Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles récents

Sur la question des transclasses

3 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Souvenirs d'enfance et de jeunesse

Une jeune femme qui exprime des choses que j'ai vécues aussi, 22 ans avant elle, avec des particularités de genre et d'origines géographiques un peu différentes. J'en ai parlé dans un de mes livres, je vous laisse deviner lequel.

Pour le reste, je pense que si cette femme avait un arrière-plan spirituel véritable (et pas le rationalisme athée qu'elle étale sur sa chaîne), elle situerait ses souvenirs dans une perspective bien meilleure (mais je ne prétends pas que la spiritualité soit en soi un remède aux problèmes sociologiques, comme elle ne l'est pas aux tares psychologiques ou physiques).

Je précise que je ne suis pas fan de ce genre de vidéo, qui m'est tombée sous les yeux cet après-midi (proposée automatiquement par You Tube), et qui tourne facilement à la masturbation égocentrique, et à l'exhibitionnisme névrotique, sous couvert d'être utile aux autres, au même titre que les  "tutos maquillage" ou les "tutos placement en bourse" (tout cela relève du piège du www), mais je me disais que le sujet changeait un peu de ceux que je traite habituellement ici. Comme vous le voyez, je pense aussi à vous divertir ! Rien n'est pire que les blogs monomaniaques hyper-spécialisés. Le mien n'entrera jamais dans cette catégorie, j'espère (pour autant que je doive continuer à en entretenir un...).

Lire la suite

Mon livre sur l'ingérence de l'OTAN au salon du livre de Novi Sad (Serbie)

2 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Actualité de mes publications, #Peuples d'Europe et UE, #Souvenirs d'enfance et de jeunesse, #Débats chez les "résistants"

Mon livre sur l'ingérence de l'OTAN en Serbie sera en vente à la Foire internationale du livre de Novi Sad en Serbie à partir de ce mercredi. 5 000 visiteurs sont attendus sur une semaine.  Mon éditeur y tient un stand. Novi Sad, fière cité de la Voïvodine, a été nommée par la commission européenne capitale européenne de la culture pour l'année 2022.

N'oublions pas que, semblable à l'actuelle russophobie, il y a 23 ans il y avait en France et en Europe une serbophobie extrême dont les promoteurs étaient les mêmes. L'OTAN à l'époque bombardait sauvagement les ponts de Novi Sad sur le Danube avec des bombes à l'uranium appauvri à la grande satisfaction de Monsieur Tout-le-monde autour de moi.

PS : Bon, un peu dommage que le salon s'appelle "Migration des âmes" dans un sens chamanique et accueille un groupe musical sataniste comme Enigma... Mais les œuvres des Ténèbres se glissent partout hélas... Serait-il plus rigoureux de ma part de demander à mon éditeur de brûler tout mes livres et de ne plus chercher à faire entendre mes témoignages nulle part ?

Lire la suite

L'heure est à la russophobie

1 Mars 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous

Au Conseil de sécurité de l'ONU, les pays les plus peuplés du monde (Chine, Inde) se sont abstenus de condamner l'invasion de l'Ukraine, de même que les Emirats arabes unis. Mais le sommet de la pyramide mondialiste, lui, veut attiser le conflit. Kira Rudik députée ukrainienne le déclare sur Fow News (minute 1'51 de la vidéo) : "We don't only fight for Ukraine, we fight for this New World Order". C'est donc bien ce fameux "nouvel ordre mondial" qui est en jeu. Le World Economic Forum (le forum de Davos) a d'ailleurs manifesté son soutien à Kiev.

Un peu tous les sorciers de haut vol (je ne parle pas des petits bricoleurs locaux, mais de ceux qui étaient aussi dans l'opération Covid 19 au niveau mondial) sont d'ailleurs maintenant sous la bannière ukrainienne, à commencer par Marina Abramovic (souvenez vous) dans une vidéo récente, Lady GagaMadonna...

L'ostracisme anti-russe croissant rappelle la folie anti-allemande avant 1914, dénoncée par Benda dans la Trahison des clercs quand il soulignait que les intellectuels organiques français en venaient à dénier tout intérêt à la philosophie ou à la musique allemande par pur conformisme chauvin. Même processus aujourd'hui à l'égard de la Russie la Philharmonie de Paris annule des concerts d'un chef d'orchestre accusé d'être "pro-Poutine"

Et les mondialistes ne reculent devant aucune mauvaise foi. "J'ai soutenu que lorsque vous envahissez une nation souveraine, c'est un crime de guerre", disait le journaliste Harris Faulkner sur Fox News le 27 février devant l'ex-secrétaire d'Etat de Bush Condoleezza Rice, qui hochait la tête en signe d'accord apparent. "Je veux dire, je pense que nous sommes juste à un point réel, basique, basique là-bas." "- Eh bien, c'est certainement contraire à tous les principes du droit international et de l'ordre international", a répondu celle-ci. Pour mémoire Rice fut une des architectes de la conquête de l'Irak en 2003. Ces gens prennent vraiment leur public pour des gogos. Ce sont les mêmes d'ailleurs qui ont soutenu le bombardement la Serbie pendant deux mois pour obtenir la sécession du Kosovo, les champions de l'ingérence tous azimuts dans toutes les zones géopolitiques clés.

On retiendra aussi la déclaration du premier ministre ukrainien Denys Shmyhal demandant aux Occidentaux le 25 février d'interdire le ciel ukrainien aux russe, au risque d'entraîner une confrontation directe. Les pressions pour une guerre ouverte avec la puissance nucléaire russe sont nombreuses sur les plateaux de télévision de la part de ceux qui ont déjà leur place dans des bunkers sécurisés. Un sondage de Gallup de 2015 montrait qu'une minorité de gens en Europe occidentale sont prêts à prendre les armes pour leur pays. Les peuples sont toujours plus sages... surtout quand le risque est l'anéantissement de toute la planète...

Je suis personnellement assez impressionné de voir la présidente de la commission européenne - un personnage que personne n'a élu, et qui est corrompu jusqu'à l'os comme l'a montré l'affaire des commandes de vaccins anti-Covid et de ses textos avec le PDG de Pfizer - annoncer un gel des avoirs de la banque centrale russe au risque de compromettre l'accès des citoyens de ce pays à leur épargne et à la production de monnaie. « Immobiliser la banque centrale d’un pays majeur est complètement fou, et sans précédent », a écrit sur Twitter, Steven Hamilton, professeur à l’université américaine George-Washington et ancien du Trésor australien. Se livrer à ce genre d'expérimentation sur une puissance nucléaire est effectivement aussi fou que de forcer des dizaines de millions de gens à accepter un vaccin non homologué face à une maladie qui cause 0,05 % de mortalité. Nos dirigeants n'ont plus de limites dans le délire destructeur.

Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères le 28 février a eu une remarque intéressante sur Telegram : "La fourniture d'armes aux héritiers idéologiques du complice nazi Stepan Bandera nous amène, que cela nous plaise ou non, à poser une question rhétorique - dans quelle mesure le processus de dénazification en Allemagne elle-même a-t-il été complet après la défaite de la Seconde Guerre mondiale ? ". La même question s'était posée dans les années 1990 du temps où l'Allemagne soutenait des nostalgiques de la SS en Croatie (chez les nationalistes catholiques) et en Bosnie (y compris dans les rangs des Musulmans), et quand on sait ce que fut l'ambiguïté de l'Union européenne sous le magistère allemand dans les années 2000 à l'égard des révisionnistes baltes, on peut penser que le débat que suggère Zakharova à ce sujet n'est pas complètement absurde. Mais ce débat n'aura pas lieu sur les plateaux de télévision, et les sources d'information alternative, comme pendant la guerre du Kosovo et celles qui ont suivi, comme pendant la dictature covidiste (qui d'ailleurs n'est pas terminée, on aura l'occasion d'y revenir) sont marginalisées voire censurées (voyez ce qu'il arrive à RT et Sputnik).

La pente de l'humanité vers l'instinct guerrier, la bêtise et la tyrannie est vraiment admirable. L'humain est très doué pour livrer le pire de lui-même.

 

Lire la suite

Un peu d'élégance caucasienne...

27 Février 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Abkhazie

Non, toute la jeunesse du monde n'est pas perdue. Comme l'écrit un Japonais en commentaire de cette vidéo "Les gens qui s'investissent dans la culture traditionnelle profonde ont des allures nobles et belles. Les larmes coulaient littéralement de mes yeux"... Bon je vous concède que cela a peu à voir avec le paganisme rural traditionnel... Mais ce soir je ne vole pas spirituellement très haut... Et puis il y avait peut-être des danses comme celle-là aux noces de Cana aussi non ?

Lire la suite

Covid, Ukraine : Edouard Philippe savait-il dès 2018 ?

27 Février 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

J'ai signalé ici une bizarrerie autour de l'ex-premier ministre français Edouard Philippe et du noir et blanc maçonnique.

En voici une autre que relève un magazine de programme TV lequel traite le sujet sur un mode anecdotique ("circulez y a rien à voir"), mais selon moi cela a probablement quelque chose à voir avec de la programmation prédictive à laquelle on se livre... au sommet de la pyramide...

"En 2018, trois ans avant que le Covid-19 ne change nos vies, Édouard Philippe accorde une interview à son ami Laurent Cibien. Dans celle-ci, le maire du Havre va se faire une étonnante réflexion : "Peut-être que dans cinq ans on me reprochera de ne pas avoir augmenté les efforts dans la recherche médicale parce qu’il y aura un virus qu’on n’a pas vu venir ?", se demande-t-il. Mais ça ne s’arrête pas là. Après avoir imaginé une pandémie mondiale, une autre crainte d'Édouard Philippe prend un tout autre sens aujourd’hui : "Peut-être que dans cinq ans, on viendra me dire : 'Vous n’aviez pas vu que la Russie allait envahir la Pologne ?'" Face à l’étonnement du réalisateur, le président d'Horizons se justifie : "Je dis n’importe quoi", lance-t-il. Quatre ans après le tournage de ces images, alors que les affrontements entre l’armée russe et les Ukrainiens font rage, on se dit, qu'au contraire, il avait vu juste".

Interview de Delorca sur BBC Afrique en août 2014

Lire la suite

Après-guerre en Ukraine : qui aura le pouvoir sur les cerveaux ?

27 Février 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Colonialisme-impérialisme

La presse russe explique qu'il faudra dix ans pour "dénazifier" l'Ukraine... Dix ans pour enlever aux Ukrainiens de l'Ouest leur russophobie et leur nostalgie des milices bandéristes racistes des années 1940. Je ne sais pas comment ils calculent cela. Peut-être d'après le temps qu'il leur a fallu pour supprimer les velléités indépendantistes en Tchétchénie (en Ukraine ça pourrait être plus facile car l'armée russe fait attention de ne pas trop détruire). Soros et Rockefeller plantent une idéologie (avec la Révolution orange des années 2000, puis Euromaidan), Moscou déracine, la CIA replante (car évidemment ne doutons pas que Radio Free Europe, Libération, Le Monde, El Pais, le New York Times et tous les hauts parleurs de Big Brother feront tout pour entretenir la haine anti-russe, pendant que le National Endowment for Democracy financera des milices comme en Syrie, pour entretenir la guerre civile).

Poutine prend un drôle de pari quand même. Il croit connaître assez les faiblesses de l'Occident pour que les vers de celui-ci ne gâchent pas les semailles qu'il répand... Mais notre complexe militaro-journalistico-industriel a tant de tours dans son sac pour entretenir le chaos un peu partout... Il ne sait pas gagner des guerres, mais il sait pourrir les victoires des autres...

Lire la suite

Une bizarrerie à propos de mes publications sur l'Ukraine, et un point sur la situation des réfugiés en Moldavie-Transnistrie

26 Février 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Actualité de mes publications, #Transnistrie

Il y a deux ans, j'avais relayé avec beaucoup de précaution le propos du député en exil Alexey Zhuravko (Jouravko) selon lequel 1,5 à 3 millions de dollars ont été alloués sur le budget américain pour la construction de bio-laboratoires en Ukraine. Puis comme l'information ne paraissait pas plus étayée que cela, j'ai assez vitre supprimé ce billet. Néanmoins, il semble que le lien URL qui portait des mots du titres soit resté stocké sur Bing et Google puisque diverses personnes hier se sont connectées à ce blog pour le rechercher. Du coup j'ai décidé de republier ce billet avec la même adresse qu'en 2020 ici, vu que déjà à l'époque j'avais émis des doutes sur la véracité de cette information. Ainsi les gens qui veulent absolument lire ce billet auront tous les tenants et aboutissants dans cette affaire.

On peut se demander quand même quelle officine a eu l'idée de lancer des recherches hier sur les armes bactériologiques en Ukraine pour atteindre mon blog. Je doute que ce soient les grands médias qui ne réfléchissent pas aux questions militaires au delà des communiqués officiels qu'on leur livre, ni des particuliers - car il est rare que ceux-ci poussent leurs investigations pour tomber sur un site aussi petit et mal référencé que le mien.

Les médias du coup recommencent à s'intéresser à la Transnistrie (allié de la Russie où vivent 100 000 Ukrainiens). Et si l'armée russe envisageait une jonction avec ses forces de maintien de la paix basée sur les bords du Dniestr ?  Le président de ce pays Vadim Krasnoselsky a clairement démenti toute menace d'attaque contre son pays aussi bien que tout plan pour qu'une offensive soit lancé à partir de son territoire (ce qui était aussi l'avis auparavant de l'eurodéputée tchèque Radka Maksova). Pour le moment elle n'a reçu qu'une centaine de réfugiés ukrainiens dans ses centres d'hébergement temporaire, malgré le rétablissement de la ligne de bus Odessa-Tiraspol, alors que la Moldavie, elle, dit recevoir des bus bondés et où des queues de voitures allant jusqu'à 15 km se sont formées aux check-points  frontaliers (un groupe Facebook recueille l'aide en leur faveur ici). Les animaux ne sont pas oubliés puisqu'un  vétérinaire polonais délivre à Chisinau des soins gratuits pour les chiens venant d'Ukraine (sic) et l'Union Cynologique de Moldavie offre de la nourriture gratuite pour ces chiens réfugiés. Les Moldaves semblent être très généreux et proposent spontanément leur aide malgré leur pauvreté (voir le groupe FB).

Lire la suite

Quelques questions autour de l'intervention russe en Ukraine

25 Février 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants", #Peuples d'Europe et UE

Le 24 février, le président russe Vladimir Poutine a lancé une opération militaire en vue de la "dénazification et de la démilitarisation" de l'Ukraine, qui semble devoir aller au delà de la défense des deux républiques auto-proclamées du Donbass.

Personnellement, j'ai toujours dit depuis 2014 (voir mon article "Le viole de l'Ukraine"), que le régime ukrainien issu du coup d'Etat d'Euromaidan n'était pas une démocratie. La manière dont ce gouvernement d'oligarques a interdit des partis politiques au motif qu'ils étaient soi-disant pro-russes (le parti de région, le parti des régions), tout en soutenant l'action de milices bandéristes contre les populations russophones, a suffi à en révéler la nature. Pendant des années il a refusé d'appliquer les accords de Minsk, qui impliquaient un échange de prisonnier avec les républiques auto-proclamées  et la reconnaissance de leur autonomie, tandis que les Etats-Unis ne cessaient d'armer Kiev. La tournée du secrétaire d'Etat Blinken en Géorgie pour encourager l'Ukraine et la Géorgie a rejoindre l'OTAN était la goutte qui a fait déborder le vase. Et la Russie, ayant échoué à obtenir des engagements clairs de la part des Occidentaux (lesquels depuis 1991 n'ont pas respecté leur promesse de ne pas étendre l'OTAN à l'Est et ont transformé en 1999 cette alliance en structure offensive), il y avait quelque légitimité de la Russie à défendre ses intérêts géostratégiques avec force.

Poutine est-il allé trop loin ? Beaucoup de ceux qui ont recherché la conciliation avec lui, comme le président de la République tchèque, ou certains opposants français, en sont venus à cette conclusion. La "finlandisation" de l'Ukraine par la force en détruisant son armée de l'air et sa marine dès le premier jour, option qui certes permet de minimiser les pertes militaires russes, n'était-elle pas quelque peu disproportionnée ? Certes c'est le genre d'option devant lequel aucun pays occidental n'a reculé à l'égard de ses ennemis, en Irak, en Libye etc. Le dernier acte de piraterie internationale que constitue le détournement des avoirs de la banque centrale d'Afghanistan le 11 février qui frappe un pays très pauvre est du même acabit. Mais la Russie qui prétendait faire preuve de plus de dignité morale aurait peut-être dû faire preuve de plus de retenue. Sans doute un débat d'historien devra-t-il s'engager un jour à froid sur son choix militaire du 24 février.

Cette première question en entraîne nécessairement une seconde : le choix de l'action disproportionnée ne participe-t-il pas d'une stratégie de la tension orchestrée au niveau mondial ? Autrement dit, Biden ayant choisi de provoquer la Russie en 2021 par son projet d'extension de l'OTAN à l'Ukraine, Poutine ne fait-il pas le jeu des Etats-Unis en leur répondant dans le même registre ? 

Cette seconde interrogation nous oblige à réfléchir au degré d'intégration de Vladimir Poutine dans la gouvernance mondiale oligarchique. On sait que Moscou en théorie n'est pas d'accord avec le système de valeur promu par des financiers comme Rockefeller ou Soros jusqu'au sein des instances internationales en faveur des minorités sexuelles par exemple. Et l'on ne peut nier que dans le cadre de son alliance avec la Chine, la Russie a tenté de créer un bloc séparé du système occidental, en particulier sur le plan monétaire, du fait des sanctions imposées à Moscou à partir de 2014.

Pour autant Poutine est-il extérieur au système de gouvernance mondiale ou bien y participe-t-il sur le mode de la fausse opposition ou de l'opposition superficielle ? On a vu pendant la crise du Covid que, si Moscou tentait de promouvoir un vaccin alternatif, il adoptait par ailleurs largement les codes du masque rituel obligatoire, et la logique de contrôle de la population par le pass sanitaire. Et l'on n'a pas observé d'action significative de la Russie au soutien des dissidents d'aucun pays ni dans le domaine sanitaire, ni dans d'autres. Vladimir Poutine s'est-il indigné par exemple de l'atmosphère totalitaire qui régnait en Australie et en Autriche cet hiver (et peut régner à nouveau l'hiver prochain dans ces pays ou dans d'autre si les "élites" restaurent, comme elles l'ont laissé sous-entendre, leur tyrannie à la prochaine résurgence de l'épidémie) ou quand la police néerlandaise tirait à balle réelle sur les manifestants. La Russie, comme la Chine, collabore avec Big Pharma, participe au règne de la 5G sur les populations, et à toutes les expérimentations lancées par les oligarques sur leur dos.

On ne sait quel crédit il faut accorder à ce propos de Gioele Magaldi, qui se disait Grand Maître de l'Orient Démocrate (organisation maçonnique "progressiste" dissidente du Grand Orient d'Italie) et président du Mouvement Roosevelt, dans un livre intitulé "Massoni" (les Maçons)  publié par Chiarelettere à la fin de 2014, selon lequel le président russe, ami de Kissinger (du Council on Foreign Relations) serait intégré au système mondial via une loge maçonnique "Golden Eurasia". Il y a aussi cette bizarrerie d'un Poutine qui s'était montré avec un oeil gauche au beurre noir, comme à d'autres moments le pape, ou le prince Philip d'Angleterre, ou le président Obama et d'autres célébrités.

En tout cas force est de constater que ce bras de fer Biden-Poutine autour de l'Ukraine, qui menace aujourd'hui de fragiliser encore plus l'économie mondiale ne tombe pas forcément mal pour les élites globalistes au moment où le Forum économique mondial, cette sympathique organisation qui a eu la bonne idée de tracer un demi-cercle à travers ses trois "O" pour en faire un 666 (et qui selon Karl Schwab lui-même a compté Poutine parmi ses "Young Learders"), nous annonce un grand "reset" qui liquidera les monnaies nationales (dont le dollar), et par la même occasion la propriété privée pour tous nous connecter à Big Brother. Déjà pour elle le Covid 19 avait été présenté comme une "chance" pour tout recommencer à zéro. L'explosion du prix du gaz, le regain de la propagande autour des "hackers russes" (qui peuvent être aussi bien des opérations sous faux drapeau menées par nos propres services secrets) censés venir semer le chaos dans nos économies, tout cela va dans le sens des projets de ces nihilistes.

Allez, pour finir une petite chanson dans l'ordre de la "programmation prédictive", d'un groupe allemand en 1985 qui ne se produisait sur scène que vêtus en noir et blanc ou en vert et noir tenue des disciples du dieu égyptien Harpocrate (on se demande bien pourquoi...). Le but final est la révélation du serpent (qui vient bien sûr avec le champagne et les mets raffinés, le plaisir matériel...) comme on nous le montre au début du clip, par l'asservissement à la machine (l'intelligence artificielle, l'Internet des objets etc). "Welcome to the pleasure dome" comme dirait l'autre.

Lire la suite

"L'Humanité dimanche" roue de secours spirituelle du Nouvel ordre mondial

12 Février 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants", #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #La gauche

J'ai déjà montré ici en 2019 comment le magazine communiste français l'Humanité dimanche n'avait pas de scrupule à chanter l'éloge des productions du groupe Walt Disney. Aujourd'hui je parcours le numéro de ce weekend (avec son chamane en première page, ce qui, en soi, annonce la couleur) et ce n'est pas plus brillant. J'ai beau tourner les pages, je ne trouve rien qui puisse aller à l'encontre du projet de dictature mondiale que nous annoncent toutes nos productions culturelles... Des plaidoyers pour la défense des pauvres, qui est-ce que cela peut gêner quand par ailleurs la revue demande qu'on prenne en compte une gamme plus vaste de vaccins qui puissent "s'insérer dans le dispositif global" (sic) - ah ! ce mot cher aux globalistes ? Cela me rappelle ce que m'écrivait un correspondant il y a peu :

"Un peu avant la pandémie, j'avais connu ce passage difficile. Mais à  l'époque le médecin m'avait dit que c'était une grippe. Car bien sûr ce qui avait été lâché dans l'air (voir film l'armée des douze singes) n'était pas encore connu par le milieu médical. ... Donc
ce que j'ai connu s'est produit en février 2020. Et quelques jours avant j'avais un pressentiment, puisque c'est la première fois que j'achetais un purificateur d'air anti-virus. C'était un appareil de la marque P* est sur la boite il était noté qu'il supprimait 88% des
virus dans l'air ambiant. Je ne rentre pas dans les détails au sujet du 88 car un peu long à expliquer en quelques mots. Le voyant était constamment rouge dans la pièce (signe d'air pollué). Au final je le renvoie. Et je tombe malade 3 ou 4 jours après. Ensuite je suis donc resté au lit avec 40° de fièvre sans appétit et sans énergie pendant 15 jours ! 
"

Cela m'a fait penser au fait que Mélenchon demandait toujours qu'il y ait des purificateurs d'air dans les écoles. Un vrai journal d'opposition ferait des enquêtes sur les purificateurs d'air et sur le contenu des vaccins, plutôt que de demander que d'autres vaccins "s'insèrent dans le dispositif global"...

Je ne suis pas non plus plus surpris que cela de constater que ce genre de feuille de chou, qui par ailleurs affiche volontiers son rationalisme, ne se gêne pas pour faire l'apologie d'un "yoga alternatif", "yoga yin" etc.  Il y a des types courageux comme Bancarz (cf ici) pour expliquer que le yoga n'est pas une pratique spirituellement neutre, que cela fait entrer en vous des entités. J'en ai moi-même fait l'expérience. Bien sûr quand dans mon milieu professionnel, j'ai dénoncé le fait qu'au moment du premier confinement nos responsables des ressources humaines façon "Meilleur des mondes" aient employé une coach de yoga "pour notre bien être", on m'a pris de haut en me disant que ce yoga n'avait rien à voir avec un endoctrinement spirituel. Tous ces sots arrogants devraient savoir que les gourous hindous n'hésitent pas à dire que "l'esprit du yoga" fait son chemin en Occident même dans des formes laïcisées.

Ces soi-disant rationalistes si intelligents, si habités par la "fibre sociale", sont les premiers à vouloir que vous fassiez entrer des entités en vous et chez vos enfants, soit à travers le yoga, soit à travers la soi-disant "magie de Disney", comme ils sont les premiers à vouloir que le système médical vous bourre de graphène (je vous épargne les derniers développements hollywoodiens sur ce thème dans le film sorti il y a 3 jours "Moonfall"). Après, ces aveugles seront les premiers embarrassés quand ils seront confrontés à des cas de possession de leurs ados, comme ce fut le cas au collège d'Orthez en novembre 2019 où, constatant que ceux-ci devenaient dingues après avoir fait des séances de oui-ja, les parents d'élèves "laïques" ont dû avoir piteusement recours aux services d'un médium (un mal pour aggraver ou différer le mal)...

Cette fausse opposition de gauche (qui a ses équivalents à droite aussi) fait le job pour le système. Qu'elle ne vienne pas ensuite se plaindre des résultats que cela aura produit.

Lire la suite

Pfizer et l'alchimie égyptienne

31 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Grundlegung zur Metaphysik, #Les Stazinis

Le 9 janvier dernier, la chaîne You Tube Lincoln Karim (14 000 abonnés) a diffusé une vidéo d'une fresque filmée à l'intérieur du siège social du fabricant des thérapies géniques anti-Covid (et de centaines d'autres médicaments) Pfizer, à New-York. La fresque représente Horus, divers savants de l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine, bizarrement affublés de visages noirs avec des yeux blancs, et des symboles alchimiques.

Les chaînes A Call for an uprising et EnterTheStars s'en sont fait l'écho, ce qui a boosté le nombre de vues à 6 000.

EnterTheStars a mené une petite recherche sur ce siège de Pfizer aux Etats-Unis. L'immeuble a été construit en 1960. La fresque en mosaïque de 1961 s'intitule "Histoire de la médecine". Son prix est de 36 000 dollars (6X6), il mesure 14 pieds (EnterTheStars rapproche cela des 14 parties d'Osiris démembré) sur 36 (6+6+6X2). Elle a été restaurée en 1999...

L'auteur de la fresque s'appelle Nikos Bel-Jon, né Nicolas Baloyannis en 1911 en Arcadie-Grèce (même le nom est évocateur du point de vue de l'occultisme), décédé en 1966 à 55 ans.

Lire la suite

Des erreurs à ne pas commettre

30 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants", #coronavirus-vaccination-big pharma, #Le monde autour de nous, #Grundlegung zur Metaphysik

J'ai essayé de réfléchir un peu, au cours des 15 derniers jours, de prendre un peu de recul. J'ai notamment pensé à la programmation prédictive. Il est utile de la regarder pour essayer d anticiper sur certains mauvais coups.  Mais ce peut être contreproductive aussi. Prenez cette histoire du volcan de la Palma. C'était une occasion de réfléchir aux projets de géo-ingénierie des "élites " mais ceux qui, sur la base de "I pet goat 2", ont cru pouvoir annoncer un tsunami réel avant le début de l'année chinoise du tigre se sont trompés (c'est plus le tsunami omicron qui est d actualité). Le gain intellectuel de ce travail d'exégèse est finalement bien faible. Je conseillerais aux gens de ne s'intéresser à la programmation prédictive qu'en pointillés. 

Le second point d erreur que j ai repéré chez beaucoup de "dissidents" tient à leur manque d'intérêt pour la vérité.  Vers mi-janvier un journaliste canadien m'a invité à un débat anticovidiste. Je n ai pu y participer. Ce débat sur YouTube fut de haute tenue et je salue le talent d'organisateur de ce journaliste. Il y eut cependant un point noir : un astrologue au propos passionnant qui expliquait que les globalistes satanistes appliquaient l'agenda sanitaire en fonction d'un zodiaque faussé depuis le 9e siècle. Tout cela me paraissait fascinant mais je préférai vérifier l'information auprès d un astrologue chrétien très sérieux que je connais depuis 5 ans et celui-ci n eût pas de peine à m expliquer que cette thèse du faux zodiaque était bidon. Je le signalais au journaliste canadien qui répondit qu il faut laisser à chacun sa liberté de parler... Liberté certes mais comment fait on avec l auditeur qu on laisse sans moyen de vérifier vraiment les choses, si on le renvoie d'un mensonge à un autre dans la folie  d'Internet ? Seule la vérité libère disait Jésus.  Combien en ce moment de contrevérités avons nous dans l'assiette, de la part des dissidents - je pense aux approximations de M. Delgado sur les nanoparticules dans les vaccins par exemple. 

Le journaliste canadien devrait peut-être prendre 2 minutes pour une mise au point vidéo sur l'astrologie qui ne laisserait pas ses auditeurs dans l'ambiguïté plutôt que de poursuivre son surinvestissement youtubique dans divers domaines - il couvre par exemple le convoi de trucks anticovidiste, convoi prévu par les Simpsons et par un jeu de cartes sur les illuminati dont on peut se demander s'il ne fait pas le jeu du système. Qui n'est pas fidèle à la vérité dans les petites choses ne peut l'être dans les grandes.

Voilà qui me dissuade moi-même d'en faire trop. Je renonce donc à vous parler de l histoire bizarre sur les singes malades retrouvés il y a peu sur le bord d'une autoroute américaine (encore un thème très annoncé dans les films hollywoodiens) qui pourrait augurer d un nouveau mauvais coup sanitaire, et aussi des rumeurs de guerre en Ukraine. Je préfère humblement pour l'heure resserrer mes boulons spirituels, ou du moins essayer de le faire. 

 

Lire la suite

Shungite et rayonnements électromagnétiques

15 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #coronavirus-vaccination-big pharma

Je dois dire que je suis assez sceptique sur le lithothérapie. J'en ai moi-même bénéficié en 2014, de ce type de thérapie qui m'a été bénéfique, mais ce système est solidaire de dispositifs "énergétiques" dont je doute qu'il s'inscrivent dans la visée normale de ce que son créateur a réserve pour l'âme humaine (cf tout le problème de la soumission de l'âme humaine aux stoicheia/éléments - Épitre aux Galates). Toutefois il faut  rester ouvert à tout ce qui sur le plan naturel peut aider à résister aux agressions que la technos-structure administre à nos organisme biologiques.

Je voyais ce matin le statisticien Ricardo Delgado, qui fait des recherches intéressantes sur la présence de nano-particules dans les vaccins anti-Covid, relayer une découverte du Dr Viviane Brunet sur la pierre appelée shungite.

Cette pierre se trouve aux abords du lac Onega, dans une région du nord-ouest de la Carélie (Russie), dans le village de Shunga (il en existerait une version indienne, mais moins efficace). Elle est chargée en carbone à 48 % et en fullerène. On lui prête de nombreuses caractéristiques d’aide à la convalescence en renforçant le métabolisme énergétique, mais aussi pour la fertilité des sols.

Certains, comme l'ésotériste Andrew Roger, concepteur de "canons d'énergie", ont avancé que la pierre de shungite pouvait être une solution pour se protéger des effets de la 5G (et donc de la manipulation par ce biais du graphène présent dans certains doses de vaccin lorsqu'il ne s'agit pas de placebo). Selon ce M. Roger la shungite enfermée dans de la résine peut émettre une charge électromagnétique purificatrice.

Le docteur Brunet, qui est - soulignons le - gynécologue au Mexique, et ne fournit donc pas ces analyses au titre de sa spécialité professionnelle, utilise un instrument de mesure électro-magnétique pour mesurer les émissions d'un bloc de shungite. La mesure indique effectivement l'émission intensive d'ondes électromagnétiques. La question est évidemment de savoir si les émissions de la shungite ne sont pas aussi dangereuses que celles émises par la 5G. Andrew Roger dans sa vidéo d'octobre 2020 (29e minute) affirme que les "chakras" ne prendront de ces "bonnes ondes" que ce qui est nécessaire, mais cela reste à démontrer. Wikipedia en russe précise par ailleurs que l'utilisation de la shungite peut être dangereuse pour la santé en raison de l' effet cancérigène prononcé des hydrocarbures aromatiques polycycliques qu'elle contient.

Lire la suite

Une ambiance délétère

11 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Le monde autour de nous

Un ami non vacciné à Paris m'écrit qu'il est coincé, que pour faire tourner la boîte qu'il dirige jusqu'ici il se faisait tester parce qu'il est obligé d'organiser des repas d'affaire assez souvent, et là ça ne sera plus possible. D'autres me font savoir qu'ils se heurtent à la haine des vaccinés contre eux. Une amie franco-algérienne en Ile-de-France me dit "ceux qui sont vaccinés, ils sont contre nous, ils nous poussent à nous vacciner en nous traitant même d’irresponsables et que c’est à cause de nous, anti vax qui leur donnons le covid. Je crois que les amis, il y en a plus!! Ils sont d’un égoïste !!! On est vraiment dans un climat délétère, on se croirait, presque en 39-45. Beaucoup de personnes sont avec Macron malgré ses dires catastrophiques!! Mais, c’est incroyable!! " Tout à l'heure chez mon coiffeur en province un type à côté de moi pérore : "j'ai eu un Covid à 41 degrés de fièvre l'an dernier, j'en ai marre qu'il y ait des non vaccinés, c'est eux qui encombrent les hôpitaux, si ça se trouve il y en a même dans ce salon de coiffure - moi j'ai vu un type dans le bus qui avait baissé son masque sous le menton tout à l'heure, je lui ai dit 'soit vous le remontez soit vous ne montez pas dans ce bus' ".

Les majoritaires se croient tout permis...
Un sondage en dit long sur le cynisme de la société, spécialement chez les partisans du président.

Une ambiance délétère

Un type sur Internet montre qu'avec du jus d'orange il peut rendre un test anti-Covid positif... La nouvelle année comporte son nouveau lot de décès suspects de célébrités des deux côtés de l'Atlantique.

Outre-Atlantique justement le New-York Times commence à avoir des mots durs pour notre président (peut-être pour lui préférer son sosie politique féminin Mme Pécresse comme l'avait laissé entrevoir Jacques Attali ?).

Certains petits malins décortiquent la couverture de "The Economist" de fin 2021, comme cela fut fait de celle de 2019, pour essayer de comprendre à quelle sauce on veut nous manger. C'est assez clair désormais. Objectifs de l'année 2022 : échapper aux massacres de masse organisés par le gouvernement.

Une ambiance délétère
Lire la suite

Des armes américaines en Bolivie

8 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

 

La police bolivienne a annoncé aujourd'hui avoir saisi des fournitures militaires en provenance des États-Unis à destination de Santa Cruz, l'un des départements où la droite d'opposition est la plus forte.Santa Cruz, dont le gouverneur est le politicien de droite Luis Fernando Camacho, a été le théâtre d'actions déstabilisatrices contre le gouvernement ces derniers mois.

La nouvelle tombe alors que la situation économique du pays sous les direction des socialistes s'améliore : le chômage en 2021 est passé de 11 à 5 %.

Lire la suite

Des nouvelles du monde

6 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Revue de presse

Quelques nouvelles internationales. La contestation sociale éclate au Kazakhstan contre la décision gouvernementale de doubler le prix du gaz liquéfié. Ruslan Balbek, ex député de Russie Unie de Crimée à la Douma russe, affirme que les terroristes de l'Etat islamique étaient à l'origine des émeutes des Kazakhs, entraînés en Turquie par Fethullah Gulen , l'organisateur du coup d'État à Ankara, dirigeaient la manifestation . Loukachenko, président de Biélorussie, dit qu'il ne faut pas offrir le Kazakhstan aux étrangers comme cela fut fait avec l'Ukraine et Moscou envoie des casques bleus. Ces troupes vont se déployer à la frontière sud pour éviter les incursions d'Afghanistan.

La Serbie se bat pour qu'il soit mis fin à la quarantaine de Djokovic, numéro un mondial du tennis non vacciné Covid,  imposée par les autorités de Camberra à la veille de l'Open d'Australie (la dictature sanitaire est toujours démesurée dans ce pays). Par ailleurs aujourd'hui l'Australie et le Japon ont signé jeudi un traité de coopération en matière de défense et de sécurité lors d'un sommet virtuel pour faire face à la Chine.

Bernard-Henry Lévy (il existe toujours...) s'énerve parce que des troupes russes pour le compte de Damas bombardent des milices rebelles à Idlib. Sans doute Caroline Fourest invitée au siège du PCF aujourd'hui (sous les critiques de la députée Elsa Faucillon likées sur Twitter par Mathilde Panot de LFI) lui emboîtera-t-elle le pas bientôt. Des infos non confirmées parlent d'attaques délibérés contre des infrastructures civiles. Mais les partisans de l'ingérence occidentale en Syrie n'ont pas le vent en poupe. Pas de relais dans la grande presse.

Au Soudan les manifestations contre le régime militaire pro-occidental se poursuivent après la démission du premier ministre. Les Etats-Unis excluent le Mali, la Guinée (deux pays dirigés par un junte militaire) et l'Ethiopie (à qui il est seulement reproché d'avoir protégé sa souveraineté) de l'accord African Growth and Opportunity Act (Agoa). L'Algérie qui l'été dernier avait accusé Israël et le Maroc de provoquer des incendies sur son territoire et n'a pas apprécié les manoeuvres militaires américaines au Maroc en juin se rapproche de la Russie, son principal fournisseur d'armes et pourrait ouvrir son espace aérien à la Russie dans le cadre de l'intensification de la coopération entre Moscou et Bamako dans la lutte contre les rebelles au nord du pays.

En Amérique latine, le Venezuela annonce avoir réussi à produire 1 million de barils de pétrole par jour en 2021 malgré les sanctions américaines qui avaient fait chuter la production à 400 000 en 2020 (contre 3 millions en 2008). Cuba se félicite de sa stratégie anti-Covid, le candidat de gauche au Chili a pu se faire élire à la présidence de la République en modérant son discours, celui du Pérou, qui a lui aussi modéré son discours et ses ambitions a des problèmes avec la justice.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>