Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles récents

Quelle stratégie ?

5 Avril 2010 , Rédigé par Frédéric Delorca

Suite à mon article d'hier je reçois des mails sceptiques sur Asselineau. Sans doute à juste titre. Mais que faire ? Miser sur un parti antisystème au risque que ce soit une impasse ? Miser sur l'ancrage local comme j'ai essayé de le faire à Brosseville, au risque de découvrir que tout est enlisé dans des querelles de cocher et dans la gestion au jour le jour ? Miser sur des réseaux associatifs ? Il est bien difficile de fédérer les énergies d'une manère productive...

Lire la suite

Du stoïcisme de François Asselineau

4 Avril 2010 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE

Je m'intéresse à tout ce qu'il y a de neuf en ce moment en politique, et ce qu'il y a de vraiment neuf est le plus souvent ce qui se nourrit aux sources de l'ancien, comme l'association Respaix qui boit aux fontaines du marxisme... ou l'Union populaire républicaine à celle du gaullisme façon "Conseil national de la Résistance".

 programme-pour-une-gauche-copie-1.jpg

J'ai regardé cet après midi sur You Tube la conférence en vingt petits clips de François Asselineau du 13 février 2010 dans son intégralité. M. Asselineau est un homme de droite, et un homme dont la vision de l'histoire n'est pas la mienne. Mais je lui reconnais outre une pertinence d'anayse de la situation actuelle des valeurs morales qu'on peut trouver proches du second stoïcisme antique (celui de Caton d'Utique si l'on veut) : attachement à la vérité, au courage, à la probité. J'admire sa lucidité sur la mainmise des Etats-Unis sur l'Europe (via notamment le projet de construction européenne), sa clarté dans la dénonciation des folies de notre époque, son intransigeance à l'égard du système politique. Il appelle à un rassemblement gauche-droite qui ne nie pas la pertinence du clivage entre les deux, mais demande sa mise entre parenthèses le temps que la France franchisse le pas d'une sortie de l'Union européenne. Tout cela sonne juste, car, en effet, tout projet politique est voué à l'échec tant que le préalable de la sortie de l'UE n'est pas posé, ainsi que je l'avais déjà écrit en 2007 dans "Programme pour une gauche française décomplexée".

 

L'aventure de l'UPR commence à séduire des gens autour de moi, y compris des socialistes et des communistes - des gens de qualité qui ne sont pas sensibles aux effets de mode et n'oublient jamais de réfléchir sur l'essentiel. Le discours de ce parti mérite sans doute un temps d'attention et de réflexion.

 

Lire la suite

Moeurs politiques des groupuscules parisiens

3 Avril 2010 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le quotidien

Un ami m'écrit ce soir :

"Il y a une certaine Vesna ** qui a adhéré au parti que lance Tonneau. Elle se dit copine de Diana Johnstone et de Bricmont. Tu connais tous ces gens là non ?"

 

Tu parles si je la connais : j'en parle dans 10 ans sur la planète résistante, et je la croise, un peu trop souvent à mon goût, dans diverses conférences.

 

autruche-copie-1.jpg

Je demande à cet ami d'où il tient son information.

 

"C'est Tonneau qui m'a annoncé son adhesion ", me répond-il...

 

J'imagine bien la scène. Vesna qui s'adresse à Toneau : ""Bonjour Monsieur Tonneau,Je m'appelle Olga Daric. Je suis l'amie de Jean Bricmont et de Diana Johnstone, vous devez être honoré de ma présence dans votre parti à cause de ça.". Et M. Tonneau qui écrit à la cantonade : "Une amie de Jean Bricmont et de Diana Johnstone vient d'adhérer à mon parti !"

 

Ainsi va la vie à Paris. Il suffit d'être "l'ami de". Cette Vesna n'est à peu près rien. Mais elle fait sa roue de paon avec son carnet d'adresse, et ça marche. M. Tonneau pense peut-être qu'il aura une place à "Ce soir où jamais" grâce à cette brillante adhésion. Vaste rigolade.

 

A part ça, vous avez peut-être vu ces tristes attentats en Russie. Le Caucase est un fruit pourri dans l'Empire russe. Je plains les gens qui n'ont pas fini d'en subir les conséquences.

Lire la suite

Abkhazie, A la découverte d'une "République" de survivants

2 Avril 2010 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Abkhazie

Le dernier livre de Frédéric Delorca, Abkhazie, A la découverte d'une "République" de survivants, paraîtra aux éditions du Cygne dans 15 jours. Vous pouvez dès maintenant le commander sur http://www.editionsducygne.com/editions-du-cygne-abkhazie-decouverte-republique.html.

----------------------------------------------------------------------------

 

abkhazie.jpgImaginez un territoire sous les palmiers et les eucalyptus, en partie montagneux, autrefois inclus dans la Géorgie, qui fut le théâtre d’une guerre féroce en 1992-93, et où partout les maisons détruites, les fenêtres cassées, les toits défoncés seraient restés dans le même état depuis presque dix-huit ans, faute d’argent, à cause d’un boycott international et aussi parce que 200 000 Géorgiens ont abandonné leurs maisons dans cette guerre civile. Les murs des écoles sont tapissés de dessins d’enfants qui évoquent la guerre, les terres encore collectivisées. Les Abkhazes, un petit peuple hanté par la crainte de disparaître, se sont récemment rendus aux urnes pour élire le président de leur République autoproclamée que seuls quatre pays reconnaissent.

Pour saisir les réalités de ce microcosme au carrefour des luttes entre Russes, Occidentaux, Géorgiens, Turcs et Arméniens, Frédéric Delorca propose ici trois angles d’approche : un carnet de voyage à l’occasion des élections, des interviews d’habitants d’Abkhazie et une analyse géopolitique. Il lève ainsi un coin de voile sur une zone de conflit méconnue, où se jouent pourtant le sort des voies d’acheminement du pétrole de la Mer caspienne, et l’avenir des marches orientales de la sphère d’influence de l’OTAN.

 

 
Lire la suite

Moi et les médias

2 Avril 2010 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

Pour le jeune homme qui, à la suite de ma remarque sur Mélenchon, me reproche de ne pas avoir compris la nocivité des médias pour notre monde. Je rappelle quelques faits.

Journaux-3-2.jpg

1) Depuis 1999 j'organise des médias alternatifs sur Internet

2) En 2006 j'ai dirigé un livre "Atlas alternatif" explicitement orienté contre les versions officielles des médias

3) En 2007 j'ai publié "Programme pour une gauche française décomplexée" dans lequel je prône la nationalisation des grands médias

4) En 2008 j'ai raconté dans "10 ans sur la planète résistante" ma guerre contre les grands médias en 1999-2000 et dans les années qui ont suivi, et comment Régis Debray m'avait proposé de faire un livre contre lesdits médias

10-ans-petit.jpg5) J'ai écrit dans le Cahier de L'Herne Chomsky sur Chomsky et Bourdieu qui ne sont pas des grands amis des médias

6) Tous mes livres prennent à rebrousse-poil les versions de nos médias les plus sérieux (y compris sur la Transnistrie ou l'Abkhazie)

7) Je suis tellement honni par les grands médias qu'un type qui a prétendu être contre eux comme Bricmont dissimule de sa bibliographie mon Atlas alternatif qu'il a pourtant préfacé (cas unique d'un préfacier qui renie le livre qu'il a préfacé pour garder ses entrées à la TV).

 

Mais en ce qui me concerne je n'aurais pas dénigré les médias sur les conditions de travail des prostituées.... Ca c'est sûr.

 

Lire la suite