escomptés pour la continuité du service public - cf résumé de jugement ici .

Mme Ardern avant de reculer n'a cependant pas manqué de faire de la main un signe (un de ces célèbres cornutos introduits dans le rock par la chanteuse franc-maçonne Esther "Jinx" Dawson) à ses maîtres (voyez à gauche cette image d'une vidéo sur TikTok). Ce qui n'est pas en soi étonnant au vu des photos qui ressortent d'ailleurs de son appartenance à une attribution de bourse par la franc-maçonnerie en 2016 (élément confirmé par un maître de loge dans la grande presse en 2019). Le plus surprenant est toujours que ce genre de geste soit obligatoire en public à un moment ou un autre de la part des hommes et femmes politiques membres de cette fraternité.

 

Mme Ardern est bien sûr Young Leader du World Forum Economic (le Forum de Davos qui a ses trois O barrés d'un demi-cercle pour faire 666 et qui vous promet l'interconnexion des êtres, l'intégration d'une puce dans le corps et la fin de la propriété privée dans le cadre du Great Reset), comme Mr Macron, Mme Von der Leyen etc.

 

Yuval Noah Harari au forum de Davos, minute 14 : on ignore ce qui succèdera à l'homo sapiens avec le transhumanisme

Lire la suite

Projet d'adhésion du Kosovo à l'OTAN

4 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Peuples d'Europe et UE, #Débats chez les "résistants"

Il n'y a pas de limites aux revendications des clients de l'Occident. 

Le 3 mars, le ministre kosovar de la Défense, Armend Mehaj, a fait savoir sur Facebook et Twitter qu'il s'est entretenu par visioconférence avec le ministre de la Défense de la Croatie, Mario Banožić et que celui-ci s'est engagé à soutenir la demande de l'entité d'adhésion de l'entité de Pristina à l'Organisation du traité de l'Atlantique nord.

Pourtant le Kosovo n'a pas d'armée et une telle adhésion serait contraire à la résolution de l'ONU 1244, qui régit la situation du Sud de la Serbie depuis 1999.

Le ministre croate a visité en décembre dernier le Kosovo où se trouve une centaine soldats croates dans le cadre des contingents de la KFOR au camp Villlagio Italia, près de Peć dans l'Ouest du Kosovo, dirigé par un sémillant colonel italien (voir ici).

La demande d'adhésion accélérée du Kosovo à l'OTAN a été votée par le parlement de cette entité hier, par 94 voix sur les 120. La dépêche de Reuters qui rapporte l'information précise que l'entité pourrait se doter prochainement d'une armée de 5 000 hommes en violation de la résolution de l'ONU (mais que valent ces résolutions en ce moment quand l'ambassadeur Ukrainien à l'assemblée générale demande que la Russie perde son statut de membre permanent du conseil de sécurité ?).

La session s'est accompagnée d'une vaste démonstration de soutien à l'Ukraine comme le montre la photo à gauche de la députée kosovare Doarsa Kica (ex avocate et boursière de l'université jésuite de Chicago, c'est toujours intéressant pour la sociologie politique...) .

Des affiches "We stand with Ukraine" avaient été placés en début de session sur les bureaux des 120 députés (ce qui révèle en soi le caractère assez totalitaire et unanimiste du parlement kosovar). Les 10 députés de la Liste serbe les ont retournés à l'envers en signe de protestation avant de quitter la salle.

Selon Visegrad 24 le Kosovo pourrait accueillir 5 000  réfugiés ukrainiens. Déjà 20 journalistes ukrainiens ont été installés à Pristina, avec l'aide de l'European Center for press and media freedom (probablement un organe lié à l'Open society de Soros, mais il devient de plus en plus difficile de "tracer" les financements de ces ONG). Pendant que le Kosovo et notamment Doarsa Kica soutiennent les journalistes ukrainiens, cette vaillante députée travaille à interdire le pluralisme de nos médias (et de journalistes free lance comme Anne-Laure Bonnel dans le Donbass). 

Hier après midi elle expliquait fièrement sur son profil Facebook : "Avec l'eurodéputée (écologiste allemande) Viola Von Cramon, nous avons parlé de bloquer les portails qui diffusent de fausses informations, de la propagande et généralement de bloquer les chaînes, les pages et les nouvelles venant de la Fédération de Russie et les agendas pro-russes". Von Cramon supervisait les élections du soi-disant Kosovo de 2019 pour le compte de l'UE et était présente à la délibération du parlement de l'entité de Pristina.

 

Vote AG ONU sur l'invasion de l'Ukraine 2 mars (les pays les plus peuplés et 17 Etats africains s'abstiennent)

Vote AG ONU sur l'invasion de l'Ukraine 2 mars (les pays les plus peuplés et 17 Etats africains s'abstiennent)

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>