Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles récents

La fin de l'Etat de droit

31 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Peuples d'Europe et UE

Après avoir vu l'an dernier les dernières protection du soi-disant "Etat de droit" sauter les une après les autres autour des questions du confinement et du port du masque, je crois que plus personne ne s'attendait plus à les voir fonctionner sur le sujet du "passe sanitaire". Et effectivement cet été aucune digue n'a tenu : le Conseil d'Etat a rendu un avis favorable en choisissant pour rapporteur un ancien candidat aux régionales du parti présidentiel, le Conseil constitutionnel présidé par une ancien premier ministre au passé trouble, dont le fils travaille pour McKinsey & Co, le cabinet américain ("global") chargé de définir la stratégie de la vaccination en France, va probablement d'aligner aussi...  Le passage par le Parlement en un temps record a eu pour seule utilité permettre à une sénatrice franc-maçonne pro-avortement d'ajouter un amendement autorisant la vaccination des 16-17 ans sans accord parental (toujours le thème du "vos enfants sont à nous", cher à Céline Dion et à toutes les sociétés secrètes qui nous gouvernent) Seule la défenseure des droits a joué encore un peu son rôle, et encore, juste pour la forme. Débauche de mensonges, de manipulation, de mauvaise foi, de mépris. Des candides osent encore s'étonner : "Comment se fait-il que les laboratoires ne se satisfassent pas déjà des milliards de bénéfices engrangés sur notre dos ? Pourquoi n'arrêtent-ils pas cette folie ?" Ceux qui croient que l'économie gouverne la monde se bercent d'illusions : "On va boycotter les cinémas qui imposent le passe, et, vous allez voir, ils vont renoncer à nous l'imposer". Quelle blague ! Ne voient-ils pas  que nos gouvernants sont prêts comme l'an dernier à continuer de subventionner en monnaie de singe tous les commerces jusqu'à ce que l'argent n'ait plus aucune valeur et que la misère s'impose à tous ? Tout l'engrenage de la pénurie les arrange. Car le moteur n'est pas économique. Il est spirituel. La destruction de l'humanité (sa réduction à 500 millions d'esclaves) est l'objectif des forces qui utilisent nos zombies de gouvernants façon Philippe et Castex comme des marionnettes. Les libéraux et les marxistes ne s'en rendront compte que trop tard, et comprendront alors que leur vieux catéchisme économiciste, sous des apparences rationnelles, n'était en fait qu'un instrument au service de cette finalité apocalyptique.

Les plus pathétiques sont ceux qui osent dire encore : "A l'automne il y aura 80 % de vaccinés à deux doses. Et là, le gouvernement abrogera le passe sanitaire". Il faut vivre dans un syndrome de Stockholm complet pour croire ce genre de fadaise. Le gouvernement a rejeté l'amendement d'Emmanuelle Ménard, députée non inscrite, demandant que le Passe sanitaire cesse d’exister dès lors que le virus ne représentera plus une menace suffisante pour le justifier. Le passe est destiné à durer. Les médias monteront toujours en épingle des variants soi-disant sournois dont le vaccin n'immunisera pas. Il faudra de nouvelles doses, celui qui n'aura pas ses 6 ou 7 doses vaccinales sera menacé d'enfermement, fiché par son passe, lequel comportera aussi toutes sortes d'autres informations sur son état de santé, sur son compte bancaire, sur ses orientations politiques, et l'on imposera toujours plus de restrictions de services à ceux qui seront à la traîne pour le nombre de doses règlementaires. Tandis que les autres, ceux qui auront dit "oui" au 666, avec leur graphène dans les tissus cellulaires et leurs nanoparticules manipulables par la 5G,  seront à chaque instant, dans leur chair même, dans leur cerveau, à la merci du système auquel ils auront fait confiance.

Sans doute il faut encore manifester (tant que les LBD ne sont plus d'actualité, à Besançon notamment où le 27 juillet la police a même enlevé son czsque), et peut-être lancer des opérations de boycott, des actions en justice etc. Mais la solution n'est ni dans l'économie ni dans le droit. Il faut avant tout un recentrage spirituel d'un assez grand nombre de gens pour que ceux qui s'en remettent à la transcendance et reçoivent d'elle non seulement les moyens de "passer entre les gouttes" mais aussi des pistes d'action pour créer des poches de résistance collective vraiment efficaces.

Mais pour être "recentré", il faut principalement ne plus se sentir débiteur à l'égard du système. Ne pas attendre de lui un "assouplissement" (j'avais déjà indiqué en juin que le soi-disant assouplissement estival était fictif), ni aucune forme d'humanité, ni aucune vérité car le mensonge est désormais sa loi. Et ne perdez même pas d'énergie à argumenter avec les gens obtus ou à souffrir des malheurs que le système inflige aux plus faibles, de sa grossière bêtise (celle par exemple de l'atroce Mme Bachelot), de toute cette horreur qu'on peut agiter comme un chiffon rouge pour susciter votre colère ou votre dépression : ces sentiments faibles leur rendent service. L'urgence est de calmement et fermement, avec la force de la prière, soustraire notre âme à tout compromis et toute compromission avec cette iniquité. "Ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les." (Ephes 5:11) Coupez tous vos ponts affectifs avec la folie ambiante - ne gardez pour elle que le sentiment de la charité envers ses victimes.

Lire la suite

A propos d'une déçue de Sadhguru et du "survivalisme"

27 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Bill Gates, #Le monde autour de nous

J'écoutais le weekend dernier une dame dont malheureusement je ne retrouve pas la vidéo ce matin sur You Tube, une des nombreuses quinquagénaires investies dans le développement personnel, qui expliquait qu'elle avait été déçue de voir le guide spirituel hindou Sadhhguru littéralement sauter au cou de Klaus Schwab (le chantre du Grand Reset) lors d'un récent happening mondialiste, et prôner la dépopulation et la vaccination.

Evidemment, pour quiconque a été sensibilisé à la grandeur morale et à la vérité du christianisme, il n'était pas nécessaire d'en arriver là pour savoir que ce mystique, chouchou de l'oligarchie américaine "branchée" au même titre que son acolyte Deepak Choprak, fait partie des ennemis de l'humanité. Il suffit d'écouter quelques minutes son enseignement pour comprendre qu'il repose tout entier sur l'égoïsme et une des formes les plus insidieuses de narcissisme comme le prônent souvent les "sagesses" orientales. Au nom d'une soi-disant ouverture à une dimension supérieure de soi, on est censé sacrifier tout sentiment pour autrui, et toute envie de travailler avec les autres à la transformation du monde. Tout cela au nom du dieu de la destruction Shiva idole de notre Centre de Recherche nucléaire européen, du dépassement des apparences etc. Et bien sûr ledit Sadhguru ne s'est jamais privé de répéter que Jésus-Christ n'est pas mort sur la croix, et qu'il n'était pas le fils de Dieu ce qui, pour un Chrétien révèle l'inspiration antéchristique de quiconque tient ce genre de propose. "Tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde." (1 Jean 4:3).

Ce qui est frappant, c'est que cette dame ayant découvert que son cher gourou "sauveur" était en fait un nihiliste au service de l'oligarchie mondialiste (un peu comme tous ceux qui vous enseignent le yoga pour ouvrir des portiques aux démons, ou ceux qui vous apprennent à "être vous mêmes" selon la loi du sataniste Aleister Crowley), en tire la mauvaise conclusion, à savoir qu'il faut renoncer à écouter des enseignements extérieurs, et ne se fier qu'à sa propre intuition. Pas étonnant évidemment de la part d'une personne investie dans le développement personnel. J'avais remarqué la même démarche chez une youtubeuse qui m'avait dit avoir été sexuellement abusée par un kinésithérapeute franc-maçon dans le Dauphiné il y a quinze ans, de même que ses deux filles. La dame a utilisé les enseignements chrétiens sur Internet pour comprendre ce qui lui était arrivé, mais au lieu de se convertir, elle en est venue à faire des vidéos pour dire aux gens "n'écoutez que vous-mêmes". C'est une technique classique des démons que de faire passer l'être humain d'une erreur à une autre pour le perdre en permanence dans des jeux de miroir sans toucher du doigt ses véritables problèmes intérieurs ni ceux du monde. "Tu n'aimes pas les Beatles, dit le démon, tu as raison, ils sont nuls, essaie plutôt les Rolling Stones" alors que ce sont en réalité les deux faces d'une même pièce, avec exactement le même message spirituel formulé dans un style différent, et le même enfer au bout du chemin.

"Vous n'aimez pas Sadhguru, vous avez raison, écoutez plutôt votre for intérieur". En ce moment, toutes les révélations sur le nouvel ordre mondial sont en permanence utilisése par des démons pour entraîner les esprits faibles d'un gourou à un autre, ou d'un gourou à une fausse religion du "for intérieur" et de "l'intime conviction". Seuls quelques "happy few" comprennent que la situation actuelle sur la marque de la Bête sans laquelle "on ne peut ni acheter ni vendre" a été annoncée par le Livre de l'Apocalypse, et que la sortie "par le haut" ce cette Apocalypse passe par l'acceptation de tous les livres antérieurs à celui là, ces livres que l'on appelle la Bible. Ces "happy few" là gagnent un temps considérable par rapport aux autres, et, s'ils sont absolument sincères dans leur démarche, et prêts à sacrifier tout ce qui en eux marche de travers, recevront des protections spéciales surnaturelles, et des conseils sur ce qu'ils ont vraiment à faire dans ce monde au service d'autrui, tandis que les autres, tournés vers leurs gourous et leurs nombrils, fonceront droit dans le mur, qu'ils aient accepté la "marque de la Bête" et le vaccin, ou qu'ils soient allés se réfugier dans les forêts sur un mode "survivaliste".

Pour finir, à propos des forêts, je voudrais vous montrer ce clip ci dessous ("Renversé" d'Emilie Loizeau) que m'a envoyé un lecteur chrétien de ce blog. Ayant été un peu interloqué par ce que je disais ici sur l'imagerie du panda dans les milieux pédo-satanistes, il commence par me faire observer que le clip met en scène une enfant avec une masque de Panda  dans une forêt, et qu'on y voit une référence à la pyramide qu'il faut "remettre à l'endroit" (référence maçonnique évidente).

Cette imagerie des enfants à visage d'animal dans les bois est fréquente - voir la récente série Sweet Tooth. En écoutant les paroles du clip, je songeais que le culte de la Terre mère auquel il fait explicitement référence (qui est Lilith, ou la Pachamama du pape François et des écologistes) est bien froid et triste. Ce n'est assurément pas une déesse d'amour, mais plutôt une mère qui broie ses enfants, comme jadis Ishtar-Astarté chez les Assyriens. Quand la chanteuse évoque "La voix de cette Terre mère/Qui nous regardera passer" on sent bien que cette déesse ne versera pas une larme sur la disparition de l'humanité...

Je pensais aussi que ce clip dans sa froideur dit tout du survalisme apocalyptique actuel, qui, comme Sadghuru et le New Age, fait partie des tromperies démoniaques de notre temps. Il montre surtout que les amateurs de pyramides des sociétés secrètes  qui nous gouvernent, aiment le survivalisme, et voudraient bien que nous pensions que nous n'avons le choix qu'entre devenir des fans de Bill Gates et du vaccin, et vivre comme des bêtes traquées dans les bois (les hybrides à la Sweet Tooth) qui construisent des huttes à l'écart de la civilisation. Or la "survie" triste, n'est pas ce que Dieu veut pour nous , puisqu'il nous promet la vie et la joie en abondance... A n'en pas douter cependant c'est à cela que seront réduits les adeptes de la Pachamama. Qui s'en étonnera ? Les forêts appartiennent aussi, comme les centres commerciaux réservés aux personnes vaccinées, à nos "élites".

Le même ami lecteur ajoutait d'ailleurs à son courriel cette "lecture kabbaliste basique" (selon ses propres termes) de l'acronyme de "Associations Foncières d’Aménagement Foncier Agricole et Forestier", AFAFAF : en alphabet latin A = 1 et F=6, donc AFAFAF = 161616, un 6 un 6 un 6….soit 666.

"Right in your face".. comme dirait l'autre...

Lire la suite

Bill Gates et George Soros associés dans la propagation des tests nasaux

21 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Bill Gates, #George Soros, #coronavirus-vaccination-big pharma

Les milliardaires George Soros et Bill Gates font partie d'un consortium qui s'apprête à acheter Mologic, un fabricant britannique de tests Covid, dans le but d'accroître l'accès à une "technologie médicale de pointe abordable" dans le monde, selon un communiqué publié lundi (voir cet article du magazine Forbes).

L'initiative s'appelle Global Access Health (GAH). Elle vise à étendre au niveau mondial la technologie médicale des prélèvement naso-pharyngés en profondeur employée pour le Covid 19 en vue de l'étendre au dépistage de la dengue, de  la bilharziose etc.

Certains font remarquer qu'on peut retrouver dans le logo de Mologic un schéma qui évoque le triple 6 comme dans celui de Google Chrome. D'autres évoquent cette étrange scène retrouvée dans la nécropole de Thèbes (ci-dessous) que les historiens "mainstream" semblent analyser comme une séance ordinaire chez un "ophtalmologue". Vu la popularité de l'Egypte antique dans les sociétés secrètes (voir par exemple l'architecture de Washington DC construite par le membre de la Loge de Hollande Pierre-Charles l'Enfant) et la part de rituel ou de savoir secret que les égyptologues laïques minimisent, les débats se poursuivent sur l'existence ou non de tortures nasales rituelles dans l'Egypte ancienne, et la volonté ou non de les ressusciter de nos jours. Personnellement je ne crois pas trop à ce "continuum" égyptien, mais l'empressement de ces faux-philanthropes que sont Gates et Soros à étendre l'exploration nasale au delà du dépistage du Covid-19 a quelque chose de très suspect...

 

Lire la suite

Voitures électriques, Green Deal et inondations : la Commission européenne et Blackrock veillent sur vous

18 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #George Soros, #Débats chez les "résistants", #Peuples d'Europe et UE

L'Union européenne vient d'annoncer un durcissement de sa politique d’électrification des automobiles (12 % des émissions totales de CO2 de l’UE) qui pourrait inclure l’interdiction des ventes de voitures à essence et diesel d’ici vingt ans. Selon Bloomberg, « les nouveaux objectifs d’émissions des véhicules constitueraient un durcissement significatif par rapport aux objectifs d’émissions actuels pour l’ensemble du parc automobile, qui exigent une réduction de 37,5 % à partir de 2030 pour les voitures ».  Il s'agit d'une étape supplémentaire dans la transformation à marche forcée de nos économies, au nom d'un prétendu réchauffement climatique dont la réalité fait pourtant encore débat chez les rares scientifiques indépendants de tout conflit d'intérêt (voir John Colerman face à ses contradicteurs de CNN).

Dans le cadre du Green Deal (Pacte Vert, inspiré du Green New Deal défendu par la gauche du Parti démocrate aux Etats-Unis et en Europe par par le mouvement transnational du « Printemps européen » de Benoit Hamon et Yanis Varoufakis - un cas intéressant de récupération des idées de gauche par le Big Business comme on l'avait déjà vu avec Soros) approuvé par le Conseil européen les 12-13 décembre 2019,  l’Europe prévoit de devenir en 2050 le premier continent à émissions nettes de carbone nulles au monde. En octobre 2020, le slovène Janez Potočnik, ex commissaire européen pour l'environnement aujourd'hui employé du groupe d'audit Systemiq dirigé par un ancien de McKinsey se réjouissait (comme le World Economic Forum avec son "grand reset") de ce que l'épidémie de Covid puisse accélérer la réalisation de cet agenda. Il stigmatise au passage les "comportements extrêmes", terme qui désigne à ses yeux tous ceux qui oseront s'opposer à cette révolution, et reprend à son compte contre eux la phrase de Bertrand Russell : "Tout le problème du monde, écrivait Bertrand Russell, c'est que les imbéciles et les fanatiques (lunatics) sont toujours si sûrs d'eux-mêmes, et les sages si pleins de doutes." Cela en dit long sur le respect que ces gens accordent à leurs opposants politiques. On ne s'étonnera pas non plus de trouver sous la plume du propagandiste un hommage appuyé à Blackrock, la plus grosse société de gestion d'actifs et d'investissements au monde avec près de 7 800 milliards dirigée par un ancien conseiller de Trump, qui a beaucoup trempé dans le financement de milices privées (notons aussi que fut reçu le 25 octobre 2017 à l'Elysée - et elle a un regard intéressé sur nos retraites pour les fonds de pension qu'elle gère). En novembre dernier la Commission européenne a engagé cette société pour un audit sur la finance durable, alors qu'elle a pourtant de nombreux intérêts dans les combustibles fossiles comme Exxon et des entreprises responsables de la déforestation (voir le rapport du Médiateur européen à ce sujet). En janvier dernier le responsable de Blackrock dans sa lettre annuelle aux PDG des grandes entreprises a insisté sur le fait que le "changement tectonique» vers les entreprises axées sur le développement durable s’accélère à la suite de la pandémie de coronavirus, et les a sommés de publier leur "business model" pour arriver à une émission de carbone nette nulle".

Le 9 juillet dernier lors d'un discours prononcé lors de la 37ème conférence annuelle de Sun Valley dans l'Idaho Bill Gates devant  le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, le PDG d'Apple Tim Cook, le co-fondateur de Nike Phil Knight et le PDG d'Amazon Jeff Bezos a aussi plaidé pour des mesures radicales contre le "réchauffement climatique".

Tous ces milliardaires qui usent et abusent de leurs jets privés (que l'Union européenne exemptera de taxe sur le fuel - voir l'Irish Times du 13 juillet) et qui, tout en prônant "l'économie circulaire", s'obstinent à ériger le libre-échange très pollueur en dogme, continuent donc de nous mettre le pistolet sur la tempe, alors pourtant que des écologistes comme Jancovici expliquent que même avec un confinement dur tous les ans du type de celui de 2020 les objectifs ne peuvent pas être atteints... à moins bien sûr qu'on ne réduise massivement la population, ce qui est probablement le véritable objectif de ces nihilistes.

Les inondations en Allemagne et en Belgique ont été récemment pour eux et pour Ursula von der Leyen l'occasion de continuer à sonner le tocsin pour maintenir la pression sur les peuples. Certains se demandent si les scientifiques qui se vantent de réfléchir à des modifications du climat par des épandages en haute atmosphère ne seraient pas capables de provoquer ce genre d'inondation, de même que le dispositif HAARP - High-frequency Active Auroral Research Program en Alaska  (je vous en parlais déjà il y a 13 ans, du temps où j'écrivais beaucoup plus de bêtises qu'aujourd'hui sous couvert de "rationalité"). En août 1996, l'US Air Force avait élaboré un document prospectif intitulé "Weather as a Force Multiplier: Owning the Weather in 2025" (la météo comme multiplicateur de force : posséder la météo en 2025) rapport rédigé par le colonel  Tamzy J. House, le lieutenant colonel James B. Near Jr et d'autres officiers. Son résumé indiquait : "En 2025, les forces aérospatiales américaines pourront « s'approprier la météo » en capitalisant sur les technologies émergentes et en concentrant le développement de ces technologies sur les applications de combat. Une telle capacité offre aux combattants des outils pour façonner l'espace de bataille d'une manière jamais possible auparavant. Il offre des opportunités d'avoir un impact sur les opérations dans tout le spectre des conflits et est pertinent pour tous les futurs possibles. Le but de cet article est de décrire une stratégie pour l'utilisation d'un futur système de modification du temps/de la météo en vue d'atteindre des objectifs militaires plutôt que de fournir une feuille de route technique détaillée."

Le débat a souvent surgi aux Etats-Unis à propos des ouragans, et aussi du blizzard texan l'hiver dernier. Le magazine Der Spiegel du 11 août 1986 (n°33...) montrait déjà la cathédrale de Cologne presque submergée. Du predictive programming ?

Lire la suite

L'endoctrinement ne date pas d'hier

18 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik

L'endoctrinement ne date pas d'hier. Certains bons esprits sur la Toile ont remarqué que certains épisodes d'un dessin animé des années 1960 étaient remplis de références à la franc-maçonnerie : les Pierrafeu (Flinstones), produit par Hanna et Barbera (auxquels on doit tant de dessins animés des années 1970), et diffusé aux USA sur ABC et en France sur la RTF et sur Canal+ (une chaine très liée à la "fraternité" comme on l'a déjà souligné)

En 2019, on avait aussi identifié des références très occultistes dans un épisode de Scoubidou (Scoobee-Doo) également produit par Hanna et Barbera.

Les Pierrafeu transportent la franc-maçonnerie dans l'univers préhistorique, tout comme l'a fait le dessinateur Jul, ami d'Emmanuel Macron, dans "Silex and the city" (voir notre billet du 2 février 2020).

Lire la suite

Les cabinets de conseil dévorent nos Etats

17 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Le monde autour de nous, #Les Stazinis, #George Soros, #coronavirus-vaccination-big pharma

Je parle plus souvent dans ce blog des causes spirituelles de l'asservissement mondial généralisé et des symboles sur lesquels il s'appuie, ainsi que des sociétés secrètes auquel il renvoie, que des phénomènes économiques dont le mécanisme n'est qu'une des conséquences de ces racines spirituelles, parce que cette dimension-là, plus facile à comprendre, est traitée par beaucoup de personnes, notamment des hommes/femmes politiques. J'avais évoqué l'an dernier la concentration économique entre les grands trusts. Son corolaire est la destruction des organismes publics placés en théorie au service des peuples.

Un des symptômes de cette destruction est en France la marginalisation des grands corps d'inspection formés par l'ENA (que le gouvernement Castex envisage même de supprimer) au profit de cabinets d'audit internationaux basés aux Etats-Unis qui viennent vendre à notre gouvernement des solutions clés en main complètement étrangères aux traditions de notre service public. La tendance s'est accélérée sous le mandat de Macron. avec par exemple 11 millions d'euros aux cabinets de conseil privés (28 contrats) pour la gestion de la dictature sanitaire en France, dont 4 au cabinet McKinsey. La revue Challenges a tenté d'avoir une vision d'ensemble du phénomène.  les services du Premier ministre mettent en avant une enveloppe annuelle de 65 millions d’euros pour tous les ministères, ce qui exclut les audits informatiques et les conseils juridiques. La cour des comptes en 2014 en les incluant comptaient 150 millions. Le ministère de l'économie représenterait un tiers de l'enveloppe, celui des armées un sixième, puis vient celui de l'intérieur. En 2018, le méga-appel d’offres plafonné à 100 millions d’euros sur quatre ans lancé pour accompagner les réorganisations administratives a ainsi été partagé entre seulement huit entités "mandataires": Roland Berger, EY, McKinsey, Wavestone, BCG, Eurogroup, INOP’s et Capgemini. En ce qui concerne les armées en 2014 ce ministère a adopté une stratégie d’achat ministérielle selon le jargon technocratique "spécifique au conseil qui prévoit la mise en place d’un accord-cadre ministériel multi-attributaire".  Ces cabinets se nourrissent très grassement sur l'argent public et dans une totale opacité, pour la plupart du temps proposer des solutions de privatisation inefficaces et coûteuses (voir le cas de la privatisation de la maintenance des bâtiments de défense côtière aux Etats-Unis,  qui promet de donner les mêmes résultats en France pour le soutien en service des systèmes pétroliers de l'armée).

Macron connaît bien ce petit monde : en 2007, alors inspecteur des finances à 29 ans, il est nommé rapporteur général adjoint de la commission Attali, dont le rôle était de proposer des réformes économiques au président Nicolas Sarkozy. Emmanuel Macron impressionne l'assistance. Parmi les membres présents : Eric Labaye, alors dirigeant de McKinsey en France. Lorsqu'il a  lancé sa campagne en avril 2016, une dizaine de salariés de ce cabinet se sont mis à plancher sur des propositions pour lui. Un ex de ce cabinet, Guillaume Liegey a été chargé de faire le rapport quand le futur président a parcouru la France pour soi-disant écouter les gens avant de se faire élire. Des anciens de Mc Kinsey ont été nommés dans des cabinets ministériels et à LREM, tandis que les patron des "Jeunes avec Macron" a rejoint le cabinet McKinsey en 2020.

Mais évidemment, la France n'est pas la seule "victime" de ce genre d'oiseau de proie.

L'actuelle présidente de la commission européenne Ursula von der Leyen lorsqu'elle dirigeait le ministère allemand de la Défense  a accumulé les problèmes de gestion, les dizaines de millions d'euros dilapidés sans contrôle pour payer des consultants, conseillers et autre sous-traitants privés. "Il y en a pour près de 100 millions" d'euros affirme le site allemand Focus dans un article du 24 juin dernier. Elle est aujourd'hui rattrapée par ce scandale, une  mauvaise nouvelle pour cette politicienne dont on apprend aussi que son mari est Heiko von der Leyen, qui occupe la fonction de Directeur Médical chez Orgenesis, entreprise de biotechnologie spécialisée dans les thérapies géniques. Thérapies géniques que l’on retrouve dans les “vaccins” expérimentaux anti-Covid (pas forcément la meilleure position pour passer des contrats de centaines de millions de doses de vaccins Moderna sans conflits d'intérêt)…

Bien sûr vous ne serez pas surpris d'apprendre que la commission européenne qu'elle préside engloutit elle aussi avec l'argent de nos impôts des millions d'euros dans les cabinets de conseil privés. Entre 2016 et 2019 , la Commission a dépensé plus de 462 millions d'euros dans PwC, Deloitte, KPMG et EY, connus sous le nom de « Big Four ». L'exécutif européen a également signé divers accords de plusieurs millions avec d'autres entreprises, dont McKinsey et Accenture. Les enveloppes explosent, soi disant en raison du programme d'assistance technique aux États membres pour préparer des réformes structurelles...

Ces sangsues sont parfois épinglées pour jouer ouvertement contre le bien commun : ainsi McKinsey a été récemment accusé d'avoir "contribué à la crise dévastatrice des opiacés aux États-Unis en donnant des conseils marchands aux géants pharmaceutiques au détriment de la santé des citoyens" (il s'agit de la prescription d'opiacés addictifs). Des actes graves, puisque "plus de deux millions de personnes dépendantes" étaient "comptabilisées en 2018 et 400.000 décès enregistrés en moins de vingt ans". La firme s'est engagée à payer 573 millions de dollars de réparation. Vous serez aussi intéressés d'apprendre qu'une des directrices de la gestion des risques chez McKinsey est une ancienne de la CIA (les services secrets américains), Dawn Scalici, après que cet organisme a versé 10 millions de dollars à ce cabinet d'audit pour sa propre restructuration. Cet élément concerne aussi notre propre sécurité intérieure puisque la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) s'appuie désormais sur de les logiciels de traitement des données de la société californienne Palantir, une excroissance de la CIA (dans laquelle, signalons le au passage, George Soros avait jusqu'à très récemment des intérêts... tout est lié...).

---------
Ne soyez pas égoïstes - faites circuler l'information : si un billet de ce blog vous intéresse, partagez le par mail ou sur les réseaux sociaux.

Lire la suite

L'assassinat du président haïtien est-il lié à la dictature sanitaire mondiale ?

17 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous

On a déjà insisté sur les décès suspects de deux présidents africains résistants à la dictature sanitaire de l'OMS : les présidents du Burundi et de  Tanzanie, certains se demandent aujourd'hui si la mort le 8 juillet dernier du président haïtien Jovenel Moïse n'est pas, elle aussi, liée à la dictature sanitaire.

Le Pentagone à Washington a récemment admis qu'une partie des 28 assassins (26 Colombiens et 2 Américains) avaient reçu un entraînement militaire américain.

Dès le 10 juillet en effet, le quotidien français de l'oligarchie, Le Monde, (il ne fut bien sûr pas le seul) titrait « Haïti n’a toujours pas inoculé le moindre vaccin, et ça, c’est très inquiétant ». Selon des chiffres non vérifiables 500 personnes mourrait en ce moment du Coronavirus en Haiti en ce moment (alors que la mortalité habituelle dans le pays est de 200 personnes par jour).

Aujourd'hui la mouvance Qanon essaie de relier l'assassinat aux activités de la Fondation Clinton dans le pays depuis 20 ans (et de possibles trafics d'enfants), oubliant au passage que l'expulsion de l'ambassadeur américain en février 2019 par le président Moïse eut lieu sous le mandat de Trump, mais il est vrai que cet ambassadeur, Paul Altidor, était sans doute lié à l'Etat profond américain puisqu'il avait présidé une fondation conjointe Bush-Clinton pour Haïti avant d'être diplomate). L'accusation est si facile qu'elle est récupérée par la grande presse pour "debunker" toute prétention à enquêter sur les causes profondes de cette opération. Se peut-il qu'une fois de plus Qanon soit un écran de fumée pour dissimuler les vrais problèmes, à savoir la dictature de Big Pharma ? Le président Moïse, prenant exemple sur Madagascar (qui elle aussi résiste beaucoup à l'OMS) avait refusé en mai le vaccin AstraZeneca. Il était très lié à son homologue malgache Andry Rajoelina. En mai 2020 il avait fait importer le médicament Covid-Organics à base d'artemisia après une vidéo-conférence avec ce dernier, malgré l'hostilité des lobbies pharmaceutiques à l'égard de ce médicament.

 

Lire la suite

Notre pays, chouchou des ennemis de l'humanité

15 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Grundlegung zur Metaphysik

Pour ceux d'entre vous qui se demanderaient pourquoi notre pays a été choisi par l'oligarchie mondialiste pour rejoindre avec Israël, les monarchies du Golfe persique etc, le club des "happy few" qui interdisent les lieux publics aux personnes non vaccinées, il faut rappeler que le locataire du palais de l'Elysée, M. Macron est depuis son élection un des pions principaux des grands lobbies financiers planétaires et le chouchou de leurs médias dans tous les pays. Je vous rappelle à toutes fins utiles que je vous avais montré, en septembre 2018, ce personnage recevant le titre de "champion of the earth" au "One Planet Summit" des mains d'Erik Solheim, le directeur du Programme des Nations unies de l'environnement (PNUE).

Je vous avais expliqué alors que ce "happening" mondialiste, très "arc-en-ciel", était financé par la fondation Bill and Melinda Gates, et que M. Solheim, ex-ministre écologiste norvégien qui remettait le prix devait sa carrière à l'ONU au "petit job" qu'il avait trouvé à la Fondation Civita - cf Dagens Naeringsl du 3 octobre 2014 - pour piloter un projet dans lequel la fondation Bill Gates a versé 2 millions de dollars, ce qui lui a servi de tremplin pour intégrer le poste de directeur du PNUE en 2016.  Le locataire de l'Elysée ainsi couronné (il en porte parfois le symbole depuis lors) pouvait ainsi à son tour "adouber", les petites DJ africaines androgynes qui avaient fourni l'ambiance sonore de la cérémonie (pour info, la petite DJ au pentagramme inversé sur le "j" de son logo qu'il a serrée dans ses bras en tant que "champion de la Terre" a, depuis-lors, obtenu le 22 juillet 2019 sur fond de damier maçonnique une récompense d'une firme pharmaceutique d'origine américaine pour laquelle elle a fait une publicité... elle a sa propre fondation pour aider les gens à devenir DJ - super projet, pour la musique comme arme de propagande voyez ici un développement récent à Cuba... - et veut devenir elle-même gynécologue, probablement pour le planning familial...).

Aujourd'hui la politique du fondé de pouvoir des banques internationales dans notre pays fait les choux gras de la presse étrangère. Ces "élites" vont avoir les yeux braqués sur nous pour voir comment passent les mesures liberticides, où est-ce que cela adhère où est-ce que cela résiste (y compris au niveau des problèmes techniques car le contrôle des pass pourrait vite virer au cauchemar). Nous sommes leur laboratoire, les souris blanches qui tournent dans la roue. En fonction des résultats français, ils transposeront dans d'autres pays, ou ils ajusteront les plans. Et au besoin on utilisera Mr Macron comme "bad cop" pour passer pour un "good cop" - c'est d'ailleurs ce que font déjà Mme Merkel en Allemagne, et en France le député républicain Julien Aubert qui explique aujourd'hui qu'avec une méthode moins brutale que celle de l'occupant de l'Elysée, on atteindra plus vite les 80 % de vaccinés (ce sera peut-être aussi le discours bientôt du FM Xavier Bertrand challenger du président autour duquel la grande presse organise déjà sa "bertrandmania")...

Aura-t-on un million de personnes dans les rues à Paris comme à Londres pour faire reculer le gouvernement ? Pour l'heure, Mr Macron dispense la police de vaccination obligatoire au cas où il aurait besoin d'eux et de leurs LBD dans les semaines qui viennent... Ordo ab chao...

 

Lire la suite

Une remarque sur la politique sanitaire

13 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Le monde autour de nous, #Christianisme

Comme je n'ai cessé de vous l'indiquer au cours des dernières semaines, les marionnettes du satanisme qui dirigent ce monde n'ont aucunement l'intention de lâcher leur proie. Et leur proie, c'est vous, toute l'humanité. Ceux qui se font vacciner et qui devront subir toujours plus de piqûres de rappel, toujours plus de traçage, de flicage, jusqu'à ce que ce qu'on injecte dans leur corps puisse même être activé et manipulé à distance, dans leurs cerveaux, dans leurs membres. Et ceux qui ne seront pas vaccinés seront traqués comme des animaux, soumis à de plus en plus de contraintes (même si en réalité ils vivront dans une meilleure intégrité physique et morale que ceux qui auront capitulé devant Big Brother). Y a-t-il une raison que cette folie collective (qui reçoit quand même, dans les pays riches, le soutient de plus du tiers de la population, ce qui est suffisant pour diviser et marginaliser les autres) va ralentir à un certain moment (ne serait-ce que parce que les fous au pouvoir n'auront pas forcément les infrastructures matérielles pour vacciner tout le monde aussi vite qu'ils le veulent) ? Nous n'en savons rien. Faut-il résister et comment ?

Personnellement, je me garderai bien de donner des conseils à quiconque. Je ne suis pas, comme le professeur Raoult (ou divers politiciens qui se réclament de son autorité) à oser pronostiquer comme il l'a fait ile 7 décembre 2020 sur Cnews (la chaîne maçonnique du groupe Canal+) : "«Si on s'amusait à faire ce vaccin obligatoire, vous auriez une révolution". Ceux qui promettent des révolutions ou des résistances alors qu'ils n'ont pas l'ombre d'une stratégie à proposer ne sont en réalité bons qu'à envoyer les gens au casse-pipe comme on l'a fait avec les Gilets jaunes qui y ont perdu des yeux, des mâchoires, des mains, et provoquer au bout du compte toujours plus de désespoir.

Si quelqu'un a une stratégie en tête qu'il la propose, mais pour ma part j'estime que telle n'est pas ma fonction aujourd'hui. Tout ce que je peux vous suggérer à tous en tout cas c'est de garder votre force intérieure et votre calme. Ce dispositif dément peut subsister longtemps (pendant des lustres) ou s'effondrer comme un château de cartes comme avant lui d'autres totalitarismes. Car nul ne sait quand interviendra ce qu'on appelle la "fin des temps". Ce qui importe le plus c'est de tenir le coup, et pour ce faire, il faut du détachement. Détachement à l'égard de l'avenir (ne rien planifier, ou, à la rigueur faire des petites planifications en pointillé, toujours réversibles), en s'en remettant avec confiance à Dieu qui pourvoira à tout. Détachement à l'égard des choses matérielles, et même des gens, et d'une partie de soi-même (de ce qui, en nous-mêmes, a jusqu'ici trop cru, trop adhéré à ce système culturel dans lequel nous sommes nés et dont le totalitarisme sanitaire est aujourd'hui l'aboutissement). Se détacher des choses matérielles est difficile. Se détacher des préoccupations matérielles des gens qui nous entourent, et du statut social qu'ils ont confectionné pour nous (nos parents avec l'éducation qu'ils nous ont donnée, nos conjoints, nos enfants, nos amis, avec les attentes qu'ils associent à ce qu'ils croient que nous sommes). "Voici ce que je dis, frères, c'est que le temps est court; que désormais ceux qui ont des femmes soient comme n'en ayant pas, ceux qui pleurent comme ne pleurant pas, ceux qui se réjouissent comme ne se réjouissant pas, ceux qui achètent comme ne possédant pas, et ceux qui usent du monde comme n'en usant pas, car la figure de ce monde passe.…" (1 Corinthiens 7:29-30) Ca ne veut pas dire opter pour le survalisme et s'enfuir dans une forêt. Comme me le faisait remarquer un lecteur il y a peu, ça arrangerait beaucoup les mondialistes qu'on soit tous en mode "survie", aussi bien les vaccinés que les non vaccinés, aussi bien les adversaires du système que ses partisans. Alors que Dieu veut pour nous une vie en abondance. Ca veut dire seulement ce que veut dire le verset : user des choses de ce monde sans nous sentir personnellement investi en elles.

Ca ne signifie pas non plus se couper des autres. « Si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien » (1 Corinthiens 13 :2). Seulement se positionner différemment par rapport à leurs idées, leurs émotions. Lorsqu'ils glissent vers l'erreur, vers le précipice de la folie mondiale actuelle, leur faire comprendre qu'on ne les y suivra pas. Et, s'ils s'obstinent, sans les juger, accepter cela en reconnaissant humblement qu'on ne peut pas soi-même sauver quelqu'un qui veut sa propre perte. Et ne pas se vanter d'être nous-mêmes dans le vrai. Car notre vantardise se retournera toujours contre celui qui s'y abandonne. Ce dosage délicat n'est possible qu'en partenariat avec notre Créateur évidemment. Et sans trop se poser de question, "Ne vous inquiétez de rien" (Philippiens 4:6). Laisser venir les choses tout en tenant votre position fermement.

C'est avec cet aplomb venu d'en haut que l'on pourra faire face à tout, et que tout servira à notre propre renversement. Les fous au pouvoir nous préparent des choses graves. Si vous voyiez les mesures de confinement à l'oeuvre en Australie en ce moment (où c'est l'hiver), vous seriez effrayés de ce qui nous attend dans quelques mois. Et cela n'a rien à voir avec ce "variant delta" qui touche peu de mondes et est dix fois moins mortel que le virus l'an dernier (lequel l'était déjà statistiquement fort peu). Le plan est plus vaste, plus systématique, plus implacable que la majorité ne le pense. On comprend que les gens aient peur de se défaire de leur foi en Macron, aux médias, aux médecins, ou même en Philippot, en Asselineau (je n'ai rien contre ces deux dernières personnalités, mais il faut voir au delà des personnes au cas où leurs stratégies échouent, voilà le point de ce billet). Ce n'est qu'en revenant à leurs racines spirituelles, celles qui ont fait la France et l'Europe, celles auxquelles ils doivent leur naissance, qu'ils y parviendront.

J'insiste, pour finir cet article (parce que cela correspond à un des axes majeurs de ce blog), sur l'importance de se détacher de ce que l'on a aimé dans son enfance ou encore il y a seulement quelques années. Tout ce conditionnement subliminal. Un journaliste avec qui je déjeunais en juin et qui était pourtant communiste donc en principe anti-système me disait : "J'avais 14 ans pendant la guerre du Kosovo. Sans même avoir rien lu sur le sujet, ni même regardé longuement les informations, j'avais été intimement convaincu que les Serbes étaient les méchants et que c'était bien de les bombarder. Et tous mes copains du collège étaient d'accord avec ça". Le mensonge, la folie meurtrière, s'instille passivement dans les esprits comme par magie. Un autre journaliste, plus âgé, qui avait travaillé pour le Figaro, me disait : "En ce temps là à chaque fois que j'expliquais à mes collègues en quoi ils déliraient sur la Russie, ils me disaient qu'ils étaient d'accord avec moi. Puis dès qu'ils retrouvaient leur ordinateur ils se remettaient à écrire des absurdités contre ce pays." C'est de l'ordre du conditionnement spirituel, cela participe d'une magie réelle (tous ceux qui ont touché à l'occultisme le savent), de mauvais sorts, au delà de l'argumentation rationnelle. Le mécanisme est exactement le même pour la dictature sanitaire (c'est d'ailleurs pourquoi il est inutile de s'épuiser à débattre de façon argumentée avec un partisan du système de l'utilité des masques ou des effets secondaires des vaccins). Et ces sorts passent par des images, par des symboles.

Il y a peu, je regardais le clip d'une (assez mauvaise) chanson de 1987. J'y voyais les images suivantes (cf ci-dessous). Le chanteur s'allonge sur un damier maçonnique et nous montre l'oeil d'Horus sous différentes formes. Et ce genre de "détail", on peut le retrouver à tour de bras dans des tas de clips des années 1980, 1990, 2000, 2010 ou de cette année. Ca crève les yeux quand on a compris que cela existait, et cependant jamais un journaliste n'ira demander à un artiste "pourquoi vous avez caché votre oeil ?", "pourquoi vous chantez devant deux piliers de temple qui rappellent un temple maçonnique ?", "pourquoi vous avez pris la parole devant une pyramide ?". Comme personne n'a demandé au réalisateur du film "La Cité des enfants perdus", "pourquoi est-ce que l'oeil dans la pyramide revient tout le temps dans votre film ?" (pas besoin de regarder les films hollywoodiens pour trouver ça, on a ça chez nous aussi). Quand on questionne le fossé qu'il y a entre cette omniprésence des symboles et le silence assourdissant de ceux qui seraient censés les pointer du doigt, on commence à faire un pas en dehors du contrôle mental. Puis, quand on commence à se rendre compte que ce sont les gens qui sont dans les "trips" de ces symboles (Céline Dion, Bono, Madonna, Lana del Rey, et des centaines d'autres dans le domaine de la musique, il y en a aussi dans le domaine de l'image, de l' écriture, de la mode vestimentaire, de la nourriture - comme la bière Heineken dont la principale brasserie aux Pays-Bas a une architecture maçonnique et qui vient de lancer une pub pro-vaccination etc) qui sont aussi les premiers à nous vendre la "soupe" médiatique de la panique sanitaire, du confinement, de la vaccination obligatoire etc, on franchit un autre pas. Laisser de moins en moins de place à toute cette pollution mensongère dans nos têtes, à toutes les traces qu'elle y a laissées au fil des années, pour s'ouvrir au monde d'en haut, dans un esprit de charité et de compassion pour les gens qui sont mis sur notre chemin, c'est la meilleure voie, je crois, pour se blinder contre les assauts. "Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Evangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin" (Ephésiens 6:14-16)

 

Lire la suite

"Football is gay" : encore un agenda de la NFL

9 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous, #Les Stazinis

La Ligue nationale de football américaine (NFL) déclarait fièrement le 30 juin "Le football est gay", un écho intéressant à la tentative en Europe huit jours plus tôt des autorités bavaroises de déployer un emblème géant aux couleurs de l'arc-en-ciel en solidarité avec la communauté LGBT au dessus de son stade munichois quand elle jouait contre la Hongrie dans le cadre du championnat européen de football. On a déjà décrit le financement de la NFL par George Soros.

Outre les signes tels que le 666 affichés souvent par ses joueurs, l'attention de ceux qui suspectent la NFL d'être liée aux sociétés secrètes se porte sur une de ses figures-phares, le joueur de San Francisco Colin Kaepernick, qui avait mis en genou à terre (comme dans les loges) contre le racisme en 2016 pendant l'hymne américain. Beaucoup ont gardé le souvenir du fait qu'il avait été accusé en juin 2014 (juste avant de devenir une des figures de proues de la politisation du foot) d'avoir agressé son ex petite amie dans un hôtel de Miami.

Un agent de sécurité de l'hôtel avait alors déclaré à la police que lorsqu'il est arrivé dans la chambre, la femme a commencé à prier, "demandant à Dieu de lui pardonner ses péchés" et a commencé à crier avec des mots que l'agent de sécurité ne pouvait pas comprendre, selon la note. Elle s'est cogné la tête contre les murs et a commencé à donner des coups de pied incontrôlables.

À l'hôpital, les médecins ont noté qu'elle était "gravement agitée" et semblait être dans un état mental altéré, bien qu'aucune preuve de drogue autre que la marijuana n'ait été détectée dans son système. La femme avait déclaré à la police qu'elle et les trois joueurs avaient bu et fumé de la marijuana plus tôt dans la nuit. Certains ont laissé entendre qu'un phénomène paranormal peut-être lié à une cérémonie occultiste a eu lieu dans cette chambre.

La panne d'électricité de 33 minutes (chiffre maçonnique) au stade de la Nouvelle Orléans pendant un match où Kaepernick jouait un an plus tôt a aussi intrigué en son temps.

Dans le jeu Illuminati (sorti en 1995 qui comportait des éléments de programmation prédictive comme le "enough is enough" à tête de Trump)  il existe une carte "Sport professionnel", ce qui montre à tout le moins combien le sport peut servir à la manipulation mentale. Les retransmissions de matchs sont prétextes à défendre n'importe quel agenda mondialiste, y compris la vaccination (cf photo à gauche). Voyez aussi sur un plan plus subliminal notre décodage du SuperBowl de février dernier. De ce côté là non plus le "contrôle mental" n'est pas absent.

Lire la suite

Tensions en Mer noire

7 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Peuples d'Europe et UE, #Le monde autour de nous

Le 21 juin dernier le HMS Defender de la Royal Navy britannique , un destroyer de classe Daring Type-45 s'est approché d'une importante base navale russe, constituant ainsi un danger direct pour la sécurité nationale de ce pays, et provoquant un incident diplomatique de plus (on se demande bien ce qui se passerait si la marine russe de livrait à des exercices militaires de ce type à proximité de la rade de Brest !). Aujourd'hui un patrouilleur espagnol est entré dans la Mer Noire. Et hier soir deux chasseurs Su-30 ont décollé mardi pour empêcher un Boeing P-8 Poséidon d'entrer illégalement dans l'espace aérien russe. Les médias chinois préviennent que les États-Unis feraient face à un « cauchemar absolu » s'ils s'aventuraient à entrer en conflit avec la Chine et la Russie.

En 2019 un sondage effectué par le think tank EFCR montrait qu'en cas de guerre entre Washington et Moscou la plupart des opinions publiques d'Europe seraient pour la neutralité.

 

Lire la suite

A. Dombasle, Pape François, des nouvelles de l'Eglise du 666

7 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #Vatican, #coronavirus-vaccination-big pharma

La sorcière Arielle Dombasle dont on a décrypté en 2019 le catholicisme très "nouvel ordre mondial" et qui a maintenant carrément intégré le pentagramme à sa signature (cf ici à gauche), vient de sortir ce 22 juin (2 fois 11) un clip bien sulfureux avec Philippe Katerine (voir ci-dessous) intitulé "Extra-terrestre" au moment où la publication du rapport du Pentagone sur les OVNIs est sous la plume de tous les journalistes du système mondialisé de la Bête (le thème des aliens/démons était aussi dans son film tourné avec l'occultiste Asia Argento en 2019 - à propos de celle-ci, fille d'une actrice de films d'horreurs, et d'un producteur de films du même genre, je vous renvoie à notre article sur le décès du cuisinier Bourdain en 2018, personnage qui donne lieu au tournage d'un film sorti en juin - l'auteur du film a réalisé en 2015 un documentaire sur le guitariste sataniste des Rolling Stones Keith Richard, ex-bras droit de Kenneth Anger).

Dans ce clip, aucun symbole occultiste ne fait défaut, comme l'oeil d'Horus (dont j'ai d'ailleurs pu voir aussi, l'omniprésente dans "La Cité des enfants perdus", qu'à ma grande honte je dois avouer n'avoir jamais regardé avant cette année) à divers endroits du clips (par exemple en minute 2'13, le G maçonnique en minute 2'11, une espèce de "Pink Cadillac" ou en tout cas une voiture qui peut évoquer ça(minute 1'16). L'actrice y ajoute sa touche personnelle avec un Sacré-coeur au sommet de sa tête... Paroles : "Tu es extraterrestre... tu vois les choses de l'au-delà" (éloge de la médiumnité).

Évidemment l'actrice occultiste a appelé à se faire vacciner dès le 7 janvier dernier. En mai elle a perdu son partenaire décédé dans des conditions inconnues (dans ces milieux cela peut tout vouloir dire), Nicolas Ker (Nicolas Narayanak Langlois) avec qui elle avait sorti un an plus tôt, en fin de confinement, le jour du solstice d'été un album lugubre intitulé "Empire" puis un recueil de textes "Pharmacie littéraire" en forme de sorts jetés sur son public avec un beau "phi" dans le titre, comme l'Institut Pasteur et la France Insoumise (cherchez le point commun car il y en a un...). Elle peut toujours compter sur le journal catholique "La Croix" pour faire sa publicité (y compris pour se pâmer devant ses virées dans les sex shops de Pigalle - voir ici).

Toujours à propos du catholicisme du 666, Léo Zagami sur son site nous apprend qu'au cours des derniers jours, un haut responsable du Vatican a confirmé qu'à Pâques, le pape François a invité un groupe de personnes transgenres de la ville de Torvajanica (voisine de Rome) au Vatican pour recevoir le vaccin COVID-19. Sans aucune explication apparente, le pape François a donné de l'argent au même groupe l'année dernière lorsque les restrictions COVID les ont empêchés de travailler avec leurs "clients de la rue" habituels, ce qui peut laisser penser qu'il serait lié personnellement à ce groupe. Il soupçonne que l'opération du "diverticulite sténotique symptomatique" subie par le pape dimanche dernier, ressemble à « syndrome du côlon gay », un terme qui a été utilisé pour la première fois par Henry L. Kazal et ses collègues en 1976 pour décrire un groupe d'affections anorectales et du côlon trouvées avec une fréquence inhabituelle chez les homosexuels masculins.

Pas étonnant que dans ce contexte le pape s'oppose frontalement (comme l'Union européenne) à la politique anti-LGBT des très catholiques Pologne et  Hongrie, qui sont aux prises avec la politique pro-LGBT de l'Union européenne. Le  6 juin, des journaux polonais ont rapporté que le pape François ne rencontrera pas le premier ministre Viktor Orbán ou le président de la République János Áder lors de sa courte visite à Budapest le 12 septembre prochain : il ne passera que quelques heures en Hongrie contre trois jours et demi en Slovaquie, ce que les Hongrois considèrent comme une gifle. Son encyclique "Fratelli tutti",  stigmatisant comme des "exemples de nationalisme myope, extrémiste, offensé et agressif" avait été jugé anti-Trump mais aussi comme tourné contre Budapest.

En mai dernier, les PDG des fabricants de vaccins Pfizer et Moderna, et le sinistre Dr Fauci se sont joints aux cardinaux, aux universitaires et au guitariste du groupe Aerosmith (interprète de "Le diable a un nouveau déguisement")  pour ouvrir une conférence de trois jours organisée par le Vatican sur le COVID-19.

Lire la suite

Propagande de Disney

6 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma

Aujourd'hui, EnterTheStars analyse "La Reine des Neiges" de Disney et montre comment toute la programmation prédictive sur le confinement, la distanciation sociale etc était déjà là.

Cela m'a fait penser à cette propagande à destination des enfants qu'une Agence régionale de Santé a diffusée abondamment dans les transports en commun depuis plus d'un an. Cette fois ce n'était sur "La Reine des neiges"  qu'elle se fondait mais sur Raiponce.

 

Lire la suite

Govcoins : la remise au pas des monnaies virtuelles

6 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

Pierre Hillard, l'homme aux quatrièmes de couvertures truffées de fautes de français (et qui fait un peu trop de copié-collé sur Gallica et Internet sans grand sens des nuances), attirait l'attention du public il y a trois semaines sur cette "une " de The Economist-USA (The Economist est la revue des Rothschild) du 8 mai 2021 consacrée aux monnaies digitales. Il faisait remarquer la devise en dessous "In tech we trust", la micro-puce au milieu, et surtout le temple maçonnique à gauche, et la pyramide avec l'oeil d'Horus à droite qui ne laissent aucun doute sur l'inspiration spirituelle du projet de monnaie mondiale défendu par cette revue depuis 1988 (certains ont fait remarquer que 33 - nombre maçonnique - ans séparent les deux couvertures). Bizarrement Hillard identifiait le G à la forme d'un encéphale humain. Sans trop d'effort il aurait pu tout simplement y voir le G maçonnique présent sur le sceau des loges et qui signifie tout simplement Gaïa, la Terre mère (leur déesse qu'ils ont héritée des Pythagoriciens).

La publication de cette "une" faisait suite au développement d'une CBDC (central bank digital currency/monnaie numérique de banque centrale) en Chine désormais utilisable par tout un chacun sur des distributeurs dans ce pays, un modèle pour contrer la dynamique anarchique des cryptomonnaies du type bitcoin, et permettre de taxer et contrôler directement toutes les transactions monétaires en temps réel sans l'intermédiaire des banques commerciales.

Toujours sur le principe de l'ordo ab chao (le phénix qui renait de ses cendres), la govcoin s'inscrirait dans le cadre du Grand Reset, une refonte généralisée du système pour instaurer la symbiose mondiale communisme-aristocratisme recherchée par les milieux rosicruciens depuis 120 ans.

Hillard a raison de souligner dans son interview à TV Libertés que la problématique de la govcoin doit être pensée avec l'exercice Cyber Polygon du Forum économique mondial que je mentionnais récemment à propos du G7. Le FEM, allié à la Carnegie Endowment for international peace (Avec la Bank of America, Goldman Sachs, l'Union européenne etc) qui avait publié en 2020 un rapport sur les cyber-attaques préconisant une fusion des mondes de la banque, des GAFA et des services de renseignements des Etats pour créer un Léviathan planétaire numérique.

Lire la suite

Pérou : la victoire de la gauche entravée

5 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #La gauche, #Le monde autour de nous, #Christianisme

Les sympathisants de la candidate de droite Keiko Fujimori ont de nouveau manifesté ce week-end pour exiger de nouvelles élections au Pérou et empêcher la proclamation présidentielle du candidat de la coalition socialiste Pedro Castillo, vainqueur des dernières élections avec quelques dizaines de milliers de voix d'avance.

Les partisans de la candidate battue se sont mobilisés aujourd'hui, dimanche 4 juillet, à l'appel de la Fuerza Popular et ont défilé jusqu'au Palais du Gouvernement pour présenter leurs revendications et protester contre le refus de sa demande d'audit international sur le second tour de l'élection présidentielle. Le 28 juin, le candidat de Fuerza Popular a écrit une lettre au chef de l'État péruvien, lui demandant d'intercéder auprès de l'Organisation des Etats d'Amérique (à la botte des Etats-Unis) à cette fin, après avoir allégué l'existence d'une fraude. Les deux camps entretiennent une mobilisation dans la rue, qui pourrait dégénérer en guerre civile, si l'oligarchie locale n'accepte pas l'option Castillo. La presse mondialiste pour sa part soupçonne le nouveau président de cultiver une position conservatrice sur la question LGBT, en soulignant d'ailleurs que son épouse et ses filles sont converties à l'évangélisme, et souverainiste sur le plan économique et sur la question des migrations, et elle s'inquiète d'une possible réforme de la constitution sur le modèle chilien.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>